LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Santé : La coopération italienne offre des équipements sanitaires à l’hôpital Saint-Camille de Ouagadougou

LEFASO.NET

Publié le dimanche 15 mai 2022 à 22h02min

PARTAGER :                          
Santé : La coopération italienne offre des équipements sanitaires à l’hôpital Saint-Camille de Ouagadougou

Le secteur de la santé constitue l’un des principaux axes d’intervention de l’Agence italienne pour la coopération au développement (AICS) au Burkina Faso. C’est ainsi que ce vendredi 13 mai 2022, elle a tendu la main à l’hôpital Saint-Camille de Ouagadougou, à travers la remise d’équipements sanitaires organisée pendant la visite du Directeur général de l’AICS à Ouagadougou, Luca Maestripieri.

« Il n’existe pour l’homme aucun bien plus précieux que la santé ». Cette citation de Socrate témoigne de l’importance de la santé dans la vie de tout être humain. C’est fort de cette conviction que l’AICS, qui entretient des relations de coopération avec l’Hôpital Saint-Camille de Ouagadougou (HOSCO) depuis fort longtemps, a décidé de faire parler sa générosité en mettant à la disposition de son partenaire, des équipements sanitaires, gage de sa contribution à la lutte contre le Covid-19. La remise a été organisée à l’occasion de la visite du Directeur général de l’AICS, Luca Maestripieri, au Burkina Faso.

« En décembre 2021, l’AICS a fait un don à l’hôpital Saint-Camille à hauteur de 1,4 milliards de F CFA », a rappelé l’ambassadeur de l’Italie au Burkina, Andréa Romussi

Ce don en équipements, dont la valeur est estimée à 60 millions de F CFA, est composé de lits d’hôpital, de têtes de lits spécialisés, d’un système de surveillance de paramètres vitaux, de chariots d’urgence, de ventilateurs pulmonaires et dé-contaminateurs environnementaux. Le geste s’inscrit dans la logique de renforcer les relations de coopération entre l’Italie et le Burkina Faso, à travers les acteurs déjà présents sur le terrain tels que l’HOSCO. « Cet hôpital se dévoue corps et âme pour la santé des populations de Ouagadougou et celle des villages tout autour. C’est la raison pour laquelle, à travers le soutien technique et financier de l’AICS, nous nous tenons à soutenir les actions de l’HOSCO, en permettant la préservation des acquis et l’accroissement des résultats sur le terrain », a confié l’ambassadeur d’Italie au Burkina Faso, Andrea Romussi. Il a aussi annoncé qu’il est prévu la formation du personnel à l’usage de ces appareils.

Une centrale de contrôle offerte par l’AICS à l’hôpital Saint-Camille de Ouagadougou

Pour les bénéficiaires, cet acte de générosité ne peut que les contenter, car il apparaît comme un coup de pouce dans leur mission première qui est « l’exercice des œuvres spirituelles et corporelles de miséricorde envers les malades (…) partout où il faudra ». Le Père Salvatore Pignatelli, directeur général de l’HOSCO, s’est dit particulièrement touché par la sensibilité du gouvernement italien. « Vu que l’hôpital est beaucoup apprécié et très fréquenté par les populations, cet équipement permettra de renforcer au mieux la qualité des soins, toute chose qui permettra de répondre favorablement aux besoins des populations », a ajouté le religieux camilien.

Selon Père Salvatore Pignatelli, directeur général de l’hôpital Saint-Camille, « ce geste nous permettra de répondre favorablement aux attentes des populations »

Tout en promettant de bien utiliser le matériel reçu, il a exhorté l’AICS, qui n’est pas à sa première initiative, à pérenniser ces actions pour le plus grand bonheur des populations.

En guise de rappel, la coopération entre l’Italie et le Burkina Faso remonte aux années 80. En plus du domaine sanitaire, l’AICS intervient au Burkina Faso dans l’agriculture et le secteur alimentaire. A ce titre, elle promet d’apporter un soutien aux populations victimes de la crise alimentaire qui secoue le Burkina Faso.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • oui !! 60 millions de francs cfa le prix d’une voiture ministérielle et on fait du tapage ou sont passés les slogans de thomas ? moi j’ai honte, nous nous comportons comme des mendiants dans ce monde

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique