LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Institut Kôrè des arts et métiers (IKAM) : Un cadre de formation professionnelle pour les acteurs culturels

Publié le vendredi 18 novembre 2022 à 14h57min

PARTAGER :                          
Institut Kôrè des arts et métiers (IKAM) : Un cadre de formation professionnelle pour les acteurs culturels

L’Institut Kôrè des arts et métiers (IKAM) du Burkina Faso a officiellement lancé ses activités ce vendredi 18 novembre 2022, à Ouagadougou. Ce lancement a été ponctué par une conférence inaugurale placée sous le thème « Entrepreneuriat culturel et valeurs sociétales en Afrique ».

Ce thème entre en droite ligne de l’objectif visé par l’institut : faire la promotion des arts et spectacles en Afrique. Il propose aux apprenants des formations professionnelles continues. L’IKAM veut constituer une vitrine pour l’entrepreneuriat culturel, la structuration et le management culturel en ce qui concerne les industries culturelles et créatives. Ces renforcements de capacités vont permettre aux acteurs culturels de mieux se professionnaliser et d’être aguerris en la matière. Aussi, les apprenants bénéficieront d’un coaching et d’un mentorat.

Issouf Balima a relevé que les formations se font en présentiel et/ou en ligne.

Il faut préciser que l’Institut Kôrè des arts et métiers (IKAM) a vu le jour en 2020, au Burkina Faso. Toutefois, il ne correspondait pas entièrement aux dispositions d’un institut des arts et métiers. Ce vendredi 18 novembre 2022 marque ainsi la labélisation d’IKAM Burkina. « IKAM Burkina Faso est surtout dans la formation professionnelle. Nous sommes axés sur la formation à courte durée de renforcements des capacités. Pour les licences et masters, c’est surtout l’Institut Kôrè de Ségou, au Mali, qui s’en charge. A partir de cette conférence inaugurale, nous avons les aptitudes nécessaires pour avancer », a précisé l’administrateur d’IKAM Burkina Faso, Issouf Balima.

A cette conférence inaugurale, il y a eu 20 participants. L’institut Kôrè ambitionne de former une nouvelle élite africaine d’entrepreneurs culturels. Son concept pédagogique est régi sur des valeurs sociales et solidaires des peuples d’Afrique de l’Ouest, et est adapté aux industries culturelles et créatives. En plus du Burkina Faso, l’IKAM a des représentations au Togo, au Congo Brazzaville, en Mauritanie. En neuf ans, l’institut affirme avoir formé plus de 623 professionnels des métiers de l’art et de la culture.

SB
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique