Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui n’a pas envie de donner, donne de la main gauche» Proverbe burkinabè

Projet « Génération Food » : Un Hackathon pour stimuler la créativité entrepreneuriale des jeunes

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • jeudi 20 mai 2021 à 15h23min
Projet « Génération Food » : Un Hackathon pour stimuler la créativité entrepreneuriale des jeunes

L’Agence du développement économique urbain (ADEU) de la commune de Ouagadougou a lancé ce jeudi 20 mai 2021 un « Hackathon ». Une initiative qui vise à stimuler la créativité entrepreneuriale des jeunes. Elle entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Génération Food », en partenariat avec Rikolto.

Renforcer le dynamisme des jeunes entrepreneurs dans le système alimentaire du Burkina mais aussi stimuler les débutants dans la création d’entreprises. C’est l’objectif visé par l’Agence du développement économique urbain (ADEU) en laçant ce jeudi 20 mai 2021, à Ouagadougou, le « Hackathon » entrant dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Génération Food ».

Pour ce faire, 60 jeunes ont été sélectionnés pour bénéficier d’une formation de 48 heures, a informé le Directeur général de l’ADEU, Edouard Bouda. Ce programme a pour thème central, « Comment nourrir le Grand-Ouaga aujourd’hui ? ». A côté de ce sujet principal, s’agrippe une autre thématique en lien avec l’initiative : « Quels sont les défis et les opportunités pour une agriculture urbaine et périurbaine à Ouagadougou ? ».

Le Hackathon pourra stimuler de nouvelles idées d’entreprises selon le directeur général de l’ADEU

Pour Edouard Bouda, ces interrogations permettront à des spécialistes d’échanger avec des jeunes qui ont non seulement choisi le chemin de l’entrepreneuriat mais qui ont décidé de s’investir dans le domaine agro-alimentaire. A son entendement, ceci pourra stimuler de nouvelles idées d’entreprises qui soient viables et durables.

Dans cette dynamique, plusieurs modules seront disséqués pendant les 48 heures de formation. « Ce sont entre autres les procédés de production et de transformation, la fiscalité, le marketing, etc. », a cité M. Bouda. A la fin de cette préparation, le Directeur général de l’ADEU souhaite voir murir les idées que les jeunes ont proposées. « Il s’agira de voir si leurs idées sont du domaine du possible. Si oui, on mettra à leur disposition des coachs pour finaliser leur réflexion », a-t-il soutenu.

Le premier adjoint au maire, Amadou Sana, a exhorté une participation ardue des bénéficiaires afin de tirer profit de l’initiative.

Ce projet a été financé par la Fondation Gillès avec l’appui technique de Rikolto en Afrique de l’Ouest. Le Directeur régional Rikolto de Afrique de l’Ouest, Hamado Tapsoba, prenant la parole, a remercié la municipalité de la ville de Ouagadougou pour l’avoir associé à ce projet. « C’est une excellente opportunité de créativité pour les jeunes. Je vous invite à libérer vos génies créateurs pour que vos rêves soient une réalité », a-t-il souhaité.
.

Pendant 48 heures, les jeunes devraient proposer de nouvelles idées d’entrepreneuriat

Amadou Sana, 1er adjoint au maire de Ouagadougou, a encouragé l’ADEU pour ses efforts au profit l’entrepreneuriat des jeunes en particulier. « Cette initiative permettra aux jeunes de réfléchir sur des idées de création d’entreprises », a-t-il deviné. C’est pourquoi, avant de lancer le « Hackathon », le premier adjoint au maire a exhorté une participation ardue des participants afin de tirer profit de l’initiative.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Universités africaines de la communication : La responsabilité des acteurs de l’information et de la communication dans un contexte sécuritaire et sanitaire au cœur de la 12e édition
Suspension de l’internet mobile : Une violation des droits à la liberté d’expression et d’information, selon la CNDH
Suspension de l’Internet mobile au Burkina : Une perte économique de plus de 20 milliards de francs CFA selon l’index netblocks
Internet mobile au Burkina : La suspension prorogée de 96h à compter du mercredi 24 novembre 2021
Cybersécurite au Burkina : Des acteurs nationaux renforcent leurs capacités
Suspension de l’internet mobile au Burkina : Les professionnelles des médias dénoncent une atteinte grave à la liberté d’expression
Coupure d’Internet sur mobile au Burkina : Le CFOP s’offusque
Internet au Burkina : Le Gouvernement admet officiellement avoir fait suspendre la connexion sur mobile
Rupture d’internet mobile au Burkina : Des citoyens racontent leur "galère"
Rupture de l’internet mobile : Le Collectif pour un peuple uni compte déposer une plainte contre les fournisseurs mobile
Votre journal Courrier confidentiel N° 253 est disponible chez les revendeurs de journaux
Rupture d’Internet mobile au Burkina : « Situation inédite », la Ligue des consommateurs monte au créneau avec un huissier et des avocats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés