Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Cyclisme : Francis Ducreux inhumé au cimetière de Gounghin

Accueil > Actualités > Sport • LEFASO.NET • dimanche 9 mai 2021 à 21h00min
Cyclisme : Francis Ducreux inhumé au cimetière de Gounghin

L’ancien régisseur du Tour du Faso, Francis Ducreux, décédé le 1er mai 2021 à Ouagadougou, a été inhumé ce samedi 8 mai au cimetière de Gounghin. Il a été élevé, au cours de la cérémonie d’hommage, à la dignité du Grand officier de l’ordre du mérite.

C’est une foule nombreuse, composée des membres du gouvernement, des représentants des missions et corps diplomatiques, d’institutions et sociétés partenaires au Tour du Faso, qui a accompagné Francis Ducreux à sa dernière demeure.

Le directeur de cabinet du président du Faso, Saïdou Zagré, élevant Francis Ducreux à la dignité de Grand officier de l’ordre du mérite

Le ministre des Sports et des Loisirs, Dominique Nana, a tenu à rendre un hommage à l’homme pour ses œuvres au profit du cyclisme burkinabè. « Francis est arrivé au Burkina dans les années 1980. J’ai fait sa connaissance à cette époque lorsque l’idée du Tour du Faso était en réflexion.

Le ministre des affaires étrangères, Alpha Barry, signant dans le livre de condoléances

Il a occupé plusieurs postes dans l’organisation du Tour du Faso. Ce succès lui a permis de lancer d’autres Tours en Afrique et un peu partout en Afrique. Lorsque nous avons appris son décès, nous nous sommes dit qu’il fallait lui rendre un hommage digne de ce qu’il a donné à notre pays », a indiqué le patron des sports burkinabè.

Le ministre des sports et loisirs, Dominique Nana, a rendu un hommage au défunt pour ses actes au profit du cyclisme

Selon Dominique Nana, l’ancien régisseur du Tour du Faso était un homme affable, compétent et déterminé qui a beaucoup apporté au cyclisme burkinabè. En plus du Tour du Faso, Francis Ducreux a organisé pendant trois années le Grand prix de l’impossible qui consiste à parcourir toute une nuit plus de 500 kilomètres.

Il a aussi organisé la Boucle du coton. « Francis laisse à notre pays un héritage impressionnant que nous allons nous évertuer à pérenniser », a ajouté le ministre des Sports et des Loisirs.

Amedée Berewoudougou, président de la Fédération burkinabè de cyclisme

Pour le président de la fédération ivoirienne de cyclisme, Allah Kouamé, Francis Ducreux était un travailleur acharné et était très proche des présidents de fédérations avec lesquels il travaillait. Il en a voulu pour preuve les échanges réguliers qu’ils avaient.

Le président de la Fédération burkinabè de cyclisme, Amédée Berewoudougou, a, quant à lui, fait la connaissance de l’homme en août 2020. Mais il a pu remarquer son amour pour la Petite Reine. « Lorsque j’ai été porté à la tête de la fédération le 5 août 2020, Francis m’a envoyé un message de félicitations et de vœux de succès. Puis nous avons travaillé ensemble. Le samedi 1er mai, on avait rendez-vous mais Francis n’y est pas venu. C’est là que j’ai appris la triste nouvelle », a-t-il témoigné.

Fulberte Jacqueline Sindy Glaesner rendant hommage à son père

Pour Fulberte Jacqueline Sindy Glaesner, la fille du défunt, Francis Ducreux a été un père exemplaire. « A l’annonce du décès, ma décision était de le ramener auprès de moi. Mais l’Afrique lui a tant donné, elle lui a permis d’être la personnalité qu’il était devenu. Il a tant aimé le Burkina Faso et j’ai décidé de vous laisser ce que j’ai de plus précieux : mon papounet d’amour », a-t-elle indiqué entre deux sanglots.

L’arrivée de la dépouille au cimetière. Elle était transportée par des coureurs cyclistes

Après la cérémonie d’hommage au cours de laquelle il a été élevé à la dignité du Grand officier de l’ordre du mérite, Francis Ducreux a été inhumé au cimetière municipal de Gounghin.

Fulberte Jacqueline Sindy Glaesner enlevant la terre tombale de son père

Il est décédé au moment où il préparait une compétition cycliste dédiée au capitaine Thomas Sankara, père de la révolution burkinabè et la Boucle de l’or.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Athlétisme : Hugues Fabrice Zango domine le Meeting de Madrid
Joël Israël Mano, athlète burkinabè : « Je vais défendre les couleurs nationales au Championnat du monde de boxe arabe »
Football/Mercato : Frank Lassina Traoré signe au Shakhtar Donestk en Ukraine
Cyclisme : L’association « Action unie pour un développement durable et holistique » veut contribuer à la préparation de la relève
Tournoi de repêchage Rugby : Le Burkina Faso bat le Cameroun en finale
Vovinam Viet Vo Dao : La ligue du Centre désigne ses représentants au championnat national
Pétanque de Pabré, 3e édition : L’AS Poste pour la troisième fois
Match amical : Les Etalons s’inclinent devant les Lions de l’Atlas
Athlétisme : Marthe Koala décroche l’or à Marseille
Sports équestres : La commune de Pabré abritera la 1re édition du Grand prix de l’intégration africaine, du 25 au 27 juin 2021
Matchs amicaux des Etalons : Bertrand Traoré est retourné en Angleterre
Match amical : La Côte d’Ivoire s’impose face au Burkina Faso (2-1)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés