LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Gouvernement Kyelem : Le SYNACOMB du Sud-Ouest apporte son soutien au ministre Donatien Nagalo

Déclaration

Publié le samedi 29 octobre 2022 à 14h00min

PARTAGER :                          
Gouvernement Kyelem : Le SYNACOMB du Sud-Ouest apporte son soutien au ministre Donatien Nagalo

Ceci est une déclaration du Syndicat national des commerçants du Burkina (SYNACOMB), section de la région du Sud-Ouest, relative à la nomination de Roch Donatien Nagalo comme ministre en charge du Commerce. Contesté dès le lendemain de sa nomination et contesté le jour de son installation, qui finalement a été suspendue le jeudi 27 octobre 2022, le ministre a le soutien des membres des structures du milieu commerçant sous l’égide de la Section régionale du SYNACOMB de la région du sud-ouest qui se sont réunis le 28 octobre 2022. Dans cette déclaration, les membres demandent à "Roch Donatien NAGALO qui a des idées de développement de notre secteur d’activités à ne pas se dérober de ses idéaux qui ont été à la base de l’espoir des petits commerçants".

Nous, membres des structures du milieu commerçant sous l’égide de la Section régionale du SYNACOMB de la région du sud-ouest réuni ce jour 28 octobre 2022 soit 96 heures après la formation du gouvernement, félicitons le chef de l’Etat, Son Excellence le Capitaine Ibrahim TRAORE et son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Maître Apollinaire J. KYELEM de Tambela pour la grande lucidité avec laquelle les personnalités composant le gouvernement ont été désignées pour une gouvernance par l’exemplarité.

De prime à bord nous pouvons d’ores et déjà exprimer sans ambages notre confiance à cette équipe gouvernementale rien que pour la diminution du nombre du portes feuilles ministériels précisément vingt-trois (23) au lieu de vingt-cinq (25) prévu par la charte et les trois (03) objectifs qu’il s’est fixé.

Les structures des commerçants qui composent tous les marchés de la région du sud-ouest sous l’égide de la Section régionale du SYNACOMB disent merci au Chef de l’Etat pour le choix précis d’une personnalité issue du milieu commercial pour diriger le ministère en charge du commerce.

C’est le lieu pour nous de demander à monsieur Roch Donatien NAGALO qui a des idées de développement de notre secteur d’activités à ne pas se dérober de ses idéaux qui ont été à la base de l’espoir des petits commerçants.

Nous, acteurs du commerce n’allons ménager aucun effort pour accompagner le gouvernement dans sa quête de restauration de la sécurité et du mieux-être de peuple burkinabé.

Nous réitérons notre soutien aux valeurs dont nous incarnons à savoir le patriotisme, l’intégrité et le civisme.

Notre pays ne pourra s’en sortir qu’avec l’engagement patriotique des filles et fils de la nation.

C’est pourquoi nous lançons un appel solennel à tous nos membres en particulier et la population de façon générale à s’enrôler sur la liste des VDP pour aider nos FDS à libérer le pays.

Enfin, nous invitons tous les commerçants instrumentalisés par les forces du mal animé par des intérêts individuels égoïsme à se ressaisir pour qu’ensemble nous puissions développer notre commerce.

Sans paix, pas de prospérité dans le commerce !

DIEU BENISSE LES ORGANISATIONS COMMERCANTES

PATRIOTIQUES !

DIEU BENISSE LE BURKINA FASO !

LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS !

JE VOUS REMERCIE !

PARTAGER :                              

Messages

  • Et c’est reparti !!! Tous ces gens là (politiciens, OSC, syndicalistes) doivent savoir que notre situation actuelle est née de leurs actions diverses. On ne construit pas un État dans la désunion, la calomnie, le mensonge, la délation, le favoritisme, le clanisme, etc. Il faut que le principal intéressé tire les conséquences et refuse même ce poste de ministre du commerce

  • J’ose espérer que vous n’êtes pas vous-mêmes instrumentalisés par M. Nagalo lui-même ou par des considérations régionalistes. Si vous êtes certains que ceux qui contestent la nomination de M. Nagalo sont instrumentalisés par les forces du mal, ce qui n’est pas impossible vu qu’au Burkina beaucoup de gens le sont pour des raisons égoïstes, je vous encourage fortement à en donner les preuves. Une déclaration du genre que vous venez de pondre n’a aucune valeur et ne peut convaincre personne. Ceux qui ont élevé la voix pour contester la nomination de M. Nagalo ont cité des cas de malversation de la part de celui que vous défendez et disent avoir des preuves de leurs affirmations. Si ce qu’ils disent est faux, veuillez nous en donner les preuves.
    La mal gouvernance et la corruption ne prendront jamais fin au Burkina tant qu’il se trouvera des gens pour défendre les auteurs de cette gangrène qui ronge notre pays surtout depuis la prise du pouvoir par Blaise Compaoré et sa bande. Si nous cherchons à retrouver notre intégrité, commençons par ne pas demander au peuple de fermer les yeux sur les malversations de nos proches. Tant que nous penserons que ce sont uniquement les autres qui doivent faire des efforts et doivent rendre des comptes, nous ne ferons que reculer.
    Chers messieurs, qui n’ont pas le courage de signer leur déclaration, prouvez-nous que les protestataires sont des gens manipulés, sinon c’est vous qui êtes manipulés par les forces du mal contre notre peuple.

  • Tout se sait au FASO. Qui l’a fait nommé avec des casseroles ? A sa place je démissionne. C’est gâté même s’il est membre du MPSR. Une étiquette coller sur son dos est visible

  • Nous syndicat des exploitants de tricycles soutenons Nagalo comme ministre du commerce.

  • Chers tous, à ce rythme de pour et de contre, il est préférable de passer par la voie normale.
    La voie normale est celle qui consiste à prendre une personne qui connait bien le travail mais aussi et surtout qui est propre.
    Sur le fait que sieur NAGALO connait le travail, il n’y a pas de doute.
    Maintenant il est accusé par beaucoup de personnes ; alors, que sieur NAGALO se défende. Il faudra le confronter aux pleignants avec leurs preuves. Si l’accusé est propre qu’il conserve le poste. Si non qu’il soit remplacé.
    Je crois que sur cela, Notre Capitaine peut donner instructions.

  • Chers membres du SYNACOMB du sud ouest,le gouvernement dit qu’il ouvre une enquete.Laissez l’enquete suivre son cours.Il y a un certain nombre de grief contre NAGALO.Curieusement vous ne pipez aucun mot sur ces griefs.Si vous aviez au moins dementi tout ce qui est retenu contre NAGALO on allait vous comprendre.Ceux qui sont contre sa nomination se sont justifiés et vous que dites vous.Attendons de voir.

  • c’est vraiment dommage qu’une partie des burkinabè soit toujours dans cette histoire de "chef de classe". Des gens disent que monsieur Donatien NAGALO les ont volé et il s’en trouve d’autre pour dire qu’ils sont instrumentalisés.
    Il faut quitter dans ça maintenant et laisser les service de contrôle faire leur travail. La vérité jaillira d’ici là et des sanctions suivront. Si les dires sont avérés, monsieur Donatien NAGALA répondra. Dans le cas contraire, les accusateurs devront être traduits en justice.

  • En Occident, chez les gens civilisés, quand il y a trop de bruit sur ta nomination, tu démissionnes point-barre, avant même que ton patron prenne cette décision. Ce n’est que dans les républiques Bananieres que ce forcing ce voit parceque ministre veut dire en Afrique des bananiers, viens te remplir les poches et construire ta villas huppée ainsi que tes celibaterium et 2 chambres salon pour assurer ton lendemain.

  • Vous écrivez : "De prime à bord...".
    Hum, je ne doute pas qu’il puisse y avoir des primes à bord.
    Tout le problème reste donc de savoir si vous serez dans le bateau.

  • Mais c’est quoi le problème , car depuis que ces messieurs sont sortis avec les petits reçus de frais d’adhésion présenter, ils n’ont plus apporté la moindre preuve.M.NAGALO, n’a pas à se mêler de cela, qu’ils apportent ces preuves au premier ministre c’est tout.Je ne suis pas commerçant, mais j’ai comme l’impression que ce sont des syndicats rivaux qui ne veulent pas qu’un membre d’une autre faîtière soit à la tête de ce ministère.Depuis le 1er jour, ils n’ont plus convoqué la moindre conférence de presse pour prouver que M.NAGALO a détourné leur argent.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique