Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka dans son émission " Archives d’Afrique"

Foncier au Burkina : Un mouvement syndical de l’éducation s’invite dans le débat

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 9 novembre 2020 à 22h55min
Foncier au Burkina : Un mouvement syndical de l’éducation s’invite dans le débat

Le Syndicat national des fonctionnaires de l’éducation du Burkina (SYNAFEB) et le Mouvement national des enseignants praticiens (MONEP) ont animé une conférence de presse, ce lundi 9 novembre 2020, sur la question du foncier au Burkina Faso. Ils constatent la démission du gouvernement dans la politique du logement.

Ce ne sont pas seulement les syndicats pour la promotion du droit au logement qui doivent militer pour la question du foncier. Les mouvements et syndicats d’autres domaines ont également leur mot à dire sur cette question, car « le mouvement syndical est transversal. Tout ce qui touche à la société, touche aux militants de ces structures ».

Le porte-parole du SYNAFEB, Koudougou Robert Kaboré

C’est le message que le Syndicat national des fonctionnaires de l’éducation du Burkina (SYNAFEB) et le Mouvement national des enseignants praticiens (MONEP) ont tenu à apporter, au cours d’une conférence de presse.
Selon le porte-parole du SYNAFEB, Koudougou Robert Kaboré, lorsqu’on parle de lotissement, il faut forcement qu’il y ait des travailleurs. A titre d’exemple, il a pris le cas du programme du gouvernement pour les 40.000 logements où les fonctionnaires également ont souscrit. Pour lui, c’est « un échec total ».

Quant au secrétaire général du MONEP, Mahamadi Zoungrana, il demande à être situé sur le programme des 40.000 logements. « La majorité des enseignants aujourd’hui est vieillissante. Ce sont des gens qui iront bientôt à la retraite sans aucun lopin de terre pour construire un toit », constate-t-il amèrement.
Les conférenciers du jour comptent s’appuyer sur l’Association des promoteurs immobiliers du Burkina (APIB), qui selon eux, a fait une proposition « patriotique » en demandant au gouvernement de leur accorder la possibilité de réduire les zones dites non loties dans un délai de trois ans, sans un centime en retour.

Le secrétaire général du MONEP, Mahamadi Zoungrana

« Constatant la démission du gouvernement dans la politique du logement, nous nous arrogerons le droit d’envisager une collaboration avec cette structure en vue de permettre aux travailleurs de disposer des logements à prix préférentiels sur toute l’étendue du territoire national dans le respect des textes en vigueur et des droits des populations en matière du foncier », a fait savoir Koudougou Robert Kaboré.
Convaincus par cette politique, Koudougou Robert Kaboré et ses camarades invitent l’APIB à maximiser leur communication afin de rassurer les habitants des zones non loties.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Eglise évangélique Baptiste de Bobo-Dioulasso : Le torchon brûle entre des fidèles et leur pasteur
Lutte contre la fraude fiscale : Des présumés auteurs de fraude portant sur plus de 16 milliards de francs CFA mis aux arrêts
Ramadan 2021 : L’Aid el fitr sera célébrée au Burkina Faso le jeudi 13 mai 2021
Sécurité routière : Des conducteurs de tricycles et de quadricycles formés pour l’obtention de permis de conduire
Gaoua : L’Agence nationale de biosécurité sensibilise les étudiants sur la biotechnologie
Santé animale : Les vétérinaires se penchent sur la réglementation du secteur
Colonel-major Pierre Tiendrébéogo, premier DG de l’ONI : « Les exigences de la technique ne sont pas toujours en synergie avec les contraintes financières »
Ministère en charge de la Femme : Les organisations syndicales dénoncent au Premier ministre la « dégradation du climat social »
Éducation : Le personnel du Lycée Philippe Zinda Kaboré manifeste ce 10 mai 2021
Religions : Le chrétien face aux sectes et aux sociétés ésotériques
UEMOA : Le président de la commission et ses sept commissaires prennent fonction
Burkina Faso : Des associations formées sur la promotion du don de sang
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés