Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET - © AP • mardi 8 novembre 2022 à 16h32min
Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

La lutte anti-terroriste connaîtra un autre épisode avec la perspective de Paris de « réduire l’exposition et la visibilité » de ses forces militaires en Afrique. Selon plusieurs médias français, dont Le point et TV5 Monde, le président français, Emmanuel Macron, va officiellement annoncer, ce mercredi 9 novembre 2022, la fin de l’opération anti-djihadiste Barkhane au Sahel.

A en croire Le Point, le chef de l’État prononcera un discours qui sera notamment « l’occasion de marquer officiellement la fin de l’opération Barkhane (lancée en 2014) et d’annoncer une adaptation significative de nos bases en Afrique ».

Cette annonce intervient un trimestre seulement après le retrait de Barkhane du Mali, d’où l’armée française avait été accueillie avec enthousiasme et soulagement avant d’être violemment rejetée par une bonne partie de la population, dix ans après. Un sentiment anti-français partagé par des populations du Sahel en proie au phénomène terroriste.

Cependant, relève Le Point, cette opération sera sans conséquence sur le dispositif militaire français dans la région, où environ 3 000 militaires français sont encore déployés au Niger, Tchad et au Burkina (où seraient stationnées des forces spéciales). La France continuera donc la lutte contre les groupes terroristes, dont l’action progresse vers les pays du Golfe de Guinée (le Bénin, la Côte d’Ivoire et le Togo faisant face, à des proportions diverses, aux attaques terroristes).

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 novembre à 16:46, par AHMED En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    Les Africains parlent mieux français que les Français. Tout se sait er été su par les Maliens. Les preuves ont été faites aux nations unies de ce que les français sont et font pour les terroristes. Le monde entier le sait à présent. SANKARA le visionnaire avit que le terrorisme est conçu pour recolloniser les L’AFRIQUE. Comment avoir tout cet arsenal BARKANE au Mali et ne pas pouvoir vaincre ces terroristes ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 16:56, par Attention Hein En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    Ah les gars, vous aussi !
    On vous demande de plier bagages et vous parlez d’adaptation de bases. Vous n’avez vraiment rien à foutre chez nous.
    Arretez de jouer au pompier quand clairement vous êtes les pyromanes

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre à 20:11, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

      Toujours ces assertions surréalistes, et sans jamais la moindre commencement de début de preuve, ni de lieu, ni de date.

      Certains voudraient faire passer de prétendus libérateurs du Wakanda pour des ahuris, ils ne pourraient pas faire mieux pour les ridiculiser, nos wakandistes et autres héros du Botswanga très très démocratique et très très populaire...

      Dommage que le Sot-Mali se soit ridiculisé devant le monde entier en reprenant ces calembredaines devant l’ONU, j’ai honte pour les Maliens.

      Ah, la la, les accusations magiques... Il est vrai qu’au Congo-RDC, ça peut permettre de faire lyncher une rivale « 2ème bureau » sur de fausses accusations, mais je croyais le Sahel moins atteint par ce genre de cinglerie.

      Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 17:10, par sentinelle du septentrion En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    On vous demande de quitter notre sous région qu’est le Sahel et vous dites que vous voulez réadapter votre dispositif. Quitter notre continent pour le bonheur du PEUPLE AFRICAIN.

    Répondre à ce message

    • Le 9 novembre à 08:47, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

      @sentinelle du septentrion
      Vous êtes qui, vous, pour parler au nom du « peuple africain » ? Aucun africain non-burkinabè ne peut décider à la place du très souverain Burkina Faso.
      La SEULE façon de parler au nom du peuple burkinabè, c’est d’être membre d’un gouvernement démocratiquement élu de façon juridiquement transparente et internationalement reconnue.
      Ensuite, le susdit gouvernement élu notifie par la voie diplomatique ses décisions souveraines aux nations étrangères, rupture d’accords de coopération militaire, aides financières, nouvelle monnaie nationale, etc.

      Vous avez été élu quand ? En octobre 2072 ou en janvier 2035 ?

      Répondre à ce message

      • Le 9 novembre à 11:16, par Mounafica En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

        c’est avec ce discours insultant que vous avez été chassé du Mali. Vous dites que la légitimité de parler au nom d’un peuple est lié a appartenance a un gouvernement démocratique elu de façon transparente et reconnue par la communauté internationale : QUI a écris cela ? Pourquoi vous voulez que vos convictions qui ont montré leur limité soient une realité universelle ? Savez vous pourquoi, de plus en plus vos soit disant "gouvernement elu democratiquement" sont de plus en plus contestés par les masses populaires, voire chassés par des coup d’etat hautement salué par les populations ??? la democratie est une consequence, pas une condition, vous le savez mieux que nous. a quand remonte la democratie en europe ? ET puis meme si cela étaient vrais, on constate que cela ne vous empeche pas d’aduler des présidents pustshistes quand ça vous arrange (DEBY Fils au tchad par exemple).
        Il ne sert plus, ces manigances de la France pour avoir des présidents qui font leur affaire, pret a s’opposer aux population, sachez que c’est FINI. Desormais, ces presidents, seront chassés par la rue s’il prefère la france à leur propre pays.
        Comprenez une fois pour toute que la meilleur façon pour vous de preservez vos interets en afrique et d’y rester durablement, c’est d’aller vers des partenariats qui prennent en compte l’interet des pays africains. Pendant lomgtemps, on pillé l’afrique dans des accord desequilibrés sans que cela ne revolte grand monde. Mais audjordhui, comprennez que Nous avons le dos au mur, ce qui passait hier ne peut plus, passer audjirdhui.

        Répondre à ce message

        • Le 9 novembre à 21:52, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

          Je maintiens que, si un gouvernement n’enclenche pas un processus électoral correct, il accepte d’être déconsidéré au bout de quelques mois ou de quelques années.
          Avec de véritables élections, l’actuel gouvernement du BF serait probablement reconduit ; et s’il n’était pas reconduit, il ferait comme Cincinnatus, il retournera cultiver ses champs.

          Je vous invite à consulter la trajectoire du regretté Jerry RAWLINGS. Il a fini par enclencher un processus électoral solide au Ghana, maintenant considéré comme une démocratie moderne, et il en fut grandement honoré.

          On attribue parfois la bonne réputation du Ghana à son anglophonie, alors que la cause de cette bonne réputation est, tout simplement, l’établissement d’une vraie démocratie par RAWLINGS.

          Répondre à ce message

          • Le 12 novembre à 23:06, par La France Criminelle, Un Etat Voyou !!! En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

            Au Tchad, apres que la france a faire assassine Deby et mis son fils illegitime qui ressmeble plus a un zozo qu’ a un president, dites- moi, il a 3ete elu ? Les francais se debattent aujourd’ hui dans leur contradiction comme un diablotin asperge de l’ eau du benitier.
            la ou on attendait le President de l’ Assemblee Nationale du Tchad, c’ est un gamin fait general qui apparait comme Bruckner et qui est adoube par la fourbe france. Vpous croyez que vous pouvez continuier a exister en vivant de rapines ? Chercher une voie durable comme les autres ex- puissances colonisatrices qui ont coupe plus ou moins les amarres avec leurs colonies. Ce faisant, elles se sont liberees elles- memes. Vou voyez, elle ne sont pas mortes et se portent meme mieux que vous qui vivez toujours de pillage et de rapine. C’ est anachronqiue et vous n’ allez nulle par t avec ca. Pauvres types ! Le pays de Voltaire est devenu un etat voyou.

            Répondre à ce message

      • Le 9 novembre à 16:30, par Meimei En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

        Cet Mr, Renault HÉLIE est pour l’instant, le seul francais mandaté pour venir nous dénigrer avec des discours condescendants. S’il se trouve au Burkina, on devrait vraiment savoir ce qu’il manigance pour l’intérêt de sa France. De toute façon, tu ne pourras jamais comprendre ce que ressent les peuples africains qui sont juste à la conquête de leur dignité perdue depuis le contact avec le colon. Ce n’est meme pas au gouvernement ou président francais de s’adresser aux peuples africains, On attendra que nous dirigeants nous disent le bien fondé d’avoir des bases militaires chez nous et pourquoi il n’est pas possible que la France donne son aide en restant chez lui. L’Ukraine est plus proche mais le gouvernement francais n’a pas eu besoin de base militaire en Ukraine pour fournir une véritable aide.

        Répondre à ce message

        • Le 12 novembre à 01:47, par Avicenne En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

          L’Ukraine a ELLE une véritable contrairement à vous et nos militaires sont sans des professionnels chevronnés, contrairement à votre armée de clowns !
          La France n’a pas de bases en Ukraine car ce serait une déclaration de guerre à la Russie, nous avons par contre une base militaire en Moldavie, lorsque l’on ne sait pas , on se tait !!
          Mais qu’avez-vous fait pour développer votre pays depuis votre indépendance : pas grand chose, voire rien !
          _Les seuls catégories qui ont développement exponentiel sont : la corruption à tous les étages et la démographie car vous faites de nombreux enfants sans jamais penser à la malnutrition, aux maladies, à une éducation scolaire plus que déficiente, au chômage, au manque de logements … Pourquoi ?

          Répondre à ce message

          • Le 12 novembre à 23:11, par Coq Gaulois En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

            Le malheur de l’ afrique, c’ est d’ avoir rencontre la france( Aime Cesaire). C’ etait vrai en 1935. Ca l’ est encore plus en 2022. Notre patience est i mpatiente. Si vous etes malins, quittez le pillage avant que le pillage ne vous quitte. Toutes les tares que vous voulez nous attribuer, vous n’ avez pas une part, ehin ?
            "...Mais qu’avez-vous fait pour développer votre pays depuis votre indépendance : pas grand chose, voire rien !
            _Les seuls catégories qui ont développement exponentiel sont : la corruption à tous les étages et la démographie car vous faites de nombreux enfants sans jamais penser à la malnutrition, aux maladies, à une éducation scolaire plus que déficiente, au chômage, au manque de logements … Pourquoi ?"
            Vous etes fier d’ etre originaire d’ un pays escroc qui pille de petits pays et qui peine toujours a s’ affirmer en europe ? Vous avez perdu de votre superbe et personne ne se l aisse impressionner par vos comportements de suffisance a la sauce coq gaulois.

            Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 17:19, par Lom-Lom En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    La France n’a pas à tourner en rond pendant que le message des peuples est clair : le deficit de confiance est criard et sans confiance, pas de coopération militaire. Alors, la France doit partir de gré pour ne pas être éconduite un jour la force des peuples opprimés. France, va-t-en ! "Carthago delenda est"(Carthage doit être détruit" selon la célèbre formule de Caton l’Ancien de la Rome antique.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 17:27, par Boris En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    Les médias Français annonce que le président français va annoncer, la fin de Barkhane au Sahel. Quelle "MISE EN SCENE. Finalement POUTINE n’a le monopole des mises en scène. Je vois déjà que malgré la fin annoncée de Barkane, la France ne prévoit pas retirer ses milliers de soldat du sahel. A quoi ça rime tout ça ? C’est si compliqué de ramener ces soldats français en France ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 17:39, par De Balzac En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    Terrorisme psychologique. Que la France parte avec tout. Barkhane est fini pourquoi vous gardez des troupes stationnées dans des pays sahéliens pour protéger le golf de guinée. Dite que vous protéger AREVA au Niger sinon ce n’est pas pour le peuple nigérien. La Golf de guinée tout le monde sait ce que vous y gagner. Ce n’est pas pour les beaux yeux des pays dudit golf. Y’en a marre. Nous les peuples qui subissons cette guerre injuste, nous vaincrons sans vous.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 17:58, par Kato En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    Vraiment cette France 🇫🇷 on la comprend pas. Depuis 2014 l’insécurité est allée du mal en pire et la France insiste d’aider les africains.

    Sans la France en Afrique, y’a longtemps que ces terroristes ont été neutralisés.

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre à 20:15, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

      En 2013, sans la France, le Mali était f-i-n-i, et votre Burkina aurait eu une frontière avec une nouvelle Somalie ; puis le Burkina aurait lui aussi été liquidé par les terros.
      Vous souvenez-vous des applaudissements de la population malienne qui accueillaient les colonnes salvatrices ?

      Répondre à ce message

      • Le 8 novembre à 21:58, par yves labrouette En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

        c’est vrai en 2013, les maliens et nos pays sahélien ont applaudi l’intervention de la France qui a eu des résultats concret : stopper l’avancée djihadistes. n’estce pas la preuve que les sahélien savent se montrer reconnaissant. a contrario souffrez que depuis cette date, il n’ya plus eu de résultats , la France a montré ses limites et les populations réclame son dépar faute de résultats maintenant. cher Renault, dites nous pourquoi la france fait de la résistance quand il s’agit de ramener ses soldats chez eux. c’est quel intérêt, elle cherche a préserver ? hanhaaan !!!!

        Répondre à ce message

        • Le 9 novembre à 07:23, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

          En attendant, il n’y a pas eu de demande officielle du gouvernement du BF pour rompre les accords en cours, ou, pourquoi pas ?, rompre carrément les relations diplomatiques, quitter la CEDEAO le Franc-CFA-ECO, arrêter les aides étrangères non souhaitées et toutes ces vieilleries passées de mode.
          Normalement, c’est au gouvernement du Burkina Faso d’annoncer ce genre de décision souveraine et d’en faire communication par la voie diplomatique officielle, puis d’établir un calendrier.
          Ensuite, pfuitt, tout se fait en quelques semaines...
          Pour le moment, cela fait déjà 5 semaines qu’il n’y a eu aucune démarche officielle.

          Répondre à ce message

          • Le 9 novembre à 11:30, par yves labrouette En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

            Cher Renauld, meme en passant par ces voie que vous indiquez, ça ne marche pas. vous savez au moins que le Gouvernement malien avait demandé officiellement par voie diplomatique une révision de certains points des accord militaires avec la France ? Et que la France n’a meme pas daigné y répondre. En fait , il ya une hyprocrisie de la France qui consiste a dire Publiquement" les africains sont libres de ....., il ya simpleement faire ci...." mais au fond meme en suivant cette voie, la France trouvera toujours des pretexte pour ne pas avancer dans le sens des saisine officielle. Vous vous rappeler des annonce de Macron sur la reforme du CFA il ya à peine une année ?Nous en sommes où. J’avais confesser a un ami que c’etait du PIPO, la France n’allait jamais nous donner notre independance monetaire. Et puis vous evoquer la cedeao, de l’aide internationale. Je vous rappelle que nous parlons de la FRANCE, pas de la CEDEEO encore moins de l’aide internationale de pays sincères. Où bien Pour vous rompre avec la FRANCE equivaut à couper avec tout ceux ci ????

            Répondre à ce message

      • Le 12 novembre à 23:22, par Heli Jacques L’ Eventreur Complexe En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

        En 2013, sans la france, le Mali vivait paisiblement. Donc , pas de guerre a gagner ou a perdre, pas d’ intervention francaise ou ils etaient plutot p ;reoccupes a voler l’ or de Kidal. Qui a coupe le Mali en deux quand ;les FAMA etaient en train de chicoter vos miserables terroristes mal entraines, mal habilles et mal nourris ? Tout se sait dans ce village numerique planetaire. Reveillez- vous Helie, la france a perdu son empire. Plus rien a faire. On a vu les lingots d’ or qui etaient coules a Kidal. Un p ;ays de honte et d’ indignite ! Si vous ne rougissez pas des agissements de votre pays, c’ est que vous etes dans la psychopathie, pire que Jaques L’ Eventreur.

        Répondre à ce message

    • Le 8 novembre à 20:18, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

      « Sans la France en Afrique, y’a longtemps que ces terroristes ont été neutralisés »
      Vous avez vraiment une mémoire de poisson rouge !
      Sans le raid français en 2013, le Mali eût été liquidé, pfuitt !
      Et le BF n’aurait pas tenu plus d’un mois.

      Répondre à ce message

      • Le 8 novembre à 23:16, par Dedegueba Sanon En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

        D’abord je rectifie en disant et redisant qu’il n’y a pas de sentiment "anti français", mais un rejet d’une politique africaine de la France. Ce "soit disant sentiment anti français, est un narratif, sournoisement diffusé par Macron et ses amis, pour brouiller les pistes sur une politique française en Afrique de plus en plus rejetée. Macron avait pourtant promis améliorer la françafrique dès son élection.
        Sauf à vouloir identifer chaque peuple à son président, je ne vois pas comment on pourrait s’en prendre à un français pour les erreurs de Macron ? Ce ne sont pas tous les français qui se reconnaissent dans les maladresses et bourdes de leur président. D’ailleurs un français outré, avait même giflé Macron lors d’un malheureux bain de foule. Donc ce narratif est vraiment malhonnête.
        Cela dit, le Mali a demandé par la voix de Abdoulaye DIOP le brillant ministre des affaires étrangères, de porter la plainte du Mali devant le conseil de sécurité de l’ONU. Ainsi les preuves que certains snipers macronistes demandent de fournir, pourront être exposées. Pourquoi la France montre peu d’enthousiasme à porter cette plainte si vraiment elle ne se reproche rien ? Nous avons tous été témoins du fait que Barkane a empêché l’armée malienne d’entrer à Kidal. Pire Macron voulait même recevoir Assimi à Kidal, IBK aurait accepté cette humiliation sans doute. Déjà à ce niveau on peut se poser des questions sur la bonne foi des autorités françaises.
        Si le Mali prouve que la France finance et soutient les terroristes, alors le maintien des militaires français, quelqu’en soit la formule, est un facteur de déstabilisation chronique du sahel.
        Du reste il est aussi inconséquent de ne pas évoquer la forfaiture de Sarkozy en Libye qui a embrasé tout le sahel. Ceux qui accusent la France, de jouer au pyromane pompier n’ont pas si tort que cela.
        Pourtant il aurait suffit à Macron, de tenir ses promesses en adaptant la politique française à cette jeunesse africaine beaucoup moins soumise que celle des années 60. Le problème de l’occident c’est de croire qu’il a le monopole de l’intelligence, et que les africains sont des singes "toujours sur les cocotiers". Effectivement Von der Leyen ne peut pas comprendre que le noir puisse avoir une cervelle et avoir une opinion différente du maître d’hier. C’est comme cela qu’une secrétaire d’état française s’est faite recadrer à Dakar par la ministre sénégalaise des affaires étrangères, lorsqu’elle a répété (comme un perroquet) un discours de Macron qui demande aux africains, de se justifier par rapport à la guerre en Ukraine ? Si les européens se laissent téléguidés par les américains cela regarde l’Europe et non l’Afrique. Des américains qui "vont se battre jusqu’au dernier ukrainien", africain que je suis, je comprends la supercherie et le cinisme. De toute façon le premier missile nucléaire que Poutine tirera, s’il pète un cable, ne tombera certainement pas aux USA.

        Répondre à ce message

      • Le 9 novembre à 04:01, par DJANGO En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

        Mr RENAULT une mauvaise personne c’est celui qui se lève parmi 100 personnes dire que les 99 qui disent la même chose sont cons et c’est lui seul qui dit ce qui est sensé. MACRON sait que dans sa classe il y avait des Africains plus intelligents que lui. Il ne vous suivra pas dans la bêtise de rester quand on lui demande de partir . Vous verrez que ni le Mali et le Burkina ne vont changer de place

        Répondre à ce message

      • Le 9 novembre à 07:59, par saam En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

        Oui, et merci pour votre soutien en son temps. Souvenez-vous aussi que des milliers d’africains ont combattu et sont morts pour la France et sans eux, votre France n’existerait pas aujourd’hui.
        On vous demande à présent de débarrasser le plancher et de nous laisser avec nos terroristes ! Peut-on être plus clair ? Ou faut-il vous parler dans quelle langue ?
        Vous particulièrement vous blablatez trop pour ne rien dire en fait, on comprend que la pilule a du mal à passer.

        Répondre à ce message

      • Le 9 novembre à 08:25, par Samuel En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

        " « Sans la France en Afrique, y’a longtemps que ces terroristes ont été neutralisés »
        Vous avez vraiment une mémoire de poisson rouge !
        Sans le raid français en 2013, le Mali eût été liquidé, pfuitt !
        Et le BF n’aurait pas tenu plus d’un mois."

        Encore ces mensonges débiles.

        Les Maliens ont demandé "un appui aérien" que vous avez transformé en invasion à grande échelle de leur pays. Ensuite, vous avez cloisonné toute la zone de Kidal en interdisant à l’armée malienne d’y mettre pied et au gouvernement malien d’exercer sa souveraineté sur l’ensemble de son propre territoire. Pire, vous avez même interdit à tous les aéronefs MALIENS de survoler toute la zone NORD DU MALI. Comment doit-on appeler cela sinon une occupation militaire ? Par la suite, vous avez transformé Kidal en un sanctuaire pour les rebelles et les djihadistes, sanctuaires d’où vous formez, armez et équipez des milliers de terroristes avant de les lancer dans toute la région du Sahel pour massacrer les populations innocentes. Ce qui montre bien que tout ceci était un plan conçu de longue date, préparé et exécuté avec soin dans le but de semer le chaos en Afrique et toujours, toujours, retarder notre développement et nous installer dans un État d’instabilité et de fragilité propre à maintenir nos pays sous votre tutelle.

        Les Maliens ont donc pris leur destin en mains et vous ont chassés de leur pays. Nous ne tarderons pas à vous chasser du Burkina Faso et de tout le reste de l’Afrique. Vos petites astuces de filou qui consistent a "réorganiser" Barkhane et à vous cacher derrière nos soldats pour continuer vos massacres et vos forfaits ne marcheront pas. Elles traduisent seulement votre profond mépris des Africains que vous estimez incapables de comprendre vos micmacs. C’est peine perdue. Vous allez quitter nos pays, de gré ou de force.

        Nous sommes debout maintenant et nous ne nous laisserons plus jamais marcher sur les pieds par qui que ce soit, et encore moins par des gens racistes et maladivement arrogants .

        Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 21:30, par Samuel En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    Nous devons mettre fin, par tous les moyens possibles, à l’occupation de nos territoires par la France, notamment aux bases militaires implantées au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Niger, à Djibouti, au Gabon, etc.

    L’armée française a pour fonction en Afrique d’intimider nos dirigeants , d’organiser des coups d’État pour renverser les régimes qui ne plaisent pas à la puissance néocoloniale, d’assassiner les leaders et autres patriotes africains, de former, armer et financer des terroristes et des “rebelles” pour déstabiliser nos États et instaurer l’insécurité partout sur le territoire africain ; d’obliger nos armées à se former et à s’équiper auprès de la France, de les maintenir dans une situation de dénuement matériel de façon à justifier sa présence sur notre sol, d’empêcher à tout prix la formation de véritables armées modernes africaines en lieu et place des “hommes en armes” que nous avons aujourd’hui ; de quadriller le territoire africain afin de nous tenir en respect comme un gangster tient en joue ceux qu’il dévalise.

    L’armée française a aussi pour fonction de protéger les régimes dictatoriaux africains qu’elle a installés sur notre sol et travaille inlassablement à déstabiliser et renverser tous ceux qui s’opposent à la politique française sur le continent. Elle apporte sa caution et son soutien actif aux fausses démocraties, à la répression et aux massacres des opposants, aux manipulations de votes par des régimes qui, parce qu’ils se savent protégés par la France, font ce qu’ils veulent et travaillent plus à préserver les intérêts néocoloniaux chez nous que les intérêts de nos peuples.

    AYONS LE COURAGE D’ÊTRE LIBRES. CHASSONS L’ARMÉE FRANÇAISE DE NOS TERRES.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre à 22:33, par Bigbale En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    @Renault HELIE, respect à vous mais retenez ceci : la.petite France partira du Burkina de gré ou de force ! Le processus est lancé et rien ne pourra l’interrompre. Les peuples africains et une partie des citoyens français exigent que la France parte et votre petit président Macron parle de réadaptation du dispositif français. Le langage est clair : on demande à la France de plier bagages et de rentrer en France. Ce n’est pas très compliqué et le départ du Mali prouve que le déménagement ne prend pas 6 mois. Eh bien partez au plus vite ! C’est tout !

    Répondre à ce message

    • Le 9 novembre à 07:34, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

      @Bigbale
      On attendrait quand même que le gouvernement en place fasse passer ses décisions souveraines par la voie diplomatique.
      - Rupture des accords de coopération militaire (qui étaient au départ une demande d’un gouvernement élu et souverain du BF).
      - Sortie du Franc-CFA-ECO et émission d’une monnaie spécifique au BF
      - Calendrier des évacuations et retraits en bon ordre.

      Apparemment, la décision du gouvernement du Burkina Faso se fait attendre, dans un sens ou l’autre. Comment voulez-vous que des gouvernements étrangers prennent des décisions concernant le BF ? Des décisions unilatérales sans que le gouvernement du BF ne fasse connaître clairement ses souhaits, ça vous paraîtrait normal ?

      Répondre à ce message

    • Le 9 novembre à 08:04, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

      @Bigbale,
      Au fait, Monsieur Bigbale, je ne suis guère sûr que vous soyez africain, mais je vous rappelle timidement quelques faits économiques :
      - La Russie, avec 150 millions d’habitants, a le poids économique de l’Espagne ; 47 millions d’habitants.
      - L’Allemagne vaut environ 3 fois l’Espagne, la France et le Royaume-Uni valent environ 2 fois l’Espagne, l’Union Européenne en entier représente environ 10 fois l’Espagne.
      Conclusion
      Vous écrivez « petite France » par esprit polémique ; mais alors, que dire de la Russie qui vaut, économiquement, la moitié de la « petite France » ? «  Très petite Russie  » ? Et de l’Algérie, qui pèse moins de 1/10e de la Russie ? Allez-vous écrire « la microscopique Algérie » ? Et ensuite, quels adjectifs accolerez-vous au Cameroun, à la Côte-d’Ivoire, au Ghana ?

      Pour avoir des idées claires sur les ordres de grandeur, je vous suggère de vous renseigner sur le site suivant :
      countryeconomy.com

      Le jour où je verrai des Sahéliens chercher fortune en Russie au lieu de débarquer par centaines de milliers en France, nous pourrons reprendre la présente discussion sur la grandeur et la petitesse de telle ou telle nation...

      Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 01:39, par Bob En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    @Renault HELIE
    En 1914/18 des milliers de soudanais français, de voltaïques, sénégalais sont allés mourrir dans les tranchées françaises sans un mot de remerciement, en 1941 les congolais, tchadiens voltaïques, soudanais etc constituaient les premières forces de la France 🇫🇷 libre dans la 2e DB, pour les remercier la France les a massacrer à Thiaroye, mon père y était puis on l’a envoyé en Indochine. Le jour de ma naissance mon père crapahutait dans les montagnes d’Algérie. Pour le remercier on lui a donné une pension trimestrielle de 200 euros. Plusieurs centaines de milliers d’africains sont morts durant ces guerres oubliés de tous. Puis Sarkozy a déchaîné l’enfer sur nous en tuant l’homme qui garantissait l’équilibre avec les forces djihadistes KHADAFI, détruisant la Lybie et nous condamnait à une mort lente. Pouvez-vous comparer la soixantaine de soldats français morts au Sahel avec les centaines de milliers d’africains morts pour la France ? En 1944 les soldats noirs qui ont libéré Paris ont été plus fêtés que les légionnaires qui ont stoppé les djihadistes. Évidemment Macron, le Drian et vous même avez la mémoire courte. Nous au moins nous vous avons remercié, votre vous avez massacrer nos parents à Thiaroye, Madagascar et ailleurs.
    Nous vous avons mis sur un piédestal pensant naïvement que vous alliez nous aider. Puis il y a eu Kidal, Barkhane et le statut quo. Vous vous contentiez de jouer les arbitres entre les populations blanches Touaregs ou subissent la loi du NOMBRE et les populations noires qui ne voulaient pas PARTAGER. De guerre lasse nous avons voulu y voir plus clair en vous demandant de PARTIR. Avec les moyens de renseignement dont elle dispose la France répète tout convoi de 50 motos, mais nous n’en sommes pas informé, c’est entre autres pour ça qu’on vous dit de partir,. Nous demanderons peut-être être à nos devins de prévoir les mouvements des terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 03:19, par Toè En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    Renault HELIE, est Trojan (tro) ne faitent pas attention a ses commentaires. il/ elle n’ atteindra pas son but.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 06:21, par Un Malien En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    Pliage de bagages !
    Vous va bouger, vous va bouger !
    Vous aller partir !
    Paquetage complet et en colonne par un ; en avant, hors de nos pays. Un, deux,....x et tous.
    Comme quoi quand on fabrique du faux pour avoir l’autre, ça fini par se savoir et toute honte bue, on retourne tete baissée à la maison.
    Voilà, il n’y a pas de redéploiement, ni changement de nom d’opération. Tous vos bidasses à la maison,

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 08:24, par Modeste En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    Si la France était vraiment un messie, imaginez un peu ce que l’Afrique aurait été aujourd’hui. Même quand on pleure, on voit

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 09:06, par Atheke bouda En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    Quand vous dites "on" vous demande de partir c qui on ? Le mali et le burkina faso c tt daccord ? Depuis quand le mali et le burkina faso représente l’afrique de l’ouest ? La présence militaire française se passe tres bien au niger au tchad au soudan au gabon ou encore en cote d’ivoire ! Si le mali et le burikina ne veulent plus de larmée frnaçaise quils se debrouillent avec la russie . On voit ce que ca donne au mali depuis que larmée française est partie le pays n’existe plus et c la catastrophe des populations et du terrorisme ! Le malien est bipolaire . Ya 10 ans il déroule le tapis rouge a hollande et aujourdhui il veutles chasser ! On peut rien tirer dun pays qui croient tt ce que raconte facebook et qui pense que les fakes news sont la.réalité ! L’ignorance le manque d’éducation et la misère humaine sont les seuls raisons de l’agonie du mali et du faso et les seuls responsables de leur situations c eux memes ! Dieu merci il existe des pays plus évolués et réfléchis au sahel !

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 10:05, par Phil En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    Comprenez que le gros soucis actuel de la France c’est la gestion de ses soldats en Afrique (en majorité légionnaires) qui en réalité constituent un danger pour la France qui n’en veut pas sur son sol.
    Donc pas question de les rapatrier tous. Il faut forcement leurs trouver un autre point de chute en Afrique pour maintenir la colonisation militaire qui en fin de compte est l’objectif des déploiements. Le terrorisme créé et entretenu n’est qu’un prétexte tout trouvé !

    Répondre à ce message

    • Le 9 novembre à 20:37, par Tranntoll En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

      @Phil
      Je vous vous cite :
      « Comprenez que le gros soucis actuel de la France c’est la gestion de ses soldats en Afrique (en majorité légionnaires) qui en réalité constituent un danger pour la France qui n’en veut pas sur son sol. »
      Jamais vu un raisonnement aussi déconnecté ! On voit que vous n’avez qu’une connaissance bien superficielle de la France et de son armée, ce que vous avez écrit est totalement surréaliste... Quand une ville de France a l’honneur d’héberger la Légion, c’est la fête, car ce corps militaire est extrêmement prestigieux. Les officiers qui ont l’honneur d’y être nommés sont la crème de la crème des écoles d’officiers. Pour un officier d’infanterie, le passage sous le képi blanc est un summum de sa carrière.

      Merci de nous avoir fait rire...

      D’autre part, les régiments de la Légion ne sont pas les seuls à « tourner » en Afrique.

      Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 10:31, par Badaru En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    @ Atheke Bouda
    Vous dites que la présence militaire française se passe bien au Niger ? Ce ne sont pas les morts du convoi de Barkhane ou les nigériens qui battent régulièrement le macadam à Niamey qui seront de votre avis, ni les ivoiriens qui ont été massacrer en 2011, les gabonais en 1967, les tchadiens en 2022 et les centrafricains qui ont subi le même sort qui vous applaudiront. Avant d’écrire des contre-vérités interrogez d’abord l’histoire. Nulle part les troupes d’occupation françaises n’ont été à l’écoute des peuples. Vous avez le droit d’aimer et de défendre la France, mais cultivez vous avant d’écrire n’importe quoi. ON ce n’est pas toute l’Afrique, mais les manifestations anti françaises en Afrique du Sud 🇿🇦 montrent que la France 🇫🇷 a des problèmes ailleurs qu’au Burkina et au Mali. Ne soyez pas dans le déni remettez vous et votre politique en cause. L’appel à la Russie n’est que la CONSÉQUENCE de vos tribulations.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 10:46, par s En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    Les pays démocratiques doivent suspendre leurs coopérations avec les pays non démocratiques.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 11:30, par Ollo En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    Monsieur RENAULD, respectez un peu plus les africains. Tout le monde connait le jeu de pyromane et pompier joué par certaines puissances. On l’a vu au Tchad, en Centrafrique, au Rwanda. C’est exactement ce qui s’est passé au Mali et c’est ce qui se passe partout au Sahel. Si vous êtes vraiment français, sachez que vous ne rendez pas service à la France au moment où elle cherche des stratégies pour rester en Afrique. Je parie que de tels propos vont précipiter le départ des armées françaises de l’Afrique en générale.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre à 01:33, par Le Curieux En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    HELIÉ
    intéressant ça !
    *c’est justement quand on ne respecte plus un peuple qu’on tolère les dérapages antidémocratiques de ses dirigeants*
    Je viens d’avoir l’explication de la tolérance par la France du recent massacre opéré par les sbires de Deby fils à N’djamena, au moment même où Dadis Camara et compagnie sont jugés en Guinée pour des actes similaires.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre à 02:20, par Bon En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    @ REnault Hellies
    Félicitations vous êtes pugnace à croire que vous êtes en mission comme l’a demandé Machin, mais vous vous trompez ! Est-ce faux que des milliers d’africains sont morts pour la France 🇫🇷 ? Est-ce faux que la France a massacrer les tirailleurs sénégalais à Thiaroye, à Madagascar et ailleurs après leur retour de la seconde guerre mondiale ? C’est un devoir de mémoire que de rappeler ces faits historiques. Évidemment cela vous met mal à l’aise parce que vous rappelez que des français ont versé leur sang 🩸 pour défendre le Sahel. Nul ne le conteste mais souffrez que nous comparions la soixantaine de soldats français tombés pour nous et les centaines de milliers d’africains tombés pour la France. Si vous avez un peu de pudeur taisez-vous ! Le problème des gens comme vous c’est que vous manquez de psychologie et de jugeote. Vous pensez comme le Drian et Macron que c’est en insultant l’intelligence des africains que vous allez redorer votre blason ? Ceux qui doutaient encore du manque de considération des autorités françaises pour les africains ont été édifiés par l’attitude honteuse de la France dans le massacre des populations tchadiennes en octobre. Cela a réveillé le douloureux souvenir des massacres au Rwanda, des coups d’état en Centrafrique 🇨🇫 aux Comores 🇰🇲 et dans d’autres pays d’Afrique. Changez d’attitude on est au 21 eme siècle.

    Répondre à ce message

    • Le 10 novembre à 21:32, par Renault HÉLIE En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

      Ha, ha ! Le coup des tirailleurs, ça ne marche pas avec moi. En effet, ils ont eu des retraites très correctes, souvent un travail d’autorité au retour au sud du Sahara ; il y avait extrêmement peu de métropolitains, ceux qui « tenaient » l’Afrique subsaharienne avant 1960 étaient précisément ces notables anciens combattants, qui avaient beaucoup d’autorité et de prestige. J’ai assisté à des « 14 juillet » en ambassade dans au moins 4 pays, les AC étaient royalement reçus, magnifiquement habillés d’habits de dignitaires (boubous splendides ou autres) avec leurs belles décorations qui les rendaient si fiers, accompagnés de leurs épouses. Ils ont été également honorés en pleine guerre, fraternellement accueillis par les populations françaises (ce qui explique une certaine publicité qui choque aujourd’hui, mais qui à l’époque traduisait la confiance des populations) ... et protégés du mieux possible des atrocités des allemands ivres de haine raciste. Des enquêtes ont été faites, les « tirailleurs indigènes » n’ont pas subi plus de pertes que les autres corps. Il y a d’ailleurs eu des tirailleurs évadés dans la résistance, ils étaient volontaires. Les tirailleurs tunisiens (RTT) ont été déterminants en Alsace, les marocains furent brillants en Italie, mais ni les Tunisiens ni les Marocains ne ressassent ces souvenirs pour mendier on ne sait quoi, ce qui n’est guère digne ; d’autant que ces ex-coloniaux ont contribué à construire des armées solides au Maroc et en Tunisie après les indépendances de 1956.

      Et puis mince, c’est bon, non ?
      - Vous êtes indépendants depuis 62 ans,
      - vous avez été archi-chouchoutés par des centaines de milliards de bourses, d’aides budgétaires, de projets, d’ONG,
      - nous avons plaidé votre cause auprès de notre très riche UE, que nous finançons aussi ;

      comme vous ne voulez plus de notre encombrante présence, ayez au moins la dignité de ne pas réclamer d’autres oboles, ça suffit un peu, là-même présentement.

      Quant à moi, et c’est mon opinion strictement personnelle, je répète que la France aurait dû saborder son aide à tout régime antidémocratique depuis l’élection de Mitterrand en 1981, quelle que soit l’orientation, droite, gauche, islamiste ou autre, Haute-Volta-Burkina, Congo, Tchad, etc.

      Quant au CFA-ECO, par pitié, dépêchez vous de créer votre Naïra ou Cedi ! Il vient, le décret ?

      Et la dénonciation prétendument urgente des accords militaires, pourquoi donc votre gouvernement semble-t-il si peu pressé de la notifier par voie diplomatique ?

      Sachez que j’attends ces décisions du BF avec une certaine impatience, car moi, je paye un montant hallucinant d’impôts, largement le prix d’une petite voiture neuve chaque année.

      Répondre à ce message

  • Le 10 novembre à 10:46, par baron En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    Avec la fin de l’opération Barkhane, annoncée ce jour par le Président Macron, la France prend conscience qu’il faut redéfinir sa politique africaine au sortir de cette opération essoufflée après 9 ans de présence. Nous ne sommes plus chez nous en Afrique et L’histoire doit éclairer sur l’avenir de forces qui pourraient venir en complément de l’assistance militaire technique, déjà en place, si elle n’est pas contestée, après un dialogue débouchant sur un accord claire avec les autorités sur place reconnues. Nos intérêts à faire ou non sont bien sûr prépondérants tout comme les questions politiques allant au delà de celles de défense.

    En général, le déploiement de nos forces en Afrique a toujours été fait dans le cadre d’accord de défense plus ou moins secrets et toujours à la demande des États comme ce fut le cas au Mali. Le bilan réel a été variable en fonction des zones concernées et des époques. En Côte d’Ivoire par exemple le Président Ouattara a pu être installé avec notre aide, non sans violence. Le président Tchadien Idriss Deby, notre meilleur allié en opérations, a pu se maintenir malgré certaines adversités et des attaques directes ; son fils assure la transition après son décès. Ailleurs le bilan est plutôt mitigé comme en Centrafrique ou autre où nos forces ne sont pas toujours intervenues seules et parfois sous l’égide des Nations Unies.

    Pour l’heure, le redéploiement au Niger des forces jusque là installées au Mali ne peut être compris que comme provisoire, vu l’instabilité de ce pays où le sentiment anti-français gagne tous les jours un peu plus les esprits. C’est aussi le cas au Burkina où les quelques unités encore présentes devront tôt ou tard plier bagages.

    Dans tous les cas il faudra redéfinir clairement les buts à atteindre, le pourquoi et le comment pour une durée limitée, en ayant en mémoire les déconvenues actuelles au sahel mais aussi les opérations en Afghanistan multinationales et de très forte intensité, qui devaient anéantir Al-Qaïda et empêcher les Talibans de prendre le pouvoir. Plus aucune Nation n’y est désormais présente et les objectifs de guerre n’ont pas été atteints malgré 20 ans d’engagement.

    L’équation à résoudre est loin d’être simple, et les 6 mois de délais annoncés par le Président Macron avant la promulgation de cette nouvelle stratégie ne seront pas de trop.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre à 23:02, par Vérité indiscutable En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    Depuis LONGTEMPS on vous dit de partir et vous êtes toujours là. Vous cherchez quoi même ????

    Adieu !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 novembre à 10:38, par pfff En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    @Renault HÉLIE.
    Assez d’accord sur l’ensemble de vos propos. Les tirailleurs de 1918, ça fait plus d’un siècle, et même ceux de 1940 on est dans les 80 ans. Même s’il y a eu des fautes commise - je ne doute pas qu’en temps de guerre ce soit le cas, et je ne crois pas que ce soit spécifique aux africains - ça fait de toutes façon trop longtemps. Des républicains espagnols réengagés en France ou des Tunisiens et Marocains, tout le monde semble avoir tourné la page, ce qui est bien logique puisqu’il ne reste plus personne de vivant ayant participé à ces combats, et que leurs enfants se font bien vieux.
    .
    Idem sur le Franc. Si vous n’en voulez pas, laissez le, mais si vous le laissez ne venez pas vous en plaindre.
    .
    On s’étonnera que l’Allemagne, plutôt pauvre en ressources énergétiques renouvelables l’utilise quand même pour produire 40% de son énergie, et que l’Afrique dans son ensemble, très généreusement dotée en ressources, ne dépasse pas 1.3%. Vu d’Europe on se demande encore pourquoi vous n’êtes pas les principaux producteurs de solutions électro-solaires alors que vous avez à la fois les ressources solaires et les besoins, et que vous laissiez ce privilège à des pays qui n’ont ni l’un ni l’autre. (Le Maroc est le seul à avoir investit sérieusement dans ce domaine. Ils tirent d’importants bénéfices & économies à partir du désert, chapeaux bas...)
    .
    Plutôt que de vous intéresser à exploiter ces richesses majeures vous faites un foin pour que le commerce du pétrole (importé) soit géré par des burkinabés, autrement dit que l’argent retombe dans les poches de quelques privilégiés déjà en place qui pourront augmenter leurs marges grâce à l’absence de concurrences. Bref : vous vous appauvrirez.

    Répondre à ce message

    • Le 11 novembre à 13:16, par Meimei En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

      Notre pays ne serait pas dans cet état que tu décris sans la politique malsaine française. On vient juste de sortir de ces moments de ténèbres (27 ans) sous la gouverne de Blaise Compaoré qui s’occupait plus des intérêts de la France que de son propre pays et qui a assassiné Thomas Sankara qui avait son projet de développement du pays qui ne plaisait surement pas au néo-colonisateurs. Les choses n’auraient été comme tu le décris si ces neocolon n’avaient commandité son assassinat et les exemples sont legion ailleurs en Afrique.

      Ce qui m’étonne ce sont les propos malhonnêtes de ce Mr Renault Hélié qui cite le Ghana (dans les années 80- Rawlings) et décide d’ignorer Thomas Sankara. Lui comme les dirigeants francais ne peuvent pas comprendre que le niveau de maturité des peuples ont évolué et ca ne peut plus continuer comme avant.

      Répondre à ce message

  • Le 13 novembre à 01:51, par Dibi En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    Qu’ils dégagent de chez nous tous ces officiers et toute la soldatesque de troupes coloniales biberonnées à l’arrogance, au racisme et au nazisme ; et pour qui, la reconfiguration néocoloniale de nos Etats doit se faire au profit d’éléments proxis qu’ils identifient comme Blancs perdus chez nous, et que des raclures locales néo-décérébrées de la tête et de la conscience gobent comme réalité historique identitaire !
    On pense à nos féodaux Touraregs, Tamacheiks, Toubou, Peulhs, Targuy, Tutsi, Fulbé, Zagawa, Bedja..., et par extension les Maures et autres Berbères, bédouins ou nomades des confins, entre Sahara et Sahel ; ces zones de contacts où les temps millénaires historiques ont fait leur travail de rencontres, de brassages et d’échanges multi-ethniques !
    On le voit déjà, certains comme cette médiocrité Renault Hélié, missionnée à s’agiter sur les sites de nos pages nationales sur la toile, suivant les nouvelles recommandations de la Macronie en perte de vitesse en Afrique, ne dorment plus ; et entre deux cauchemars, débitent des débilités a-historiques, leur inculture socio-historique de nos sociétés, tout comme des relations incestueuses et de viol négrophobe de la France vis à vis de l’Afrique, depuis le Code noir colbertiste jusqu’à nos jours !
    Quand on ne connait pas l’Histoire, et encore moins le Matérialisme historique et dialectique on se la boucle !
    Le vent qui se lève aujourd’hui en Afrique, jettera à la poubelle toutes les médiocrités de la Macronie militaire ou civile qui trainent encore leurs ennuis existentiels chez nous !
    C’est le sens de l’Histoire, contre l’arrogance imbécile et raciste de l’Homme Blanc, cet Albinos génétiquement stabilisé d’Africain qui s’ignore !
    Na an lara, an sara !

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre à 08:56, par pfff En réponse à : Coopération : Paris annonce la fin de l’opération Barkhane et une adaptation de ses bases en Afrique

    @Meimei. Il y aura toujours quelque part, en France, en Afrique ou je ne sais où, quelqu’un qui voudra profiter de la situation, qu’il soit néo-colonisateur français, faussement empathique canadien, ou milliardaire chinois.
    .
    Beaucoup d’anciennes colonies (y compris françaises) s’en sont sorties par le haut, ces pays se sont mis d’accord sur un système de gouvernement pérenne et "globalement" accepté par la population. Tant que les fractures politiques du pays seront béantes, tant que vous changerez de premier ministre par un coup d’état militaire, il sera très facile pour une personne d’en tirer profit : s’appuyer sur une opposition pour avancer ses propres intérêts.
    .
    Tout ça, vous le savez parfaitement, et probablement mieux que moi car vous le vivez de l’intérieur. Ce n’est ni la France ni le Burkina, ni la Russie, ou qui sais-je, c’est simplement une fracture profonde de la société qui est utilisée par des individus ou des groupes qui ont les dents longues. La seule façon d’y résister, c’est d’avoir un système politique au Burkina qui soit globalement accepté par la population. C’est aussi la nécessité d’arrêter de compter sur les individus pour assurer la stabilité d’un système.
    .
    Si M. Sankara n’avait été qu’un rouage parmi d’autres, le coup d’état n’aurait pas eu lieu car il n’aurait eu aucun intérêt et aucun effet : le système serait resté debout, même sans lui. Mais M.Sankara en était la clef de voûte : lui disparu, tout s’effondre. Résoudre ce problème, c’est accéder à une forme de stabilité. Le résoudre avec l’appui de la population c’est s’assurer de pouvoir faire avancer le pays sans être le hochet d’individus (extérieurs... ou pas).
    .
    Quant à l’origine de ces individus, mon petit doigt me suggère que les personnes les plus au courant des faiblesses structurelles du Burkina, les plus au courant des divisions, qui savent le mieux où se trouvent les individus clefs qui font tenir un système, ce sont des Burkinabés. Et donc, les personnes les plus à même d’exploiter ces faiblesses pour leurs propres intérêts sont à chercher plutôt à Ouagadougou qu’à Paris ou Pékin...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Coopération sino-burkinabè : « Nous respectons la volonté et le choix du peuple burkinabè », dixit l’ambassadeur de Chine, Lu Shan
Sahel : Patrouille et vol de rassurance au cœur des opérations de la Force française au Niger et au Tchad
Burkina : Les Etats-Unis se réjouissent des échanges fructueux avec le Premier Ministre
UEMOA : Le Nigerien Mohamed Bazoum porté à la tête de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement
La diplomatie américaine en audience à la Primature : « Les occidentaux doivent comprendre que l’occident est la cible ultime de l’hydre terroriste », prévient le Premier ministre burkinabè
Terrorisme au Burkina : La CEDEAO appelle à un soutien international pour faire face aux défis sécuritaires
Coopération : Le PNUD et le gouvernement burkinabè mutualisent leurs efforts pour le développement et la paix
Union africaine : Un sommet des Chefs d’Etat et de gouvernements africains à Washington pour parler coopération
Coopération culturelle : L’ambassadrice du Brésil au Burkina reçoit la chorale Vox Christi
Semaine de la diplomatie climatique : La contribution de l’Union européenne au Burkina débattue au cours d’un panel
Coopération Japon-Burkina : Le comité consultatif évalue l’efficacité de la distribution du riz KR
Coopération franco-burkinabè : « On a intérêt à ce que le Burkina reste débout », affirme l’ambassadeur Luc Hallade
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés