Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La douleur est une bonne source d’inspiration, et que les zones d’ombre du passé montrent au stylo la direction.» Grand Corps Malade

Burkina Faso : Les députés de la Commission défense et sécurité formés sur le contrôle de l’action gouvernementale

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 16 juillet 2021 à 23h45min
Burkina Faso : Les députés de la Commission défense et sécurité formés sur le contrôle de l’action gouvernementale

La Commission de la défense et de la sécurité (CODES) de l’Assemblée nationale tient à Koudougou du 14 au 16 juillet 2021 un séminaire pour une appropriation des mécanismes et outils de contrôle de l’action gouvernementale au profit de ses membres.

Dans le souci de bien accomplir la mission constitutionnelle qui leur est dévolue, les députés de la Commission de la défense et de la sécurité (CODES) bénéficient d’une formation dans le domaine du contrôle de l’action gouvernementale. Cet atelier de formation organisé dans la cité du cavalier rouge du 14 au 16 juillet avec l’appui du Programme commun d’appui à l’Assemblée nationale (PROCAB), va permettre aux députés de la CODES d’apprendre : les mécanismes et les typologies de contrôle de l’action gouvernementale, d’apprécier l’efficacité de ces mécanismes et les typologies de contrôle et d’utiliser les mécanismes de contrôle de façon efficiente.

Ils sont environ une dizaine à prendre part à cette session de formation

« La fonction de contrôle de l’action du gouvernement est considérée, à juste titre, comme l’une des missions essentielles du parlement. Cette fonction se manifeste dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des politiques publiques exécutées par le gouvernement. A cet effet, le parlement attire l’attention du gouvernement sur l’application des politiques en vue de répondre aux aspirations du peuple dont il est le représentant », dira Alfred Zinacou Zanzé représentant du président de l’Assemblée nationale pour justifier la tenue de cette rencontre.

En effet selon lui, Il était judicieux et impératif que les députés, pour bien accomplir la mission constitutionnelle qui leur est dévolue, aient une bonne connaissance des outils et mécanismes de contrôle de l’action gouvernementale. Il a saisi l’occasion pour faire une mention spéciale à leur partenaire le PROCAB, qui participe depuis fort longtemps et de façon continue au renforcement des capacités des députés et du personnel parlementaire. Puis M. Zanzé a exhorté les parlementaires, à être assidus aux travaux afin qu’au terme des trois jours de formations, les objectifs de cet atelier soient pleinement atteints.

Alfred Zinacou Zanzé, représentant du président de l’Assemblée nationale

Le président de la commission Abdel Fadel Sérémé, pour sa part a signifié que l’objectif recherché est de permettre aux députés des partages et des échanges d’expérience. « La commission est pétrie d’expérience et la plupart des députés sont au minimum à leur deuxième mandat, il serait important qu’à travers ces échanges nous puissions affiner les mécanismes, les procédures et la pratique même en matière de contrôle de l’action gouvernementale », a-t-il fait savoir tout en précisant qu’il est important que l’Assemblée nationale puisse veiller à l’application réelle et pratique sur le terrain de ce qui a été arrêté et planifié par le gouvernement.

Abdel Fadel Sérémé, président de la Commission de la défense et de la sécurité (CODES)

Membre de la commission, le député Gilbert Noël Ouédraogo a également insisté sur l’importance du contrôle de l’action gouvernementale qui selon lui peut pousser le gouvernement à mieux faire et à réaliser les objectifs qui sont utiles au développement de notre pays. En s’appuyant sur le cas pratique des certains partenaires techniques et financiers il ajoute : « En matière de contrôle de l’action gouvernementale par exemple, il y a pour chaque ministère des commissions qui sont dédiées au contrôle de l’action de chaque département ministériel. » Cependant, il admet qu’au regard du nombre de nos députés il sera difficile d’avoir une commission parlementaire par ministre au Burkina.

Prince Omar
LeFaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés