Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Burkina Faso : Lancement des travaux d’une unité d’assemblage d’ordinateurs et de produits électroménagers à la zone industrielle de Kossodo

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mardi 25 mai 2021 à 20h33min
Burkina Faso : Lancement des travaux d’une unité d’assemblage d’ordinateurs et de produits électroménagers à la zone industrielle de Kossodo

Le ministre en charge du Commerce, Harouna Kaboré, a lancé officiellement, ce mardi 25 mai 2021 à Ouagadougou, dans la zone industrielle de Kossodo, la première unité d’assemblage d’ordinateurs et de produits électroménagers au Burkina Faso. Une unité mise en œuvre par Horizon Industries SA en collaboration avec le groupe Haier, un groupe chinois exerçant dans le domaine de l’informatique et composé de plus de 66 grandes sociétés à travers le monde.

La cérémonie a connu également la présence des ministres en charge du Développement numérique, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, et de l’Enseignement supérieur, Alkassoum Maïga, sans oublier le représentant Afrique de l’Ouest de Hailer, Junior Adohinzin, le directeur général de la banque agricole du Burkina, Daouda Simboro, etc.

Cette nouvelle unité d’assemblage d’ordinateurs et de produits électroménagers made in Burkina, dont les travaux de construction du site ont été officiellement lancés ce 25 mai 2021 dans la zone industrielle de Kossodo, comporte plusieurs avantages non seulement pour le Burkina Faso mais aussi pour la sous-région. C’est du moins, ce qu’ont fait savoir les initiateurs du projet, promoteurs comme collaborateurs, ainsi que les partenaires financiers publics et privés.

Vue en miniature de l’unité d’assemblage d’ordinateurs et de produits électroménagers

Selon le ministre en charge du Commerce, Harouna Kaboré, président de la cérémonie de lancement, la réalisation de ce projet made in Burkina qui a bénéficié de l’accompagnement de l’Etat burkinabè contribuera au développement socioéconomique du pays à travers de multiples initiatives d’investissement qui vont créer plus de richesses et d’emplois. Il s’agit notamment du renforcement du capital humain, de la capitalisation des efforts en matière d’infrastructures, de formation, d’accès aux espaces numériques et la disponibilité des produits et services liés à l’informatique.

Harouna Kaboré, ministre en charge du Commerce

Ce qui permettra, note-t-il, la création d’une valeur ajoutée de plus de 11 milliards de FCFA pendant les cinq premières années d’exploitation ; la création d’importants revenus et richesses pour la nation, et le développement d’activités en aval à travers les réseaux de distribution de grossistes. « Tous ces avantages dont la société bénéficie de la part de l’Etat sont faits de telle sorte que le made in Burkina soit préféré à ce qui est importé, parce que quand nous les encourageons à venir, nous devons être derrière pour les accompagner, parce qu’ils créent des emplois sur place et des richesses, etc ».

Plus de sept milliards de FCFA investis pour sa construction

Cette nouvelle unité d’assemblage d’ordinateurs et de produits électroménagers est une initiative d’Inoussa Sawadogo, président directeur général de la société Horizon Industries SA, en collaboration avec le groupe Haier, un groupe chinois exerçant dans le domaine de l’informatique et composé de plus de 66 grandes sociétés reparties à travers le monde. Sa construction a nécessité un investissement de plus de sept milliards de francs CFA. Selon le ministre en charge du Commerce, la société Horizon Industries SA réalisera d’abord une économie de près de 300 millions de FCFA en fiscalité supportés par l’Etat.

Inoussa Sawadogo, président directeur général de la société Horizon Industries SA et promoteur de l’unité d’assemblage d’ordinateurs et de produits électroménagers de Kossodo

En plus de cela, elle bénéficie des avantages fiscaux en phase d’exploitation qui s’étalent sur sept ans et qui lui permettront d’économiser plus d’un milliard de FCFA à travers plusieurs solutions proposées, a déclaré Harouna Kaboré. Il précise qu’à cela s’ajoutent l’exonération total pendant les quatre premières années de l’impôt sur les sociétés et de l’application d’un taux de 50% de la 5e à la 7e année, de l’exonération totale de la taxe foncière des sociétés pendant 7 ans, etc. Outre ces avantages, le président de la cérémonie a par ailleurs souligné que la société bénéficie également d’un ensemble d’outils opérationnels et un cadre législatif incitatif pour les investisseurs nationaux et internationaux.

Environ 123 emplois directs et plus de 3000 indirects

Quant au promoteur de l’unité d’assemblage d’ordinateurs et de produits électroménagers, Inoussa Sawadogo, il indique que la valeur ajoutée de sa société, est qu’elle facilitera l’accès des ordinateurs et appareils électroménagers sur le marché burkinabè. Concernant le nombre d’emplois projetés, le PDG d’Horizon Industries SA a laissé entendre qu’elle permettra de créer 123 emplois directs et plus de 3000 emplois indirects.

Visite du chantier

S’engager à fournir les solutions qu’il faut à Horizon Industries SA

Le représentant Afrique de l’Ouest du groupe Haier, Junior Adohinzin, prenant la parole au nom de son groupe, a confié qu’ils ont pris l’engagement d’être présents dans l’évolution de l’unité d’assemblage afin de fournir des solutions à tous les niveaux du processus en tenant compte du contexte pour répondre aux besoins de la population. Leur souhait pour l’entreprise burkinabè, dit-il, c’est qu’elle devienne dans l’avenir un grand groupe de référence en matière d’assemblage de produits informatiques au-delà du Burkina.

Junior Adohinzin, représentant Afrique de l’Ouest du groupe Haier

Quant au directeur général de la banque agricole du Burkina, Daouda Simboro, représentant les partenaires financiers de ce projet, il a loué le courage et l’ambition du PDG d’Horizon Industries SA d’avoir tapé à toutes les portes pour que son rêve soit une réalité aujourd’hui. « Mais cette confiance que vous avez pu avoir des banques, il faut travailler de sorte à la garder afin qu’à l’avenir, les jeunes ambitieux comme vous puissent à leur tour aussi bénéficier de cette confiance des banques si toutefois, ils ont un tel projet », conseille-t-il au promoteur.

Un projet hautement porteur

Pour les ministres en charge du Développement numérique et de l’Enseignement supérieur, c’est un projet novateur qui va renforcer l’industrie burkinabè, en particulier l’industrie numérique. Ce projet structurant, selon eux, va en effet permettre la transformation digitale et combler les besoins des populations afin d’arrêter de dépendre de l’extérieur.

« C’est pourquoi, nous disons que c’est un projet hautement porteur et s’il continue avec cette même rage de vaincre, c’est sûr qu’il ira en grandissant. Je pense que c’est un bon partenaire à la fois pour qu’on puisse doter nos campus d’outils performants mais aussi pour avoir des possibilités pour que les étudiants ne soient pas que dans l’apprentissage théorique mais afin qu’ils aient un partenaire qui leur permettra d’associer la théorie à la pratique ».

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 mai à 12:19, par Kouda En réponse à : Burkina Faso : Lancement des travaux d’une unité d’assemblage d’ordinateurs et de produits électroménagers à la zone industrielle de Kossodo

    C’est une bonne nouvelle, le lancement de la construction de l’usine d’assemblage par Horizon Industries SA en collaboration avec le groupe Hailer. Vous dites que c’est pour assembler des ordinateurs et des produits électroménagers.
    Seulement la lecture de votre article est très affligeante. Quels types et quelles marques d’ordinateurs seront assemblés dans cette usine ? Quelle est la capacité prévisionnelle de cette usine d’assemblage ? Combien va-t-elle générer comme revenus, pour les travailleurs embauchés, pour les promoteurs, pour l’Etat ?
    Vous exposez les avantages consentis par l’Etat à cette future société sans nous donner les contreparties constituées
    par les retombées attendues.
    La présence de cette usine d’assemblage augmentera-t-elle la gamme d’ordinateurs et de biens électroménagers offerts
    aux consommateurs du Burkina Faso ? Les prix de ces biens baisseront-ils ? De combien en moyenne ?
    Vous ne faites que tourner en rond, en nous ressassant les mêmes informations sous différentes formes.
    Je suis affligé car jusqu’au aujourd’hui, vous ne nous avez pas fait le bilan de l’usine d’assemblage de plaques solaires
    installée à Cissin que le régime MPP a lancé avec grandes pompes. Cette usine produit combien de plaques par an ? De quelles qualités ?
    Les dirigeants de ce pays doivent comprendre que beaucoup de Burkinabè savent comment le monde fonctionne et ne se laisseront pas bernés par ce genres de mirages qui n’enrichient que quelques privilégiés.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 12:44, par Vu En réponse à : Burkina Faso : Lancement des travaux d’une unité d’assemblage d’ordinateurs et de produits électroménagers à la zone industrielle de Kossodo

    Ne bradez pas notre economie assurez vous que les burkinabe soien majoritaire dans le capital de ce business. En Chine ils pratique cette regle.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Télépilotage de drone : Lwili Drone Solutions renforce les capacités de six apprenants
Concours « GENIE TIC » 2021 : Les candidatures attendues jusqu’au 8 août 2021
Union nationale de l’audiovisuel libre du Faso : Le nouveau président, Lamoussa Jean-Baptiste Sawadogo, s’engage à relever les défis
Algérie : Les autorités annoncent le retrait de l’accréditation de la chaîne France 24
La fibre d’Orange : Une nouvelle ère s’ouvre pour le Burkina
Immersion dans le quotidien des médias : Les étudiants de l’ISCOM visitent les Editions Lefaso
Suspension des médias du groupe Omega : Les Organisations professionnelles dénoncent « une décision disproportionnée et abusive »
Suspension de Oméga Médias : « Ce n’est pas pour faire diversion », se défend le Conseil supérieur de la Communication
Santé : Des journalistes et communicateurs outillés sur la résistance antimicrobienne
Valorisation des technologies, inventions et innovations : La stratégie expliquée aux communicateurs et aux journalistes
Etats-Unis : Facebook interdit Donald Trump de toute publication sur sa plateforme
CanalBox Burkina : Internet de très haut débit enfin accessible à Ouagadougou !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés