Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Insistons sur le développement de l’amour, la gentillesse, la compréhension, la paix. Le reste nous sera offert.» Mère Teresa, Religieuse (1910 - 1997)

Dori : FDS et communautés locales échangent pour harmoniser leur collaboration

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 30 octobre 2020 à 14h00min
Dori : FDS et communautés locales échangent pour harmoniser leur collaboration

L’Union Fraternelle des Croyant UFC-Dori a organisé le 27 octobre à Dori un atelier de partage entre les forces de défense et de sécurité (FDS) et les membres des cellules locales dans le cadre du processus « see something say something. » La rencontre a regroupé 34 membres des cellules locales pour la paix issus de 34 villages ainsi que les comités d’action communautaires et les FDS.

Le Burkina Faso est depuis 2015 confronté à une insécurité de plus en plus croissante. Cette situation sans précèdent, plonge le pays dans une psychose grandissante. Les différentes attaques armées perceptibles dans plusieurs localités du pays ont fait des centaines de morts et environ 1.034.609 personnes déplacées internes selon le CONASUR. L’on constate également la fermeture de certaines écoles et services sociaux. Cela a contribué à fragiliser les économies locales et à ralentir le fonctionnement de certaines structures étatiques dans plusieurs localités dans le sahel.

Ainsi, pour pallier ce phénomène d’insécurité, l’Etat ainsi que ses partenaires ont opté pour un renforcement des forces militaires mais aussi pour l’implication des communautés dans ce processus. Parmi ces partenaires l’UFC DORI multiplie des initiatives pour pallier cette insécurité. Des comités locaux de paix et les comités d’action communautaire sont mis en place à travers la région du sahel. Ce présent atelier de Dori selon l’UFC DORI qui regroupe ces comités locaux de paix sert de cadre pour faire l’état des lieux afin de partager les différentes expériences et harmoniser leur coopération pour avoir un regard futur. Et c’est dans l’optique du projet « Acting Together for Peaceful Coexistence in Sahel » que la rencontre est organisée. Le projet est financé par le gouvernement américain dont l’objectif global est d’améliorer la cohésion et la participation de la communauté au maintien de la sécurité et de la sureté de 12 districts.

Les comités locaux de paix présents à la rencontre

La rencontre se veut également un cadre d’échange entre les acteurs de sécurité afin de relever le défi de la sécurité au niveau local. Pour ce faire les participants ont eu droit à une communication sur le thème « état des lieux de la participation communautaire à la sécurité ; défis et perspectives » cette communication a été donnée par le commissaire de police Moumouni Ouattara. Pour amener les participants à mieux cerner le thème, des travaux de groupe ont été organisés et portait sur « comment renforcer la synergie d’action pour une sécurité mieux renforcée ? » Au terme de la rencontre le coordonnateur de l’UFC Dori François Paul Ramdé a indiqué que les enseignements tirés des communications étaient parfaits. De son avis les acteurs locaux de paix installés dans les différents villages ont d’une manière ou d’une autre contribué à des appels constructifs allant dans la collaboration population FDS dans la lutte contre le terrorisme.

Pour lui, les numéros verts ont été utilisés d’une manière utile ces derniers temps par rapport aux passé ou les gens appelaient les forces de sécurités pour des fausses alertes. A l’en croire les acteurs locaux de paix que sont les comités locaux de paix et les comités d’action communautaire ont prévu une synergie d’action pour mieux accentuer la collaboration fds/population. Notamment la sensibilisation au profit des femmes et des jeunes. Comment mener cette sensibilisation pour que chacun à son niveau comprenne qu’il est un maillon important dans la lutte contre l’insécurité.

Daoula Bagnon
Correspondant Dori
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Perturbations de cours à Ouagadougou : Le Gouvernement "fera tout" pour traduire les auteurs en justice
Santé publique : Quelles priorités pour le quinquennat 2021-2025 au Burkina Faso ?
Phénomène des taxis à gaz : L’Etat ruse-t-il avec un danger ou est-il pris dans un piège ?
Protection sociale sensible aux enfants : L’ONG Save the Children rend visite aux bénéficiaires du projet PEPSSE dans le Mouhoun
Burkina : L’Institut des Sciences des Sociétés tient ses quatrièmes journées scientifiques
Sécurité sociale : La CNSS échange avec ses partenaires sociaux à Nouna afin d’améliorer le service rendu
11 décembre 2020 à Banfora : Le ministre Siméon Sawadogo inaugure des infrastructures nouvelles
11 décembre 2020 à Banfora : « Tout est fin prêt pour la célébration », rassure le ministre Siméon Sawadogo
Froid et climatisation : Rendre professionnels les techniciens du domaine à travers la Validation des acquis de l’expérience
Filière miel au Burkina : Les acteurs de transformation outillés sur les caractéristiques physico-chimiques des produits mielleux
PMU’B : Cinq parieurs remportent 326 746 000 F CFA
Journée mondiale du SIDA : Plus de 300 personnes dépistées en une journée au CHU Yalgado Ouédraogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés