LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

Baccalauréat 2020 : Le ministre de l’Enseignement supérieur donne le top de départ à Banfora

Publié le lundi 3 août 2020 à 23h25min

PARTAGER :                          
Baccalauréat 2020 : Le ministre de l’Enseignement supérieur donne le top de départ à Banfora

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Pr Alkassoum Maïga, a procédé au lancement de la session de 2020 du baccalauréat, le lundi 3 août 2020 au Lycée provincial Lompolo-Koné de Banfora, dans la région des Cascades. Cette année, 125 805 candidats sur le plan national partent à l’assaut du premier diplôme universitaire. Les candidats composent dans 77 villes et localités.

Pour le lancement des épreuves du baccalauréat 2020, c’est le Lycée provincial Lompolo-Koné de Banfora qui a accueilli le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Pr Alkassoum Maïga, ce lundi 3 août 2020. Avec sa délégation, le ministre a fait le tour de quelques salles de composition pour encourager les candidats avant de donner le top de départ. L’enveloppe fermée contenant la première épreuve (le Français) a été vérifiée par des élèves, le ministre puis un président de jury avant d’être ouverte.

Cette année, 125 805 candidats sur le plan national partent à l’assaut du premier diplôme universitaire, soit une augmentation de 15 296 candidats par rapport à la session de 2019. Les candidats composent dans 77 villes et localités. Il y a au total 257 centres avec 471 jurys d’examen.

Des candidats en salle de composition

Après le lancement officiel, Pr Alkassoum Maïga a déclaré qu’il s’agit d’un moment très important, parce que l’année scolaire a été émaillée par diverses perturbations : mouvements d’humeur, Covid-19, etc. Il a donc félicité et remercié tous les acteurs dont les enseignants.

Cette année, à cause de la pandémie du Covid-19, les épreuves du baccalauréat ne se tiennent pas à la même date dans les Etats membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Du côté des candidats, c’est déjà un soulagement que l’examen puisse se dérouler cette année. C’est du moins ce que nous a confié Aicha Ouattara, une candidate.

Aicha Ouattara, une candidate au Bac 2020

Korotimi Sanou/Traoré, vice-présidente de l’Union nationale des associations des parents d’élèves et d’étudiants du secondaire et du supérieur du Burkina Faso, s’est aussi réjouie de la tenue du Bac 2020. « Nous avons, dit-elle, joué notre partition en demandant aux élèves de se dire qu’il y aura le Bac cette année et de ne pas perdre courage. Nous ne pouvons que remercier et féliciter tous ceux qui ont œuvré à sa tenue ».

Korotimi Sanou/Traoré, vice-présidente de l’Union nationale des associations des parents d’élèves et d’étudiants du secondaire et du supérieur du Burkina Faso

Les résultats du premier tour sont attendus le jeudi 13 août. Les épreuves du second tour seront administrées les 17 et 18 août, et les résultats seront proclamés le 20 août.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Haoua Touré
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 3 août 2020 à 15:36, par Sapience En réponse à : Baccalauréat 2020 : Le ministre de l’Enseignement supérieur donne le top de départ à Banfora

    Qui des deux ministres lancé officiellement les épreuves du Bac ? Quelle cacophonie ? Le bac est un examen qui marque la fin du secondaire et vous appelez le diplôme, premier diplôme universitaire. Que Dire du système LMD : LICENCE, MASTER DOCTORAT. QUEL GOUVERNANCE, !

  • Le 3 août 2020 à 16:06, par triste En réponse à : Baccalauréat 2020 : Le ministre de l’Enseignement supérieur donne le top de départ à Banfora

    Pourquoi nos ministres, pour un oui ou pour un non, ont-ils besoins de se pavaner sur le terrain ? Un simple enregistrement audio et vidéo aurait suffit à être diffusé la veille pour encourager tous les acteurs : élèves, surveillants, enseignants, etc. pour la session 2020. Dans un pays pauvre comme le notre, on se doit d’être économe et ne pas gaspiller nos maigres ressources avec une délégation. Enfin, un ministre peut intimider un élève émotif par sa présence dans sa classe juste avant de composer ! Cela devrait être comme pour les sportifs qui sont concentrer avec les épreuves et ne sont jamais déranger quelques instants avant une épreuve. Mais, hélas, ici, c’est le m’as-tu vue !

    • Le 4 août 2020 à 06:25, par Timbila En réponse à : Baccalauréat 2020 : Le ministre de l’Enseignement supérieur donne le top de départ à Banfora

      En vous devriez savoir que c’est une autre façon de contourner la loi sur les pré-campagnes déguisées. Vous l’auriez constater vous même que depuis 2019 à aujourd’hui, même les lancements des travaux d’ouvertures ou de simples reprofilages de pistes rurales ont été lancés par le président RMCK alors la nature de ces travaux ne nécessite pas le déplacement d’un gouverneur de Région. C’est donc une manière de se rattraper avant les campagnes. Ça évitera que les braves populations les accusent d’attendre les campagnes pour venir dans leurs regions ou provinces. Bref, à partir de la date d’effet de la décision, les maracanas, les jeux de marelles, les inaugurations de maquis, les fêtes coutumières, les messes de requises, les doua, les moissons, les travaux de réhabilitation de ponts de fortunes dans les zones oubliées du Burkina, les travaux de construction de .... connaîtront les présences de nos politiciens de tout bords. Disons que c’est la pandémie qui a porté un coup dur sur ces cérémonies. Ces actions montrent que nos populations n’ont aucune considération pour la population. Une sagesse populaire ne conseille-t-il pas de chercher une personne avant qu’ on ait besoin de lui ? Au Burkina nous avons que des politiciens sans vergogne, qui ne pensent qu’à leur famille après les résultats. Pire si vous rappelez Les promesses de campagnes, on vous traite d’aigris ou d’ennemis.

  • Le 4 août 2020 à 00:22, par Kouda En réponse à : Baccalauréat 2020 : Le ministre de l’Enseignement supérieur donne le top de départ à Banfora

    Pour magnifier le travail infatigable et inestimable des enseignants des collèges et des lycées, je pense qu’il est plus gratifiant et plus reconnaissant de choisir des enseignants du secondaire modèles qui lanceront les examens du secondaire.
    Pour le primaire, par exemple, l’enseignant qui a fait 100% plusieurs fois au CEP peut être choisi pour lancer les examens du CEP. ça sera une façon pour la Nation de reconnaitre le mérite et le sacrifice de ces enseignants hors pairs.

  • Le 4 août 2020 à 19:19, par HUG En réponse à : Baccalauréat 2020 : Le ministre de l’Enseignement supérieur donne le top de départ à Banfora

    Voyez vous le plus rien ne sera comme avant est un leurre. Un ministre fait un déplacement à plus de 400km pour aller donner le top départ d’un examen au frais du contribuable. Est ce que cela est normal ? Quelle est l’importance d’un tel acte ? le DIrecteur régional ne pouvait il pas faire le top depart qui d’ailleurs est sans importance

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Marché de Larlé : Il faut libérer l’emprise de la route