LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Science film festival : La 8e édition placée sous le sceau de l’égalité des chances dans la science

Publié le mercredi 9 novembre 2022 à 14h30min

PARTAGER :                          
Science film festival : La 8e édition placée sous le sceau de l’égalité des chances dans la science

La 8e édition de Science film festival a lieu du 7 au 12 novembre 2022. Le top départ des activités a été donné le mardi 7 novembre 2022 au Goethe-Institut de Ouagadougou. Il se tient sous le thème : « L’égalité des chances dans la science ». Ce festival vise à promouvoir le cinéma et la communication scientifiques au Burkina Faso.

Du 7 au 12 novembre 2022, les passionnés de films et de la communication scientifiques dans les villes de Ouagadougou, Koudougou, Ziniaré et Sabou seront servis. Les communes rurales de Loumbila, Tanghin Dassouri ne sont pas en reste. En effet, à l’occasion de la 8e édition de Science film festival, il y aura des projections privées et publiques de films dans les établissements d’enseignement secondaire.

A l’échelle internationale, le festival se déroule du 1er octobre au 20 décembre 2022. Pendant ce temps, cet évènement s’engage à sensibiliser les groupes sous-représentés à la question de la diversité et de l’inclusion dans les domaines STEM (Science, Technologiy, Engineering et Mathematics).

Sabbi Zongo a informé que 17 établissements du Burkina Faso prendront part au festival

Ce festival est le fruit de la collaboration entre Goethe-Institut et l’Institut de recherche et de développement (IRD). Selon le représentant de l’IRD, Fabrice Courtin, le thème de cette édition nous concerne d’autant plus qu’à l’IRD, il est prôné une science de la durabilité, c’est-à-dire, une science équitable, co-construite avec les communautés scientifiques et les sociétés au Sud, et qui tient compte des savoirs endogènes en vue d’aboutir à un fort impact sociétal et environnemental.
C’est une occasion également de montrer par l’image quelques défis majeurs auxquels les sociétés sont confrontées et que les solutions peuvent permettre de les relever. M. Courtin espère que le festival suscite des vocations de chercheurs à l’issue des différentes projections programmées.

Ces projections, a-t-il fait savoir, auront lieu au Goethe-Institut, à l’Espace culturel Gambidi et au sein de plusieurs lycées et collèges. La mission principale est de sensibiliser la jeunesse aux défis d’aujourd’hui et de demain et à la recherche de solutions. « Je me dois de souligner que ce partenariat avec Goethe-Institut, en collaboration avec ISIS, a permis de réaliser trois courts-métrages sur des thématiques de recherches abordées par des doctorants de l’IRD », a-t-il relevé. En sus, cette collaboration a permis d’aboutir à la production du film « Le Sursis », réalisé par Karim Namoano, journaliste scientifique du Burkina Faso.

Fabrice Courtin de l’IRD espère que le festival suscite des vocations de chercheurs à l’issue des différentes projections

A écouter le chargé de coopération éducative, Sabbi Zongo, 17 établissements participent à cette édition. Il a saisi l’occasion pour remercier les chefs d’établissements et les professeurs pour leur disponibilité et leur accompagnement dans la mise en œuvre de ce projet. Il est revenu sur l’initiative PASCH, qui signifie les écoles partenaires de l’avenir. Cette initiative met en réseau 2000 écoles dans 120 pays dans le monde. « Goethe-Institut Burkina pilote au total 5 écoles PASCH, 3 au Burkina et 2 au Mali. Nous nous battons pour en avoir plus », a-t-il plaidé.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dédougou : Le festival des masques signe son retour
Burkina / Musique : Patrick Kabré chante Francis Cabrel