Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «"Lorsque tu as entrepris quelque chose, prends patience." Proverbe arabe» 

1re édition du festival « La voix de la kora » : Kantala veut donner de la voix aux instrumentistes

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET • dimanche 27 novembre 2022 à 11h53min
1re édition du festival « La voix de la kora » : Kantala veut donner de la voix aux instrumentistes

La première édition du festival « La voix de la kora » se tiendra du 16 au 17 décembre 2022 à l’espace culturel Napam-Beogo, à Ouagadougou. L’initiative est de l’artiste-musicien burkinabè Abdoulaye Traoré alias Kantala, qui veut faire de ce festival une rencontre musicale internationale des instrumentistes à cordes. Il était face à la presse le 24 novembre 2022 dans la capitale burkinabè, pour dévoiler les activités de cette première édition.

Parti du constat que les artistes instrumentistes burkinabè sont très peu valorisés alors que le pays en regorge de très talentueux, Kantala, de son vrai nom Abdoulaye Traoré, veut changer cette donne. A cet effet, il a pensé à un festival qui permettra non seulement de mettre en lumière les joueurs d’instruments de musique à cordes, mais aussi de les structurer.

« La voix de la kora » sera un festival annuel, une rencontre musicale internationale des instrumentistes à cordes. Et selon l’initiateur, il vise à donner de la voix aux instrumentistes afin qu’ils soient indépendants, ce qui permettra de les structurer. Le choix du nom du festival a été bien mûri par l’artiste, parce que lui-même est joueur d’un instrument de musique à 21 cordes. Même si la kora est mise en avant, le festival est ouvert à tous joueurs d’instruments à cordes, qu’ils soient modernes (guitare, violon, basse, etc.) ou traditionnels (kora, n’goni, etc.).

Tous les spectacles seront gratuits, a précisé Kantala.

Au programme de cette première édition, des concerts musicaux les 16 et 17 décembre 2022 sur l’esplanade de l’espace culturel Napam-Beogo, dans le quartier Gounghin, à Ouagadougou. Les musiciens programmés sont des instrumentistes émergents et célèbres. Il y aura à l’affiche huit spectacles musicaux en tout, soit quatre à l’ouverture et quatre à la clôture. Le bassiste Grégoire Yanogo, le guitariste Hassan Dembélé, Siaka Diabaté et le trio, Kantala himself, entre autres, vont proposer des concerts avec des thématiques bien précises. Le promoteur a précisé que tous les concerts seront gratuits, en tout cas pour cette édition.

Dans le long terme, Kantala ambitionne de faire venir au Burkina Faso de grands joueurs d’instruments à cordes, pour échanger afin de tisser des projets durables. Le festival devrait se tenir à l’Institut français de Ouagadougou, son premier partenaire. Malheureusement, a regretté l’artiste, la fermeture de cet établissement le contraint à un réajustement du programme. Qu’à cela ne tienne, il reste persuadé que cette première édition, qui se veut expérimentale, répondra à ses attentes.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
SIAO : La 16e édition s’ouvre sous le signe de la résilience des artisans
« Dafra académie music live » : Une compétition pour la relance de la pratique musicale live au Burkina
Cinéma au Burkina : "Naras City", le premier long métrage de Malick Naboalga dénonce l’injustice, l’insécurité et les conflits fonciers
Visite du parc d’exposition du SIAO : « La commission est prête à 98% » Serge Poda, ministre de l’artisanat
Musique au Burkina : Jules O s’offusque du désordre avec son titre ‘’Zoundzandé ’’
Bobo-Dioulasso : Des artisans redoutent « une mort programmée du pagne koko dunda »
SIAO 2023 : « Les foires, c’est en même temps une école où on part découvrir, vendre et se faire connaître », foi des créateurs
Koudougou : L’entreprise François 1er, une opportunité d’emplois pour les étudiants
MCCAT/DGCA : Trois nouveaux promus prennent leurs fonctions
11e édition du Festival international de danse de Ouagadougou : Une vingtaine de compagnies de danse attendues
Culture : Le musée communal Sogossira Sanou, un musée touristique instructif
16e édition du SIAO : Les stylistes sont les mieux représentés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés