Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Procédures financières et administratives : L’UNICEF renforce les capacités de ses partenaires

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 8 mai 2021 à 11h00min
Procédures financières et administratives : L’UNICEF renforce les capacités de ses partenaires

Un atelier de formation sur les procédures et la gestion des fonds mis à la disposition des structures partenaires pour l’exécution des programmes a été organisé du 5 au 6 mai 2021 à Koudougou, région du Centre-Ouest. Initié par le Fonds des Nations-unies pour l’enfance (UNICEF), cette rencontre vise à améliorer l’utilisation des ressources qui sont transférées aux partenaires dans le cadre de la mise en œuvre des activités sur le terrain.

Le Fonds des Nations-unies pour l’enfance (UNICEF) a organisé les 5 et 6 mai 2021 à Koudougou, un atelier de formation au profit des gestionnaires de ses structures partenaires. Cette rencontre de formation a eu pour objectif de contribuer au renforcement des capacités desdits partenaires dans les procédures et la gestion des fonds mis à leur disposition afin de faciliter sa bonne gestion dans l’exécution des activités. L’atelier a réuni près d’une cinquantaine de participants issus de la société civile, de l’administration publique et des Organisations non gouvernementales.

Débuté le mercredi 5 mai 2021, le chargé de communication pour le développement de l’UNICEF, Sassan Hien, représentant le responsable à la communication, a déclaré que la tenue de cette rencontre vient à point nommé. Car selon lui, il va permettre de donner les bonnes informations sur les procédures tant au niveau gouvernemental qu’au niveau de l’Etat. Ce qui va permettre d’améliorer l’utilisation des ressources qui sont transférées aux partenaires dans le cadre de la mise en œuvre des activités sur le terrain.

Le chargé de communication pour le développement à l’UNICEF, Sassan Hien

Par ailleurs, il a rappelé que l’atelier est un appui apporté au ministère de la Communication qui a trouvé nécessaire de renforcer les capacités de différents acteurs impliqués dans la gestion des ressources au niveau central ainsi qu’au niveau terrain. « De façon concrète, cet atelier de deux jours se veut une orientation pratique, car au-delà des présentations et des échanges sur les différentes procédures, il a été initié des sessions de travaux pratiques où les participants seront amenés à avoir des échanges directs avec les spécialistes dans chaque domaine d’intervention », a-t-il confié.

Les participants sont issus de la société civile, de l’administration publique et des Organisations non gouvernementales.

De l’avis de Sétan Lankoandé, formatrice et chargée des finances à l’UNICEF, c’est la non-maîtrise des procédures par les partenaires de l’UNICEF qui entraînent le retard dans le déblocage des fonds. « A l’issue de cette formation, nous voudrons avoir des partenaires outillés dans la demande de fonds et le déblocage des fonds. Nous allons essayer de renforcer leurs capacités pour qu’ils sachent à quel moment il faut faire la demande de déblocage des fonds, avec quels outils il faut les soumettre et comment les outils doivent être remplis », a-t-elle notifié. Selon elle, ce cadre va leur permettre de passer en revue les principes de gestions auxquels l’UNICEF est attaché afin de corriger les insuffisances.

Cette formation servira également de cadre de partage, pour les participants d’exposer les difficultés auxquelles ils sont confrontés sur le terrain dans l’exécution des programmes, et de recevoir des orientations venant des spécialistes en gestion de finances et de programmes de l’UNICEF.

Sétan Lankoandé, formatrice et chargée des finances à l’UNICEF

Ainsi, pendant 48 heures, les participants pourront bénéficier de l’expertise des différents spécialistes du domaine sur des thématiques telles que la conception et la formalisation de partenariats, l’autorisation de dépense et certificat de dépense, la modalité et périodicité. Au-delà de ces présentations, les participants auront également droit à des travaux de groupe sur des cas pratiques. Un autre aspect encore plus important et qui a été intégré dans les communications lors de cette rencontre, c’est la formation sur la prévention des abus et exploitation sexuelle.

Cette thématique au-delà de sa pertinence, représente un principe constant dans le cadre de la mise en œuvre des activités qui sont soutenues par l’UNICEF.

Prince Omar
LeFaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Loi portant délit d’apparence au Burkina : Le CERCOFI fait l’état des lieux de la répression, un seul dossier sur cinq prêt pour jugement
Gouvernance mutualiste : La fédération des mutuelles professionnelles et caisses de solidarité du Burkina renforce les capacités de ses acteurs
Université Nazi Boni : Les étudiants en quête d’un retour aux sources culturelles
Développement du genre : 17 cadres nationaux et internationaux formés en genre par l’Institut supérieur en science de la population (ISSP)
Remboursement des frais du Hadj 2021 : « C’est une question qui se règle entre l’agence et le pèlerin », selon le ministre Clément Sawadogo
Ouagadougou : La Police municipale s’engage dans la lutte contre la vente des boissons frelatées
Développement territorial intégré : Les maires des communes à fort défis sécuritaires du Centre-Nord se concertent
Journées promotionnelles des semences améliorées : La sécurité alimentaire au Burkina Faso, l’enjeu de la 2e édition
Donnons la parole aux enfants : Ils feront notre fierté à l’âge adulte
Burkina Faso : Plus de trois millions d’enfants recevront une supplémentation en vitamine A
Ministère de l’Eau et de l’Assainissement : Le nouveau directeur général de l’AGETEER, Ibrahim Yanogo, a pris fonction
Promotion de la cohésion sociale au Burkina : Le film « recoudre la calebasse » s’y colle à merveille
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés