Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • jeudi 22 septembre 2022 à 22h00min
Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

Trois ex ministres sous le régime du “Mouvement du peuple pour le progrès” (MPP) ont décidé de quitter le parti.

Il s’agit d’Alpha Barry, ex ministre des Affaires étrangères, d’Alpha Oumar Dissa, ancien ministre des Mines et de l’énergie et enfin de Bachir Ismaël Ouédraogo, ex ministre de l’Énergie, des mines et des carrières.

Ils viennent ainsi davantage rallonger la liste des démissionnaires qui va croissant depuis le renversement de l’ex président Roch Kaboré, le 24 janvier 2022.

En rappel 46 membres du bureau politique national du MPP ont annoncé dans une lettre ouverte, adressée à l’ex président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, leur démission, le lundi 21 mars 2022.

Parmi ces militants figurent notamment Abdoulaye Mossé qui est désormais le présent du Parti du progrès et du socialisme (PPS).

Lefaso.net







Vos commentaires

  • Le 22 septembre à 10:53, par kap En réponse à : Burkina/Politique : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    Rien de plus normal , ils y etaient pour la soupe , le restaurant a mis clé sous le paillasson et quand on a des dossiers pas propre , alors on essai raser un temps soit les murs pour ne pas se faire tirer les oreilles .

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 10:55, par Ouedraogo En réponse à : Burkina/Politique : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    Ces démissions étaient attendues. Le mpp n est pas un parti mais un clan arrivé au pouvoir par défaut pour piller le pays par la malgouvernance. Je demande à L autorité supérieure de contrôle et de lutte contre la corruption d exploiter les rapports sur les déclarations de patrimoine des dignitaires du mpp et de ces 300 allies et leur demander de justifier leurs millions ou leurs milliards.le premier avantage de ça c’est de récupérer l argent détourné pour les caisses de l état le second avantage comme ils auraient commis un délit ils seront purement et simplement emprisonnés donc pass impunité. Le troisième avantage comme 99 pour cent des dignitaires seront poursuivis pour ce même délit et mis hors détat de nuire le pafti sera vide de ses barons et il ne restera que des militants soufifres qui ne peuvent rien faire.
    Si coup le parti sera liquide pour manque de ressouces humaines et financieres

    Répondre à ce message

    • Le 24 septembre à 19:38, par enayon En réponse à : Burkina/Politique : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

      je suis d’accord qu’on poursuive tout ceux qui se sont rendu coupable de crime économique après la mort de Thomas SANKARA , Blaise COMPAORE , sa famille et son clan se sont enrichi en organisant le pillage à tous les niveau sans exemption en rappel l’affaire TAGUI avec Chantal COMPAORE, affaire CEMOB avec François COMPAORE l’affaire SOGOCIB Alizeta KANDO et la liste est longue ,et le plus grave ’à la chute de blaise ; les autres qui ont suivi n’ont rien fait en rappel affaire des cantines de GUIRO, affaire BOUDA . pire on continue dans la même logique de continuité du système Blaise expliquez moi pourquoi le salaire des ministres a augmenté de manière importante..

      Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 11:06, par Ka En réponse à : Burkina/Politique : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    Comme je l’ai dit dans plusieurs de mes contributions concernant le MPP dans ce forum, Roch Kaboré a mis sa confiance à un populiste sans aucune expérience en politique ou de rassemblement, ni le respect des ainés qui va détruirai le MPP. Si le populisme et le nationalisme ont souvent des éléments en commun, ces deux termes renvoient aussi à des idéologies et à des pratiques politiques souvent très différentes d’un homme a l’autre. Souvent la vérité du vieux Ka perce les cœurs, mais ne tue pas. Bala n’est pas à sa place comme un conducteur du MPP, et Roch Kaboré ne me dira pas le contraire après tous ces démissionnaires de son parti.

    Répondre à ce message

    • Le 22 septembre à 14:09, par ouedraogo Ratou En réponse à : Burkina/Politique : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

      Le MPP est un parti démocratique, on vient librement et on repart librement. akuna matata.

      Répondre à ce message

    • Le 22 septembre à 15:23, par Bol Sidnoma En réponse à : Burkina/Politique : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

      Cette fois-ci, je ne suis pas d’avis avec mon ami Ka :
      - Ce sont pourtant ces mêmes démissionnaires qui ont plébiscité Bala à la présidence du MPP ;
      - Tant qu’ils avaient la couverture du MPP pour assouvir leur besogne, il n’ y avait rien d’anormal dans le parti !...
      Maintenant que le pare-fumée est tombé, ces oiseaux migrateurs battent les ailes pour une autre destination...
      C’est vraiment dommage pour la démocratie burkinabè !

      Répondre à ce message

      • Le 22 septembre à 21:15, par Ka En réponse à : Burkina/Politique : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

        Bol Sidnoma merci de me lire : Je confirme qu’au Burkina Faso, c’est connu, personne ne milite dans un parti politique pour une quelconque idéologie. D’ailleurs, ils sont très peu qui ne savent pas ce que cela veut dire. Leur seule raison de militer, c’est leurs intérêts. C’est pourquoi, cela fera sourire des militants candidats, quand on menace de les exclure parce qu’ils sont allés chercher leurs intérêts ailleurs, en oublient les objectifs du parti qui les a fait.

        Si on prend le cas d’Alpha Barry que le MPP a fait un puissant ministre, et qui a placé ses proches dans des postes clé a l’intérieur du pays ou à l’extérieur, ne devait pas quitter comme un vulgaire sicaire Roch Kaboré.

        Quand a Bala, je le condamne pour son amateurisme et sa prétention en oubliant qu’un vieux caïman en politique Burkinabé comme Simon Compaoré doit être respecter pour le rassemblement et la soudure du parti. Voilà que presque tous les cadres du parti le suivent. Oui je suis totalement d’accords avec toi que tant que la politique sera comprise ainsi, elle ne répondra jamais aux aspirations des populations. D’où la méfiance à son égard et de tous ceux qui la font.

        Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 11:24, par HUG En réponse à : Burkina/Politique : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    Hum.j avais dit dans un de mes écrit sur le Faso que roch mark devrait faire attention à son entourage.L histoire me donne raison.Beaucoup était au mpp.non par conviction mais une histoire d intérêt personnel.Gbabo a fait plus de 10 ans a la Haye mais on ’n a aucun membre du FPI quitter le FPI parce qu il était en difficulté.On appelle cela la.conviction

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 12:05, par Zambo Zambo En réponse à : Burkina/Politique : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    Bonjour

    Rock courage a toi mais un petit conseil.
    Tu n’es pas un nécessiteux. Le simple héritage du Vieux Charles Bila Kaboré suffit pour tes jours futurs et ceux de tes enfants et arrières petits enfants.

    Prend une distance non asymptotique avec les politiciens, mange tes poulets, tes moutons, tes boucs, tes cochons et bois ton "tossé" et ton champagne dans ta bonne humeur, puis prie ton Seigneur.

    Avec cette démission c’est le cinquième coup d’Etat contre toi.

    Le premier coup d’Etat est le comportement de tes amis et proches avec les multiples scandales à Kossyam de ton Directeur de cabinet et tes Conseillers spéciaux impliqués dans la mal gouvernance, le Maire de Ouagadougou, ton premier ministre de la défense, ton "buldozer national" solide béton bitumineux etc..

    Le deuxième Coup d’état est bien sur celui de PHS Damiba qui a profité de la débâcle de ton armée que tu n’as pas su ou voulu réorganiser à temps, pour te renverser.

    Le troisième coup d’état est l’inaction de ton parti, le MPP et notamment de son président Bala qui a pris la poudre d’escampette quand les Lieutenants Colonels t’ont consigné et forcé à signer ta démission.

    Le quatrième coup d’Etat est celui de ton ami Abdoulaye Mossé et ses partisans qui ont fuit le parti pour en créer un autre, le PPS parce que vous avez perdu le pouvoir.

    Le cinquième et non le moindre est cette nouvelle vague de démission de tes anciens ministres, tes hommes de confiance.

    Tous ces coups d’Etat sur un seul individu ç laisse des séquelles.
    A mon avis il faut "encaisser" quitter dans tout ça et aller te reposer tranquillement.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 12:14, par NONGMA En réponse à : Burkina/Politique : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    C’est a cause de ça on fait pas confiance aux politiciens. La politique ce sont les idées ou ce sont les intérêts ?? Aparament ce sont les intérêts et c’est vraiment dommage. Quand le bateau MPP chavire, on cherche à se sauver. MDR

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 12:15, par Pam le Grand En réponse à : Burkina/Politique : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    Un non éventuellement, puis que c’est ainsi la politique au Burkina...

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 12:29, par Wendinmi En réponse à : Burkina/Politique : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    Le MPP, constitué uniquement sur la seule base d’ambitions disproportionnées, de rancunes tenaces, d’insastifactions démesurées et des egos sur-dimensionnés par des individus pour maquiller leurs prédations des biens publics sur lesquelles le criminel Blaise ferma les yeux espérant une soumission éternelle en retour, le MPP dis-je n’a jamais été un parti politique. A preuve, il a volé plus vite en éclats que le CDP auquel rien n’a été épargné pour sa disparition afin de continuer de donner bonne conscience aux RSS. Au juste où Simon le saint ? Seuls les postes maintenaient les grands boss dans leur machin.
    Alors, craignons que l’implosion ne se poursuive.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 14:25, par ouedraogo Ratou En réponse à : Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    C’est la nouvelle génération des faux types soit disant des politiciens. On abandonne pas son Papa quand il a des problèmes si l’éducation reçue est de taille. Par ce que dans la cour on mange plus à sa faim qu’il faut changer de domicile en effaçant son passé.
    Ce qui est sûr le peuple regarde, observe et analyse le comportement de tout homme politique en ce moment, regardons devant seulement !!

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 14:26, par Passakziri En réponse à : Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    Plus que ces demissions du MPP peu surprenantes qui me préocupent, c’est cette transhumance permanente des cadres politiques , rtous partis confondus qui inquiètent pour l’Avenir du pays et devraient nous inviter à trouver des solutions permettant d’assainir la scène politique , de retablir une certaine confiance entre populations et politiques.
    -Pourquoi avons nous une proliferation de partis politiques aux tailles d’associations ?
    Je pense que les contraintes sont négligealbles dans la création , la vie et le financement des partis politiques chose qui motive beaucoup à se lancer dans l’Aventure politique même sans le moindre programme ou idéal politique.
    Pourquoi avons nous tant de démissions groupées de cadres de partis, tous partis confondus , selon la direction du vent ?
    À mon avis parce que l’homme politique comprend très mal la politique, pourtant cette dernière est trés noble et peut être exaltante pour celui qui la fait par amour au peuple, et bénéfique au peuple quand il se retrouve au centre de la politique. Pourtant nos hommes politiques ont travesti la politique , la reduisant en un moyen d’atteindre un but individuel : Qui pour un poste de prestige, qui pour une ascension financière ou sociale. Choses qui sont des comportements normaux d’humains quand la règlementation n’est pas assez claire pour les récadrer, et la force publique depourvue de force pour les ramener à la légalité quand ils ne respectent pas les règlementations.
    Comment sortir de l’impasse où la géneration des politiciens actuels nous ont mené et qui est le même chemin que les gérération futures suivront inéluctablement si rien n’est fait, À soir se servir et non servir le peuple, la société ?
    je reprends mes propositions de toujours :
    - rendre les postes politiques ( conseillers, maires, députés, ) bénévoles en ne leurs accordant que des perdiems de sessions plafonnés,
    - rendre obligatoire l’installation d#un bureau d’élu des élus nationaux dans leur circonscription de base et fixer l’obligation de présence physique dans ces lieux à des intervales reguliers ( par exemple au mois 7 jours par trimestre). Parce qu#un député qui aprés son élection disparait de sa circonscription pour ne revenir que lors d’évènements spéciaux ou des campagnes ne peut pas connaitre les questions qui brûlent sa base s’il se contente d’écouter ses courtisans.
    - Rendre obligatoire pour chaque parti politique la présentation d’un programme politique dans les domaines clé : La santé, la sécurité, l’industrialisation et emploi, l’environement et l’energie.
    - Rendre obligatoire pour chaque parti politique reconnu la participation aux élections locales dans au mois 1/3 des criconscriptions et au moins 50% des circonscriptions aux élections à charactère national ; Avec une caution raisonable remboursable pour ceux ayant atteint 5% du taux de suffrage, le retrait de la reconnaissance des partis qui n’auraient pas reussi à se presenter dans le minimum de régions requises à deux élections consécutives, le tout assorti du paeiment d’une amende de retrait de 5 millions.

    Si nous durcissons un peu les régles du jeu, nous aurions la chance d’avoir des politiciens d’idées , pas des politiciens égoistes.
    je sais que je rêve, mais comme c’est pas un cauchemar, je me permets de rêver quant même.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 14:45, par Ouedson En réponse à : Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    Dans la vie courante si tu perde ton emploi ceux ou celles avec qui vous aviez passé tout votre temps à manger et à boire ensemble vont plier bagages y compris ta femme.Juste pour dire que c’est le tube digestif qui guide les pas hommes.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 16:21, par Sidbala En réponse à : Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    J’ai peur pour mon pays. Des lendemains encore plus sombres se profilent à l’horizon si nous laissons ces politiciens sans dignité nous mener dans leurs intrigues. Ces démissions en cascade et en masse de tous les grands partis politiques prouvent qu’aucun de ces démissionnaires n’avait, n’a jamais eu une idéologie politique, un projet de société. C’est une question d’estomac, de tubes digestifs pour beaucoup de ces démissionnaires. Sinon, comment peut-on en l’espace de quelques mois ou années être CDP, puis MPP, ensuite PPS ou Les Démocrates ou autres partis en gestation ? Comment peut-on avoir cheminé avec l’APMP (UNIR/MPS, NTD, MPP, ...) ou le CFOP et brusquement s’y retirer pour créer ou rejoindre un nouveau parti ? Pourquoi ce bicéphalisme au niveau du CDP ? Aucun des démissionnaires n’a malheureusement pas eu le courage de dire pourquoi il démissionne. Nous lisons tout juste que c’est "pour raisons personnelles", "convenances personnelles". Disons-le net, c’est de la traîtrise tant du côté de l’ex CFOP que du côté de l’ex APMP. Tous ces démissionnaires sont des traîtres. Pour eux, la politique est une profession, une fonction et on se vend au plus offrant. C’est comme des fonctionnaires qui demandent à être affecté ou qu’on affecte dans un autre service ou poste. Le retour du pouvoir à des spécialistes de la traîtise en 2024 m’angoisse ! Ce sera " y’a rien en face" pour les terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 16:42, par Manuel En réponse à : Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    Bonjour
    Quoi de plus normal, Rock n’’a rien appris de la fuite de tonton Blaise : des " filous" rassemblés par le grain à piller, aucun d’entre eux n’est sorti pour dire non au putch, donc ces prétendus intellectuels universitaires pour certains ne sont en réalité que des " bouffeurs".
    C’est très bien fait pour le président Rock, j’espère au moins que cette fois il va cesser de ronfler !

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 17:22, par Sacksida En réponse à : Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    Ecoutez, les demissionneres, les non demissionneres et Rock Marc Christian Kabore et ses compagnons doivent etre traduits devant des Tribunaux Speciaux pour des Crimes economiques et financiers depuis longtemps. C’est parce que le regime Transitoire etant Neocolonial et soumis aux Imperialistes occidentaux sont incapables eux memes de proceder aux nettoyages des ecuries dans l’Administration publique Generale et pour instaurer une Gouvernance Vertueuse et Patriotique consequent que les choses trainent. Dans cette situation de Crises multiformes graves, seule une Revolution Democratique et Sociale continuelle pourrait Sauvegarder notre Territoire National et son Peuple Burkinabe. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 17:23, par Citoyen LAMBDA En réponse à : Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    Dégoutant à faire vomir tout ça . Comment -voulez, qu’on ait une gouvernance et une gestion vertueuses dans un pays où les hommes politiques n’ont aucun principe moral ,aucune règle de dignité ,aucun sens de l’honneur ,dans leur conviction et comportement politiques ?
    Quand on fait la politique ,c’est pour un idéal noble ,un sacerdoce pour se mettre au service de la communauté nationale .
    Faire la politique, c’est accepter aussi, qu’il y a de l’alternance dans la gestion du pouvoir, c’est à dire ,qu’il y des moments où son parti est au pouvoir et des moments où son parti n’est pas au pouvoir . Quand on perd le pouvoir on se réorganise pour reconquérir le pouvoir ,tout en restant intact sur ses convictions, si tant est qu’on a vraiment des convictions nobles et un idéal pour son pays
    Mais ici , dès qu’un parti où un président perd le pouvoir ,sans la moindre pudeur et vergogne ,tous ceux et toutes celles qui ont pourtant grassement bénéficié du pouvoir précédent et déchu, se ruent immédiatement et sous des prétextes farfelus et légers vers les nouveaux dirigeants . On ne se rend pas compte ,mais ce sont justement ce type de comportements abjects qui sont aussi à l’origine de l’absence de vrais hommes d’Etat ,de responsables vertueux ,de personnes intègres dans nos pays ,la politique étant devenue tout simplement une activité commerciale pour se remplir les poches .
    Mais cette fois, ça tombe bien et très bien . Les périodes de transition sont justement propices au redressement d’un pays pour le mettre solidement sur la bonne voie pour le futur . Ce pays a besoin de réformes politiques et audacieuses pour le remettre durablement sur le bon chemin
    Alors ,Excellence Monsieur le PF DAMIBA ,Mesdames et Messieurs les membres de l’ALT et du gouvernement ,chers intellectuels honnêtes et sincères ,chers OSC honnêtes et sincères ,peuple vaillant du BURKINA FASO ,c’est maintenant où jamais de se lever et d’exiger du pouvoir du MPSR des réformes courageuses et hardies pour assainir ,et moraliser concrètement la politique et le jeu politique. Depuis longtemps, qu’on en parle de cette nécessité ,c’est maintenant où jamais . La liberté de création des partis politiques ne sauraient être synonyme de bordel ,de chient .
    Le BURKINA FASO n’a pas besoin de plus de 5 partis à plus forte raison de 200 partis . C’est quoi çà ? Quel pays de merde !

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 17:54, par VALENTIN En réponse à : Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    je suis surpris par certains posts qui ont tendance à parler de morale ; est-ce que dans ces milieux là y a morale qui vaille ?? Et puis on ne peut pas semer du haricot et esperer recolter du mil de cette semi. C’est comme se marier à une prostituée et etre surpris après qu’elle ait des copains

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 09:23, par Sonnialiber En réponse à : Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    On s’en fiche éperdument du mpp et du MPSR ,ce qui importe c’est la stabilité politique générale du pays ,les hommes passent et le pouvoir reste,cet homme nommé Alpha est un vrai franc -Maçonnerie,il a vendu le Burkina Faso 🇧🇫 en en cumulant des bénéfices énormes, et il vient de nous dire qu’il DÉMISSIONNE DU MPP /de grâce caché toi

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 19:19, par jan jan En réponse à : Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    Ah, les républiques Bananieres resteront toujours les républiques Bananieres telle une malédiction, aucune possibilité d’évolution en tous points de vue, tendance vers moins l’infini.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 22:06, par chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    Le MPP (Mouvement des Postes Perdus) devrait désormais s’appelé MPPAJ (Mouvement des Postes Perdus A Jamais). RMCK et son conglomérats de malfaisants ont fini de détruire ce pays et sont maintenant entrain d’aller voir ailleurs en toute impunité.
    Tous les insurrescrocs qui se prennent pour les plus intelligents devraient être traduits devant une cour martiale pour haute trahison !!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 septembre à 13:10, par Baoyam En réponse à : Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    Merci d’avoir détruit le Burkina et de faire revenir le RSP au pouvoir. Merci d’avoir liquidé notre démocratie par e vol, l’incompétence et l’exclusion.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 11:13, par Abdou En réponse à : Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    @ Ka,
    J’ai aussi la même analyse, c’est pourquoi, j’en veux toujours à Rock. J’aimerai qu’il nous explique qu’est-ce qui l’a pris pour faire cela. Nommé un populiste à la tête d’un parti qui regorge autant de cadres qui ont fait leur preuve. Finalement, je fini par adherer à l’idée de Blaise sur Rock : c’est un socio-jouisseur incapable de diriger.
    Il a été tellement muselé par la Salif, qu’il voulait à tous les postes des pantins qu’il pouvait manipuler.
    Le jour que Bala est passé Président du parti, j’étais avec un ami et on s’est écrié tous en même temps que Roch partirait pas un coup d’état. Parce que personne ne laisserai un aventurier comme Bala diriger le Burkina. Pourtant, on avait aucune information sur un quelconque projet. Comment se fait-il que Roch lui seul soit incapable de comprendre qu’il venait de s’aliéner tous les soutiens internes du parti en faisant passer Bala, un incompetent, qui n’a fait ses preuves nul part, comme président du parti. Il était désormais clair que si quelqu’un s’attaquait au pouvoir, personne ne lèverait le petit doigt pour le protéger. Tout le monde savait ça, sauf Roch ; preuve qu’il n’était pas à sa place. Jamais dans l’histoire du Burkina, un Président n’a été aussi bien élu comme Roch. Mais lui, en enfant gâté ne pensait qu’à s’amuser.
    C’est exactment, ce qui était arrivé à IBK quelques années plus tot, il a fait nommer Tembiné comme Président de l’Assemblée au Mali, contre l’avis de de son parti. Tembiné avait le même ADN que Bala : renvoyé en première année d’université sans diplôme. Il n’a eu un diplôme que par des cours à distance quand il était député.
    Bien sur, Rock n’est pas Salif Diallo, il ne savait pas ce qui passait ailleurs. il n’était pas connu comme un vrai lecteur mais comme un ambianceur.
    Ces gens ont raison de quitter le parti. Tout ce qui mettrons leur avenir entre les mains de Roch ont perdu d’avance. Ce n’est pas quelqu’un capable d’anticipation.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 12:01, par Sans rancune En réponse à : Burkina : Alpha Barry, Bachir Ismaël Ouédraogo, Alpha Oumar Dissa et bien d’autres disent adieu au MPP

    La transition à travers lALT devrait prendre des textes pour corriger toutes ces conneries qui minent depuis longtemps notre sphère politique et par conséquent le développement du pays.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Le MPP charge le LCL Damiba et encourage le capitaine Traoré à mettre en œuvre les priorités annoncées
Suspension des activités des partis politiques : « Ce sont des mesures conservatoires que le capitaine Traoré a dû prendre », selon Me Bénéwendé Sankara
Burkina : Le capitaine Ibrahim Traoré remercie les manifestants pour leur soutien et sonne la fin de la récréation
Burkina Faso : Le SPONG déplore la multiplication des coups d’Etat
Eviction du LCL Paul Henri Damiba : Une dynamique interne du MPSR qui rassure le peuple burkinabè, selon le CREDD
Rien ne va au Burkina : L’insécurité fait deux coups d’Etat en huit mois
Situation nationale : Le président du MPSR appelle à la retenue face aux appels au vandalisme contre des autorités coutumières et religieuses
Avènement du MPSR 2 : L’ex-députée Adja Zarata Zoungrana exprime son soutien au capitaine Ibrahim Traoré
Coup d’État du 30 septembre 2022 : « Les FDS ont l’obligation de s’entendre sur l’essentiel », déclare le Faso autrement
B. Compaoré # Université de Lyon-III : Le président d’université, le président déchu et les docteurs « pour l’honneur »
Burkina/Situation nationale : Les 8 conseils du Pasteur Mamadou Philippe Karambiri
Burkina Faso : Le LCL Paul Henri Damiba invite son « tombeur » à porter haut les valeurs du MPSR
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés