Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Tension entre civils et militaires à Pô : Une enquête diligentée pour retrouver les militaires impliqués

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • mardi 12 octobre 2021 à 17h00min
Tension entre civils et militaires à Pô : Une enquête diligentée pour retrouver les militaires impliqués

L’Etat major général des armées (EMGA) a réagi à travers un communiqué, suite à la tension survenue entre civils et des militaires de la garnison de Pô dans la nuit du lundi 11 au mardi 12 octobre 2021.

L’EMGA qualifie cet incident "d’inadmissible" impliquant des militaires dans le contexte où toutes les énergies devraient être "fédérées" face au terrorisme.

A cet effet, il condamne "fermement" cet agissement et informe que des mesures ont été prises pour apaiser les tensions. L’EMGA précise qu’une enquête a été diligentée pour identifier tous les militaires fautifs. Des mesures disciplinaires seront prises à leur encontre.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 octobre à 17:46, par Alexio En réponse à : Tension entre civils et militaires à Pô : Une enquête diligentée pour retrouver les militaires impliqués

    Quelle honte pour des militaires sans boussole regalienne puisse etre en conflit avec un civil dont les relations communicatives devraient etre saines ? Je croyais que le temps des "Lacrous" de l apres independance etaient terminer dans ce pays anno 2021.

    A ce temps ci ou notre pays est face du terrorisme qu ont lui ait imposer par les forces exogenes qui veulent controlles notre paisible continent ses richesses immenses par la voie du chaos controlle par de ses commanditaires.

    Comme l a dit Sankara : Un militaire sans education regalienne, est un criminel en puissance.

    C est vraiment dommage pour ses militaires qui manquent d antenne sosiale. En ce moment ou la justice militaires a ouvert le proces de l assassinat de Thomas Sankara et ses 12 compagnons.

    L homme qui fut un des createurs de l elite commandos de po avec abnegation et succes a son vivant de tel incident ne pouvait par trouver logis.

    Au moins respecter les symboles militaire et son memoire.

    Répondre à ce message

    • Le 12 octobre à 21:43, par SOME En réponse à : Tension entre civils et militaires à Pô : Une enquête diligentée pour retrouver les militaires impliqués

      Comprends que cet « incident= n’est pas si banal comme on veut nous le présenter : c’est tout symbole en lien avec ce procès. Po n’est pas n’importe quelle ville.
      SOME

      Répondre à ce message

      • Le 13 octobre à 10:59, par Ka En réponse à : Tension entre civils et militaires à Pô : Une enquête diligentée pour retrouver les militaires impliqués

        Oui mon ami SOME : Tu as raison de dire qu’il faut ’’’’’’Comprendre que cet « incident= n’est pas si banal comme on veut nous le présenter : c’est tout symbole en lien avec ce procès. Po n’est pas n’importe quelle ville.’’’’’’’

        Car, on se demander qu’avec les agissements de ces militaires, que penseront les braves officiers, sous-officiers, de la première promotion du CNEC de 1976 dont le capitaine Thomas Sankara en créant ce centre, a su faire adopter ses éléments avec les dignitaires de Pô ?

        Paix aux âmes de certains d’entre eux qui ne sont plus là, des personnes qui ont pris Thomas Sankara pour un fils de la région et l’ont aidé pour que la jeunesse de cette région adopte ses éléments. Nous pouvons cité des noms comme AKODIAN, Apèkira, Koutiebou, et tant d’autres, qui ont œuvrer pour cette intégration réussi avec honneur.

        Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 20:18, par ousmane En réponse à : Tension entre civils et militaires à Pô : Une enquête diligentée pour retrouver les militaires impliqués

    vraiment ces desolant de la part des armer qui fait fasse a des population orque ces dernier doivent se tourner au niveau de la securite

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 22:57, par Gerdomino En réponse à : Tension entre civils et militaires à Pô : Une enquête diligentée pour retrouver les militaires impliqués

    Eh bien, nous attendons les résultats de vos enquêtes et surtout les décisions qui seront prises !On verra bien si ces décisions seront à la hauteur !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 09:17, par HUG En réponse à : Tension entre civils et militaires à Pô : Une enquête diligentée pour retrouver les militaires impliqués

    Pendant que beacoup de militaires ont donné leur vie au front pour que nous.vivons en paix certains militaires se comportent ainsi. C est normal car le plus rien ne sera comme avant est devenu pire qu avant avec le pouvoir du mpp.Ou est passé la discipline des armées ? Allons seulement.Qui vit longtemps voit la danse de la.colombe.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 12:01, par One punch burkinbilaman En réponse à : Tension entre civils et militaires à Pô : Une enquête diligentée pour retrouver les militaires impliqués

    Une attitude digne du moyen âge et totalement inacceptable. J’espère que ces militaires seront radiés purement et simplement avec des poursuites judiciaires. Il faut aussi inculquer aux militaires qu’ils ne sont aucunement au dessus d’une quelconque loi.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre à 16:49, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Tension entre civils et militaires à Pô : Une enquête diligentée pour retrouver les militaires impliqués

    Voilà les dividendes de la gouvernance laxiste. Souvenirs, souvenirs...

    Si je me souviens bien, c’est à peu près ce qui s’est passé en 2011, sauf que cela avait fait moins de bruit au début à l’époque. Suite à une affaire de femmes (encore), le tribunal militaire avait condamné deux militaires qui s’étaient livrés aux mêmes comportements sauvages qu’ils appellent pompeusement "solidarité de corps".

    Cette condamnation a été la raison officielle de la mutinerie qui a atteint plusieurs villes et fait des dégâts matériels et humains à ce jour non soldés.

    Suite aux radiations de militaires qui ont suivi, nous avons ces derniers temps assisté, médusés, à la "réhabilitation" de la quasi-totalité d’entre eux, qui, s’ils n’ont pas été repris dans l’armée, ont eu des "indemnités" conséquentes et même des accompagnement vers d’autres métiers ou l’entreprenariat. En d’autre termes, ils ont eu ce que la majorité de nos jeunes sans emplois au Burkina n’ont pas, pour avoir violenté, violé, pillé, bastonné des civils armes à la main.

    Comment voulez-vous après cela que les jeunes militaires nouvellement recrutés pensent que c’est une mauvaise chose de faire ça et qu’ils risquent gros ?

    Vous leur avez montré qu’au pire, ils quitteront l’armée avec beaucoup d’argent pour aller travailler dans les mines avec un salaire meilleur. Ce n’est pas ce qu’on appelle de la dissuasion, ce serait plutôt un encouragement !

    Ce rappel est surtout destiné à ceux qui disent qu’il faut pardonner tout à tout le monde : En dehors de la bonne conscience que cela donne aux croyants, l’impunité est source d’éternel recommencement et même d’émulation au mal.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Centre-nord du Burkina : La construction de la présidence de la future université de Kaya a commencé
Gestion du contentieux de l’Etat : l’Agence judiciaire de l’Etat échange avec les responsables des structures déconcentrées de la Boucle du Mouhoun
SONABHY : Le nouveau directeur général, Dr Alpha Oumar Dissa, s’engage à promouvoir le plein épanouissement professionnel des agents
Sondage : Deuil national ou Journée de souvenir et d’hommage populaire aux victimes des attaques terroristes (civils, personnels des Forces de défense et de sécurité, VDP) ?
Efficacité de l’utilisation des ressources dans le secteur du bâtiment et de la construction au Burkina Faso : Une question de plus dans l’agenda du ministère de l’Urbanisme, de l’habitat et de la ville
PNDES II : C’est au tour du Centre ouest de s’informer et s’outiller sur les enjeux
Banque commerciale du Burkina : Le personnel rend hommage à l’ex-directeur général Mahmud Hammuda
Burkina Faso/Fête du Maouloud : La journée du mardi 19 octobre 2021 déclarée chômée et payée
16e synode diocésain à Ouagadougou : « Le but est de faire germer des rêves, susciter des prophéties et des visions », dixit Phillipe Ouédraogo
Violences basées sur le genre et mécanisme de gestion des plaintes : Les acteurs concernés outillés à Koudougou
Koudougou : Le styliste François 1er renforce les capacités de son entreprise
Bobo-Dioulasso : Le syndicat des transporteurs intercepte cinq cars ivoiriens en transit sur le territoire burkinabè, avec à son bord des passagers nigériens
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés