Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est seulement avec astuce qu’on parvient à chasser une mouche, non en agissant rapidement.» Proverbe Africain

Burkina /ONEA : « Les perturbations de la desserte en eau potable sont liées à un dysfonctionnement au niveau de l’usine de traitement de l’eau »

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • mercredi 3 août 2022 à 20h30min
Burkina /ONEA : « Les perturbations de la desserte en eau potable sont liées à un dysfonctionnement au niveau de l’usine de traitement de l’eau »

L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) a tenu un point de presse ce mercredi 3 août 2022 au cours duquel ont été expliquées les raisons des coupures d’eau potable enregistrées dans la ville de Ouagadougou.

L’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) a pour mission l’approvisionnement en eau potable et la fourniture des services d’assainissement aux populations des centres urbains du Burkina Faso. Mais depuis un certain temps, le problème d’approvisionnement se pose avec acuité à Ouagadougou. Si dans certaines localités l’eau coule toujours à flots, dans d’autres zones comme Bassinko, Yagma, Rimkiéta, Nagrin, etc., l’or bleu qui est un besoin vital, se fait de plus en plus rare.

Les pompes de l’ONEA qui distribuent l’eau aux consommateurs

Ces soucis de desserte en eau sont liés à des dysfonctionnements des installations de production d’eau potable. Selon les explications de Barnabé Millogo, directeur régional de l’ONEA (Ouagadougou), « l’eau est prélevée du barrage avant d’être traitée pour la rendre potable. Après traitement, elle est convoyée vers Ouagadougou, à travers des pompes, dans les stations. Les pompes au niveau de la ville de Ouagadougou n’ont pas de problème. Elles fonctionnent 24 heures sur 24. L’impératif technique se situe au niveau de l’usine de traitement de l’eau, là où l’eau est potabilisée avant d’être convoyée vers Ouagadougou ».

Barnabé Millogo invité les consommateurs à faire des provisions d’eau

Pour remédier à cette situation qui met mal à l’aise les consommateurs dit-il, l’ONEA dit prendre le problème à bras le corps et une équipe d’experts a été dépêchée sur les lieux afin de réaliser un diagnostic approfondi des causes de ces dysfonctionnements au niveau de l’usine située à Ziga. Avant que des résultats probants ne soient produits en la matière pour un rétablissement total de la situation, il est envisagé « une amélioration notable de la situation d’ici la fin de la semaine », confie-t-il.

Les membres de la presse suivant la présentation de Barnabé Millogo

Tout en s’excusant pour les désagréments que ces coupures pourraient occasionner, l’ONEA invite l’ensemble des consommateurs à avoir le réflexe de faire des provisions d’eau en attendant que la situation se décante.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des délégués syndicaux dénoncent des velléités de remise en cause des droits et acquis des travailleurs
Cancer du sein : Un million cinq cent mille francs CFA collectés pour les séances de radiothérapie d’Aminata Ouédraogo
Régions du Centre-Nord et du Sahel : Des infrastructures pour les déplacés internes et les populations vulnérables
Ouagadougou : Ces compteurs de la SONABEL dans des toilettes et des poulaillers
Mali : Les 49 militaires ivoiriens inculpés et écroués pour « atteinte à la sûreté de l’État »
Prix burkinabè de la qualité : La CAMEG reconnaissante au ministre Robert Kargougou
Commémoration de la journée internationale de la jeunesse : Le personnel du système des nations unies donne de son sang
Burkina Faso : Le Centre d’études, de formation et de recherche en gestion des risques sociaux (CEFORGRIS) se dévoile à travers une table ronde
Santé au Burkina : Des acteurs à l’école de la planification sensible au genre
Kaya : Un bébé abandonné dans une école
Burkina Faso : Plus de 56 tonnes de vivres saisies pour exportation frauduleuse
Sensibilisation au port de casque à Ouagadougou : L’ONASER a offert des casques à Tampouy
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés