Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Que chacun apprenne à porter son fardeau tête nue, car dans certains lieux, il n’y a pas de chiffons» Proverbe burkinabè

Burkina Faso : Quatre nouveaux officiers aux commandes dans les régions de la Boucle du Mouhoun, à l‘Est, au Nord et au Sahel

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 14 janvier 2022 à 23h09min
Burkina Faso : Quatre nouveaux officiers aux commandes dans les régions de la Boucle du Mouhoun, à l‘Est, au Nord et au Sahel

Le conseil des ministres du 13 janvier 2022 a nommé quatre officiers supérieurs de l’armée à des postes de gouverneurs. Ils remplacent pour la plupart des hommes de tenue déjà en place.

Pour la région de la Boucle du Mouhoun, le colonel Mamadou Boukouma prend le poste laissé vacant depuis la nomination d’Edgar Sié Sou comme secrétaire général de l’ancien ministère de la Sécurité, aujourd’hui fusionné avec l’Administration territoriale et la décentralisation. Officier supérieur de gendarmerie, Mamadou Boukouma était, avant sa nomination, directeur de l’organisation et de l’emploi de la gendarmerie.

Jusqu’en juin 2021, et ce pendant six ans, il a été directeur général des transports terrestres et maritimes. Il avait auparavant travaillé au centre de veille et d’alerte des renseignements et avait dirigé pendant longtemps la compagnie de gendarmerie du Kadiogo.

Pour la région de l’Est, le colonel Elie Tarpaga, officier supérieur de l’armée, remplace un autre homme de tenue, le colonel Seydou Toussaint Sanou, officier de gendarmerie. Le colonel Tarpaga était commandant adjoint de la 3e région militaire basée à Ouagadougou.

Le colonel Mamadou Boukouma

Pour la région du Nord, le colonel-major Pierre Ouédraogo remplace Justin Somé, administrateur civil, en poste depuis mai 2019. Pierre Ouédraogo était, avant sa nomination, sous-chef de soutien à l’état-major général des armées.

Pour la région du Sahel, le lieutenant-colonel P.F. Rodolphe Sorgho remplace un colonel-major, Salfo Kaboré. Officier supérieur de l’armée de terre, Rodolphe Sorgho était chef de corps du 20e Régiment de commandement et de soutien basé à Bobo-Dioulasso.

L’on note ainsi qu’avec le commissaire de police Emmanuel Zongo aux commandes de la région du Sud-ouest, la plupart des régions frontalières du Burkina Faso sont dirigées par des hommes de tenue ; situation sécuritaire oblige sans doute. Néanmoins, il reste un poste vacant : le gouvernorat du Plateau central qu’occupait Mme Fatoumata Benon/Yatassaye, nommée Secrétaire générale du gouvernement et du conseil des ministres depuis le remaniement gouvernemental du 13 décembre 2022.

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : Ordures, sacrifices, carcasses d’animaux…des cimetières transformés en décharges publiques
Crise à l’université Nazi Boni : Le CFOP rend visite aux blessés de la manifestation des 13 et 14 janvier 2022
Boucle Mouhoun : AGRODIA soutien les PDI avec 10 tonnes de riz
Région du Centre-nord : L’ONG WaterAid vient en aide aux déplacées interne avec des kits d’hygiène et de dignité
Energie solaire au Burkina : Des lampadaires solaires d’une valeur de dix millions de FCFA offerts au village de Séloghin dans la commune de Kombissiri
Projet Benkadi Burkina : Des protocoles de partenariat signés avec les ONG de mise en oeuvre du projet
Dori : Les femmes déplacées internes les plus vulnérables bénéficient de vivres
Crise à l’université Nazi Boni : Les parties fument le calumet de la paix en attendant le respect des engagements
Ecole privée de santé Sainte Julie de Ouagadougou : 327 infirmiers et sages-femmes en fin de formation
Education : Le ministre Stanislas Ouaro dans les locaux du lycée technique de Koudougou
Crise à l’université Nazi Boni : Deux organisations de la société civile demandent la prise en charge les étudiants blessés et la libération de ceux arrêtés
Province du Gourma : Deux morts dont une enseignante dans une attaque à main armée
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés