LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina : "Velléités de déstabilisation ou tentative de coup d’État..., les conséquences sont les mêmes" (Collectif des leaders panafricains)

Lefaso.net

Publié le lundi 5 décembre 2022 à 22h22min

PARTAGER :                          
Burkina :

À la faveur d’une conférence de presse qu’il a organisée ce lundi 5 décembre 2022 à Ouagadougou pour se prononcer sur des sujets liés à l’actualité nationale, le Collectif des leaders panafricains a donné sa version sur les propos à polémiques du président Ibrahim Traoré, relatifs au climat autour du pouvoir qu’il dirige depuis début octobre 2022.

Le Collectif, qui dit avoir pris part à la rencontre des organisations de la société civile avec le président Ibrahim Traoré, soutient qu’il a été question de ”velléités de déstabilisation".

Cependant, pour les responsables de la faîtière, ”velléités de déstabilisation ou tentative de coup d’État..., les conséquences sont les mêmes".

D’ailleurs, pour le Collectif des leaders panafricains, ces propos du capitaine Ibrahim Traoré leur ont donné raison d’être sortis le 28 novembre 2022 pour dire "non au coup d’Etat".

C’est du reste pour rendre compte de la rencontre avec le président Ibrahim Traoré (le 1er décembre) que le Collectif dit tenir un meeting le vendredi, 9 décembre 2022 et "pour remercier les populations pour leur mobilisation spontanée".
Au cours de cette conférence, les responsables de l’organisation ont également loué la décision de suspension des programmes de RFI et ont fustigé l’« Initiative d’Accra », qu’ils taxent d’être une manœuvre pour saper la dynamique que le Burkina a entreprise avec les Forces de défense et de sécurité ainsi que les volontaires pour la défense de la patrie.

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Le drame africain est de voir cette jeunesse se laisser manipuler au nom d’un panafricanismes dont eux ignorent à quoi il devrait ressembler !! Les mêmes qui chantent roussi roussi nous parlent de panafricanismes !!! Allez y comprendre . Dans ce monde globalisé aucun repli ne peut prospérer, il faut cependant inventer notre modèle d’évolution hors des chantiers battu du panafricanismes que les kwame n’kramuh n’ont pas réussi. L’adaptabilité est l’une des valeurs de survie dans ce monde globalisé de gré ou de force

    • Internaute "tenginbiiga" (un nom très significatif, mais linguistiquement massacré ici, sic), vous avez 1 mal qui ronge votre existence et vous pousse à des propos démesurés :
      1- La nostalgie d’un passé "glorieux", mais à jamais révolu : tout le monde ne tient pas la sébile comme vous... Approchez ce Collectif et vous comprendrez que 80 % des responsables sont des employeurs.

      2- Kwame Nkrumah (de grâce, ne massacrez plus ce grand nom) n’a pas échoué dans sa lutte pour le panafricanisme : "J’ai la certitude que la mort ne peut éteindre la flamme que j’ai allumée au Ghana et en Afrique. Longtemps après ma mort, elle continuera de brûler et d’être portée haut, éclairant et guidant tous les peuples". KN

      3- Vous voulez demeurez dans "l’adaptabilité" ?
      Non ! De grâce, vous êtes aussi capable de transformer votre monde : osez lutter et vous saurez vaincre.
      Amicalement.
      Bol Sidnoma

    • J’ai juste rigolé quand j’ai lu les prénoms de ces panafricanistes pour me faire une idée de leur originalité et de leur attachement à aux valeurs africaines. La lutte panafricaniste doit être une lutte sans gêne. On a été dénaturé par les arabes et les blancs. La lutte doit être globale et sans gêne contre toute domination blanche et arabe. Mais hélas !

    • Bonjour Bol Sidnoma,
      Le petit problème qui se pose ici à mon sens, c’est qu’en période de crise extrême, et multiforme, telle que celle que traverse notre pays, force est de constater que le panafricanisme ne nourrit pas son homme (sauf peut-être les 80% des responsables employeurs, que vous citez, mais ça m’étonnerait), que les grands idéaux, ne soignent pas les gens et ne sauvent pas des vies, que le fait de se draper dans sa dignité, ne chasse pas les terroristes.
      Par contre, ça permet aisément de détourner l’attention et de masquer nos propres incapacités et nos propres turpitudes.
      J’ai souvent l’impression de croiser ici de grands idéalistes, dont le manque d’objectivité, quant au fonctionnement réel du monde et à la place concrète qu’y occupe le Burkina me sidère.
      Enfin, parfois, je le comprends mieux, quand j’apprends que certains de ces grands idéalistes, sont bien planqués dans le luxe et la sécurité du Ouagaland, ou mieux encore se permettent d’invectiver les autres internautes, depuis l’étranger.
      Moi, qui suis un lâche, mais qui connait, pour en être proche, la misère et l’angoisse du Burkinistan, me veux pragmatique et tout ce qui ne concerne pas la lutte anti-terroriste et la reconquête du territoire, ne m’apparait que comme les instruments de l’installation d’une dictature.

    • @Bol Sidnoma,tu avances sans honte que 80% de ces pseudo panafricanistes de votre minable collectif sont des "employeurs" c’est à dire des "patrons" qui ont des "employés" dans leurs entreprises .Pourquoi pas mais le hic est que vous êtes des employeurs irresponsables puisque pour un oui ou pour un non, vous passez votre temps à manisfester,à vandaliser et surtout pendant les jours ouvrables à savoir systématiquement tous les vendredis.Alors @Bol Sidnoma,il ne faut pas se foutre de notre intelligence car votre collectif est un ramassis de désoeuvrés qui ne savent quoi faire de leur vie et dans la vie.En clair vous êtes des microbes.Point,barre !

  • En tout cas "l’Initiative d’Accra a été créé depuis plusieurs années, mais elle n’a jamais apporté un soutien quelconque au peuple burkinabè dans sa lutte contre le terrorisme...
    C’est seulement de la poudre aux yeux.
    Courage au peuple burkinabè.

    • Bonjour Mitibkiéta
      Vous écrivez : "l’Initiative d’Accra a été créé depuis plusieurs années, mais elle n’a jamais apporté un soutien quelconque au peuple burkinabè" Hum, désolé de vous contredire.
      L’initiative d’accra, créé en 2017 est une coopération entre Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Togo, sans aucun autre pays, chose qui devrait réjouir les panafricanistes.
      Elle a permis la création des opérations Koudanlgou qui, dès 2018, se sont révélées extrêmement efficaces dans la chasse aux terroristes.
      En décembre 2021, nous en étions à l’opération « Koudanlgou 4 » qui a permis l’arrestation de 300 suspects et la destruction de nombreuses bases terroristes.
      Le seul problème, c’est qu’aujourd’hui, par manques de moyens, des occidentaux ont été invités, en qualité d’observateurs, dans l’objectif assumé, de leur demander des sous.
      Et ça, ça fait hurler les panafric...
      Bon, il y a plein de bonnes infos à trouver sur le net.

    • Enfin, quelqu’un qui sait de quoi il s’agit, concernant l’initiative d’Accra !!
      L’initiative d’Accra concerne 5 pays ouest-africains (Bénin, Togo, Ghana, Côte d’Ivoire et Burkina), qui mutualisent depuis peu, leurs forces armées nationales, lors d’opérations conjointes de guerre, contre les Djihadistes dans le sud du Burkina ; opérations malheureusement limitées dans l’espace et le temps, faute de moyens ; et appelées Koudanlgou, en langue Moré !!
      L’initiative d’Accra veut mettre, avec l’aide financière de l’Union Européenne, 10 000 militaires à la disposition de l’Etat-major Général de l’armée burkinabé, pour combattre les Djihadistes dans tout le Burkina !!
      Hélas, le régime putschiste de Ouagadougou, englué dans le populisme, et qui se laisse manipuler par des réseaux sociaux à la solde de la Russie, ne veut pas de cette force conjointe purement ouest-africaine !!
      Faut-il en rire ou en pleurer !?
      Pourtant, ces mêmes autorités burkinabé sont incapables de demander le retrait des Forces Spéciales françaises installées à Kamboinsin (nord de Ouagadougou) et n’ont pas le courage de faire appel aux mercenaires russes de Wagner, réclamé à cor et à cris, par les pseudo panafricanistes burkinabé !!
      Les Burkinabé ne veulent pas de l’initiative d’Accra !?
      Eh bien, tant pis pour eux ; qu’ils se débrouillent seuls !!
      Ce paradoxe France VS Russie, durera encore combien de temps ?
      Jusqu’à la somalisation du Burkina !?
      Wait and see !!
      Merci.

  • Maintenant que dit cette marionnette de premier ministre concernant les OCs vuvuzela de son patron ib ?Pire,c’est pas avec son prétendu et minable salaire de capitaine qu’il a dû les arroser.Donc il est temps qu’on nous respecte.À bon entendeur,salut !

  • Soyons sur de quelque chose c’est que l’ennemi passera par tous les moyens pour faire échouer cette transition alors il appartient aux actuels dirigeants d ’ouvrir l ’œil et le bon si cela est fait rien ne peut nous empêcher d’ atteindre notre BUT

  • Vous voulez expliquer le français que vous mêmes ne comprenez pas , et quand vous vous bloquez vous sortez menacer des citoyens de mort. C est pas le bon à rien qui menace ouvertement NAB et tous ceux qui critiquent leur putschiste de mort qui est assis téléphone jaune à la main gauche ? Si c est vous qu on appelle OSC , c est que ce pays n a pas encore atteint le fond. Allez chercher du travail au lieu de pourrir une situation déjà en mauvais état.

    Aux putschistes qui pensent détenir un bien appelé BF , je vous rappelle que ce bien n est pas votre propriété pour que vous la livrez entre les mains de délinquants dépourvus de culture politique que sont ces " responsables" d OSC.

    Passakziri

  • Vraiment "déstabiliser le pouvoir" ou "faire un coup d’état", je ne vois pas ce qui arrange le gouvernement de Kelem de
    Tambela.

  • On aura jamais dans un pays la même compréhension du monde qui nous entoure et c’est cela la réalité de nos pays. Quoiqu’on fasse les gouvernants depuis l’ere Blaise Compaore ont cru qu’ils pouvaient garder l’exclusivité de la reaction et imposer leur vision au reste de leur peuple. Si il n y avait eu cette velléité de modification de l’article 37 de la Constitution, s’il n’y avait eu l’insurrection consécutive à cette tentative de monarchisation du pouvoir d’Etat, on aurait pas vu toutes ces OSC devenues subitement specialistes en droit et en relation internationale. Je revois le Président des Muezzins du Burkina répétait en langue local mooré lors d’un panel organisé avec des eminents professeurs que le salut viendra de la collaboration avec la Russie tout en mettant de côté la France. A-t-il des des éléments d’appréciation objectif pour affiemer cela ? Toujours est-il qu’il dit avoir tiré la.conclusion que la France ne fout rien pour les sortir des affres du terrorisme ! Je pense que les gouvernants doivent tenir compte de ces épis-phénomènes jusqu’à ce que cette masse comprenne que le Burkina ne peut évolué en autarcie. En attendant, l’initiative d’Accra ne semble conavaincre pas les peuples et à defaut de référendum, je pense qu’il faut avoir le quitus de l’Assemblée Legislativw de la Transition et ne pas imposer cela au Burkina au risque que les troupes étrangères ne soient prises comme des complices du terrorisme avec les consequences qui pourraient en découler !

  • Si le gouvernement ne met pas aux arrêt le monsieur qui a appelé au meurtre de NAB en le qualifiant d’animal, IB et son gouvernement porterons l’entière responsabilité des conséquences qui en découlent, d’où qu’elles viennent. Cet OSC doit perdre son récépissé sans délais ni conditions. Tout comme nous tolérerons pas le terrorisme, nous ne pouvons pas tolérer un état qui tolère les appelles aux meurtre. Jamais. La patrie où la mort, nous vaincrons.

  • ’’’’’’’’’’’’Au cours de cette conférence, les responsables de l’organisation ont également loué la décision de suspension des programmes de RFI et ont fustigé l’« Initiative d’Accra », qu’ils taxent d’être une manœuvre pour saper la dynamique que le Burkina a entreprise avec les Forces de défense et de sécurité ainsi que les volontaires pour la défense de la patrie. ’’’’’’’’’’’’’

    Mes chers enfants comme je ne cesse de le dire dans ce forum riche aux conseils, ’’’’ la confiance ne se décrète pas. Elle se mérite, on la sent, elle se manifeste, on la voit, on l’appréhende par les actions de tous les jours. Elle ne disparait pas du jour au lendemain. C’est tout un processus. Donc si les populations n’ont plus confiance aux OSC depuis le coup d’état a la maternelle de Gilbert Diendéré jusqu’aux deux autres coups d’états, c’est qu’au vestiaire vous aviez décidé de vous habillé avec la peau de caméléon pour jouer avec le peuple.

    Pour retrouver votre crédibilité auprès du peuple, comportez-vous en hommes dignes, intègre et honnêtes comme les OSC d’une autre génération a ne citer que le CAR d’Hervé Ouattara, le Balai Citoyen qui ont combattu pour l’article 37 avocat du peuple , et soutenu par ce même peuple souverain pour chasser ceux qui ont voulu s’éterniser au pouvoir. Si vous ne voulez pas changer d’habit, allez chercher du travail comme l’internaute Passakziri vous le conseille.

    Personnellement je vous condamne de réchauffer un recyclage qui est la réunion d’Accra dont Traoré qui respire la démocratie à envoyer son premier ministre, ou l’interdiction de RFI qui est enfantine dont on peut accuser le Burkina le premier pays du continent dont la liberté d’exprimer est sa sauce, de museler cette liberté.

    Pour Ka, votre sortie et de ce que vous prêchez est dans le vent sans aucun effet. Je crois que Traoré joue aussi l’autruche, il devait interdire un OSC comme le vôtre au Burkina. Car il sait pertinemment que les Burkinabé ont muri et n’écouteront plus vos salades et ne vont pas hypothéquer leur avenir et celui de leur pays par ce que vous êtes les lieders d’un Collectif panafricains d’une nouvelle génération de destruction de la démocratie ! Que gagneraient les Burkinabé avec vos idées fascistes hors de la démocratie qui domine le monde ? Les Burkinabé veulent avancer dans le développement et la stabilité comme ça se passe dans tous les pays démocratique et développés et non retourné en arrière avec vos salades.

  • Bonjour,
    Vous voyez que ceux qui ont crié victoire avec la chute de Rock et celle de Damiba ont eu tort de le faire.
    On ne cautionne pas un coup d’état si on croit en la démocratie.
    Voici un jeune capitaine Traoré qui est en train de laisser des vauriens saper son pouvoir.
    Un conseil : allez demander à Damso ce qu’il pense de la racaille des Pascal Zaida !
    Hei, IB on te croyais plus intelligent !
    Dommage !!!

    • Manuel je ne suis pas loin de penser comme toi.
      Les mossis disent que si tu aimes qq1 , dit lui quand il a tord qu il a tord.Contrairement aux caca wibga qui soutenaient Damso comme des forcenés nous nous savons tirer la sonnete d alarme.Et le jeune capitaine gagnerait a faire arreter ceux qui appelent a la violence sur des concitoyens.

  • J’ai toujours été contre la politique française en Afrique. Mais honnêtement, dans un pays qui cherche à s’en sortir, on ne devait pas laisser impunis des gens qui publiquement appellent au meurtre d’autres burkinabè parce qu’ils ont des opinions différentes. Pour réussir le panafricanisme, il faut beaucoup d’intelligence, de courage et être profondément épris de justice et d’équité. Et la présence de ce Mr qui a appelé au meurtre de NAB, au devant de la scène me décourage. Il faut des leaders cultivés, pour réussir cette lutte, pas du n’importe quoi.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique