Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mardi 29 novembre 2022 à 21h52min
Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

« On a intérêt à ce que le Burkina reste débout et la France reste un partenaire tant que les autorités burkinabè le souhaiteront », a déclaré l’ambassadeur français Luc Hallade. C’était à l’issue de sa toute première rencontre avec le chef du gouvernement burkinabè, Me Apollinaire Kyelem de Tambela, ce mardi 29 novembre 2022 à Ouagadougou.

Luc Hallade dit avoir eu des discussions franches avec le Premier ministre sur les nouvelles orientations de coopération militaire qui lie les deux États. « Le général qui commande les Forces françaises du Sahel a eu aujourd’hui même un entretien avec le ministre de la défense et le chef d’Etat-major général des armées pour faire le point sur la coopération militaire et la façon dont les Burkinabè souhaitent que nous la menions », a confié l’ambassadeur français.

Luc Hallade annonce d’ores et déjà l’évolution de cette coopération. Car explique-t-il, les Forces spéciales françaises resteront au Burkina Faso tant que les autorités burkinabè le souhaiteront sous une formule adaptée. « Nos forces spéciales seront certainement plus restreintes avec une plus grande imbrication avec les forces spéciales burkinabè », indique-t-il.

« Je ne suis pas en train de monter sur un podium, on est le premier partenaire du Burkina Faso », Luc Hallade

Cependant, tout cela est pour l’instant au stade des discussions et négociations, précise l’ambassadeur Hallade. Avant de mentionner que si la réponse militaire n’est pas suffisante pour éradiquer le terrorisme, elle est tout même nécessaire. Le diplomate français garde espoir que ce dialogue avec les autorités burkinabè va se poursuivre pour améliorer les choses et lever les ambiguïtés. Ce, en vue d’une coopération bilatérale plus efficace et performante.

« On a plus de cent millions d’euros d’engagement par an au Burkina Faso, notamment à travers l’Agence française de développement (AFD). Donc on ne va pas abandonner tout cela parce qu’on a été victime d’attaque », réagit Luc Hallade à l’une des questions qui lui ont été adressées.

« On compte sur la protection des autorités burkinabè pour éviter les agressions contre les institutions de la France », l’ambassadeur Hallade

Le diplomate français réaffirme la disponibilité de son pays à travailler avec le Burkina Faso, surtout dans ce contexte de crise. « On sait tous que le Burkina Faso traverse une période difficile de son histoire. Cela arrive à tous les pays et la France non plus n’a pas été épargnée. C’est pourquoi nous estimons qu’il faut qu’on soit à ses côtés, parce qu’on a tous intérêt à ce que le Burkina reste débout pour toute la région », souligne l’ambassadeur Hallade.

Le diplomate dit également espérer que se calment ceux qui racontent souvent des allégations qui sont de nature à créer des tensions inutiles. Cette rencontre selon Luc Hallade s’inscrit dans le cadre de s’imprégner des priorités du nouveau gouvernement de Me Kyelem de Tambela.

Hamed NANEMA
Ange PARE
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 29 novembre 2022 à 18:31, par Bob En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Félicitations excellence c’est ainsi qu’on grand pays comme la France 🇫🇷 devrait agir. Au Mali on a assisté à un feuilleton qui rappelle la cour de récréation d’une école. Les dirigeants qui écoutent leur ego sapent les relations entre les peuples et remettent en cause l’histoire et l’avenir du monde. Personne ne sait de quoi demain est fait, les dirigeants passent mais les pays et les peuples demeurent.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2022 à 18:52, par AMADOU En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Nous espérons que notre premier ministre n’a pas parlé beaucoup pour ne rien dire à la France. Il nous faut désormais du gagnant gagnant entre les deux pays. Un arsenal pompeux pour frimer ne nous intéresse plus. C’est pour doter les terroristes

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2022 à 19:26, par Wendwaoga En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Dangereux ce jeu. Dangereux.
    Il nous faut avoir le courage. On ne peut pas continuer avec la France si on veut coopérer avec le Mali.
    On peut comprendre la prudence du PM de vouloir y aller doucement, mais il faut être franc avec ces Français et leur poser clairement les conditions pour que les éléments de Barkhane continuent d’avoir un job.
    Si c’est pour rester dans les accords pourris des années 60, il faut s’attendre à un autre

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2022 à 20:00, par Lom-Lom En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    "On a intérêt à ce que le Burkina reste debout" ! Mr l’ambassadeur des "idiots utiles", c’est ça on appelle la langue de bois et l’hypocrisie à son plus haut degré mais vous ne pourrez plus tromper grand monde avec ces affirmations ubuesques. Vous avez voulu enfoncer le Burkina à plusieurs reprises depuis 2015 et les événements, une fois de plus, vous ont toujours donné une claque publique ! Vous ne pouvez rien, l’empire français en Afrique va s’effondrer et vous avec. On vous demande de partir, alors partez pendant qu’il est temps !

    Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2022 à 05:35, par Bandé Moussa En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      La France a eut ce qu’elle voulait vous pensez que les réseaux sociaux peu chassé la France en plus si vous avez des dirigeants qui n’ont pas le courage de parler avec franchise leur voeux sa peut pas aller et si les gens sortent on les traite de voiyoux c’est Norbert zongo disais rester assis les bras croisés......

      Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2022 à 10:13, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      Vous écrivez avec culot :
      « Vous avez voulu enfoncer le Burkina à plusieurs reprises depuis 2015 »

      Vous n’avez aucun élément pour étayer vos dire !
      Et la France n’est pas aux ordre du BF.
      Si une demande ou un simple caprice du gouvernement burkinabè ne conviennent pas à notre gouvernement français, il y a refus.
      Les lignes de crédit accordées au BF sont contraignantes, elles ne sont pas illimitées ! Toute demande qui en sort est forcément étudiée de près à Paris, et même à l’OTAN, et risque fort d’être refusée par le GVT FR.

      Par exemple, la France n’a pas à financer des armes à des pays hors Europe, surtout s’il s’agit de dangereux ennemis de l’OTAN... Si vous voulez un gros jouet russe ou chinois, vous le payez avec votre propre tontine, point barre.

      Mais, avec ses propres petits sous, le BF est libre d’acheter des armes lui-même.

      Répondre à ce message

      • Le 30 novembre 2022 à 14:40, par Alizetta En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

        Voila quelqu’un qui etale sont ignorance au grand jour. @ Renault HÉLIE, ne sait pas que contrairement aux Allemands la France vie au depend des colonies d’Afrique et d’Outre mer. Les fameux prets ou dons dont bvous parlez , mais c’est l’argent des Africains qu’on leur prete. Raison pour la quelle Jacqus Chirac avait averti des concernant les remou politique que ce pilage engendrerait s les Africains n’etaient pas remboursés non pas par générosité mais par le bon sens. Malheureusement vous n’avez pas écouté et vous en payerez le prix. La France est sur une corde raide entre l’OTAN qui lui dicte des posture intenables, la Russie qui refuse de vendre en Euros et les Africains qui se revoltent.
        Par exemple l’OTAN demande a la France de ne pas achter le gaz Russes mais elle paye plus chere le gaz que les Americains et les Arabes achetent aux Russes et lui revendent 10 fois plus cher ; allez comprendre cette logique à la @ Renault HÉLIE. bravo !
        @ Renault HÉLIE les Americains ne veulent pas d’Europe forte sinon elle la concurrencerait on temoigne la recuperation du marché des sous-marins Australien au Français. En suite la demande à l’Angletterre de quitter l’Europe (Brexit). Mon pauvre le revei sera dure dure.

        Répondre à ce message

        • Le 1er décembre 2022 à 08:15, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

          @Alizetta
          Mme ou M. Alizetta, vous commîtes ceci :
          « ... contrairement aux Allemands la France vit au dépens des colonies d’Afrique et d’Outre mer... »
          Mme ou M. Alizetta, vous n’êtes pas capable d’avancer le moindre quart de huitième de millième de preuve de cette affirmation. Très probablement, vous avez copié comme un perroquet cette thèse hasardeuse sur un quelconque site de propagande bourré de fautes d’orthographe. J’espère qu’il vous arrive de temps à autres de réfléchir par vous même et de contrôler les contre-vérités que vous déversent les réseaux sociaux. Celui qui est ignorant n’est pas tout à fait coupable, me dira un avocat miséricordieux, aussi vais-je vous donner quelques pistes pour éclairer votre méconnaissance des réalités économiques et historiques du monde. Vous pourrez aisément vérifier tout ce que j’énonce.

          - 1) La France s’est libérée DÉFINITIVEMENT de son boulet colonial depuis un demi-siècle. 1956-1962 pour l’Afrique continentale, 1975 pour les minuscules Comores. La France N’A ABSOLUMENT PLUS AUCUNE COLONIE. Les ex-colonies subsahariennes sont des états totalement souverains depuis 1960, soit 62 ans. Bizarrement, en se libérant de ses colonies, la France a pu se moderniser et s’enrichir à toute vitesse ; j’ai vécu la période 1956-1980, c’était sidérant ! Haute-technologie, Nucléaire, aviation, télécoms, agriculture, automobiles, équipement des maisons, le niveau de vie a largement quadruplé entre les années cinquante et 1980.

          - 2) Les TOM (département et territoires d’Outre-Mer) ne sont absolument pas des colonies. Leurs citoyens ont tous exactement les mêmes droits que ceux de métropole, dont le droit de vote ; ils ont confirmé par des référendums parfaitement honnêtes leur volonté de rester au sein de la République Française, et peuvent obtenir aisément de nouveaux référendums. En particulier, ils ont exactement les mêmes droits sociaux que les métropolitains, SMIC, allocations familiales, allocations sociales, allocation de chômage, revenu minimal, retraites, droit de postuler à des postes de fonctionnaire, accès au crédit bancaire, etc. Par exemple, le SMIC aux Antilles, c’est-à-dire le salaire minimum pour 35h/semaine et 5 semaines de congé payé est de, devinez combien ? Plus de 800.000 Francs-CFA-ECO net par mois (1250€/mois) ! Soit plus qu’un professeur d’université burkinabè. Vous trouvez ça minable ? Combien de gens autour de vous au Burkina gagnent plus de 200.000 Francs-CFA-ECO par mois ? Et même dans toute l’Afrique, il n’y a pas un salarié sur 20 qui gagne plus de 200.000 Francs-CFA-ECO par mois...

          - 3) Les TOM sont absolument pas « exploités » ! L’état central français les subventionne par des aides considérables.

          - 4) Les TOM ont, systématiquement, un niveau de vie bien plus élevé que leurs proches voisins, francophones ou pas. D’ailleurs, les Caraïbes, les Haïtiens, les Brésiliens, les Sud-Américains, les Comoriens, les Malgaches, etc. tentent nombreux d’immigrer dans les TOM de Guyane, Antilles, Mayotte, etc. Mais, généralement, les ressortissants des TOM préfèrent plutôt migrer vers l’Hexagone, où ils sont très nombreux dans la fonction publique, les personnels des bus, trams et trains, la Poste, les hôpitaux, la Police, la Douane, l’Armée, etc.

          - 5) Les TOM ont les mêmes droits à la sécurité sociale que tous les Français, ce qui signifie des soins quasiment gratuits et l’accès à des CHU suréquipés de niveau international. Bien des pays d’Europe du sud et d’Europe de l’est envient l’équipement médical dont jouissent les TOM...

          - 6) Les liens de coopération que la France garde avec beaucoup de nations africaines souveraines ne sont absolument pas imposés. Par exemple, quitter la zone CFA est possible si les gouvernements locaux le souhaitent. Des pays comme le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, Madagascar, le Mali et la Guinée ont quitté la zone Franc-Euro, d’autres ont librement souhaité y adhérer ou revenir, ce sont des choix souverains librement consentis. Si cela vous démange, demandez à votre gouvernement de créer une monnaie burkinabè, il n’est pas sûr qu’il accepte...

          - 7) Dans notre commerce extérieur français, toute l’Afrique-CFA compte moins de 1%, moins que la minuscule Tchéquie (qui fabrique des voitures Peugeot, entre-autres). Comment diable peut-on affirmer que la France « dépend » de l’Afrique-CFA, moins de 1% des son commerce extérieur ? Quand on trace à la craie grasse un trait de 1m de long, 1% représente environ l’épaisseur du trait... Pour l’économie Française, le Maghreb, l’Asie et les Amériques pèsent 40 fois plus que l’Afrique-CFA, oui QUARANTE FOIS PLUS !

          - 8) L’écrasante majorité de nos matières premières ne vient pas de la zone CFA. Et toutes ces matières premières ne sont jamais « volées », elles sont payées cash au prix mondial, et rubis sur l’ongle. Nos principaux fournisseurs, Australie, Russie, Congo-RDC, RASA, Arabie, Amériques, etc. n’ont jamais été des colonies françaises.

          - 9) Dans un produit fini technologique, par exemple un Airbus A 320, les matières premières ne dépassent pas 1% du prix de vente. Le Burkina produit-il beaucoup d’aluminium ?

          Répondre à ce message

      • Le 30 novembre 2022 à 15:30, par Fred En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

        On a rien à foutre de vos dons ou financements avilissants. Gardez votre argent pour vous occuper de vos SDF en France là-bas, au lieu de toujours les envoyer en Afrique comme quoi ce sont des experts en ceci ou cela.

        Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2022 à 13:12, par sam En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      Je partage votre opinion, Lom-lom !

      Le Burkina Faso ne peut pas etre debout pendant que la France a les deux genoux sur le Cou. C’est criminelle.

      Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2022 à 20:45, par Kato En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Cher gouvernement burkinabé ne jouer pas aux équilibristes. La France 🇫🇷 est entrain de jouer avec vous pour gagner du temps et vous surprendre désagréablement le moment venu. La France ne connaît pas la franchise ou l’honnêteté. Elle sait seulement trahir et semer le désordre pour ses intérêts.
    SVP mettez fin à toute présence militaire étrangère sur notre territoire et allons y aux front sinon le combat est perdu.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2022 à 20:47, par Bala Wenceslas SANOU En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2022 à 21:00, par Negblanc En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Si la faransi veut vraiment que bourkina fasso soit debout, il faut nous restituer notre Fcfa et retirer vos soldats de chez nous.

    Répondre à ce message

    • Le 1er décembre 2022 à 19:57, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      @Negblanc
      M. Negblanc, ou Mme, vous avez écrit ceci :
      « Si la faransi veut vraiment que Burkina Faso soit debout, il faut nous restituer notre Fcfa et retirer vos soldats de chez nous. »

      - 1) Si vous tenez tant que ça à une monnaie burkinabè, demandez à votre gouvernement ; s’il accepte votre demande, le gouvernement burkinabè est libre de quitter le système CFA-ECO et de créer une nouvelle monnaie totalement nationale. Seulement attention ! Cette monnaie ne sera pas acceptée à l’étranger, donc il sera très compliqué d’importer certains biens comme le riz, les mobylettes, etc., et leur prix va augmenter de façon « canon ». Mais, comme tu as demandé nouvelle monnaie, t’as pas le droit de pleurer si prix augmentent trop... Tu comprendras mieux quand tu auras dû prendre brouette pour y transporter les billets pour petit sac de riz.

      - 2) Vous pouvez demander à votre gouvernement de casser les accords d’aide militaire. On verra s’il accepte. Cette aide militaire a été demandée et maintenue par un précédent gouvernement élu, mais bon, votre gouvernement peut changer d’avis. Et ensuite ? C’est quoi tu veux faire s’il y a grosse attaque terroriste à Ouaga ? Tu vas prendre bâton et cailloux ?

      Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2022 à 21:05, par Zougou En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Luc Hallade, On vous demande de partir tu vient dire que vous voulez rester. Votre arrogance et votre fourberie vous a perdu. Nous demandons juste de partir.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2022 à 21:23, par YOULOS En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Nous disons haut ce que vous dites bas,la France n’a pas intérêt à ce le Burkina Faso sorte de cette crise tous azimuts,ma preuve est que si elle avait vraiment la volonté on en serait pas là, le Burkina Faso,mon pays sombre les jours dans le deuil, chaque jour le nombre d’orphelins et de veuves ne fait que s’amplifier, qu’est-ce qu’on a fait à la France, qu’est ce qu’elle nous veut encore ? après 400 ans d’esclavage, elle a changé de tactique, l’exploitation de nos sous sols,des hommes noirs par les noirs eux même,non content de cela, elle veut maintenant nous tuer tous en tout cas ceux qui les résistent en épargnants seulement les traites, ceux qui acceptent bouffer les miettes qui tombent sous leur table,en tout cas Me AJKT vous avez intérêt à ne pas vous laisser prendre par des pièges des ennemis, ce qu’un jeune occidental de 35 ans n’acceptera faire subir à son peuple c’est ce qu’un septuagénaire africain permet sur ses compatriotes, c’est dommage

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2022 à 21:30, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Voilà qui rejoint mon opinion de simple citoyen français.

    - Certes, par principe, je n’aime pas que la France aide une dictature militaire avec mes impôts, aucune dictature....
    Mon couple paye une petite voiture neuve par an, plus de 10 millions de Francs-CFA-ECO en impôt sur le revenu, quand même ! Et j’oublie d’autres impôts pour ne pas alourdir mon propos. J’aimerais assez que plus d’argent soit consacré à nos jeunes enseignants chercheurs scientifiques (scientifiques et français d’abord !), car il y va de notre avenir stratégique de puissance technologique.

    - Cependant, si notre aide est souhaitée pour lutter contre le terrorisme, ma sympathie profonde pour le peuple burkinabè me permet de comprendre le maintien des flux d’aide.

    - N’oublions pas le principe de réalité : si le BF s’effondrait, la CI, le Ghana, etc. sont les suivants sur la liste, ce qui provoquerait une immense vague de réfugiés vers l’Europe que nous ne pourrions plus gérer, malgré la grande tolérance des autorités et des population françaises et européennes.

    Avec ma naïveté de retraité « blanchi sous le harnois », je souhaite ardemment :
    - (1) Que le BF réussisse contre les terros, avec ou sans aide étrangère ;
    - (2) que le gouvernement actuel du BF organise rapidement des élections sérieuses qui le rendront plus solidement légitime ;
    - (3) qu’une solution de résolution des crises sans putsch soient trouvée, car ces chapelets interminables de coups d’état « gâtent le nom » du Burkina Faso, malgré toute la sympathie que son peuple suscite.

    Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2022 à 05:44, par Sanpakou En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      @Renault HÉLIE le blaireau,
      Les parlementaires Français l’ont dit publiquement : l’avenir de la France c’est l’Afrique. Avant que le Burkina , le Mali et la CI s’effondrent, la France se serait effondrée depuis belle lurette, La France qui vit du pillage des ressource faramineuses des Africains. C’est une question de temps, tot ou tard vous apprendrez a travailler comme tout le monde pour manger. Prenez exemple sur l’Allemagne qui n’a pas de colonies.

      Répondre à ce message

      • Le 30 novembre 2022 à 14:31, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

        « Les parlementaires Français l’ont dit publiquement : l’avenir de la France c’est l’Afrique » . Oui, mais pas l’Afrique CFA, qui ne représente même pas 1% du commerce extérieur français, moins que la petite Tchéquie. Et le Sahel, c’est moins de 1/1000e de nos échanges extérieurs, surtout sous forme d’aide. C’est qu’on appelle des belles paroles diplomatiques, énoncées pour faire plaisir. L’avenir de la France est dans échanges avec des économies solides et pleines d’avenir comme Europe, Asie, Maghreb, Amériques. Rien que nos échanges avec le Maghreb représentent 10 à 20 fois nos échanges avec l’Afrique CFA (économies en voie d’industrialisation rapide et puissante).

        « La France qui vit du pillage des ressources » .
        C’est faux et archi-faux ! C’est un cliché pour ceux qui ignorent l’économie mondiale, car la France vit de sa puissante industrie technologique et de son agriculture ultra-productive. Dans la vente d’un Airbus, il n’y pas plus de 1% du coût consacré aux matières premières, le reste paye les ingénieurs et le savoir faire des techniciens de très haut niveau qui travaillent dans les usines d’aviation. Savez-vous combien se paye un bouteille de 0,75 l de champagne dans n’importe quel supermarché du monde ? Jamais moins de 2000 F-CFA-ECO ; kif-kif pour les grands vins de Bourgogne ou de Bordeaux ou encore le Cognac.
        Par exemple, la France achète des matières premières à l’Australie, à la Russie ou au Congo-RDC, mais elle les paye cash au prix du marché mondial, elle ne va pas les voler ! Accuser un acheteur de VOLER ce qu’il paye rubis sur l’ongle, c’est de la mauvaise foi, pour ne pas dire « du mensonge diffamatoire ».

        « vous apprendrez a travailler comme tout le monde pour manger ». Mais, bon sang de bonsoir, vous ne savez donc pas que la France est un des plus gros exportateurs nets de produits agro-alimentaires ? Accuser les français de «  ne pas travailler pour manger  », c’est, encore une fois, de la pure diffamation mensongère.

        « Prenez exemple sur l’Allemagne qui n’a pas de colonies ».
        Mais, bon sang de bonsoir, la France n’a plus une seule colonie depuis 1962 ; vous êtes mal renseigné ! Et les TOM (Territoires d’outre-mer) de la France NE SONT PAS DES COLONIES, ils sont très largement subventionnés par l’état français et tout à fait libre de quitter la France par référendum ; le niveau de vie des TOM est immense par rapport à n’importe quel pays d’Afrique et tous ont le droit de vote. Vous voulez que je vous balance le SMIC aux Antilles ? Plus de 800.000F-CFA-ECO/mois, plus qu’un prof de fac du Burkina... De plus, la couverture médicale des TOM ferait envie à bien des pays d’Europe de l’est ou d’Amérique latine, les soins étant presque gratuits dans des CHU de niveau mondial.
        J’arrête là mes réponses points par points à vos affirmations imprudentes.
        Veuillez apprendre à vérifier point par point ce que vous avancez ! Sinon, vous n’écrivez que des contes de fée pour enfants ignorants. Moi, retraité à la chevelure neigeuse, j’ai appris ça en lycée dans le quartier latin il y a plus de 50 ans, et nous n’avions pas Internet.

        AVANT DE JACTANCER N’IMPORTE QUOI, COMME UN POULET QUI CAVALE IL FAUT ABSOLUMENT RAFRAÎCHIR VOTRE CULTURE ÉCONOMIQUE ET HISTORIQUE ! Ensuite, vous serez apte à défendre votre point de vue de façon solide...

        Répondre à ce message

      • Le 6 décembre 2022 à 15:21, par koffi kopeto En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

        Ignorant. L’allemagne n’a pas eu de colonies ? Et le Togo, le Tanganika, le Kamerun, la papouasie-nouvelle guinée... L’’Allemagne a perdu ses colonies aprés sa défaite en 1918. Comme la Russie aprés la chute du mur de Berlin...c’est le lot des perdants.

        Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2022 à 10:50, par Boris En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      sur votre 3eme point sachez que c’est le peuple qui veille pour éviter les putchistes. n’eut été cette situation complètement dégradée de la situation sécuritaires qui commence a nous axphixier, aucun coup d’état n’aurait pu prospérer ai burkina depuis l’insurection de 2014. donc la meilleure façon fe soutenir votre 3eme point, c’est faire le ménage car votre pays est, en partie responsable de ce qui arrive au burkina et au sahel

      Répondre à ce message

      • Le 1er décembre 2022 à 08:28, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

        @Boris
        Voilà encore un exemple de sentence facile :
        « votre pays est, en partie responsable de ce qui arrive au Burkina et au Sahel »
        Accusation gratuite sans le moindre début de preuve.
        C’est votre armée qui commet des coups d’états, certainement pas la France, qui méprise les gouvernement militaires... Vous et vos voisins sahéliens êtes des malades des putsches, vous en avez perpétré d’interminables chapelets depuis 1966.
        La plupart des petits lieutenants sahéliens de 25 ans réfléchissent déjà au putsch qu’ils perpétreront avant leurs 40 ans, c’est presque une norme... C’EST VOTRE HONTE, PAS NOTRE PROBLÈME...

        Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2022 à 21:35, par Vérité indiscutable En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Le Burkina Faso vous fait gagner beaucoup beaucoup plus de 100 millions d’Euros. Rien que les récettes de Pierre Castel au Burkina Faso dépasse ce chiffre dans un trimestre ; sans compter Canal+ et Bolloré etc.
    Le jour où la France félicite votre responsable, c’est que votre responsable a vendu votre pays. Pour paraphraser Thomas Sankara. Il n’y a aucune entente possible avec la France sans se compromettre. Jamais. L’avenir nous dira toute la vérité.
    La Patrie ou la Mort, nous Vaincrons !
    Et nous Vaincrons par tous les moyens, même s’il faut changer la classe dirigeante 50fois. Que les français mettent bien cela dans leur tête.

    Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2022 à 07:34, par Back to my root En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      Merci là-bas ! j’ aimé le commentaire. Ya rien à rajouter

      Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2022 à 08:11, par Zeus En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      Pierre Castel ou Bollore font leur recette parce que tu y vas boire la bière au lieu du dolo et tu veux regarder canal+, il suffit que tu change ton mode de vie et le tour est joué mais si tu n’arrives pas ; sache que même si la France quittait le Faso tu serais toujours dépendant de ces deux. Arrêtons l’amalgame par naïveté de la politique et affaires car ça nous rend ridicule. Même Mme qui te tourne le dos au Faso c’est la France !!! Ha bas

      Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2022 à 10:50, par kwiliga En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      Bonjour Vérité indiscutable,
      Tiens, comment avez-vous fait pour trouver le chiffre d’affaire de Castel au Burkina ? J’ai eu beau chercher, je n’ai jamais réussi à trouver cette info. Merci de faire circuler vos sources (si vous en avez vraiment, sinon, c’est seulement des supputations) pour édifier les internautes.
      Si je suis de tout cœur avec vous, dans la lutte contre l’impérialisme économique étranger, les choses que vous cherchez à comparer, ne sont guère du même ordre.
      En effet, si Castel gagne de l’argent au Faso, c’est parce qu’il y trouve une multitude de consommateurs. Hors, il m’apparait, qu’au delà de nos perpétuelles jérémiades, qui ne servent généralement qu’à afficher notre impuissance, le seul considérable levier d’action à notre disposition est le boycott.
      Malheureusement, personne ne semble prêt à le pratiquer et, après avoir mis à sac les institutions françaises, notre glorieuse et patriote jeunesse, s’empresse de mettre du carburant Total, de se contacte sur Orange, pour se rejoindre dans un maquis y boire les bières de Castel en regardant un match diffusé par Bolloré...
      L’émancipation passe par la douleur et la privation, mais apparemment, personne n’en a vraiment envie.

      Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2022 à 11:55, par un français En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      Bonjour vérité indiscutable,
      Il ne faut pas confondre état français, citoyen français et multinationale.
      Canal+ n’a rien à voir avec l’état français et il en va de la responsabilité propre des abonnés d’avoir choisi ce média. La connexion satellite est ouverte sur le monde ; aux citoyens burkinabés de faire leur choix.
      Pour Bolloré et Castel, la aussi regardez chez vous. Les états unis savent bien s’opposer à la capitalisation Chinoise chez eux. L’état français sait bien bloquer des rachats d’entreprises. La politique anticolonialiste de Sankara avait peut être du sens, la vente de la RAN peut être moins (mais il aurait fallu mettre des compétences pour s’en occuper).

      Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2022 à 14:41, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      les récettes de Pierre Castel au Burkina Faso
      Les immenses industries de Pierre CASTEL sont fiscalement domiciliées en Suisse, où il paye ses impôts ; en Suisse, pas en France !
      Et le groupe Castel donne du travail aux Burkinabè et paye de lourds impôts à l’état burkinabè. Si vous expulsiez Castel du Burkina, le Burkina perdrait BEAUCOUP d’emplois et d’impôts, mais Castel le suisse s’en contreficherait. Rien que ses productions de Whisky en Écosse écrasent complètement son chiffre d’affaire microscopique au Burkina Faso. Qui, en Écosse, oserait accuser Castel d’être un prédateur ?

      Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2022 à 21:39, par legrand2000 En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Cela n’engage que ceux qui croient a cette France qui depuis plus de 60 ans maintenant a du mal a respirer sans ses colonies. Il a ete tres clair, on interet a ce que le Burkina reste debout ; la France est la pour ses interets et rien d’autres.
    De toutes les facons la France est dans son role ; "Tant que les autorites Burkinabes le souhaitent" c’est ce qu il a dit, il s’en fout de l’avis du peuple. Donc que chacun s’assume. Au prochain bilan on verra qu’ils joueront encore a ce double jeu avec nous et on comprendra. ya yaa boin bala ???
    QUE DIEU SAUVE LE BURKINA FASO !!!

    Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2022 à 14:54, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      « cette France qui depuis plus de 60 ans maintenant a du mal a respirer sans ses colonies. »
      Hi hi, que c’est drôle !
      1) Premièrement, la France n’a strictement plus une seule colonie depuis 1962 (et l’indépendance des toutes petites Comores en 1975). Peut-être faisiez vous allusion à « l’Afrique CFA » ? Et assimiler nos territoire d’outre-mer à des colonies est signe d’une grande ignorance.
      2) Le commerce extérieur de la France avec TOUTE LA ZONE CFA représente moins de 1% de notre commerce extérieur, moins que la minuscule Tchéquie. Donc, dire que nous autres français « aurions du mal a respirer sans l’Afrique CFA » est une affirmation très imprudente. Je vous rassure, NOUS RESPIRONS FORT BIEN ! Et nous n’avons PAS BESOIN DE VOUS ! Que je sache, vous ne produisez ni cassoulet, ni pastis, ni sous-marins nucléaires.

      Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2022 à 22:13, par Jeunedame seret En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    « « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout » » NOUS ON A INTÉRÊT À CE QUE LA FRANCE CHANGE SÉJOUR. « Le diplomate français réaffirme la disponibilité de son pays à travailler avec le Burkina Faso, surtout dans ce contexte de crise. « On sait tous que le Burkina Faso traverse une période difficile de son histoire. Cela arrive à tous les pays et la France non plus n’a pas été épargnée. C’est pourquoi nous estimons qu’il faut qu’on soit à ses côtés, parce qu’on a tous intérêt à ce que le Burkina reste débout pour toute la région », souligne l’ambassadeur Hallade » ARGUMENTS FALLACIEUX !! « « On compte sur la protection des autorités burkinabè pour éviter les agressions contre les institutions de la France », l’ambassadeur Hallade » ENTÊTEMENT TENDANCIEUX !! Et nous comptons sur le déménagement départ de la France pour éviter les agressions terroristes contre les populations burkinabè. Monsieur le PM ne protégez pas des récalcitrants. C’est un risque dangereux.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2022 à 22:16, par Aziz En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Pourquoi la force spéciale française (sabre) doit-elle seulement réduire ses effectifs et non quitter le Burkina tout simplement ? C’est quoi cette histoire ?

    Depuis, le peuple ne fait que réclamer le départ des troupes françaises de notre pays et la solution que vous nous trouvez c’est juste de reduire ces troupes ? Quelle est donc la différence ? Interrogez-vous pourquoi la France tient à rester.
    SVP M. KYELEM et son gouvernement, ne jouez pas à ce jeu. Nous voulons tout simplement le départ des troupes françaises.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2022 à 22:41, par A qui la faute ? En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Je rêve ? Ce premier ministre est entrain de verser dans l’hypocrisie à la tête d’un gouvernement qui s’alimente de mensonges.
    - Comment vous pouvez aller vous asseoir tout sourire avec quelqu’un sur qui vous portez des soupçons aussi graves que dans vos déclarations ? Quelle est la différence entre vous et vos prédécesseurs qui ne seraient pas assez patriotes ?
    Et parlant d’accords, lequel vous dénoncez exactement ? ça aussi c’est une escroquerie intellectuelle.
    En gouvernant par la rue et le mensonge, vous allez vite finir tous vos arguments et naviguer à vue.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2022 à 23:00, par Sonni ALIBER En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    LE GOUVERNEMENT BURKINABÉ SE TROUVE AUJOURD’HUI DANS UNE SITUATION D’AMBIGUÏTÉ AVEC LA DÉCLARATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE DU PREMIER MINISTRE BURKINABÉ ET SON DE FÉDÉRALISME AVEC LE MALI ET LA COOPÉRATION DE DÉFENSE COMMUNE CONTRE LE TERRORISME /EN TOUT CAS LE PREMIER MINISTRE BURKINABÉ EST TRÈS AFFAIBLI DE SON SÉJOUR À ACCRA ET SA RENCONTRE AVEC L’ AMBASSADEUR DE FRANCE AU BURKINA /PLUS PERSONNE NE PEUT LE CROIRE CAR IL FAIT UN VIRAGE À 99’ ,ET PERD AINSI LE SOUTIEN DU PEUPLE BURKINABÉ /SA DÉMISSION DE LA PRIMATURE EST UNE QUESTION DE JOUR

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2022 à 23:29, par Ciga En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Le départ complet et total des forces françaises ne doit pas être une chose à négocier. Si B. Compaoré, toute honte bue à accepter de poignarder le père Maurice Yaméogo outre-tombe en les faisant revenir, ce serait écoeurant et révoltant que le régime d’Ibrahim Traoré maintienne le statu quo. En effet, en 1961, M. Yaméogo a chassé les bases militaires françaises pour maintenir une armée de souveraineté dirigée par seulement des "tirailleurs sénégalais". Comment ne pas pleurer de chagrin en voyant ces bases revenir chez nous aujourd’hui pour narguer nos colonnes de généraux et de colonels, sous prétexte qu’elles viennent nous aider à lutter contre le terrorisme. POMPIER PYROMANE, mon oeil !

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 02:10, par LIONEL En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Il a intérêt de dire "On a plus de cent millions d’euros d’engagement par an au Burkina Faso, notamment à travers l’Agence française de développement (AFD). Donc on ne va pas abandonner tout cela parce qu’on a été victime d’attaque".

    Environ 80% des financements de l’AFD sont des prêts contractés par l’Etat burkinabè pour ensuite prendre en charge des français à travers des agences d’exécution (contribuant à réduire le chômage français).

    Malheureusement la Banque mondiale est également sur cette voie mais à la différence que le prêt ne servira pas à payer des consultants de la Banque mondiale.

    Nous avons intérêt à bien exécuter les projets pour lesquels des prêts ou des financements additionnels sont contractés et sur lesquels le BURKINA FASO n’a pas de visibilité (AFD) à travers les ministères sectoriels.

    Excellente journée.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 02:46, par Banana Republic En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Parfois je me demande ce que nos compatriotes reprochent à la France.
    De ne pas lutter assez contre le terrorisme de nos propres frères ?
    De ne pas envoyer assez d’enfants français pour mourir à la place de nos diplômés de l’école de guerre de Paris, et qui sont tous obèses et font des affaires à Ouagadougou ?
    Nous avons des centaines de fds armés d’armes de guerre occupés à raquetter sur nos routes...

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 04:39, par Adakalan En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Moi je comprends pas une chose. C’est vrai j’ai pas fait école aller loin. Mais je veux comprendre une chose. Ya t-il plusieurs façons de dire à quelqu’un de quitter ou de partir ? C’est de l’armée française il s’agit. Pas de la diplomatie française. C’est clair ou pas ? On ne veut pas une base militaire étrangère sur un sol indépendant. C’est clair en ou pas ? C’est n’est que dans nos pays qu’on peut assister à un tel forcing, un entêtement. Ya t-il une base militaire Burkinabè en France où ailleurs ? C’est quoi cet entêtement ? Si nous jouons aux gros enfants on vas nous amener au cimetière enterré vivant.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 04:58, par Sacksida En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Evidemment, notre 1er Ministre doit rester droit dans ses bottes relativement a notre cooperation avec tout partenaire strategique dans le Monde. Quand a la Force Speciale Francaise, le Peuple Burkinabe demande son depart pur et simple du Burkina Faso. Donc notre cooperation Militaire avec tout partenaire doit se situer a l’equipement adequat de nos Forces de Defense et de la Securite. D’autres part, il faudrait que le 1er Ministre en accord avec le President du Faso Ibrahim Traore, mettent en place un Comite des Experts Economiques et Financiers pour reflechir sur l’eventualite de Creation d’une Monnaie Nationale, en faisant des simulations et les pratiques Vertueuse d’une telle perspective. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 05:33, par TANGA En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Ne nous énervons pas, tout ce que l’on lit c’est ce que la France désire. Mais est ce à dire que le Burkina est sûr ce diapason ?
    En attendant, ce style là doit savoir que les dirigeants Burkinabè ne vont jamais pointer des canons sur leurs populations.Alors mieux vaut pour lui de s’en aller, les gens n’ont rien contre une ambassade de France au Burkina mais contre la présence de Luc alladz au Burkina. Il fait semblant de ne rien comprendre.
    Et puis, si les populations ne veulent pas de leur base, pourquoi ils tiennent à rester ? Mieux pour eux de la retirer.
    En tout cas, rien a filtre de ce que le PM a dit. C’est Luc qui a parlé. Il va refaire une sortie hasardeuse encore pour provoquer les populations,

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 06:11, par Samuel En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Ce Me Kyelem est vraiment étrange. On a l’impression qu’il ne sait pas ce qu’il veut. Un jour ceci, le lendemain cela, tout en se proclamant révolutionnaire et sankariste alors qu’on ne voit rien, absolument rien de cela dans ses actes à part ses tenues chatoyantes qui indiquent d’ailleurs un aspect trouble de sa personnalité car un dirigeant populaire se doit d’être sobre dans l’habillement sans être terne. Ces couleurs chatoyantes ne siéent pas pas à la solennité de la fonction et ne disent rien de bon sur le sérieux du personnage, un personnage déroutant et que certains diraient "faux" qui n’est jamais là où on pense le trouver. Tout juste des paroles, des paroles, et encore des paroles qui ont le plus souvent un double sens ou sont neutralisées, aussitôt que dites, par d’autres paroles du même auteur. C’est ce que les "Indiens" d’Amérique appellent "langue fourchue". Personne, et surtout pas le peuple, ne comprend ce qu’il veut et où il veut aller. Est-ce qu’il le sait lui-même ou se fait-il des illusions sur sa personne parce que j’ai l’impression qu’il se croit plus malin que tout le monde alors que ses petites astuces risquent de lui coûter cher car on peut être sûr que les Français lui réservent une grosse surprise. En tout cas, oublier de tenir ses promesses, dribbler constamment les gens et continuer à entretenir le flou sur les relations avec ceux qui sponsorisent les terroristes qui déstabilisent nos pays et tuent nos concitoyens, ce n’est rien d’autre que trahir nos aspirations. Par ailleurs, s’il pense que le peuple va continuer à se faire mener par le bout du nez, il se trompe lourdement.

    IL N’Y AURA JAMAIS DE VICTOIRE TOTALE SUR LE TERRORISME TANT QUE LES FORCES FRANÇAISES SERONT PRÉSENTES AU BURKINA ET AU SAHEL. CHASSONS L’ARMÉE FRANÇAISE DE NOS TERRES !

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 06:24, par Ilboudo En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Vous alliez partir de force,ce n’est pas à négocier.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 08:32, par pfff En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    @Renault HÉLIE : Même constat pour moi.
    .
    Si beaucoup des commentateurs sous cet article, mettaient la même énergie à défendre leur pays qu’ils en mettent à attaquer la France, le BF serait dans une meilleure situation.
    .
    Quant à une fédération avec le Mali, je n’ai pas vraiment d’avis sur le fond, mais sur la date, ce n’est certainement pas le moment de revoir l’architecture politique de la zone : on entreprend pas les travaux de rénovation d’un immeuble pendant un incendie.
    .
    @vérité indiscutable : "La Patrie ou la Mort, nous Vaincrons !"
    Je vois que certains ressortent les slogans fascistes de la guerre d’Espagne, un slogan au nom duquel on a tué 1 million de personne, et fait 40.000 réfugiés. Au moins vous êtes clairs dans vos intentions : guerre civile et instauration d’une dictature d’inspiration franquiste. Nous voilà prévenus.

    Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2022 à 13:45, par SOME En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      Écoute le gars quand on n’a pas de culture il e5 inutile de venir étaler son ignorance en plein public. Ce slogan « la patrie ou mort, nous vaincrons » n’a rien à voir avec les fascistes de franco en Espagne. Elle a été lancée par Fidel Castro en 1960, soit près de 30ans après les fascistes espagnols
      SOME

      Répondre à ce message

      • Le 1er décembre 2022 à 08:42, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

        Cuba ? C’est ça, votre exemple ? Ah ben dis donc !
        Tout le monde fout le camp de Cuba, on appelle ça « voter en nageant ».
        Rien que les Cubains anticommunistes exilés en Floride sont plus riches que Cuba toute entière, d’ailleurs leurs envois de dollars à leur famille permettent à Cuba de ne pas mourir de faim, tout simplement.
        Le régime cubain ne survit que par la terreur policière, l’aide du Vénézuéla et les transferts de ses émigrés.
        Quand les cubains pourront enfin voter, je n’ose imaginer ce que la population infligera aux dirigeants communistes de Cuba...

        Répondre à ce message

        • Le 5 décembre 2022 à 04:16, par SOME En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

          M Renault on sait pourquoi tu passes ton temps à écumer ce site pour faire tes interventions, à insulter, mépriser, à provoquer etc. Je ne te repérez même pas sur le fond… Il est dit que si tu vas ton chemin et que ce faisant, tu rencontres un porc se vautrant dans la boue sur le bord de la route, continue ton chemin, ne descend pas te vautrer avec lui, car il est de la nature du porc de se comporter ainsi. Tu sais très bien ce que tu fais mais saches une fois pour toutes que les peuples sont plus solides que tu ne le veuilles comprendre. Nous savons très bien que le chien ne changera jamais sa manière de s’asseoir et qu’il finira toujours pour mordre la main de son maître qui l’a nourri et continue de le nourrir.
          SOME

          Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 08:36, par Ed51 En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Il suffit que le mot France ou français soit évoqué pour récolter de nombreuses critiques. A croire que c’est très satisfaisant de vider sa colère en oubliant que la colère a surtout des effets sur celui qui la ressent.
    Chacun doit balayer devant sa porte au lieu de vouloir balayer devant celle des autres, vrai pour la France, vrai pour le Burkina.
    S’entendre et être respectueux des autres est une solution qui conduit à la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 08:42, par Eli wasap En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Mr lambassadeur a tt dit ! Les autorités ne veulent pas que la france quitte car la france est le premier operateur financier du burkina ... celui qui cré lemploi qui donne des fonds et qui investit...a lheure actuelle qui va investir ds ce pays ? Poutine ? Ahah les idiots qui demandent leur depart ds la rue ne connaissent rien a la geopolitique et aux interets de leur propre pays ! Et ce nest pas a eux de faire de la politique mais bien au pouvoir en place ! Alors quils les laissent travailler ! Si le burkina voulait voir la france dehors ya longtemps que traore les auraient mis dehors mais ce nest pas le cas et dieu merci pour nous ! Nous ne sommes pas bornés et betes comme les maliens qui aujourdhui se retrouvent seuls sur la scene internationale avec leur ange gardien wagner qui tue leur propre civile et pillent leur mine en echange de quoi ? Le mali est au fond du trou na plus aucune aide les propres maliens se font massacrés et violés par leur propre armée !
    Peuple burkinabé reveillez vous ! Vous voulez vous rendre utile ? Prenez les armes et allez au front au lieu de dormir au camp militaire français ! Et par pitié réfléchissez un peu par vous memes et laissez les réseaux sociaux un peu ca vous fera du bien !

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 09:23, par TNK En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Je pense que jusqu’à présent la France n’a oas encore compris ce que nous les Burkinabè voulons : il faut supprimer complètement la coopération militaire avec et nettoyage de la force Barkhane au Burkina.
    Pour la coopération il faut annuler tous les accords précédents et renegocier de nouveaux accords.
    Point barre !

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 10:25, par Boomba En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    En fait c’est le principe même d’avoir Des Bases militaires étrangères que nous refusons.

    Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2022 à 22:17, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      Ben, à propos d’étrangers armés sur votre sol, avez-vous déjà manifesté avec des mots durs contre la Turquie et les pays du Golfe qui financent en Libye les terroristes qui ravagent votre pays ?
      Vous ne savez pas que des milices turques comprenant de nombreux terroristes arabes tiennent et terrorisent la Tripolitaine, partie ouest de la Libye ? Ils pillent et rançonnent TOUT, commerçants, camionneurs, puits de pétrole, oléoducs, etc.
      Vos terros, quand ils sont blessés ou malades, sont soignés en Libye dans de luxueux hôpitaux turcs financés par le Golfe.

      Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 10:28, par y En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    La France a taper du poing sur la table et tout est rentré dans l’ordre. La France a toujours été la France bien que nos pays ne soient créés par la France et restera la France avec ou sans nous.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 11:05, par Alpha2025 En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Nous devons rester froids et ne pas verser en permanence dans les émotions. Et surtout, documentons nos propos. Certes, la déstabilisation de la Lybie a favorisé l’explosion de terrorisme. Mais reconnaissons qu’ils ont trouvé un terreau fertile. Et je sais de quoi je parle. Quand nos politiques publiques concentrent l’essentiel des investissements sur la capitale et délaissent des pans entiers du territoire ou l’administration est très peu présente, ne soyez pas étonnés que des populations ne se sentent pas en république. Alors quand on fait une offre à certains jeunes, ils succombent puisqu’ils n’ont pas d’alternative. Quand vous lancer des accusations contre la France, documentez les. Le Mali a déposé une plainte contre ce pays au Conseil de Sécurité, mais tarde à publier les preuves de ses accusations. Maintenant j’invite tout le monde à une réflexion concernant notre attitude envers l’ancienne puissance coloniale. Prenons les pays anglophones. Ils font beaucoup moins de bruit que nous. Mais ils avancent. Est ce parce que les anglais ont été gentils ? Je ne crois pas. Un impérialiste est un impérialiste. Il n’y a pas son bon. Mais les anglophones travaillent au lieu de passer leur temps en récriminations. Et leurs pays avancent. Nous, nous passons le temps en gesticulations inutiles. Le contrat avec BOLLORE ne nous convient pas, eh bien dénonçons le. Sommes nous obligés de boire les bières de CASTEL ? Buvons Libs ou Heineken. Si c’est plus cher, buvons moins, et libérons nous de CASTEL. Arrêtons nos gesticulations improductives et mettons nous au travail. Produisons au lieu de théoriser. Nos manifestations à tout vent ne servent à rien, si ce n’est à nous flatter nous même. Retroussons nos manches. C’est la seule solution !

    Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2022 à 21:48, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      @Alpha2025
      Vous écrivîtes avec quelque ironie :
      « Sommes nous obligés de boire les bières de CASTEL ? Buvons ... Heineken. Si c’est plus cher, buvons moins, et libérons nous de CASTEL. »

      D’abord, CASTEL fabrique au Burkina et donne des emplois à des burkinabè. CASTEL est un immense groupe international fiscalement domicilié en Suisse, mais qui a le bon goût de se maintenir chez vous.
      Si vous buvez Heineken contre CASTEL-BURKINA, vous enlevez des emplois aux burkinabè, mais vous favorisez l’industrie ivoirienne et l’emploi des ouvriers ivoiriens, car Heineken est brassée et embouteillée par BRASSIVOIRE-CFAO, vieux groupe franco-ivoirien qui date de la Françafrique d’avant 1980, lui aussi.

      Les Burkinabè aiment à harceler les rares sociétés qui travaillent encore au Burkina tout en procurant des emplois à des burkinabè.

      Certains devraient enfin comprendre que PERSONNE NE SE BOUSCULE POUR INVESTIR AU BURKINA, pays considéré comme instable avec quelques bonnes raisons. Voilà ce qui explique le fait que les sociétés françaises sont plus présentes chez vous que celles d’autres pays, IL EST TROP RISQUÉ d’investir dans votre pays.
      Si même les Français se carapatent, croyez-vous que d’autres pays sérieux oseront investir le moindre fifrelin chez vous ? Vous croyez que Mercedes, Toyota, Boeing ou Chrysler vont venir en fanfare ouvrir des usines chez vous ?

      Une bonne solution si vous voulez faire décroître la proportion d’investisseurs français :
      - Devenir enfin une démocratie solide.
      - Consolider un état de droit qui réfrène les émeutes décérébrées.
      - Trouver un moyen définitif pour que vos officiers évitent les coups d’état en série.
      - Entretenir un climat de confiance qui incite l’étranger à investir chez vous.

      Après tout, des pays comme le Ghana, le Maroc, la Côte-d’Ivoire ou la Tunisie sont à peu près parvenus à un tel climat propice aux affaires.

      Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 11:06, par Niyac En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Dorénavant les français, disons les peuples hors du continent africain doivent payer une carte de séjour 2 500 € pour un mois, 25 000 € pour une année. Celui à qui ça ne plaise, qu’il reste chez lui ou qu’il rentre

    Répondre à ce message

    • Le 1er décembre 2022 à 08:57, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      @Niyac
      Ha ha !
      Mon cher Niyac, voilà une proposition à mourir de rire, je vous cite :
      « doivent payer une carte de séjour 2 500 € pour un mois, 25 000 € pour une année. Celui à qui ça ne plaise, qu’il reste chez lui ou qu’il rentre »
      Et la réciprocité, vous y avez pensé ? Il y a infiniment plus de Sahéliens en France que de Français au Sahel.
      D’ailleurs, mis à part les diplomates, les impôts que rapportent à l’état burkinabè les quelques centaines d’expatriés français au BF sont, en moyenne par tête, bien plus importants que ce que rapporte un burkinabè non-fonctionnaire à l’état du BF.
      Je le sais, j’ai moi-même réglé mes impôts rubis sur l’ongle à plusieurs pays d’Afrique-CFA, il y a quelques décennies. J’entendais dire à l’époque par des Africains « qu’il n’y a que les toubabs et les imbéciles qui règlent leurs impôts en Afrique. »

      Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 11:33, par kwiliga En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Bonjour à tous ceux qui souhaitent que l’on chasse "La France",
    Premièrement ; il me semble que cela mériterait de plus amples précisions.
    Doit-on chasser l’armée française ? Les entreprises françaises ? Les institutions diplomatiques et de coopération françaises ? Les ONG et associations ? les personnes de nationalité française ? Les binationaux franco-burkinabè ? sauf ceux qui sont noirs ?
    Doit-on croire, comme l’écrivait il y a peu de temps SOME, que l’idéal réside dans : "Ben c’est tout ce qu’on demande : "quittez le burkina et les burkina rentrent chez eux". , c’est ça, votre vision d’un monde parfait ?
    D’autre part, au-delà de tous vos utopiques idéaux, êtes-vous capables de faire preuve d’un peu de réalisme, d’une once de pragmatisme ?
    Nous ne produisons pratiquement rien, une fois que nous aurons chassé la France, quel nouvel impérialisme viendra le remplacer ?
    Croire qu’aujourd’hui le Burkina pourrait s’en sortir tout seul, en autarcie, ou même avec le Mali, la Guinée et qui sais-je d’autre, relève de la plus parfaite utopie.
    Entamer une lutte économique par le boycott, voilà ce qui pourrait-être une démarche utile, efficace. Malheureusement, personne ne semble prêt à ça.
    Mais avant tout, regardons objectivement l’état de notre pays, renégocions nos contrats, nos conventions, concentrons nous sur la production, arrêtons de nous frapper virilement le torse, face à des problèmes, qui, s’ils sont importants, sont loin d’être prioritaires, et soyons solidaires pour faire face à l’urgence.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 12:03, par loic En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    « Nos forces spéciales seront certainement plus restreintes avec une plus grande imbrication avec les forces spéciales burkinabè », indique LUC Halalde.
    C’est un piège pour mieux infiltrer les forces armées burkinabè à des fin d’espionnage et de chantage. J’espère que le Premier Ministre et le président Ibrahim TRAOREne tombéront pas dans ce piège.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 12:25, par XYZ En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Propos de l’ambassadeur Français LUC Halalde« On a plus de cent millions d’euros d’engagement par an au Burkina Faso.... »

    De l’arrogance et du chantage. Comme pour dire "sans notre argent, sans nous, vous n’êtes rien. Accepter notre dictat sinon on coupe notre aide"
    Cela ne marche que pour les ignorants, les faux intellectuels corrompus et les politiciens inconscients.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 13:55, par Article 37 En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Il faut être réaliste. C’est à nous de savoir réellement ce que nous voulons. Le respect peut être mutuel sans dégrader des biens. Il va falloir demander à ceux qui appellent à tout va de descendre à la place de la nation de ne pas remplacer l’autorité. En quoi eux connaissent la réalité des accords ? Le Burkina est-il la seule ancienne colonie de la France ?

    Que ceux qui ont saccagé l’ambassade, le consulat et le centre culturel soit entendu par l’autorité judiciaire si les Burkinabès veulent qu’on nous prennent au sérieux. De toutes les façons, à la fin de la transition, il faudra qu’on en parle. De la place de la nation, aller jusqu’à menacer les autres compatriotes qui ne les suivent pas dans leur mouvement, le parquet devrait se saisir pour éviter un face à face comme on a évité le pire avec les bouchers du grand marché Rood Woko.

    Les autorités du Burkina doivent être ferme par rapport à ceux qui pensent parler au nom de la nation à la place de la nation. Personnellement, je ne me sens pas concerné par des gens qui vivent de rumeurs. Qui les financent, un jour aussi, il faudra qu’on en parle. Au lieu de passer le temps à aller dormir à la place de la Nation, ces gens peuvent se faire enrôler, un point un trait.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 14:07, par Ollo En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Je comprends aisément l’empressement des populations à voir l’armée française hors de notre pays. Cependant, pour toute chose, il faut de la méthode, parce qu’on ne gère pas un pays comme on gère un groupement villageois. Nous avons plutôt intérêt à construire notre nation de sorte que les puissances extérieures aient plus de considération envers nous. C’est bien de donner des injonctions aux gouvernants, c’est mieux de leur montrer comment ils peuvent compter sur vous au cas ou....Beaucoup de gens surfent sur les rumeurs, mais peu ont travaillé à produire des preuves matérielles de la nuisance de l’armée française dans notre pays. Il faut travailler à produire ces preuves comme au Mali, c’est plus utile. Il nous faut aussi tout faire pour ne pas tomber dans les pièges de la politique politicienne. Beaucoup de gens crient à la France mais on ne voit personne piper mot sur les pays supposés financer le terrorisme dans le Sahel. La lutte doit être à tous égards sinon on contribuera à faire partir l’armée française tout en favorisant l’installation d’autres types d’armées.

    Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2022 à 16:39, par ralbol En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      L.8-9 : ah bon, les Maliens ont donc fourni des preuves ? C’est une gigantesque plaisanterie ! Ne prenez pas vos rêves pour des réalités parce que Goïta n’A RIEN MONTRE A L’ONU. Je répète que l’équipe des enquêteurs onusiens qui devaient enquêter à Gossi a été bloquée par les Famas à Mopti , l’armée s’engageant à faire le travail à leur place. On connaît la suite !

      Répondre à ce message

      • Le 30 novembre 2022 à 17:59, par Meimei En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

        Rien a été montré car l ONU est corrompue et doit être dissoute et réorganisée autrement et cela est valable pour toute organisation internationale et sous-regionale qui sont créer pour maintenir la domination. Sinon vas dire à tes dirigeants d’arrêter de corrompre l’ONU et laisser le Mali exposer ces preuves. Si la France empêche, ce qu’elle sait ce qu’elle a faite.

        Répondre à ce message

        • Le 1er décembre 2022 à 13:05, par ralbol En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

          Et si la Russie ne pousse pas le Mali à exhiber ses "preuves" , alors qu’elle peut très bien déclencher le processus d’examen des doléances maliennes, c’est qu’elle sait fort bien qu’il N’Y A RIEN A SE METTRE SOUS LA DENT ! Si cela concerne l’Ukraine, Poutine est aux avant-postes au Conseil de sécurité de l’ONU...
          NON, LES MALIENS n’ont rien a montrer ET CA NE SEMBLE PAS FAIRE TON AFFAIRE... Dommage pour toi.

          Répondre à ce message

          • Le 1er décembre 2022 à 14:31, par Meimei En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

            Je ne pense pas la Russie a une dent contre la France. C’est plutôt l’Occident qui dans sa soif de domination provoque tout le monde entier. Historiquement la Russie s’occupe de ces affaires internes et ne se laissent juste pas piétiner. Pendant les deux guerres, la Russie a juste intervenue quand elle s’est sentie en danger. Heureusement qu’elle a les moyens pour se faire respecter, sinon elle l’avait anéanti comme l’Iraq, la Lybie ...
            Personnellement, si on m’accuse de quelque chose que j’ignore je serai intéressé de voir les preuves. Seuls les coupables voudront étouffer les accusations à leur encontre pour que ça n’aille pas loin.

            Répondre à ce message

            • Le 1er décembre 2022 à 19:49, par ralbol En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

              MEIMEI :
              Si on m’accuse de quelque chose, je demande immédiatement de prouver que j’ai commis un méfait. C’est ce que la France a fait au Mali, point barre. Abdoulaye FLOP a déclaré : ’j’ai des preuves, je vais les montrer !" Or on les attend toujours ! Et on sait que les cadavres enterrés par des "blancs" à Gossi venaient de Hombori où séjournaient des Russes. Donc rendez-vous dans un mois, deux mois, six mois, je connais le résultat. Par contre, la junte est bien silencieuse sur le massacre de Moura alors que Barkhane avait déjà quitté le Mali !

              Répondre à ce message

            • Le 1er décembre 2022 à 20:48, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

              Ha ha ! Incroyable ignorance de M. ou Mme Meimei
              « Historiquement la Russie s’occupe de ses affaires internes »
              Mais mon brave M. Meimei, vous êtes ignorant !
              - La vraie Russie, ce n’est qu’une sorte de grosse Pologne à l’est de la Biélorussie sans accès à la mer et sans un seul mètre carré en Asie.
              - La Sibérie a été conquise sur l’Asie jusqu’au Pacifique à partir de 1552 dans des massacres et génocides épouvantables bien plus brutaux que la conquête de l’Amérique du Nord. Les populations indigènes sont des espèces de nomades turco-mongols dont le visage ressemble aux chinois, nez plats yeux en amande, alors que les vrais russes sont plutôt blonds avec un nez « en pied de marmite »...
              - Les côtes au nord de la Russie ont été obtenues par conquêtes coloniales brutales sur les pays baltes et la Pologne,
              - les côtes au sud de la Russie et le Caucase ont été obtenue en chassant les Turcs et des millions de musulmans (18e et 19e siècle).
              - La Russie soviétique a ré-envahi la Pologne, la Finlande et les autre pays baltes en 1939 avec la complicité de Hitler lui-même. La Finlande a pu humilier la Russie, mais elle s’est fait voler la Carélie, une immense province.
              - Pour décapiter le peuple polonais, en 1940, les russes ont emmené 20.000 membres de l’élite polonaise dans la forêt de Katyn, officiers, ingénieurs, médecins, etc. et les a tués un à un d’une balle dans la nuque ; ensuite, elle a essayé d’accuser les Nazis, mais on a retrouvé les cadavres avec leur balle russe dans le crâne.
              - Entre 1945 et 1989, la Russie n’a cessé de lancer des répressions extraordinairement violentes avec des tanks contre la Pologne, l’Allemagne de l’est, la Hongrie (j’étais enfant !), puis contre la Tchécoslovaquie en 1968 (j’étais étudiant). Une attaque de centaines de tanks contre des manifestations d’ouvriers ou d’étudiants, C’EST ATROCE ! Les rues sont couvertes de bouillie d’êtres humains, filles et garçons, les mitrailleuses hachent littéralement les civils désarmés, cela fait des centaines de morts, UNE HORREUR.
              - En 1979, gigantesque invasion de l’Afghanistan avec tanks, avions, hélicoptères. Afghanistan qui pourtant n’avait nullement attaqué la Russie, bombardements, villes et villages écrabouillés, tortures, massacres, dix ans de guerre... ce qui a démarré Al Qaïda et formé ses terroristes, au passage.

              Conclusion :
              La Russie est gentille et pacifique et n’attaque personne ? Vous vous foutez de la gueule de qui, là-même présentement ?

              Question :
              Comment peut-on être aussi ignorant de l’histoire du 20e siècle ? Vous ouvrez un livre, de temps en temps ? Il n’y a pas que les réseaux sociaux quand on veut s’instruire...

              Répondre à ce message

      • Le 5 décembre 2022 à 14:38, par Gwandba En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

        @ralbol
        Quelque chose m’a échappé mais je ne pense pas avoir eu vent de quelques preuves que ce soit avant l’attaque de Libye et l’assassinat de Kadhafi.
        Alors comme ça, le monde doit se conformer à vos délires et passions ??
        Les FAMA font bien de bloquer cette équipe de bras cassés à la solde de commanditaires douteux. Retenez une chose désormais. La multipolarité. Autres choses ?? C’est un dessin animé pour enfants de 2 ans.

        Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 14:43, par TOERE En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    On ne demande que deux choses à la France : La loyauté dans l’amitié et le respect .
    Jusqu’à présent, la France ne comprend pas, que l’Afrique aussi a évolué et grandi . Ce que l’africian acceptait il y a 50 ,20 et même 10 ans, il ne l’accepte plus .
    Les jeunes hommes politiques français à l’instar de MACRON qui ne connaissent pas l’histoire et la contribution de l’Afrique à la libération de la France ,sont les plus arrogants et désinvoltes vis à vis des Africains .
    Regardez ,comment, les africains sont humiliés pour l’obtention d’un visa d’entrée en France ?
    Les consuls et agents consulaires de France sont tellement arrogants et irrespectueux qu’on a l’impression que ce sont des français et françaises racistes qu’on envoie dans les consulats .
    Maintenant, même les officiels munis d’ordre de mission doivent passer par un privé français pour déposer leur demande.
    Que d’humiliation à ce niveau également .
    Alors, que la France et les Français nous respectent simplement et soient loyaux et tout le monde y gagne ;
    Sinon tôt ou tard ,c’est bel et bien la France qui sortira perdante sur toute la ligne

    Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2022 à 22:27, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      @TOERE
      M. ou Mme TOERE, vous avez écrit ceci :
      « Regardez ,comment, les Africains sont humiliés pour l’obtention d’un visa d’entrée en France ? »

      Dites, croyez-vous que c’est facile d’obtenir un visa pour l’Angleterre, la Suisse, les USA, la Corée du Sud ou le Japon ?
      Bien au contraire, c’est extraordinairement plus difficile que pour la France ! Essayez un peu, qu’on rigole !

      Et aux USA, si vous êtes expulsé, vous êtes VRAIMENT expulsé ! Vous passez par un bagne très dur et vous êtes traité comme un dangereux terroriste, puis vous repartez menottes aux mains comme une bête enragée ET VOUS ÊTES DÉINITIVEMENT INTERDIT D’AMÉRIQUE DU NORD, Canada et Mexique compris.

      Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 14:59, par Sacksida En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Alpha 2025, meme si le debut du Developpement economique et sociale fondamental apres 55 ans d’Independance n’est pas arrive dans les Regions du Sahel, du Nord et de l’Est au Burkina Faso ; est il une raison pour que des Jeunes Burkinabe prennent des Armes contre leur Pays ? Qui finance et qui arme autant de moyens materiels et Financiers criminels ces Jeunes desoeuvres ? Ces Regions ont quand meme des associations et des Cadres pour revendiquer sur les plans economique sociaux reellement et des canaux jn tant soit Peuple pour les faires aboutir ? De plus, quand Thomas Sankara et la Revolution Democratique et Populaire d’Aout ont voulu indiquer les voies pour accelerer le Developpement pour tout le Burkina Faso et son Peuple Burkinabe, qui complote avec des Valets Locaux Africains pour l’assassine ? La France et ses accolytes criminels sont Coupables de son assassinats bien premedites et contre le Developpement economique reellement Endogene du Burkina Faso et son Peuple. Alors, nous reiterons que la Force speciale Sabres doit quitter le Burkina Faso et meme si pour cela elle devrait partir avec ses 100 millions d’Euros car la France et l’Europe gagnent plus que cela au Burkina Faso. Donc, si la Force speciale Sabres tient a rester cela veut dire que c’est une question qui arrange la France et l’Europe d’une maniere ou d’une autre chose. Non. Il faudrait s’organiser pour une politique rationnelle et radicale d’independance economique reellement Endogene. Salut
    .

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2022 à 03:40, par Passakziri En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Ceux qui parlent fort de France dehors patati patata. Le gouvernement vient de présenter un budget déficitaire de 600 milliards de FCA . Nous ne voulons pas de la France, pas de l union. Européenne, pas des USA . Simple question , qui de vous est prêt à faire quel sacrifice pour boucher ce trou géant ? SOME et élèves, on attend vos propositions. Mais ne parlez pas de ressources minières car des ressources non exploitées ne servent à rien . Ou bien vous êtes d accord que le gouvernement supprime les subventions sur le carburant ? Dégonflez vos cœurs bourrés de haine inutile pour aborder toutes les questions relatives à la vie de notre pays avec maturité comme le PM semble le faire nonobstant ses phrases populistes calculées pour calmer la galerie.

    Passakziri

    Répondre à ce message

    • Le 1er décembre 2022 à 18:16, par Meimei En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      Etre deficitaire n’est pas une fatalité et meme le gouvernement americain emprunte pour financer son deficit et surtout en commencer par sa propre population à travers des bons de trésor. Le deficit chronique qui est problematique et en ce moment il sera de plus en plus difficile le gouvernement n’est plus capable d’empreter. Et l’issu est la crise en dette, comme celle que la Grèce à connue.
      Si des pays pays continuent à preter des états comme les notres, il faut se demander pourquoi. Un pays ne peut pas grandir en comptant sur des aides. C’est comme toi tu te mets à faire des enfants et compter sur les autres pour que ces enfants puissent se nourrir. J’imagine que cela ne sera pas une situation dont tu seras content. Un pays doit se comporter pareil.
      Si tu es Burkinabé et tu penses que tout va bien dans le meilleur des mondes, restes chez toi tranquille et laisse chez qui pensent que les choses peuvent mieux evoluer donner leur avis.
      _

      Répondre à ce message

      • Le 2 décembre 2022 à 08:43, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

        @Meimei
        M. ou Mme Meimei,
        Je m’intéresse à votre sentence :
        « Être déficitaire n’est pas une fatalité et même le gouvernement américain emprunte pour financer son déficit . »
        1) Comment le BF emprunterait-il ?
        Pour les USA, emprunter n’est pas un problème, tout le monde leur fait confiance et leur prête à taux très bas. Et puis, ils n’empruntent qu’en dollars, leur propre monnaie.
        La France emprunte parfois à des taux négatifs, et les Français eux-mêmes sont détenteurs de la dette française, à commencer par votre serviteur.
        Imaginez le gouvernement burkinabè emprunter 100 milliards de Francs-CFA-ECO auprès d’une banque suisse ou singapourienne. On lui demanderait immédiatement la garantie d’un état occidental bien dodu, genre Espagne, USA ou UE. De plus, on lui infligerait un taux d’intérêt monstrueux, genre 10 ou 20% par an, car le Burkina Faso est considéré comme un état instable susceptible de ne pas rembourser. Qui a dit chez vous qu’il ne fallait surtout pas rembourser vos dettes du Burkina Faso ? Ceux qui on dit cela ont instantanément tué la solvabilité du BF.
        Résultat, un déficit conduit automatiquement à emprunter le pognon à des Toubabs d’état à état ; lesquels ? Quels Toubabs ? Les vilains, les affreux, les casse-pieds, les encombrants ou les sanguinaires ? Y-a-t-il des « gentils toubabs » ?
        2) Fatalité du déficit ?
        Le déficit n’est pas une fatalité ... si tous les fonctionnaires acceptent une réduction brutale de 30 % ou 45% de leurs salaires et retraites ; ce qui entraînerait immédiatement une grave récession de votre économie : plus personne n’achèterait de Brakina, tous les maquis fermeraient, plus une seule cigarette vendue, les hauts-fonctionnaires rouleraient à vélo comme en 1958, plus un seul climatiseur, les enfants de ministres joueraient au foot pieds-nus avec une vieille boîte de conserve, etc. Vous vous retrouveriez instantanément dans un documentaire en noir et blanc « Ouahigouya en 1958 »...
        3) USA ou Amérique ?
        Les USA ne sont pas toute l’Amérique, immense continent, donc veuillez plutôt écrire « gouvernement étatsunien » ou « gouvernement US »plutôt que « gouvernement américain ».
        Que diriez vous si les Turcs prétendaient parler pour toute l’Asie ? Et pourtant, initialement, le terme « Asie » désignait l’Anatolie, territoire turc. Idem pour le Maghreb et l’Afrique, car le terme « Africa » désignait initialement l’est du Maghreb.

        Répondre à ce message

      • Le 5 décembre 2022 à 04:51, par SOME En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

        Vaut il la peine de répondre à de telles inepties de gens qui se veulent prendre pour des lumières sans avoir les capacités. Il parle des États Unis sans rien y comprendre, encore moins la nature des relations internationales. Est-il capable même de se poser la question pourquoi s’accrocher tant à l’Afrique (ou autres) ?
        SOME

        Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2022 à 03:41, par Passakziri En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Ceux qui parlent fort de France dehors patati patata. Le gouvernement vient de présenter un budget déficitaire de 600 milliards de FCA . Nous ne voulons pas de la France, pas de l union. Européenne, pas des USA . Simple question , qui de vous est prêt à faire quel sacrifice pour boucher ce trou géant ? SOME et élèves, on attend vos propositions. Mais ne parlez pas de ressources minières car des ressources non exploitées ne servent à rien . Ou bien vous êtes d accord que le gouvernement supprime les subventions sur le carburant ? Dégonflez vos cœurs bourrés de haine inutile pour aborder toutes les questions relatives à la vie de notre pays avec maturité comme le PM semble le faire nonobstant ses phrases populistes calculées pour calmer la galerie.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2022 à 07:30, par Dibi En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Il va nous perdre Kiélem Tampela !
    Qu’il arrête ces poses et moments inutiles de Com et qu’il s’enferme pour travailler à sortir le pays de l’insécurité cannibale organisée par les mêmes : les Franco-occidentaux, les pourritures proxies endocoloniales locales qui sont à leur solde chez nous : on pense aux Hani, à tous les drogués à l’Islam égorgeur, aux compradores vendus et corrompus politiques, aux criminels économiques, aux féodaux ethnocentrés, aux raclures intellectuelles et toute la merde françafricaine qui prospère à tous les niveau dans le pays !
    On espère pour Kiélem Tampela et Ibrahim Traoré qu’ils ne vont pas s’engluer dans la naïveté qui a emporté Thomas Sankara et la RDP, malgré tous les avertissements donnés !
    A frayer avec le Diable, on finit en enfer !
    Il faut avoir une parole d’Etat et en finir avec les courbettes et le bla-bla de Nègres de maison !
    Et que les raclures diplomatiques et médiatiques arrêtent de nous seriner avec des mythologies qui disent que la France, par sa présence, coopère et aide le Burkina-Faso et l’Afrique !
    Ces mythologies oiseuses pour gogos et débiles politiques bien aliénés, n’ont plus de ressorts qui tiennent en termes de sens et de pertinence dans les consciences critiques et informées que nous sommes devenues !
    La France est chez nous, que pour la défense de ses intérêts de puissance européenne impérialiste ! Et c’est sa présence en Afrique au Burkina-Faso et la défense de ses intérêts, qui lui confèrent l’importance géopolitique de son re-enracinement en Europe et dans le monde occidentale !
    Elle paye le prix fort de ce re-enracienement-intégration en Europe, par l’affirmation concrète d’une similitude-convergence d’identité, de culture, de prétendues valeurs partagées avec tous les Albinos stabilisés européens de ce bout du monde dit Occident ! Un racisme implicite qui ne dit pas son nom et qui dit clairement qu’eux, ont peu en partage avec nous les Nègres !
    Mais, après plus de 5 siècles de mépris et d’arrogance, et de prédations, notre temps est venu de leur dire merde !
    On leur demande de partir, de fermer leur base de barbouzes à Kambouinsé que le satrape ethnocentré maffieux et crapuleux B. Kouacou Compaoré a ouvert frauduleusement chez nous !
    Et que Kiélem Tampéla et Ibrahim Traoré, au lieu de jouer aux équilibristes avec des joueurs hypocrites de pipeau à l’Elysée et à Ouagadougou, qu’ils posent des actes qui rassurent notre peuple, dans le sens de la conquête vraie de sa souveraineté ! Et qu’ils mettent à plat et en débat, tous les accords de voleurs violeurs signés et avalisés par les différents régimes endo-coloniaux et françafricains au Burkina-Faso !
    On ne peut plus accepter ce mépris et ces mensonges datant du pacte colonial et qui consistent à saccager l’avenir de nos populations avec la complicité et la médiocrité des nôtres !
    Ces mensonges qui consistent à nous piller pour aller construire l’Europe en Ukraine, en Pologne, en Roumanie, en Bulgarie, en Tchéquie, en Estonie, Lituanie, Lettonie, Finlande, Malte..., où ils jettent des milliards de guerre contre la Russie et contre la Paix mondiale ; et pourquoi ? Pour leur rayonnement en contre partie de notre misère et de notre recolonisation en Nègres couchés !
    Nous n’acceptons plus ce mépris qu’acceptaient les Nègres couchés devant des Albinos stabilisés et génétiquement nés de Nous-mêmes !
    Na an lara, an sara !
    La patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2022 à 09:10, par Parent En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Plus de 60 ans de partenariat quels résultats ? Il faut que nous soyons fermes, personnes ne viendra développement notre pays à notre place. Le partenaire qui vient, vient avec ses intentions qui ne sont pas souvent forcément les notres. Ayons confiance en nous - mêmes, car on a tout en nous - mêmes pour réussir. Nous allons souvent nous tromper, mais nous allons apprendre de nos erreurs. Rien de bon ne se construit dans le mensonge,soyons vrais ,soyons- nous mêmes, ayons pour fondation nos valeurs. Révisions tous les accords qui nous compromettent, allons sur de nouvelles bases avec nos partenaires et que tous les nouveaux accords soient connus du peuple (transparence exige). Mettons-nous au sérieux, travaillons dure, les résultats vont suivre. Ceux qui réussissent n’ont pas 2 têtes, soyons focalisés sur ce que nous voulons, et travaillons pour l’atteindre dans l’ordre et la discipline. Nos valeurs sont déjà une richesse inestimable que nous avons perdues, revenons à nos valeurs je veux parler d’intégrité.Si non on va encore tourner en rond.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2022 à 13:17, par wendguudi En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Hum ! si c’est maintenant les forces spéciales Françaises veulent lutter avec nos forces spéciales contre le djihadisme, je pense que c’est très grave. Où et que faisaient-elles pendant toutes ces années ? La présence des forces spéciales Françaises sur le territoire Burkinabè est pire que leur absence, donc que nos autorités facilitent leur départ.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2022 à 18:16, par ralbol En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    42 - DIBI :
    Je sais que je ne vais pas te convaincre de ne plus soutenir Poutine parce qu’on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif.Mais concernant "...les milliards de guerre contre la Russie et contre la paix mondiale", dis-toi que le tsar n’était pas du tout obligé de faire passer la frontière ukrainienne à ses troupes le 24 février 2022. L’Occident a autre chose à faire que de risquer d’embraser l’Europe ! Pour rafraîchir ta mémoire, lis bien cela :
    1) Décembre 1979-février 1980 : qui envahit l’AFGHANISTAN ?
    2) 1992 : qui soutient les séparatistes pro-Russes en
    MOLDAVIE et qui permet ainsi à ses troupes d’occuper une partie de ce pays, dans la Transnistrie ?
    3)1991-1993 : qui occupe une partie de la GEORGIE ?
    4) 1994 : qui signe le protocole de Budapest et s’engage à respecter les frontières de l’Ukraine en échange des armes nucléaires que celle-ci possédait ?
    5) 2009 : qui bombarde Grozny en TCHETCHENIE et en fait un champs de ruines ?
    6) 2008 : qui lance la 2ème guerre de GEORGIE qui conduit à l’occupation de l’Ossétie et de l’Abkhazie par ses soldats ?
    7) 2014 : qui annexe la CRIMEE ukrainienne et soutient la guerre au Donbass en UKRAINE ?
    6) février 2022 : qui attaque l’UKRAINE qui n’avait rien demandé ?
    lE NOM DE CE PAYS CONTIENT6 LETTRES....

    Alors, es-tu capable de comprendre pourquoi les pays baltes, la Pologne etc sont dans l’OTAN ? Pourquoi la Suède et la Finlande souhaitent intégrer cette organisation ? Pourquoi la Moldavie, la Georgie et la Bosnie-Herzégovine viennent de manifester leur intention de la rejoindre ?

    Gavé de propagande marxiso-révolutiono- panafricaniste, tu ne peux que manquer de lucidité et de clairvoyance.
    Vois-tu, l’Europe, par la DEMOCRATIE, se fait un honneur de mener des politiques sociales en direction de ses populations,elle est aussi le 1er contributeur à l’aide au développement, accueille beaucoup de migrants : ce sont là autant de domaines où la RUSSIE est absente ! Nos dirigeants savent qu’ils peuvent "sauter" au bout de 4 ou 5 ans alors que Poutine est en place A VIE.
    Maintenant, reprends la lecture de ton ouvrage favori : "le marxisme pour panafricanistes en culottes courtes et au nez morveux".

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2022 à 18:37, par Ka En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    ’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’A’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’ Passakziri tu dis : Ceux qui parlent fort de France dehors patati patata. Le gouvernement vient de présenter un budget déficitaire de 600 milliards de FCA . Nous ne voulons pas de la France, pas de l union. Européenne, pas des USA . Simple question , qui de vous est prêt à faire quel sacrifice pour boucher ce trou géant ? SOME et élèves, on attend vos propositions.

    Merci d’éclaircir ceux qui ont les cervelles charbonnées : Car, l’ancien Président Guinéen, Ahmed Sékou TOURE, et, par la suite le Président Thomas SANKARA disait « qu’on peut tromper une partie du peuple tout le temps mais on ne peut jamais tromper tout le peuple tout le temps… ».

    C’est l’ignorance, et non la connaissance, qui dresse les hommes les uns contre les autres.
    Et je suis d’accord avec toi Passakziri, ceux qui crient Les Européens et la Français ‘’’ dehors’’’ piétinent nos accords avec l’Europe et la France depuis la nuit des temps. Ils sont que des malhonnêtes qui instrumentalisent les jeunes pour détruire le pays et cela est plutôt contre-productif, car l’UE a promis d’aider le Burkina à boucher son trou de déficit, et Traoré n’est pas contre.

    Il est temps de montrer aux fascistes manipulateurs de la jeunesse Burkinabé, et qui vivent à 80% en Europe, qu’ils sont malhonnêtes dont j’évoquais plus haut, et qu’ils n’ont même pas, loin s’en faut, 1% de la population avec eux.

    Ces fascistes qui veulent faire pression sur Traoré et son PM pour qu’ils suivent leurs vomissements a détruire le pays n’est pas louable et légitime. Ces militaires ont accepté les conditions de l’UA et la communauté internationale, ils ne se sont pas donné un mandat mais une transition qui se termine bientôt.

    Répondre à ce message

    • Le 5 décembre 2022 à 17:44, par SOME En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      Oui mon ami Ka, nul ne peut tromper le peuple tout le temps. Je ne m’étalerai pas là-dessus. Mais nous (SOME et élèves…, …les cervelles charbonnées), nous vous disons que vos lumières dont vous voulez nous éclairer ne sont que des chapes de ténèbres dont le peuple clairvoyant ne veut plus.

      Nous les …malhonnêtes qui instrumentalisent les jeunes pour détruire le pays, nous vous informons que les peuples africains ont fini par reconnaître au loin la vraie lumière radieuse dont on ne leur avait montré que la pâle lueur ténébreuse comme étant la vraie. Oui c’est de l’ignorance et de l’ignorance seule dont il faut sauver l’homme.

      Oui nous les ….malhonnêtes qui instrumentalisent les jeunes… , nous ….les fascistes…, nous ne voulons pas …faire pression sur Traoré et son PM pour qu’ils suivent [nos] vomissements a détruire le pays…, nous ne voulons plus de ces …phrases populistes calculées pour calmer la galerie. Nous sommes de vrais patriotes sincères qui recherchent des vrais patriotes sincères pour diriger ce pays. Nous voulons faire pression pour sauver ce pays ; et alors nous vomirons de la pire des manières Traoré et son premier ministre si, d’aventure, ils s’obstinent dans quelque velléité à vendre ce pays.

      Nul n’est au dessus du peuple : Vox populi Vox dei ! Qui s’y frotte s’y pique : on ne peut pas tromper le peuple tout le temps. Nous préférons faire un pas avec le peuple que cent pas sans le peuple. Nous avons vu la vraie lumière. Le peuple n’est plus ignorant.

      L’UA ! on eut préféré l’entendre mieux que ça dans d’autres situations où elle devrait jouer son rôle au lieu de se contenter d’être la voix de son maître comme des chiens. Cette UA et cette fameuse communauté prétendument internationale n’ont rien à imposer au peuple burkinabe. Seul le peuple décide de son avenir sous la conduite de vrais patriotes, et non de faux démocrates qui ne pensent qu’à leurs panses quand ils parlent de démocratie.

      Et pour information, sachez que la France tout comme toute l’Europe, est en faillite. Ce n’est point 600milliards de déficit, mais plus de 1500milliards. Ils s’étaient entendus en bons larrons éternels pour ne déclarer que 500milliards depuis quelques années. Mais le peuple conscient et informé sait que ce système ne vit et survit que d’hypocrisies et de mensonges, comme il sait aussi que l’on ne peut pas cacher la forêt avec une main.

      La situation mondiale aujourd’hui va bien plus au-delà des sempiternelles rengaines d’analyse de la situation nationale et internationale où toujours le capitalisme vit « une crise sans précédent ». Ces expressions éculées et usées jusqu’à la corde visent plus à rassurer les analyses paresseuses d’auto congratulation qu’à engager une action politique.

      Aujourd’hui les peuples politiquement conscients et éveillés ne veulent plus de ces prétendus accords léonins esclavagisants. Nous ne voulons plus passer notre vie à tendre la gamelle au maître esclavagiste et à ses valets locaux. Ces derniers parlent de démocratie, de coopération etc. alors qu’ils piaffent d’impatience d’aller se goinfrer et tuer le pays. Cela ne se répétera plus jamais. Le peuple veille car la vigilance est une vertu révolutionnaire.

      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2022 à 02:14, par Citoyenne En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

    Le poisson rouge qui habite un bocal toute sa vie, ignore l’existence de l’océan. Toute sa vie, il n’a connu que le bocal. Il ne sait rien d’autre. Quand le poisson qui arrive de l’océan lui dit que l’océan existe, il ne peut y croire. Comment croire que l’on peut vivre libre et avoir toute une étendue d’eau telle que l’océan pour vivre. C’est simplement impossible à croire. Il me flatte. Il raconte sa vie. Il veut me mener en bateau. Qui d’autre pour lui dire la verité. Son maître qui de temps en temps lui verse des grains dans le bocal, sassurant ainsi qu’il reste vivant et se meut dans le bocal ad vitam aeternam pour ses beaux yeux. Qui d’autre ; si ce n’est le poisson qui a connu l’océan. Les africains de la diaspora sont constamment discredités dans leurs contributions pour cause qu’ils ne vivent pas au pays. C’est vrai. Mais ils sont hors du bocal et cela leur permet de voir ce qu’ils n’auraient pas vu en y restant. Leurs contributions comme toute contribution doivent être filtrées, mais pas rejetées systématiquement. Un oeil seul ne peut tout voir. Plusieurs yeux voient mieux.
    L’une des raisons pour laquelle nous peinons à nous en sortir, et ce n’est que mon humble avis, c’est bien parce que nous insistons à considérer la diaspora comme non importante. Et pourtant, l’histoire montre que la diaspora a toujours participé à l’émancipation du continent : de Kwame N’Krumah qui devient panafricaniste durant ses etudes en occident à Fela Kuti qui épouse le combat pour la libération au contact d’une afro-américaine ; les exemples font légion. Un des conseillers de Kwame NKrumah et Sekou Toure n est autre que Stokely Carmichael, membre des Black Panther, groupe de libération afro-américain.

    Voici ce que quelqu’un de la diaspora vous dira : ce qui se passe au Burkina n’est pas différent de ce qui arrive aux noirs américains ou aux noirs en général dans toute banlieue de grande ville occidentale. Le système de la suprématie blanche, qui est un système mondial, s’assure que les noirs n’ont pas accès à l’éducation, ou ont accès à une education de mauvaise qualité ; s’assure que les parents sont constamment partis pour la recherche du pain quotidien et peinent à joindre les deux bouts. Laissant les enfants être éduqués littéralement par la rue. Ils s’assurent ensuite de mettre à la portée de ces jeunes pratiquement laissés à eux-memes des armes, une grande quantité d ; ;armes et aussi la dr*gue... qu’ils cachent dans des vielles voitures abandonnées ou ces jeunes auront la tentation de s’asseoir pour bavarder.. C’est ainsi qu’ils créent la violence dans les banlieues qu’ils réservent aux noirs. Dans le système de la suprématie blanche, la principale cible, c’est nous. Que l’on soit au Burkina Faso, en Mozambique, au Brésil ou en France, nous sommes la cible. Les bavures policières ne sont pas des bavures policières, c’est un g*noc*de non voilé. Qui d’autre pour communiquer sur cela que ceux qui l’ont vu et peuvent le rapporter. Vouloir les discréditer c’est fermer la porte a une source importante d’information et de soutien dans cette lutte pour notre libération. Nous sommes tous concernés par cette lutte ou que nous soyons. Beaucoup de la diaspora n’ont jamais mis les pieds en Afrique mais leur banlieue n’a rien de différent du nord de notre pays. Si vous croyez que vous n ;avez rien a apprende de la diaspora, vous vous ttrompez lourdement.

    Répondre à ce message

    • Le 5 décembre 2022 à 12:05, par SOME En réponse à : Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade

      Félicitations ma sœur Citoyenne pour la profondeur de ta pensée. Cela manque tellement dans les débats, surtout à lire certaines niaiseries. Certains de nos frères et sœurs sont incapables de comprendre la nature même des événements actuels du monde et leur source. Ils ne comprennent même pas que leur niaiserie est même une arme que l’on utilise pour les exterminer.

      
Alors ils ne peuvent pas voir que l’éveil des consciences en Afrique est toujours venue de la diaspora et cela explique pourquoi les occidentaux ont la peur éternelle de leur vie de voir les africains faire le lien avec leurs diasporas à Haïti, en Amérique ou en Europe etc. La peur de l’homme noir est devenue congénitale pour le blanc. Les travaux de Dr Frances Cress Welsing « The Isis Papers:The Keys to the Colours » examine la psychologie profonde et les névroses de la race blanche vis à vis du noir. Ne pas comprendre cette dimension racialiste du monde actuel ne permet point de comprendre ce qui se passe actuellement dans le monde.

      La Chine, Vietnam, Liban, Arménie, Turquie et bien d’autres ne sont ce qu’ils sont qu’en se repliant sur leur diaspora. Il n’y a qu’en Afrique où l’on ne les reconnaît pas, a fortiori les protéger. Bien au contraire en Afrique on les empoisonne, emprisonne et maintenant on les tue directement sans se cacher. Voilà bien la différence ! Qu’ont fait les africains de stockley carmichael, de Frantz fanon, et plus proche encore omotunde qui vient d’être assassiné (en Afrique), etc ?

      Quelle que soit la forme que prend cette guerre, le noir est la principale cible. Aujourd’hui l’objectif n’est plus caché mais trop parmi nous autres, par leur naïveté, s’offrent eux mêmes en pigeons aux chasseurs
      SOME

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
USA-Burkina : « Nous sommes le plus grand donateur en matière d’aide humanitaire » (sous-secrétaire d’État adjoint américain pour l’Afrique de l’ouest)
Transition au Burkina : Le président de la commission de l’Union africaine à Ouagadougou pour soutenir les efforts du pays
Lutte contre le terrorisme : L’Union africaine exprime sa solidarité avec le Burkina Faso.
Coopération sous-régionale : 20 jours et 800 kilomètres à vélo pour renforcer les liens entre le Mali et le Burkina
Coopération Etats-Unis-Burkina Faso : Le sous-secrétaire d’Etat américain pour l’Afrique de l’Ouest échange avec le Chef de l’Etat
Sécurité au Burkina Faso : Le Sous-secrétaire d’Etat américain aux Affaires ouest africaines prend langue avec le Gouvernement burkinabè
Visite du Premier ministre à Bamako (Mali) : « Pendant longtemps, nous avons passé le temps à regarder ailleurs, alors que les solutions sont juste à côté de nous », dixit Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambela
Frédéric Lejeal, journaliste africaniste : « La France doit changer radicalement de logiciel en Afrique si elle veut encore avoir du crédit »
Formation des Forces de sécurité intérieure en Egypte : Le rapport 2021-2022 remis au Colonel Boukaré ZOUNGRANA
Coopération sécuritaire : L’Ambassadeur du Japon échange avec le Ministre Boukaré ZOUNGRANA
Coopération : Le Premier ministre Apollinaire Kyelem attendu à Bamako ce mardi 31 janvier 2023
Coopération : Après la Centrafrique, le Mali, … les nouvelles de Wagner en RDC inquiètent des Occidentaux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés