Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’histoire de l’Afrique a été écrite par d’autres ; Nous devons posséder nos problèmes et nos solutions et écrire notre histoire.» Paul Kagamé

Assises nationales sur l’éducation : Le ministre Stanislas Ouaro sollicite le CFOP

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 7 mai 2021 à 16h02min
Assises nationales sur l’éducation : Le ministre Stanislas Ouaro sollicite le CFOP

Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Pr Stanislas Ouaro était chez le chef de file de l’opposition politique (CFOP), ce vendredi 7 mai 2021. Le ministre Ouaro est allé exposer à l’opposition politique, le projet de débat national sur l’éducation qui pourrait aboutir à des reformes.

Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Pr Stanislas Ouaro poursuit ses visites de concertation des différents acteurs pour leur exposer le projet sur les assises nationales sur l’éducation. Ce vendredi 7 mai 2021, il était chez le chef de file de l’opposition politique burkinabè (CFOP).

Après plus d’une heure d’entretien, c’est visiblement avec satisfaction que le ministre Ouaro s’est confié aux journalistes. « Je suis heureux d’être là ce matin au CFOP. Nous sommes venus leur exposer le projet de débat national sur l’éducation. Les échanges se sont très bien passés dans une ambiance de franchise, et des suggestions, des critiques et des recommandations ont été formulées », a-t-il confié. Ce qui rend davantage enchanté le ministre Ouaro, a-t-il révélé, c’est que le CFOP s’est dit disponible à participer à ce débat national, d’y apporter sa contribution afin qu’ils travaillent ensemble à bâtir un système éducatif de qualité.

Le ministre Stanislas Ouaro s’est dit satisfait des échanges

Le chef de file de l’opposition politique burkinabè, Eddie Komboïgo, a pour sa part remercié la délégation conduite par le ministre en charge de l’Education nationale. « Il a cru bon de venir nous consulter dans le cadre de l’organisation des assises nationales sur l’éducation. Nous avons reçu les termes de références, le chronogramme », a-t-il fait savoir. M. Komboïgo reconnait que le pays a subi depuis plusieurs mois, des crises qui ont de grandes conséquences sur l’éducation.

Eddie Komboïgo a indiqué que ces assises poseront les vraies fondations sur éducation de qualité

« 60 ans après l’indépendance, est-ce que nous sommes satisfaits de notre système éducatif ? Est-ce que ce que nous dispensons à nos enfants leur permet d’avoir de l’emploi et de participer activement au développement de la nation ? », s’est-il interrogé. Pour lui, ces assises nationales sont une occasion pour trouver des réponses à ces questions.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Légende
1-Une
2-
3-

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ministère de la Fonction publique : Le Chef de file de l’opposition politique, Eddie Komboïgo, à la découverte des réformes et innovations
Burkina Faso : La CENI veut se doter d’une stratégie de communication électorale
Programmation budgétaire 2022-2024 au Burkina : Vers un retour à une croissance économique appréciable
Burkina : L’Assemblée nationale se délocalise à Bobo-Dioulasso, du 30 juin au 4 juillet 2021
Vie constitutionnelle : « Toutes les crises au Burkina n’ont jamais eu de solutions par les institutions de la République », fait observer Luc Marius Ibriga
Burkina : L’opposition maintient sa demande de démission du Premier ministre et du ministre de la défense
Commune de Houndé : Le deuxième adjoint au maire n’est plus
Burkina Faso : Le dialogue politique s’ouvre dans un contexte sécuritaire très difficile
18 juin 1940 : Sankara Zouli et d’autres soldats burkinabè sont morts ce jour-là pour la France
Burkina : Le Cadre de dialogue politique, un sectarisme politique ?
An II de l’Appel de Manéga : C’est aussi "un pas vers la réconciliation", une marche à Ziniaré pour la paix, le 26 juin 2021
Nouvelle-Calédonie : Le Pr Augustin Loada conduit une mission de l’ONU sur la révision des listes électorales
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés