Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Projet Weoog-Paani : Le comité technique de suivi passe en revue les deux premières années de mise en œuvre

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 16 avril 2021 à 20h31min
Projet Weoog-Paani : Le comité technique de suivi passe en revue les deux premières années de mise en œuvre

Les membres du comité technique de suivi du projet Weoog-Paani étaient réunis ce vendredi 16 avril 2021 à Manga dans la cité de l’épervier. Leur rencontre a servi de cadre non seulement à l’appréciation du rapport 2019, mais aussi à la présentation et à l’examen du rapport d’activités 2020 et du plan d’action 2021. Des recommandations ont également été formulées par les participants pour une mise en œuvre plus efficace sur le terrain.

Dans le cadre du processus de décentralisation, il est question de transférer aux collectivités territoriales la gestion des ressources forestières. C’est ainsi que le projet Weoog-Paani accompagne les acteurs engagés dans ce processus. Et parce que la question de la gestion des ressources forestières est délicate et sensible, il convient, selon le colonel-major des eaux et forêts, Lamoussa Hebié, directeur général des eaux et forêts et président du comité technique de suivi du projet, de prendre les dispositions nécessaires pour accompagner les collectivités.

Lamoussa Hebié, directeur général des eaux et forêts et président du comité technique de suivi du projet

Saluant les efforts déployés par l’équipe de mise en œuvre du projet, le président du comité technique de suivi a affirmé trouver en cette première session, une occasion d’apprécier les efforts qui sont déployés par le projet, et de tirer les enseignements qui peuvent servir dans le cadre de la gestion des ressources forestières au niveau national. "Déjà, nous pouvons retenir que le projet est un modèle, car l’ensemble des acteurs ont pris en compte la gestion des ressources naturelles et des investissements ont pu être faits sur le terrain au profit des collectivités territoriales", a-t-il ajouté.

Georges Bazongo, directeur des opérations de l’ONG Tree Aid

A en croire Georges Bazongo, directeur des opérations de l’ONG Tree Aid, qui est le chef de file des partenaires de mise en œuvre du projet, en deux années d’execution, Weoog-Paani a permis entre autres la réalisation de 145 réservoirs de collecte d’eau de ruissellement, plus d’un million d’arbres plantés et 45 forêts de plus de 55 000 ha délimitées et aménagées.

Gitan Bjorkdahl, conseiller environnement et agriculture de l’ambassade de Suède

Weoog-Paani est financé par la Coopération suédoise au Burkina Faso à hauteur de 9 384 449 000 FCFA. Et pour le Conseiller environnement et agriculture de l’ambassade de Suède, Gitan Bjorkdahl, cet appui financier se justifie par le fait que les forêts jouent un rôle important pour les populations qui en tirent leurs revenus mais aussi dans la biodiversité et l’adaptation face aux changements climatiques. Et vu la pauvreté des populations qui vivent à côté de ces forêts, il était important selon lui de "renforcer les incitations économiques de ces populations pour qu’elles puissent protéger les forêts pour l’avenir".

Les participants à la première session du comité technique de suivi

Lancé en juin 2019 et devant s’étendre jusqu’en mai 2024, le projet Weoog-Paani se veut un modèle de gouvernance locale des ressources forestières au Burkina Faso. Il vise à améliorer durablement les conditions de vie des populations rurales des zones d’intervention du projet, à travers la promotion de la gouvernance locale des ressources forestières, les investissements dans les forêts et la valorisation des produits forestiers non ligneux. Le projet est mis en œuvre dans 25 communes de quatre régions que sont le Nord, le Centre-Sud, le Centre-Est et l’Est. Avant la présente phase de mise en échelle, huit communes pilotes ont d’abord bénéficié du projet.

Armelle Ouedraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Colonel-major Pierre Tiendrébéogo, premier DG de l’ONI : « Les exigences de la technique ne sont pas toujours en synergie avec les contraintes financières »
Ministère en charge de la Femme : Les organisations syndicales dénoncent au Premier ministre la « dégradation du climat social »
Éducation : Le personnel du Lycée Philippe Zinda Kaboré manifeste ce 10 mai 2021
Religions : Le chrétien face aux sectes et aux sociétés ésotériques
UEMOA : Le président de la commission et ses sept commissaires prennent fonction
Burkina Faso : Des associations formées sur la promotion du don de sang
Affaire de Pazani : Selon le ministre Clément Sawadogo, le propriétaire légal a cédé volontairement son terrain
Affaire "mosquée de Panzani" : L’Union des jeunes avocats dénonce une remise en cause du principe de laïcité de l’Etat
Ziniaré : La campagne de souscription aux parcelles de la cité des forces vives ouverte du 10 au 16 mai 2021
Litige à Panzani : Les avocats exigent l’exécution « stricte des décisions de justice rendues contre l’Etat »
Bitumage de la route Dori-Gorom Gorom : Les travaux avancent malgré les difficultés sécuritaires
Lassané Savadogo, DG de la CNSS, à propos des cotisations sociales : « Nous disposons des prérogatives de la puissance publique pour contraindre l’employeur qui n’est pas en règle »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés