LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Projet PHA-3R : WaterAid et les délégations spéciales de la Région du Centre-sud en conclave

Lefaso.net

Publié le mardi 5 avril 2022 à 14h00min

PARTAGER :                          
Projet PHA-3R : WaterAid et les délégations spéciales de la Région du Centre-sud en conclave

L’ONG WaterAid a organisé un atelier d’information et de plaidoyer avec les délégations spéciales (préfets) de la région du Centre-sud sur la problématique de l’accès à l’eau potable, à l’hygiène et de l’assainissement en milieux scolaire, sanitaire et communautaire. C’était ce mardi 29 mars 2022, dans la commune de Nobéré.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du projet de Promotion de l’hygiène et de l’assainissement dans les régions du Centre-sud, du Centre-nord et du Nord du Burkina Faso (PHA-3R). Depuis le démarrage des activités en 2019, ce sont les maires de ces collectivités qui ont travaillé en synergie avec l’ONG. Cependant, le changement de régime a donné naissance à de nouveaux dirigeants dans les communes .

Pour poursuivre sa mission, WaterAid a jugé nécessaire d’organiser une rencontre avec eux. Il a été question d’informer les nouvelles autorités locales sur le contexte et les défis du secteur de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement au Burkina Faso et dans la Région du Centre-Sud. Puis, de les engager sur la problématique de l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement y compris la gestion hygiénique des menstrues en milieu scolaire.

La photo de famille

La rencontre a aussi permis de faire la présentation du projet PHA-3R aux préfets, chargés de l’exécution des affaires courantes dans les communes d’intervention et à leurs tutelles sur la stratégie et les approches de mise en œuvre du projet. De les informer sur leur rôle dans la mise en œuvre des projets d’eau, d’hygiène et d’assainissement pour faciliter leur engagement. Enfin, de présenter les résultats à date du projet dans la région du Centre-sud ainsi que les défis et les perspectives que les activités de clôture du projet aux participants.

La session a vu la participation des membres des délégations spéciales communales et régionales, les secrétaires généraux des communes d’intervention, des directeurs régionaux en charge de l’eau et l’assainissement, l’agriculture, l’environnement la santé, de l’éducation et des membres de l’association Wéog-la-Vim. Selon le coordonnateur du projet, Issaka Ouédraogo, ce partenariat avec les associations locales est indispensable pour la réussite des activités.

Issaka Ouédraogo, s’est dit ravi de savoir que le projet a porté ses fruits

Il a expliqué que chaque région a ses spécificités. « Ces ONG locales parlent les langues. Il est plus facile pour elles de faire passer des messages. Il faut aussi renforcer l’expertise locale », a-t-il confié. Il a affirmé que 80% de la mise en œuvre du projet a été réalisé.
Pour le directeur pays de WaterAid, Éric Mamboué, le bilan est satisfaisant. Les grands objectifs du programme ont été atteints.

Car il a été constaté de manière significative, une amélioration du taux d’assainissement au niveau des régions cibles.
Il a rappelé que l’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement est au cœur du développement. Il a demandé aux autorités d’en faire une priorité afin que les populations puissent mener une vie digne. « Nous avons besoin de plus d’actions et d’investissements pour mettre fin à la crise de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement de sorte que d’ici 2030, chaque Burkinabè y ait accès » a laissé entendre Éric Mamboué. Il a signifié qu’il s’agit de l’un des meilleurs projets de WaterAid au Burkina Faso.

Éric Mamboué a indiqué que WaterAid va toujours travailler à favoriser l’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement au Burkina Faso

A cette occasion, la gouverneure de la région du Centre-sud, Josiane Kabré/ Zoungrana a remercié WaterAid pour ses actions en faveur du bien-être des populations. Elle a insisté sur le fait que c’est également grâce à ce projet que sa région a quitté la dernière place pour occuper la deuxième au niveau national en matière d’accès à l’assainissement.

Josiane Kabré/ Zoungrana, gouverneure de la région du Centre-sud

Le projet de promotion de l’hygiène et de l’assainissement dans les régions du Centre-sud, du Centre-nord et du Nord du Burkina Faso (PHA-3R) va durer cinq ans et s’achèvera en 2023. Il a couté environ 5, 572 milliards de FCA. Il a été financé à 95% par la coopération Suédoise. WaterAid et Eau Vive y ont contribué à 5%. Selon WaterAid , la région du Centre-sud a un taux d’accès en eau potable à 87,7% et de 23,9%, pour l’assainissement. Néanmoins il existe des disparités entre les communes.

Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique