Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui n’a pas envie de donner, donne de la main gauche» Proverbe burkinabè

34e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara : Le Mouvement « Endogène » mène la réflexion sur l’éducation révolutionnaire

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • dimanche 17 octobre 2021 à 22h55min
34e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara : Le Mouvement « Endogène » mène la réflexion sur l’éducation révolutionnaire

Le Mouvement « Endogène » a initié, ce samedi 16 octobre 2021, un panel sur le renouveau du système éducatif au Burkina Faso. « Quels repères pour le renouveau de l’éducation au Burkina Faso : la contribution de la vision du CNR et du Pr Joseph Ki-Zerbo ? ». C’est le thème retenu pour les échanges. Cette activité du mouvement entre dans le cadre de la célébration du 34e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara et de ses compagnons.

Cette année, dans le cadre de la célébration du 34e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara, le Mouvement « Endogène » a décidé de mener la réflexion sur la question de l’éducation. A cet effet, il a initié un panel, le samedi 16 octobre 2021, autour du thème « Quels repères pour le renouveau de l’éducation au Burkina Faso : la contribution de la vision du CNR et du Pr Joseph Ki-Zerbo ? ».

Cette activité vise particulièrement à réfléchir sur les problématiques du renouveau de l’éducation nationale.

Selon le président du Mouvement, Harouna Kaboré, cette activité vise particulièrement à réfléchir sur les problématiques du renouveau de l’éducation nationale à travers plusieurs communications qui porteront entre autres sur « L’école révolutionnaire et la construction de la conscience nationale et patriotique : quels repères pour une éducation au service de la construction de l’Etat-nation et du développement endogène ? » et « La cohésion sociale et le vouloir-vivre-ensemble : quel rôle de l’éducation, quelles approches pour un modèle éducatif en phase avec les enjeux de développement du Burkina Faso ? ».

Ces communications seront assurées par des spécialistes de l’éducation dont Jean-Martin Coulibaly et Fidèle Tamini, tous deux anciens ministres de l’Education. Mais aussi par Dr Abdoulaye Barro, philosophe, et Basile Guissou, chercheur et homme politique.

Les participants à ce panel seront édifiés sur le rôle de l’éducation dans la construction de la cohésion sociale.

Le Mouvement « Endogène » est convaincu que, pour arriver à une société d’hommes et de femmes disciplinés, travailleurs, patriotes, audacieux, ambitieux, intègres, dignes, solidaires, humains, il faut passer par l’éducation. « Il nous appartient donc, a suggéré M. Kaboré, d’installer dans les têtes de nos jeunes de nouveaux logiciels ». Car, explique-t-il, « cette nouvelle génération doit être armée de science jusqu’aux dents ».

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Marche à Ouagadougou : Plusieurs artères au centre-ville sous des flammes
Marche contre l’insécurité : Des manifestants dispersés à coups de gaz lacrymogènes à Bobo-Dioulasso
Dori : Le mouvement "Sauvons le Burkina" proteste contre la "mauvaise gestion" de la sécurité et demande la démission du président du Faso
Saccage à la Mairie de Ouagadougou : "Ce sont les Koglwéogo qui ont tout gaté" (se révolte un manifestant)
Marche du 27 novembre : Le gouvernement va saisir le procureur (Sécurité)
Manifestation du 27 novembre : Échauffourées entre manifestants et forces de l’ordre
Ministère de l’agriculture du Burkina : Un atelier pour l’adoption d’une stratégie nationale de lutte contre l’utilisation abusive des pesticides
Marche à Ouagadougou : Des commerces fermés sur l’avenue de l’indépendance, la Place de la nation inaccessible
Commune de Manga : L’Association pour le développement et l’intégration de la jeunesse rurale lance une nouvelle plateforme
Bobo-Dioulasso : A genoux, des « mamans des FDS » demandent aux Burkinabè de surseoir à la marche du 27 novembre
Autorisation de la marche du 27 novembre 2021 : La Mairie de Ouagadougou apporte des éclaircissements (communiqué)
Journées agro alimentaires 2021 : Vers un développement de systèmes alimentaires durables et résilients
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés