Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour progresser, il ne faut pas répéter l’histoire, mais en produire une nouvelle. Il faut ajouter à l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres.» Mahatma Gandhi

Santé : 30 agents renforcent leurs capacités en dépistage précoce du cancer de l’enfant

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • jeudi 21 octobre 2021 à 16h59min
Santé : 30 agents renforcent leurs capacités en dépistage précoce du cancer de l’enfant

La Société burkinabè des pédiatres (SOBUPED) en collaboration avec le Groupe franco-africain d’oncologie pédiatrique (GFAOP), organisent les 21 et 22 octobre 2021, à Ouagadougou, une session de formation pour renforcer les capacités en diagnostic précoce des cancers de l’enfant.

Au Burkina Faso, entre 800 et 1200 enfants sont atteints de cancer. Mais à en croire, les organisateurs de cette formation, ces données ne sont qu’une partie de l’iceberg et représentent seulement 15% du nombre réel d’enfants atteint d’un cancer. Les raisons expliquant cela sont parfois d’ordre environnemental ou même héréditaire. Pourtant, vite détecté, le cancer infantile est curable à 80%.

C’est fort de ce constat que la Société burkinabè des pédiatres a organisé, en collaboration avec le GFAOP, un atelier de renforcement des capacités de 30 médecins et infirmiers issus des districts sanitaires de la région du Centre. Cette formation de deux jours vise à augmenter considérablement le taux de prise en charge de la maladie au Burkina Faso et, par ricochet, le taux de guérison.

Une vue des participants

Pour la présidente de la SOBUPED, Pr Ye Diarra, « cette formation est d’une importance capitale, car elle permettra la prise en charge rapide des cas. En outre, il est important de mettre l’accent sur la sensibilisation, l’éducation de la population, notamment les parents d’enfants. »

Ainsi, pendant ces 48 heures, les agents de santé seront outillés entre autres sur les différents types de cancer, les techniques de reconnaissance et de dépistage du cancer infantile et les méthodes de prise en charge de la maladie.

De l’avis de la représentante du ministre de la Santé, Dr Marie Emmanuelle Zouré, qui a elle-même partagé son expérience, expliquant comment elle aurait pu sauver un enfant malade si elle avait pu suivre ce genre de formation plus tôt, cette initiative est une aubaine pour l’amélioration de la prise en charge du cancer chez l’enfant.

« Ce genre de formation doit être intensifiée », dixit la présidente de la SOBUPED, Pr Yé Diarra

« Beaucoup d’enfants échappent au système de santé parce que la notion de cancer de l’enfant n’est pas très répandue au sein de la population. Il s’en suit donc un retard dans le diagnostic, parfois même pas de diagnostic du tout. Alors que la plupart des cancers sont curables. C’est pour vous dire donc l’intérêt de cette formation qui est adressée aux médecins et aux infirmiers afin de leur donner des notions pour détecter tôt les cancers et accompagner les enfants atteints de la maladie », a laissé entendre la représentante du ministère de la Santé.

Cette formation entre dans le cadre du programme d’activités que la SOBUPED a établi de concert avec le GFAOP, pour le renforcement des capacités du personnel de santé afin de permettre le diagnostic précoce des cas de cancer chez les enfants. Cette session est la deuxième d’une série de trois. Notons que la première a eu lieu en juillet 2021, dans la ville de Sya. Les prochaines sessions de formation auront lieu la semaine prochaine et compteront chacune 32 agents de santé.

Pour mémoire, la Société burkinabè de pédiatrie fait partie des sociétés savantes du Burkina Faso. Créée en 1989, elle regroupe l’ensemble des pédiatres exerçant aussi bien dans le public que dans le privé. Placée sous la double tutelle du ministère de la Santé et de celui de l’Enseignement supérieur, la SOBUPED a comme mission la promotion de la santé et le bien-être de l’enfant et de la mère. Elle est également impliquée aux côtés de ses ministères de tutelle dans la formation initiale et continue de ses membres qui sont issus des différentes catégories professionnelles de la santé : les médecins, les pharmaciens, les sages-femmes, les maïeuticiens, les infirmiers, etc.

Nado Ariane Paré (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Réouverture des frontières terrestres et ferroviaires actée, les chauffeurs s’extériorisent
Café politique/Burkina : Gouvernance en Afrique pose le débat sur les processus démocratiques face aux crises institutionnelles
Burkina/Éducation : 107 000 élèves déplacés internes réinscrits (Conseil des ministres)
Burkina : Un décret pris pour renforcer les modalités de mise en demeure du fonctionnaire en cas d’abandon de poste
Bourse agricole 2021 : Un cadre de confrontation de l’offre et de la demande
Journée contre le sida : Les femmes vivant avec le VIH dépistées en prévention des lésions précancéreuses du col de l’utérus
Université Joseph ki-Zerbo-thèse de doctorat en thèse lettre, option études anglophones : Jean DAO s’interroge sur l’identité religieuse du président George Washington
Burkina : La Grande Chancellerie annonce le report de la cérémonie de décoration du 11 décembre 2021 à Kosyam
Burkina Faso : L’Ambassade de Suède et la FAO offrent des équipements motorisés aux producteurs
Burkina : Appel à dons au profit des déplacés internes de Sakoula
Prix de l’Union africaine des enseignants : La Burkinabè Pingdwindé Ouédraogo sacrée lauréate
Burkina/Sécurité : Du sang neuf à la Gendarmerie nationale
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés