Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On a beau n’être pas envieux, on rage toujours quand les autres chaussent vos souliers et vous écrasent.»  Emile Zola

Energies renouvelables : Les pays de l’UEMOA penchent pour une politique énergétique commune

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 4 décembre 2021 à 12h30min
Energies renouvelables : Les pays de l’UEMOA penchent pour une politique énergétique commune

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) entend mettre en place une politique énergétique commune. Dans le cadre de la mise en œuvre de cette initiative régionale, les ministres en charge de l’Energie de la Commission de l’UEMOA se sont rencontrés le vendredi 3 décembre 2021 à Ouagadougou, pour adopter et valider le projet de directive de cette politique.

Ce projet de l’institution sous-régionale a pour ambition d’améliorer la production et la diversité de l’énergie dans l’espace communautaire. Pour y arriver, les différents ministres ont réfléchi, lors de cette réunion, sur la mise en place d’un dispositif juridique communautaire pour assurer le développement et la promotion des énergies renouvelables durables.

Au cours de cette rencontre, le commissaire en charge de l’énergie au sein de l’UEMOA, Paul Koffi Koffi, a indiqué que l’initiative vise à favoriser la stabilité énergétique de la sous-région. Et cette stabilité, selon lui, consiste à étendre les avantages des ressources énergétiques de certains pays à l’ensemble des pays de la sous-région, et de lisser les déficits ponctuels de certains pays par les excédents des autres. Il a laissé entendre, dans son discours, que la recherche d’une énergie compétitive est au cœur de la politique commune de l’UEMOA. Et cela, dit-il, se compose de trois actes : les interconnexions électriques, l’optimisation et la diversification énergétique.

Le choix de Ouagadougou est stratégique, selon Paul Koffi, commissaire chargé du département du développement de l’entreprise, des mines, de l’énergie et de l’économie numérique au sein de l’UEMOA.

Le ministre de l’Energie du Burkina a salué le choix porté sur son pays

Après avoir salué le choix porté sur le Burkina pour la tenue de cette rencontre, le ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières du Burkina, Bachir Ismaël Ouédraogo, a indiqué que l’accessibilité à une énergie de qualité demeure un défi pour ces différents pays. « Dans le monde, un milliard de personnes n’ont pas accès à l’électricité. Parmi ce milliard, 700 millions de personnes sont en Afrique et l’espace UEMOA a le pourcentage le plus élevé », a rappelé le ministre Ouédraogo, pour souligner la pertinence et l’importance du projet.

Le ministre burkinabè de l’Energie, Bachir Ismaël Ouédraogo, s’est réjoui du choix porté sur le pays des hommes intègres pour abriter la rencontre

A l’entendre, ce cadre de dialogue collégial sur l’énergie constitue un processus d’amélioration de l’environnement règlementaire favorable à la promotion et au développement des énergies renouvelables dans l’espace UEMOA. Puis, relève-t-il, l’initiative va permettre de répondre aux préoccupations environnementales et contribuer à réduire la dépendance des différents Etats vis-à-vis des énergies fossiles importées.

Face à ses homologues, Bachir Ismaël Ouédraogo a laissé entendre que cette rencontre ministérielle intervient après l’examen, par des experts, de ce projet dénommé « Directive relative à la promotion et au développement des énergies renouvelables dans l’espace UEMOA ».

L’initiative a été saluée par les ministres de l’Energie de l’UEMOA

A l’issue des échanges, les participants vont examiner et formuler des recommandations pour l’adoption du projet au conseil des ministres de la commission de l’UEMOA.

Le projet s’inscrit dans la Politique énergétique commune et l’Initiative régionale pour l’énergie durable initiées par la commission de l’UEMOA qui regroupe huit pays.

Serge Ika Ki (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 décembre 2021 à 17:34, par Wibga En réponse à : Energies renouvelables : Les pays de l’UEMOA penchent pour une politique énergétique commune

    Le choix de Ouagadougou tient à notre naïveté !! Aucun développement industriel n’est possible avec les énergies renouvelables par un physicien du domaine. La chine traîne les pas de ce fait. Tout les pays développés qui s’y mettent compte sur l’éolien et l’hydraulique. Au Burkina, on a que le solaire qui a très faible rendement et plus polluant que le nucléaire d’ailleurs. Aller vers les renouvelables est un suicides industriel pour le pays. Arrêtez de vendre l’illusion aux populations, l’alternative la plus efficiente est de d’aller vers des centrales nucléaires gérer par l’umeoa . Quand on sera à l’autosuffisance énergétique on verra l’efficacité énergétique. Sinon on sera toujours les derniers de classe du développement. Or le rendement l’investissement et prix de l’énergie issue de cette technologie est coûteuse.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Le couvre-feu met à mal les activités de la soirée
Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya
Froid et climatisation en Afrique : « Un secteur méconnu mais pourtant porteur d’espoirs », selon Madi Sakandé
Journée internationale de l’Education 2022 : Ensemble pour tenir nos promesses vis-à-vis des enfants
Coup d’État au Burkina : Les cours suspendus dans les universités et instituts supérieurs jusqu’au 29 janvier 2022
Grippe aviaire au Burkina : « Si l’on n’arrive pas à contrôler cette maladie, c’est un véritable drame qui s’apprête à frapper les éleveurs », Anatole Zabre
Coup d’Etat au Burkina Faso : La suspension des cours dans les établissements scolaires prolongée jusqu’au 29 janvier 2022
Thèse de doctorat unique en sciences de la population : Pengdewendé Maurice Sawadogo interpelle le public sur le problème de la malnutrition chronique
Conversion de Saint Paul : Le petit séminaire de Tionkuy célèbre son saint patron
Archidiocèse de Ouagadougou : Dédicace du sanctuaire marial notre Dame des pauvres de Saponé
Coton et textile : En mode hybride, la 3e édition du SICOT va réunir plus d’un millier de participants
Protection civile au Burkina : La France offre du matériel aux sapeurs-pompiers
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés