Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

2e édition du FIGO au Burkina : Restaurateurs et agroalimentaires s’unissent pour promouvoir les mets locaux

Accueil > Actualités > Culture • Lefaso.net • mercredi 7 décembre 2022 à 11h00min
2e édition du FIGO au Burkina : Restaurateurs et agroalimentaires s’unissent pour promouvoir les mets locaux

La 2e édition du Festival international de la gastronomie de Ouagadougou se tiendra du 13 au 16 décembre 2022 au VITHRO sis à la ZAD de Ouagadougou. C’est l’annonce faite dans l’après-midi du mardi 6 décembre 2022 à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse animée par la coordonnatrice de l’évènement, Olivia Bayala.

Au programme de cette 2e édition placée sous le thème « Gastronomie et parenté à plaisanterie : outils de cohésion sociale », plusieurs actions ont été prévues. Au nombre desquelles, l’on note, entre autres, une exposition des produits alimentaires et des mets nationaux avec la possibilité de les déguster sur place, des journées d’initiation à la cuisine nationale.

S’agissant de l’exposition, la coordonnatrice de l’évènement, Olivia Bayala, tient à informer les acteurs que les stands sont offerts gracieusement, mais à condition qu’ils présentent des stands de qualité et des mets locaux innovants. A celles-ci s’ajoute une compétition gastronomique avec des boissons et des mets nationaux afin de choisir le menu de l’année.

Olivia Bayala, promotrice du Festival international de la gastronomie de Ouagadougou

Un aspect curatif dans les mets locaux

Ces 72 heures (13 au 16 décembre 2022) de gastronomie et de parenté à plaisanterie s’achèveront par une soirée de gala au cours de laquelle les meilleurs acteurs du domaine seront récompensés. Les lauréats de l’édition recevront plusieurs lots, selon les promotrices.

Vue des journalistes

Le festival international de la gastronomie de Ouagadougou (FIGO) a été initié pour renforcer la collaboration et les échanges entre acteurs de la restauration et ceux de l’agroalimentaire, a rappelé la coordonnatrice. Mais plus spécifiquement, précise-t-elle, il vise, entre autres, à sensibiliser les acteurs de la restauration en vue d’une grande présence des mets et boissons burkinabè dans les menus des restaurants et hôtels de la sous-région.

Djébal Konaté, chef de service guichet industries culturelles au Fonds de développement culturel et touristique

Outre les aspects nutritionnels et culinaires, il y a aussi un aspect curatif qu’il faut voir dans les différents mets du Burkina et de façon générale sur le continent africain. C’est ce qu’a fait ressortir le chef de service guichet industries culturelles au Fonds de développement culturel et touristique, Djébal Konaté, lorsqu’il parlait de l’importance de valoriser les mets locaux. Car, selon lui, quand on parle de gastronomie africaine, c’est parler des mets locaux et quand on parle de mets locaux, c’est la valorisation de notre patrimoine culturel. Et c’est pourquoi, le Fonds de développement culturel et touristique n’a pas hésité à venir accompagner ce festival, parce qu’il contribue à la valorisation de nos mets locaux et partant de là de notre patrimoine culinaire.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Lefaso TV présente Les « A- côtés du SIAO » : A la rencontre des artisans burkinabè
Les 12PCA, acte 11 : Une édition placée sous le signe de la résilience
SIAO : La 16e édition s’ouvre sous le signe de la résilience des artisans
« Dafra académie music live » : Une compétition pour la relance de la pratique musicale live au Burkina
Cinéma au Burkina : "Naras City", le premier long métrage de Malick Naboalga dénonce l’injustice, l’insécurité et les conflits fonciers
Visite du parc d’exposition du SIAO : « La commission est prête à 98% » Serge Poda, ministre de l’artisanat
Musique au Burkina : Jules O s’offusque du désordre avec son titre ‘’Zoundzandé ’’
Bobo-Dioulasso : Des artisans redoutent « une mort programmée du pagne koko dunda »
SIAO 2023 : « Les foires, c’est en même temps une école où on part découvrir, vendre et se faire connaître », foi des créateurs
Koudougou : L’entreprise François 1er, une opportunité d’emplois pour les étudiants
MCCAT/DGCA : Trois nouveaux promus prennent leurs fonctions
11e édition du Festival international de danse de Ouagadougou : Une vingtaine de compagnies de danse attendues
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés