Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve» Antoine De Saint-Exupéry

Burkina : Le roi de Tenkodogo annonce son implication personnelle dans le processus de la réconciliation nationale

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 23 février 2021 à 11h56min
Burkina : Le roi de Tenkodogo annonce son implication personnelle dans le processus de la réconciliation nationale

Le ministre d’État en charge de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale, Zéphirin Diabré, a effectué très tôt ce mardi 23 février 2021, un déplacement à Tenkodogo, chef-lieu de la Région du Centre-Est.

Accueilli par le Gouverneur de la Région, Antoine Ouedraogo, et le président du Conseil Régional, Moro Kéré, le ministre d’État a été reçu par sa Majesté Naba Guiguimpolé, Dima du Zoungratenga, Roi de Tenkodogo, entouré de l’ensemble des membres de la cour royale.

A sa sortie d’audience, le ministre d’État a indiqué à la presse qu’il a bénéficié d’une oreille attentive du Roi qui dit être un apôtre de la réconciliation.

Le Roi lui a prodigué des encouragements et des prières pour le succès de la mission. Enfin, le Roi a annoncé son implication personnelle dans le processus de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 février à 12:04, par L’animiste En réponse à : Burkina : Le roi de Tenkodogo annonce son implication personnelle dans le processus de la réconciliation nationale

    Le Roi y a tout intérêt car la royauté (la Cours Royale de Tenkodogo) notamment a aussi ses casseroles et à l’époque des faits, le régime de Blaise avait instrumentalisé la justice. Que devient de le dossier de meurtre (sur ordre du défunt Roi de Tenkodogo) qui date de plus d’une décennie ? C’est le règlement de tous ces dossiers pendant qui vont faire le lit d’une vraie réconciliation dans les cœurs et dans les familles. Désormais les chefs coutumiers doivent observer une certaine prudence et de la retenue sinon, on les trainera aussi devant la Justice et bonjour les "humiliations" !

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 12:24, par Ka En réponse à : Burkina : Le roi de Tenkodogo annonce son implication personnelle dans le processus de la réconciliation nationale

    Merci L’animiste : Je me préparais a détailler les méfaits de cette cours royale autrefois avec le régime du CDP. Mais tu m’as devancé, en prévenant les chefs coutumier de faire profil bas avec la manipulation des acteurs de la réconciliation. Car, ils veulent les utilisés comme des pyromanes d’hier qui se prétend aujourd’hui comme les pompiers.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 12:43, par SIDNABA En réponse à : Burkina : Le roi de Tenkodogo annonce son implication personnelle dans le processus de la réconciliation nationale

    Ou était ce roi quand le Capitaine Blaise Compaoré avec son Ex RSP tuait les Burkinabè et il n’y avait rien ? Aujourd’hui chacun se lève pour s’impliquer dans processus de réconciliation. C’est honteux de la part de ce roi. On ne peut donner aucun crédit à un tel chef coutumier.
    La justice d’abord, sinon pas de réconciliation dans ce pays.Point barre.

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 13:32, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Burkina : Le roi de Tenkodogo annonce son implication personnelle dans le processus de la réconciliation nationale

    Un pays dirigé par des morts peut-il avancer ? Que les nécrophages de bord se calment pour apaiser les cœurs afin que le pays aille de l’avant. Ressasser continuellement le passé ne rend service à personne car si on cherche bien dans le passé de tout un chacun, il y aurai matière à épiloguer.
    Que les insurrescrocs en faso dan fani laisse pour eux afin que le pays aille de l’avant.
    A bas tous les insurgés escrocs en faso dan fani pour que vive un BF de paix et de concorde !!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 14:37, par SPC En réponse à : Burkina : Le roi de Tenkodogo annonce son implication personnelle dans le processus de la réconciliation nationale

    Que se passe t-il ?
    Monsieur le Ministre d’ Etat DIABRE ne peut plus placer un mot depuis sa nomination ? Je peux comprendre la douleur, la colère, la frustration des uns et des autres. Mais à lire le forum, beaucoup crient indirectement à la vengeance avec les loups, à la conservation de la haine etc. C’est trop facile de dire que M.DIABRE va échouer. Et en même temps, il ne peut pas lever le petit doigt ni clignoter son oeil gauche sans une salve de critiques non constructives. "Echouer" est devenu une prière pour certains d’ entre nous. Et alors ? Qui n’ a jamais échoué. Que voulez-vous exactement ?
    Burkinabè, pour quoi es-tu devenu aussi intolérant ? Il ya 2 mois de cela j’ ai vu deux usagers de la route ( l’un en voiture et l’ autre en motocyclette) corps à corps entrain de règler leur differend de la circulation provoquant d’ autres accidents par le spectacle matinal honteux qu’ils offraient : des pères de famille qui se boxent dans la rue ! Un coeur endurci connaît peu la paix ...
    Puisse Dieu nous donner un coeur perméable à même de voir l’ interêt superieur du pays et entamer la marche commune. Personne n’ échappe à la véritable Justice ! Personne...

    Répondre à ce message

  • Le 23 février à 18:29, par Zambo zambo En réponse à : Burkina : Le roi de Tenkodogo annonce son implication personnelle dans le processus de la réconciliation nationale

    Bonjour les gars.

    Calmons nous un peu.
    Il est vrai qu’il y a eu deux problèmes graves à Tenkodogo sous le règne du Père du Roi actuel, mais depuis son accès au trône de Zoungrantenga, celui-ci essaye de poser les jalons de la réconciliation des parties qui étaient en conflit, de ramener le vivre ensemble entre tous les habitants du royaume.
    On peut donner du crédit à ce chef car depuis son arrivée il ne brutalise pas ses sujets et il est à l’écoute de tout le monde.
    Je ne suis pas en train de défendre la chefferie traditionnelle car effectivement elle n’est pas un instrument de la République.
    Par contre elle fait partie de certains éléments fondamentaux de notre société du moins sa composante où l’autorité du Chef est reconnue.
    L’Animiste, Ka et Sidnaba, Il ne faut donc pas jeter le Roi dans la poubelle cat on ne peut pas nier son poids moral et social. Il faut bien analyser et travailler à améliorer les choses car ceux qui les respectent ne sont pas moins intelligents que vous ou encore moins téméraires.

    Quand au Chasseur d’insurrescrocs, il ne faut pas oublier les Morts car les morts ne sont pas Morts comme dit la récitation.
    Heureusement, la Pensée de beaucoup de morts gouvernent le monde. En me limitant simplement à la pensée scientifique par exemple, je peux dire sans être méchant que la pensée de certains Morts de par son importance apparait des millier de fois plus importante que celle de petits esprits vivants qui ne s’appuient pas sur leur passé. Pour parler religion, je préfère ne pas commenter au risque d tomber dans le blasphème.
    Peut être que si les Vivants qui nous gouvernent écoutaient souvent la puissance de la voix de certains Morts, ils changeraient de comportement.
    Il est préférable d’être gouvernés par de grands esprits de gens morts que par ceux éclopé de certains Vivants qui sont causes de souffrances gratuites pour les autres .

    Répondre à ce message

    • Le 23 février à 22:47, par Le musulman En réponse à : Burkina : Le roi de Tenkodogo annonce son implication personnelle dans le processus de la réconciliation nationale

      Tant qu’il y aura des Donneurs de leçons comme vous, il.n y aura pas de réconciliation ! On vous rappelle que la chefferie coutumière est aussi coupable comme c’est le cas à Tenkodogo avec le dossier KERE que le régime de Blaise Compaoré avait escamoté en son temps et qu’il va falloir aussi régler. Nous disons que c’est tout ça qu’il faut faire pour aboutir à la réconciliation. Si vous vous croyez plus intelligents, imposez votre démarche et on verra ce que ça va donner. Quelle mégalomanie !

      Répondre à ce message

      • Le 24 février à 08:43, par Ka En réponse à : Burkina : Le roi de Tenkodogo annonce son implication personnelle dans le processus de la réconciliation nationale

        Merci le Musulman : Je pense connaître cet internaute qui ne sait pas ce qu’il dit. Je suis partisan de nos chefs coutumiers que je défends sur ce forum en disant que, ’’’la culture est la seule valeur pour identifier tout un peuple. Et ceux qui sont les porteurs de ses valeurs culturels sont nos chefs coutumiers, dont leurs continuités des coutumes de l’ancêtre au grand-père, allant au père en fils, restent une référence de notre jeune démocratie qui cherche son vrai chemin.’’’

        Mais il y a des chefs coutumiers pures, et des chefs coutumiers alimentaires de la nouvelle génération qui oublient de leurs rôles de rendre justice et de réconcilier ses sujets. Les chefs coutumiers qui oublient leur rôle en devenant des alimentaires de l’exécutif qui les manipulent à leur guise ne sont pas des chefs coutumiers.
        Autrefois avec le régime du CDP, on l’a constaté dans cette cour royale de Tenkodogo que j’ai une grande admiration pour son histoire. Malgré que certains internautes manquent de culture, que de défendre ce qu’il ne savent pas que ce qui est superficiel, comme ce chef dit coutumier qui s’enrôle dans une réconciliation instrumentalisée uniquement que pour faire revenir sur un tapis rouge une personne avec des poursuites judiciaires sur les fesses, ce chef coutumier devait réfléchir deux fois comme le Mooro Naaba qui se méfie en donnant à ces acteurs de la réconciliation que des bénédictions et non des promesses farfelus.

        La seule chose que je regrette, c’est que notre jeune génération de chef coutumier ont baissé les bras en cédant au chantage des politiciens aux petits pieds qui connaissaient leur faiblesse, ’’’’être un chef coutumier alimentaire :’’’’’ Une faiblesse dû à leur complicité aux dossiers des crimes impunis comme dans cette cour dont on peut en parler. En cédants aux acteurs de la réconciliation instrumentalisée, les chefs coutumiers deviennent des complices de l’impunité. Merci pour ton intervention constructive.

        Répondre à ce message

  • Le 23 février à 18:30, par Nabayouga En réponse à : Burkina : Le roi de Tenkodogo annonce son implication personnelle dans le processus de la réconciliation nationale

    Le roi peut s’impliquer en demandan5 a kouassi blaise compaoré de renoncer à sa nationalité de confort et d’echapatoire pour venir repondre des crimes commis durant son long et sanguinaire règne. Oui le roi peut aider kouassi blaise compaoré a dire ou le corps de Thomas Sankara. Ce nest qu’a xe prix que le roi peut etre encore utile. Pour le reste, la justice fera don travai. Toute autre tentative du roi sera perçue comme une diversion.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Du "thé vert de Chine" contenant des résidus de pesticides détecté sur le marché
Région du Centre-Nord : Le Maire de Pensa mis aux arrêts
Promotion immobilière au Burkina : Traité d’arnaqueur, le PDG d’Abdoul service international contre-attaque
Gestion immobilière : « La SOCOGIB fait face à des terroristes terriens », s’indigne un souscripteur
Inhumation de la députée Claudine OUEDRAOGO : De hautes personnalités mobilisées
Extrémisme violent : « Le phénomène de radicalisation n’est pas seulement religieux… », dépiste Dieudonné Ouédraogo, assistant de programme au CGD
Ouagadougou : Une demi-tonne de poulets de contre bande saisie par la police municipale
Concours directs 2021 : Les candidats invités à se créer des comptes
Journée mondiale de l’audition 2021 : Dépister, réhabiliter, communiquer
Religion : Alfred Di Ban Ki-Zerbo, l’esclave sauvé par la Vierge Marie
Violences basées sur le genre au Burkina : Le 80 00 12 87 pour dénoncer les cas
Organisation du Bac par le ministère de l’Enseignement supérieur : « On ne peut pas donner un diplôme à un élève qu’on n’a pas enseigné », estime André Eugène Ilboudo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés