Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

Accueil > Actualités > Politique • Déclaration • mercredi 5 octobre 2022 à 13h16min
Burkina :  Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré  à mettre en œuvre les priorités annoncées

Dans la déclaration ci-dessous, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) dit prendre acte du coup d’État du 30 septembre 2022 qui a renversé le président de la transition, le lieutenant-colonel Paul Henri Damiba. Il encourage de ce fait, les nouvelles autorités à la mise en œuvre des priorités annoncées dont la plus importante concerne le recadrage de la transition sur sa principale priorité qui est le lutte contre le terrorisme.

Le 24 janvier 2022 un coup d’Etat militaire conduit par le Lieutenant-Colonel DAMIBA a renversé le pouvoir démocratique et légitime du Président Roch Marc Christian KABORE. Pour éviter un bain de sang, le Président KABORE guidé par la sagesse, la lucidité et un sens de patriotisme a rendu sa démission.

Le principal motif avancé pour justifier le coup d’Etat est la situation sécuritaire. Force est de constater que depuis lors, la situation sécuritaire n’a eu de cesse de se dégrader avec son lot de déplacés internes dont le nombre s’est accru de façon exponentielle.

A cela s’ajoutent l’accroissement des victimes civiles et militaires, l’aggravation de la crise alimentaire, économique et sociale ainsi que les violations des droits et des libertés consacrés par la constitution. En plus, le constat a été fait que le MPSR sous la conduite du Lieutenant-Colonel DAMIBA s’était progressivement éloigné des objectifs initiaux annoncés pour s’engager sur d’autres chantiers mettant à mal notre cohésion sociale. A de nombreuses reprises, le MPP à l’instar d’autres forces démocratiques et patriotiques a dénoncé ces dérives.

En outre, contrairement aux déclarations appelant à l’unité nationale et à la réconciliation dans le cadre de la lutte contre l’insécurité, nous avons constaté que la transition sous la conduite du Lieutenant-Colonel DAMIBA a plutôt œuvré à l’exclusion et à la restauration de l’ordre politique ancien vomi par l’insurrection populaire de 2014. Ces dérives ont été constamment dénoncées.

Le 30 septembre 2022, des militaires membres du MPSR sous la conduite du Capitaine Ibrahim TRAORE, conscients de ces graves dérives du Lieutenant-Colonel DAMIBA, ont décidé d’un autre coup de force. Dans leur déclaration rendue publique au soir du 30 septembre 2022, ils ont pris l’engagement de ramener le MPSR à ses objectifs initiaux.

En outre, dans cette déclaration et dans les autres qui ont suivi, ils ont insisté sur un certain nombre de principes dont notamment :

le recentrage de la transition sur sa principale priorité qui est la lutte contre le terrorisme ;

l’engagement de rendre effective l’inclusion dans la gestion de la transition à travers la tenue d’assises nationales pour adopter une nouvelle charte de la transition et de choisir un Président de la transition qui peut être un civil ou un militaire ;
le respect scrupuleux de la durée de la transition convenue avec la CEDEAO.

Le MPP prend acte de ce deuxième coup d’Etat et encourage les nouvelles autorités à la mise en œuvre des priorités annoncées.

Il exprime le souhait que la mesure relative à la suspension de la constitution soit levée le plus tôt possible.

Il adresse ses vives félicitations au peuple insurgé qui dès l’annonce du coup d’Etat s’est mobilisé de façon spontanée dans les rues à travers les différentes localités du pays pour manifester son adhésion au changement, désavouer le régime déchu du Lieutenant-colonel DAMIBA et pour s’opposer à toute manœuvre de remise en cause ou de destabilisation qu’elle vienne de l’intérieur ou de l’extérieur. Il l’invite cependant à garder le sens de la mesure, au respect des textes législatifs et réglementaires ainsi que de l’autorité de l’Etat.

Le MPP lance un appel à ses militants, aux forces démocratiques, aux patriotes et à l’ensemble des populations pour le maintien de la dynamique engagée dont l’aboutissement ultime devra être un Burkina Faso de paix, de sécurité, de souveraineté et de démocratie réaffirmées et renforcées.

Vive le Burkina Faso.
Démocratie – Egalité – Progrès
Ouagadougou le 05 octobre 2022

Le Président du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP)
Alassane Bala SAKANDE

Vos commentaires

  • Le 5 octobre à 11:38, par DU BON En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

    (Toute activité politique suspendue jusqu’à nouvel ordre) Pourquoi ne pas respecter cette mesure. On ne respecte pas les ordres et ça devient agaçant. Il aurait fallut ajouter les sanctions afin que les contrevenants sache à quoi s’en tenir.
    Camarade Président du MPSR2 soyez regardant car ainsi commence le doute et le désordre. Faites vous respecter.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 12:04, par Los En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

    Pour une fois je dis bravo au MPP et à son président qui est reste digne et fidèle. C’est dans l’adversité que l’on reconnaît les vrais militants. Une fois de plus bravo à Balla et à son Parti !

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 12:41, par HUG En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

    Hum, damiba dans son interview disait qu il est tombé avec la complicité de certains politiciens et OSC.Moi, je ne crois jamais a cela et si par malheur le mpsr2 est venu pour restaurer ce parri moribond mouta, nouta et tres corrompu, et ses partis alliés mange mil le.mpsr 2 va nous croiser sur leur chemin. Je.ne.vois pas cela meme en reve mais la.vie n eest pas avare en surprise.Le mpp a éte le.pire regime du burkina faso.On croise les mains et attend.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 12:43, par montype En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

    MPP, arrétez votre opportunisme.Si vous croyez que vous allez profiter de la situation vous vous trompez lourdement.
    Le jeune homme vous a peut être utilisé pour arriver au pouvoir, mais il ne va pas vous restaurer.
    Toi Bala tu as intérêt à voir tes avocats pour commencer à préparer ta défense . C’est le même MPSR qui est au pouvoir.
    Si le Capitaine Traoré s’azarde à vouloir vous restaurer, il va quitter plus tot que Damiba

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 12:57, par Warba En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

    Le mpp a explosé et bala n’est plus rien dans le mpp que rock et Simon essaient de réveiller.Nous travaillons a un nouvel ordre politique ou rock va reprendre le pouvoir sous directive de la nouvelle charte qui va prévoir un poste de vice président militaire et la formation d’un gouvernement d’union nationale pour la sécurité et le développement avec des acteurs propres.on réveillera les conseillers municipaux qui vont élire les nouveaux maires et on reveillera l’ancienne AN complétée par l’ALT et des représentants désignés de l’armée.cest cette remise du pouvoir qui enjaillait Mahamadou issoufou parrain du mpp.la CEDEAO ne viendra plus nous emmerder et le pouvoir sachevera en 2025 au calme

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 13:19, par Mang Biiga En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

    Je propose que les assises désignent le Capitaine Traoré comme président. Qu’il nomme un premier ministre civil et que tous les partis politiques et OSC soient exclus du gouvernement de transition. Pas besoin d’une Assemblée nationale cette fois ci.
    Je propose aussi que tous les partis politiques et toutes les OSC soient dissoutes et le nombre de partis politiques au Burkina soit limité à cinq après la transition. Aussi qu’après la transition qu’il soit interdit d’utiliser le nom d’un parti qui a déjà existé au Burkina.

    Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 16:46, par Ebony En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

      Tout à fait d’accord avec vous monsieur ! Le capitaine Traoré doit s’assumer et former rapidement un gouvernement de combat pour aller vite ! Je propose le schéma suivant : Président du faso Capitaine Traoré, Premier ministre : un technocrate très très compétent sans bord politique, un gouvernement de technocrates sans les partisans politiciens et osc ; Pas d’Assemblée ou CNT. Le président du Faso gouverne par Ordonnance jusqu’à la libération totale du Burkina et à l’organisation d’élections générales en 2024. Plus question d’une foire genre Assises nationales. Capitaine Assumez-vous !

      Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 13:30, par Nabiiga En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

    ...ET AVEC RAISON

    Damiba s’est trompé non seulement de missionm mais aussi et surtout du peuple avec qui il a essayé de se jouer.

    La mission affichée fut de rétablir la sécurité et nous l’avons cru par moments car même si nous nous posions la question à savoir en quoi l’intervention militaire fut-il incompatible avec le pouvoir civile, nous nous sommes armés de patience pour voir comment les choses allaient se dérouler. La patience, on le dit bien, fait bouger les montagnes et nous avons été royalement payés.

    La restauration de la patrie au Burkina s’est vite métamorphosée en le pardon sans justice de son ancien mâitre, son cher RSP et la restauration de CDP au pouvoir. La nomination de Boly en dit long sur ses intentions. Pire, Damiba pouvait passer une semaine sans la moindre mention de la restauration de la patrie.

    Pourquoi a-t-il fait venir Blaise à Ouaga ? À quelle fin ? Qu’est-ce qui a été gagné sinon que de nous montrer qu’il était temps que Blaise revienne.

    In fine, le coup d’état était perpétré rien que pour restaurer l’ancien régime.

    C’est bien qu’il est devenu SDF. Qu’il rentre tout simplement pour être jugé pour la haute trahison et la tentative d’imposer sur le peuple ce que ce même peuple a vomi violemment, en l’occurrence la famille Blaise, son RSP et le CDP.
    Voilà

    Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 15:47, par caca En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

      Nabiiga ! Je vais réagir ton post par un langage technique et psychanalytique. Tu ne vas certainement pas comprendre la pertinence de ma critique, mais j’ai fait ce choix-là. Cela dit, L’Avenir d’une illusion est un ouvrage de Sigmund Freud, paru en 1927 sous le titre original Die Zukunft einer Illusion.
      Ici, je veux prendre l’exemple du psychisme collectif et la représentation religieuse. Ainsi dit : « Prenons en considération la genèse psychique des représentations religieuses. Celles-ci, qui se donnent pour des dogmes, ne sont pas des précipités d’expériences ni des résultats d’une pensée, ce sont des illusions, des accomplissements des désirs les plus anciens, les plus forts, les plus urgents de l’humanité ; le secret de leur force est la force de ces désirs. Selon Sigmund Freud : "Une illusion n’est pas la même chose qu’une erreur, une illusion n’est pas non plus nécessairement une erreur. L’opinion d’Aristote, d’après laquelle la vermine serait engendrée par l’ordure (...) était une erreur (...), alors que c’était une illusion de la part de Christophe Colomb, quand il croyait avoir trouvé une nouvelle route maritime des Indes. La part de désir que comportait cette erreur est manifeste (...) Ce qui caractérise l’illusion, c’est d’être dérivée des désirs humains ; elle se rapproche par-là de l’idée délirante en psychiatrie (...)

      Mon ami, l’idée délirante est essentiellement - nous soulignons ce caractère - en contradiction avec la réalité ; l’illusion n’est pas forcément fausse, c’est-à-dire irréalisable ou en contradiction avec la réalité. Une jeune fille de condition modeste peut par exemple se créer l’illusion qu’un prince va venir la chercher pour l’épouser. Or ceci est possible ; quelques cas de ce genre se sont réellement présentés. Que le Messie vienne et fonde un âge d’or, voilà qui est beaucoup moins vraisemblable : suivant l’attitude personnelle de celui qui est appelé à juger de cette croyance, il la classera parmi les illusions ou parmi les équivalents d’une idée délirante. (...) Ainsi nous appelons illusion une croyance quand, dans la motivation de celle-ci, la réalisation d’un désir est prévalent, et nous ne tenons pas compte, ce faisant, des rapports de cette croyance à la réalité, tout comme l’illusion elle-même renonce à être confirmée par le réel."
      Nabiiga votre désir non satisfait serait la cause de votre frustration du régime et les personnes que vous accusez à chaque fois que le pouvoir vous échappe. Il s’agit purement d’illusion que vous faite de la vie et du pouvoir.

      Répondre à ce message

      • Le 6 octobre à 09:59, par Nabiiga En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

        Caca de toujours

        ...en clair, tous, sauf la famille Blaise et le CDP vivent dans l’illusion, sont donc des illusionnistes, pour ne pas dire des plaisantins.

        Je l’ai dit ici même que tous les maux du Burkina, tels que nous le connaissons et les vivons ont été créés par le Capitaine Blaise Compaoré et son CDP. Je peux dire, sans aucun risque que, ce que tu qualifies d’illusion, quel que soit la coloration que tu lui donnes est notre détermination de trouver quelqu’un qui puisse nous soigner du cancer de Blaise qui gangrène le notre quotidien en tant que pays.

        La dynamique de Blaise est qu’il n’ y a pas de différence entre la famille Blaise et le Burkina . Qui dit Blaise, dit le Burkina. En clair, le Burkina appartient à celle-ci et les siens. Nous le refusons et sommes en train de chercher quelqu’un puisse réaliser notre rêve commun pour nous.
        L’arrivée de Zida au pouvoir fait partie de cette dynamique car choisi pour assurer la continuité. Damiba fait partie de cette dynamique. Heureusement, nous sommes vigilants et déjouons cette tentative d’assurer d’effacer la ligne rouge qui sépare le Burkina de la famille Blaise et le CDP, si même il y a toujours un CDP.

        Caca, nous ne rêvons pas ! Nous cherchons quelqu’un qui ne soit pas une marionnette au service de l’ancier régime. C’est fini pour toujours.

        Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 11:57, par jan jan En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

      @ Nabiga, situation politique du pays bien résumé, rien à rajouter.

      Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 12:06, par jan jan En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

      @ Nabiga, situation politique du pays bien résumé, rien à rajouter.

      Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 13:44, par Negblanc En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

    Ca continue ! la pagaille, le manque de respect des lois, etc. Arrêtons tout cela et ravaillons dans le calme à la PAIX, Damiba, Traoré sont tous des burkinabé, on peut se discuter mais arrêtons d’aller au delà des baggares fraternelles ! Donc partis plotiques et consort shut up !

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 14:19, par Sacksida En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

    Ces politiciens vereux n’ont meme pas pitie des populations Burkinabe meurtris du fait du terrorisme et du grand Banditisme desastreux consequences de leurs mauvaise gouvernance et de gestion publique de l’Etat Burkinabe. Tenez vous tranquillent Messieurs car vous suscites des agacements des citoyens Burkinabe honnetes..Donc tout ce qui preoccupe sont vos activites politiques politiciennes incongrue ? La suspension de vos activites de politiciens doit duree au moins six mois car le Burkina Faso est confronte a d’autres defis de nos populations inoncentes meurtries. Que Dieu Sublime aide notre Peuple Burkinabe qui est integre. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 16:16, par YAAM SOBA En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

    Monsieur Bala SAKANDÉ on vous tient à l’œil. Sachez que nous sommes au courant de vos manœuvres politiques pour intégrer cette transition. On sait également que vous ne supportez pas votre perte du pouvoir. Donc de grâce éloignez vous s’il vous plaît. On n’a pas oublié vos 7 années de gestion chaotique de l’appareil d’état.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 21:40, par Ka En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

    ’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’’A’’’’’’’’’’’’’’’ Internaute Warba : Tu dis : Le MPP a explosé et bala n’est plus rien dans le MPP que rock et Simon essaient de réveiller.

    Totalement d’accords avec toi qu’avec ce dernier le pouvoir a échapper au MPP, et il devait partir sans demander son compte. Et je crois que Roch Kaboré et Simon Compaoré ont dû le faire savoir qu’en politique il n’y a ni morale, ni éthique, ni vertu, ni devoir de reconnaissance, et tout pouvoir ne se donne pas mais s’arrache aux urnes par un peuple averti : Et si le président actuel du MPP ne le sait pas, il ferait preuve d’une grave naïveté. Au MPP créé par les vieux caïmans dits les RSS de la politique à tombeau ouvert du Burkina, être jeune sans expérience de la politique de ruse, est un handicap très grave. Il vaut mieux être vieux et sénile et même très retors pour y avoir la moindre chance d’y percé.

    Quand a la suspension des partis politique par le MPSR, cela n’a aucun sens, ça n’a jamais été le cas au Mali, ni en Guinée ou au Tchad. Par ce qu’ils doivent savoir que les partis politiques doivent à leurs tours préparer l’alternance. Car, l’alternance n’est pas une fin en soi et encore moins un projet de société ou un programme de gouvernement de transition. Parmi les "valeurs qui fondent tout État démocratique", la première est des élections ouvertes, transparentes, sincères et honnêtes.

    Warba, ayant eu à discuter avec un conseiller politique du MPP, il me confirme que la leçon a été bien comprise par les deux créateurs du parti. Apres leur chute, ils ont compris que la difficulté des jeunes politiques du parti, se caractérise par l’absence de culture politique. La plupart des jeunes cadres du MPP, certains ne sont pas ou n’étaient pas des militants politiques engagées, mais des cadres universitaires recrutés pour occuper des responsabilités dans les instances du parti. Pour te dire Cher internaute Warba, que le militantisme n’est pas spontané, mais un engagement. Il n’existe pas de générations spontanées.

    Une chose est certaine, Traoré sait que tous ces politiciens d’appareil ont fait sur le terrain des réalités concrètes la preuve de leur incompétence et de leur mauvaise gouvernance. En d’autres termes pour ces derniers, ce n’est plus en flattant l’électeur au dernier moment qu’on obtiendra sa voix lorsqu’il le faudra. Le Burkinabé après tous ces coups d’états a la maternelle" est intelligent, il ne vote pas pour n’importe quel enfarineur.

    C’est l’ignorance, et non la connaissance, qui dresse les hommes les uns contre les autres.
    Si Traoré essai d’écouter les vieux crocos, surtout les Barry, et se dévie de son trajectoire de rétablir la démocratie et la bonne gouvernance, et avoir la volonté d’engager les populations dans cette dynamique avec une stratégie pour la conquête d’éradiquer le terrorisme, il suivra le chemin de Damiba au Togo ou en Russie. Car, le peuple a compris depuis le 30 Septembre qu’il ne s’agit pas pour ses militaires de se donner un mandat qu’ils n’ont point reçu du peuple, mais de rectifier les erreurs de Damiba.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 21:43, par Adakalan En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

    si le MPP est resté au pouvoir jusqu’au 24 janvier 2022 c’est aussi lié à la faiblesse de nos institutions. On doit inscrire dans notre loi fondamentale la possibilité de destitué légalement tout président et a tout moment de son mandat dès lors que sa gouvernance mette en péril la vie de la nation. Faut jamais attendre la fin d’un mandat soit disant démocratique. Il faut alors tropicalisé la démocratie
    Cad a dire l’adapter a nos besoins. Pour un mandat de 5ans , on doit évaluer le président chaque 2 ans et la possibilité de le bouter a tout moment de façon légale. La démocratie c’est les Hommes et les institutions et les besoins.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 08:44, par rire !!!! En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

    Merci Dieu très Bon de ne m’avoir pas donné un papa politicien.
    Si non ! la honte de cette forme mendicité, je n’allais pas
    supporter.

    Merci encore et encore...

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 10:05, par Camarade Bancé En réponse à : Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées

    Pardonnez messieurs du MPP, le peuple vous a déjà mis au garage. Ne sabotez pas la transition avec votre politique politicienne. D’ailleurs, vos activités sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. Personnellement, je pense que le Capitaine Traoré doit traquer tous les gnappeurs du MPP qui ont détourné l’argent du contribuable burkinabè durant sept ans. Il faut se pencher sérieusement sur ces dossiers.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina, MPSR2 : Attention aux dérives du MPSR1 avec les OSC vuvuzelas
Lutte contre le terrorisme : « Un État gangrené par la corruption ne peut gagner aucune guerre », déclare le politologue Abdoul Karim Saidou
Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la Transition échange avec les partenaires sociaux
Processus électoraux en Afrique : Des présidents d’organes de gestion des élections chez le Président de la Transition
Gouvernance au Burkina : « Les manquements de cette transition, c’est qu’il n’y a pas de contrôle sur les démarches du président et du MPSR 2 » (Kalifara Séré)
Processus électoraux en Afrique : Les organes de gestion des élections de l’Afrique sub-saharienne renforcent leurs compétences
Burkina : Le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari nommé chef d’Etat major particulier de la présidence du Faso
Burkina : Le Collectif des leaders panafricains va rendre compte des échanges avec le président Traoré, le 9 décembre 2022
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu sans formation politique et civique est un sujet extrêmement dangereux pour la paix sociale »
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le porte-parole du gouvernement apporte des précisions
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est bien de privilégier le dialogue, mais nous ne sommes pas rassurés », lance le CISAG au capitaine Ibrahim Traoré
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de transition prend conseils auprès de personnes ressources
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés