LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Boucle du Mouhoun : Le recrutement des VDP au cœur d’une rencontre d’échanges avec le gouverneur

Lefaso.net

Publié le dimanche 6 novembre 2022 à 22h00min

PARTAGER :                          
Boucle du Mouhoun : Le recrutement des VDP au cœur d’une rencontre d’échanges avec le gouverneur

Le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Babo Pierre Bassinga, a appelé les populations de la région à s’enrôler massivement pour l’opération de recrutement de 50 000 Volontaires pour la défense de la patrie (VDP). Cet appel a été lancé le vendredi 4 novembre 2022, au cours d’une rencontre d’échanges avec les corps constitués et des représentants des organisations de la société civile de la région.

Se faire enrôler, inciter les autres à s’enrôler et s’abstenir de tout comportement qui décourage quiconque à s’enrôler, c’est la quintessence du message que le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Babo Pierre Bassinga, a livré aux corps constitués et aux représentants des Organisations de la société civile (OSC) de la région. « Tout citoyen doit concourir à la défense de sa patrie et à la sécurisation de son territoire », a-t-il ajouté.

Cette rencontre d’échanges est en étroite relation avec le recrutement de 50 000 Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) dont 15 000 nationaux et 35 000 communaux. Appelée à fournir 4 700 VDP communaux en raison de 100 VDP pour chacune de ses 47 communes et encore plus si l’on tient compte du recrutement des 15 000 VDP nationaux, la région de la Boucle du Mouhoun connaît une évolution timide dans les inscriptions. En effet, l’enrôlement massif des populations souhaité traîne dans certaines contrées de la région.

Pour le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, Babo Pierre Bassinga, seule la mobilisation populaire peut arrêter les groupes armés dans leur élan de destruction

Selon des informations officielles, à cette date, certaines communes n’ont pas encore enregistré un seul inscrit, même si d’autres ont déjà dressé des listes de plusieurs dizaines de volontaires et promettent de faire mieux les jours à venir. A en croire les participants à cette rencontre, la raison principale de l’absence d’engouement dans certaines localités de la région est la peur ressentie par les populations. Une peur qui est justifiée par le fait que les groupes armés terroristes sont prompts à des représailles contre toute tentative d’organisation des populations pour se défendre.

Face à cette donne, le gouverneur a appelé les acteurs à redoubler d’efforts dans la sensibilisation à l’endroit des populations, afin qu’elles comprennent la nécessité d’une mobilisation populaire pour barrer la route au péril terroriste. « Des pans entiers de notre territoire sont occupés par les groupes armés terroristes. Pour lutter contre eux, il faut impérativement une implication active des populations dans ce combat », a lâché le premier responsable de la région de la Boucle du Mouhoun. Il a précisé que dans cette nouvelle stratégie de lutte contre le terrorisme, une attention particulière est accordée à la question de la rémunération des volontaires.

Les corps constitués et des représentants d’OSC de la région de la Boucle du Mouhoun à l’écoute du gouverneur

Si certains participants à cette rencontre ont jugé qu’il est temps pour chaque citoyen de se départir de la peur et de s’engager résolument dans la lutte, d’autres ont souhaité qu’il n’y ait pas de sujet tabou, surtout dans la gestion des hommes en lien avec les questions de rémunération et de statut des combattants volontaires. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yacouba SAMA
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique