Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Santé reproductive : Les personnes handicapées des Hauts-Bassins font un plaidoyer à l’endroit des autorités communales de Bobo-Dioulasso

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • jeudi 24 novembre 2022 à 20h55min
Santé reproductive : Les personnes handicapées des Hauts-Bassins font un plaidoyer à l’endroit des autorités communales de Bobo-Dioulasso

Les 23 et 24 novembre 2022, les membres de la Coordination régionale des associations pour la promotion des personnes handicapées des Hauts-Bassins (CORAH/HBS) présentent à l’endroit des autorités communales de Bobo-Dioulasso, leur plaidoyer sur la prise en compte des besoins spécifiques des personnes handicapées en matière de Santé reproductive (SR).

Les principales difficultés vécues par les femmes handicapées restent sans doute l’accès aux soins de santé respectueux et de qualité. Cette rencontre s’inscrit donc dans une volonté de faire un plaidoyer auprès des autorités communales pour qu’elles tiennent compte des besoins spécifiques des personnes handicapées en santé de la reproduction dans les différents plans d’actions.

Vue des formateurs

Le plaidoyer se tient dans le cadre de la mise en œuvre des activités du projet pilote de renforcement de l’accès des femmes handicapées aux soins de santé.
Il sera fait une présentation du projet pilote de renforcement de l’accès des femmes handicapées aux services de santé dans la commune de Bobo-Dioulasso. Des échanges sur les besoins spécifiques des femmes handicapées avec les services de santé sont aussi au programme. La loi 012 et la question des cartes d’invalidité seront également abordées.

Il sera également fait une présentation sur les violences basées sur le genre ; quelques notions en SR telles que les différentes méthodes contraceptives, les avantages de la planification familiale…
Selon Abdoulaye Traoré, président de la CORAH/HBS, de façon générale, l’accès aux soins dans les centres de santé n’est pas de tout repos pour eux personnes handicapées.

Il explique en effet qu’ il y a beaucoup de centres de santé qui ne sont pas accessibles compte tenu du manque de rampes d’accès, de l’étroitesse des portes, de l’inadaptation des toilettes, de l’inaccessibilité des salles de consultation, de la méconnaissance des textes en faveur des personnes handicapées par les agents de santé, de l’accès aux soins de santé reproductive... C’est en ce sens qu’ils ont initié ce projet pilote d’abord en ciblant le centre de santé d’Hamdalaye et en renforçant la connaissance des agents de santé sur le développement inclusif du handicap, sur la prise en compte effective des besoins spécifiques des personnes handicapées.

Abdoulaye Traoré, président de la CORAH/HBS

L’association sensibilise aussi les personnes handicapées sur la fréquentation de ce centre car dorénavant tous les agents de santé de ce centre maîtrisent le contenu de la loi 012. Et toute personne handicapée qui va désormais fréquenter le centre Hamdalaye avec la carte d’invalidité sera vraiment satisfaite.

Comme plaidoyer à l’endroit des autorités communales, Abdoulaye Traoré demande leur accompagnement dans les centres de santé surtout pour l’accès physique des personnes handicapées en faisant des aménagements et en laissant des voies pour que la personne handicapée ait physiquement accès. Il plaide aussi pour l’adaptation des toilettes, la construction de rampes d’accès, l’équipement des centres de santé en lits d’examens et d’accouchement…

Pour M. Traoré, il faut aussi un accompagnement des agents de santé à travers des formations adéquates pour une meilleure prise en charge des personnes handicapées. « Nous interpellons les communes à prendre en compte dans leur plans d’actions ces besoins spécifiques que la loi nous accorde, de travailler à l’application effective de la loi et que la jouissance de la carte d’invalidé soit une réalité au niveau de la commune de Bobo », dit-il.

Lydie/Sanou Somda, sage-femme au centre Hamdalaye, présidente de SOLIFEID/Houet

Il ajoute que CORAH/HBS travaillera à sensibiliser les personnes handicapées et les agents de santé sur la loi 012 pour qu’elles se l’approprient.
Selon Lydie/Sanou Somda, sage-femme au centre Hamdalaye, présidente de l’Association solidarité féminine et initiatives pour le développement du Houet (SOLIFEID/HOUET), le projet renforcement de l’accès des femmes handicapées aux soins de santé a été initié pour accompagner les femmes handicapées afin qu’elles puissent avoir accès aux soins de santé. Ce projet est né du constat selon lequel les femmes handicapées éprouvent des difficultés pour avoir accès aux soins de santé.

C’est un projet pilote avec pour site pilote le centre de santé d’Hamdalaye qui sera évalué pour voir s’ils peuvent l’étendre à d’autres structures. Elle cite comme obstacles au niveau du site pilote l’étroitesse des portes d’entrée, les tables d’examens inadaptées. Les toilettes sont également inadéquates parce qu’il n’y a pas les barres de fer pour permettre à la personne handicapée de prendre appui, l’obligeant ainsi à ramper au sol. Elle rassure que tous les agents au centre Hamdalaye ont été formés en développement inclusif du handicap pour qu’ils puissent prendre en charge efficacement les personnes handicapées.

Issa Sanou, premier vice-président de la délégation spéciale de l’arrondissement 2

Elle invite les autorités communales à prendre en compte les besoins spécifiques des personnes handicapées dans leur plan d’action communal, à doter les centres de santé en matériels adaptés tels que les fauteuils roulants, les tables d’examen adaptées pour permettre à la personne handicapée de monter toute seule sur la table plutôt que d’être aidée par au moins deux personnes. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : RFI suspendue jusqu’à nouvel ordre
Journée internationale des personnes handicapées 2022 : Le Pr Charlemagne pour un meilleur accès aux services de santé des femmes
Gendarmérie nationale du Burkina : Les epreuves physiques et sportives se tiennent du 3 au 11 décembre 2022
Crise sécuritaire au Burkina Faso : Les forces militaires étrangères sont inefficaces, selon une étude de la fondation Rosa Luxembourg
Procès Kalifa Yemboado Rodrigue Namoano : Le procureur a requis 36 mois dont 12 ferme contre l’accusé
Agriculture au Burkina : Des formateurs outillés sur l’approche SHEP
Formation régionale en genre à l’ISSP : « Le genre prône l’égalité, mais ce n’est pas une égalité mathématique », Dr Bilampoa Gnoumou/Thiombiano
Koudougou : L’ENS organise ses 1ères journées scientifiques pour apporter sa contribution au traitement des préoccupations du Burkina
Séminaire international sur "Enseignement bilingue francoo-arabe au Burkina Faso : état des lieux et perspectives "
Burkina Faso : Les procédures collectives, l’autre moyen pour sauver les entreprises en difficulté
Réconciliation nationale au Burkina : Vers un consensus sur la démarche appropriée
Journées nationales du refus de la corruption : Le REN-LAC réfléchit sur la corruption dans les secteurs de la défense et de la sécurité
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés