Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un homme doit être assez grand pour admettre ses erreurs, assez intelligent pour apprendre de celles-ci et assez fort pour les corriger.» John C. Maxwell

Santé : Une soixantaine de femmes formées sur les cancers du sein et du col de l’utérus à l’hôpital Saint Camille de Ouagadougou

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 1er mars 2021 à 16h30min
Santé : Une soixantaine de femmes formées sur les cancers du sein et du col de l’utérus à l’hôpital Saint Camille de Ouagadougou

Une soixantaine de femmes leaders d’opinion ont été formées sur les cancers du sein et du col de l’utérus le samedi 27 février 2021. Cette formation est une initiative de l’unité de prévention de l’hôpital Saint Camille de Ouagadougou et vise à faire de ces femmes, des relais pour la sensibilisation sur le cancer dans leurs milieux respectifs.

Ce sont plus de 60 femmes issues de quinze associations qui ont répondu présentes à l’atelier de formation sur les cancers du sein et du col de l’utérus. Cette formation initiée par l’unité de prévention des cancers de l’hôpital Saint Camille de Ouagadougou s’est voulue pratique et avait pour objectif de « former des relais de communication au sein des milieux et associations de femmes, pour qu’elles puissent à leur tour donner l’information juste aux autres femmes dans leurs milieux respectifs », explique père Marius Bélemniégré, responsable du service des laboratoires et coordonnateur de l’unité de prévention des cancers.

La marraine, Aminata Diallo/Glez invite les femmes à s’informer sur les cancers pour mieux s’en prémunir

Aminata Diallo/Glez, marraine de la cérémonie, a indiqué que le cancer est un sujet sur lequel les femmes doivent s’informer « parce qu’on ne peut pas aspirer à l’éradiquer, si on ne le maitrise pas du tout. Donc c’est important de savoir ce que c’est que le cancer, comment l’éviter. Je pense que cet atelier va nous donner les outils nécessaires en tant que leaders d’opinion pour en parler autour de nous, de faire une large diffusion de l’information sur ce fléau qui est en train de ravager de nombreuses vies », a-t-elle indiqué.

Initiative bien accueillie

Au cours de la formation, les femmes ont bénéficié de présentations sur les deux types de cancers, objets de la formation. Elles ont notamment été outillées sur l’anatomie des seins et du col de l’utérus, les facteurs de risques des cancers du sein et du col de l’utérus, l’autopalpation des seins et sur les différents types de dépistage et leur intérêt. A l’issue de la formation, le moins que l’on puisse dire, c’est que les femmes ont non seulement apprécié l’initiative, mais surtout, elles s’engagent à partager ce qu’elles ont appris.

Une vue des participantes

« Sincèrement nous avons beaucoup appris. Pour moi, le dépistage n’était pas accessible, je pensais qu’il fallait profiter des campagnes, je ne savais pas qu’on pouvait aller soi-même le faire dans un hôpital. Nous remercions vraiment l’hôpital Saint Camille. Je m’engage à être une ambassadrice et à partager ce que j’ai appris avec mes voisins, mes amis, mes connaissances, mes proches. J’essaierai de mon mieux de partager ce que j’ai appris », a laissé entendre Mariam Kaboré/Diakité Kaba qui a assisté à la formation au nom de l’entreprise Univers biomédical.


Lire aussi Lutte contre les cancers gynéco-mammaires : L’hôpital Saint-Camille de Ouagadougou outille son personnel


Fatim Sawadogo, en plus d’apprécier l’initiative de la formation, souhaite, elle, que le personnel de santé se déplace dans son quartier à Wemtenga pour sensibiliser les femmes. « Nous pouvons organiser des réunions pour sensibiliser les femmes. Là si on a un agent de santé qui vient nous accompagner à sensibiliser nos mamans, nos sœurs, ce serait bien. »

Mariam Kaboré salue l’initiative de l’hôpital St Camille

L’unité de prévention des cancers de l’hôpital Saint Camille à l’initiative de cette formation, vient de voir le jour. A en croire le père Marius Bélemniégré son coordonnateur, l’unité comprend cinq volets. Le premier concerne la prévention, qui se fait par la sensibilisation. Le second volet concerne le diagnostic, un troisième concerne la prise en charge, un autre, la recherche. Le dernier volet a trait au confort. Comme l’explique père Bélemniégré : « On ne le souhaite pas, mais quand un cancer est avéré et que le traitement n’arrive pas à bout, il faut accompagner la personne à avoir une qualité de vie, d’où le volet confort. »

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Agriculture : Un projet d’aménagement de la plaine de la Léraba pour améliorer la sécurité alimentaire dans les Cascades
Enfants en situation de rue : Un vernissage pour dire qu’une autre vie est possible
Lutte contre le cancer : Le Burkina Faso inaugure son premier centre de radiothérapie
Ouagadougou : La Police municipale rase une construction hors lotissement aux abords du canal Mogho Naaba
Burkina : La commission épiscopale « Justice et paix » organise un forum national sur la problématique du foncier
Féminisme au Burkina : « Nous ne voulons pas d’un courant qui cautionne le fait que des femmes transforment leur physionomie pour devenir des hommes », clame Dr Nestorine Sangaré
Prévention et gestion des conflits : L’association IQRA outille les responsables de ses cadres de dialogue
Evénement : Un panel pour un soutien aux initiatives et pour un ajustement des stratégies et des pratiques éducatives parentales
Burkina Faso : Un colloque sur la vie et l’œuvre du Cardinal Paul Zoungrana
Utilisation du gaz butane dans les taxis : « L’essence est plus dangereuse que le gaz », se défend le président des jeunes taximen du Burkina
Commune de Saaba : Le village de Tanghin plaide pour la reprise des travaux de réhabilitation du barrage
Syndicalisme : Le SYNATEL tient son 19e congrès ordinaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés