Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La vie est une rose dont chaque pétale est une illusion et chaque épine une réalité. » Alfred De Musset

Marchés agricoles : Les acteurs font le bilan du projet AMIAGRI

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 26 février 2021 à 16h46min
Marchés agricoles : Les acteurs font le bilan du projet AMIAGRI

La phase pilote du projet « Accompagnement des acteurs de l’offre et de la demande sur les marchés institutionnels agricoles du territoire au Burkina Faso (AMIAGRI) » est à son terme. Ainsi, après une année de mise en œuvre des activités dudit projet, il est apparu nécessaire pour les acteurs de se retrouver, ce vendredi 26 février 2021 à Banfora, dans la région des Cascades, pour faire le bilan, tirer les leçons et envisager les perspectives.

Cette session de travail visait, de façon spécifique, à présenter les résultats obtenus de la mise en œuvre des activités de formations, de plaidoyer et de concertation, et à analyser les acquis, les insuffisances et les limites de la mise en œuvre du projet. Par ailleurs, cette rencontre a permis aux différents acteurs de recueillir les suggestions et recommandations pour les prochains pas. Elle a été organisée par la Confédération paysanne du Faso (CPF) et l’Institut national pour le développement économique et social (INADES), avec l’appui financier du Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) et l’ONG Acting For Life.

Les participants de l’atelier de bilan et de clôture du projet AMIAGRI

Le projet AMIAGRI est une « plateforme » qui a été mise en place pour soutenir la commande publique de produits agricoles dans la région des Cascades. Il avait pour objectif de développer une stratégie de recherche de débouchés commerciaux pour les producteurs issus de l’agriculture familiale, basée sur la commande publique de produits agricoles comme levier de développement.

Il s’agissait précisément d’accompagner les acteurs de l’offre (organisations de producteurs, transformateurs) et de la demande (institutions publiques et collectivités locales) de produits agricoles locaux dans les Cascades, afin de leur permettre d’accéder aux achats et à la commande institutionnelle pour approvisionner les cantines scolaires, les centres de santé et les centres de formation.

La photo de famille à l’issue de la cérémonie d’ouverture des travaux

A en croire Marc Gansonré, administrateur de la Confédération paysanne du Faso, ce projet est mis en œuvre dans un contexte où on observe un accroissement de la production agricole mais confronté à des problèmes d’écoulement dû à un marché inondé par des produits alimentaires importés. Et la recherche de débouchés reste alors une préoccupation des producteurs. C’est face à une telle préoccupation que les expériences des achats institutionnels basées sur les produits locaux sont expérimentées à la faveur de la mise en application des textes autour de la commande publique de produits locaux.

En effet, l’Etat burkinabè a pris un arrêté en date du 31 janvier 2017 portant « achat de produits alimentaires locaux par les structures étatiques dans le cadre de leur approvisionnement ». Cependant, les acteurs de l’offre et de la demande ont encore besoin de suivi et d’accompagnement pour sa mise en application. « A travers ce projet, nous avons voulu accompagner les producteurs qui, dans le temps, ont eu des difficultés récurrentes de pouvoir vendre ce qu’ils produisaient, de pouvoir amener des produits de qualité sur le marché pour la consommation », a expliqué Marc Gansonré.

Marc Gansonré, administrateur de la Confédération paysanne du Faso

Renforcer les capacités des acteurs

Ainsi, dans le cadre du projet, plusieurs actions ont été mises en œuvre au profit des acteurs de l’offre et de la demande de produits agricoles de la région des Cascades. Parmi ces actions, il y a eu la mise en place d’un cadre de concertation des organisations des producteurs appelé « Réseau Nafa Sira » et le renforcement des capacités des acteurs à travers notamment des formations sur les normes et qualité des produits agricoles, sur le marketing et la négociation commerciale, etc. Aussi, l’on peut retenir la concertation entre les différents acteurs du territoire et les rencontres de plaidoyer avec les autorités locales. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Ramadan 2021 : Le jeûne musulman débute ce 13 avril
Ramadan 2021 : « C’est l’heure de la solidarité et de la générosité », dixit El Hadj Aminou Ouédraogo, président du CERFI
Contribution de l’unité d’action syndicale (UAS) sur la question de la réconciliation nationale
Burkina Faso : L’Initiative Pananetugri mène la réflexion sur l’origine du féminisme
Région du Sahel : Des éducateurs et communicateurs renforcent leurs capacités sur les mécanismes endogènes de gestion des conflits
Région des Cascades : Le canton de Karaborola célèbre la fête des nouvelles récoltes Difan-Gbar
Ramadan : La commission lune se réunira ce lundi 12 avril 2021
Jeûne musulman/Burkina : Ramadan market, une opportunité pour faire ses provisions à moindre coût
Agriculture : Un projet d’aménagement de la plaine de la Léraba pour améliorer la sécurité alimentaire dans les Cascades
Enfants en situation de rue : Une exposition-photo pour dire qu’une autre vie est possible
Lutte contre le cancer : Le Burkina Faso inaugure son premier centre de radiothérapie
Ouagadougou : La Police municipale rase une construction hors lotissement aux abords du canal Mogho Naaba
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés