Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Insistons sur le développement de l’amour, la gentillesse, la compréhension, la paix. Le reste nous sera offert.» Mère Teresa, Religieuse (1910 - 1997)

Développement des infrastructures numériques : Le programme budgétaire est à 47% au 30 juin 2020

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • jeudi 30 juillet 2020 à 21h45min
Développement des infrastructures numériques : Le programme budgétaire est à 47% au 30 juin 2020

Le Comité de revue du programme budgétaire « Développement des infrastructures de communications électroniques » a organisé sa première session 2020, le mercredi 29 juillet 2020 à Ouagadougou. Cette session vise à faire une évaluation de la mise en œuvre au premier semestre 2020, du programme budgétaire « Développement des infrastructures de communications électroniques ». La session a été présidée par Kisito Traoré, président du comité de revue.

Créée le 2 avril 2020 par arrêté ministériel, le comité de revue du programme budgétaire « Développement des infrastructures de communications électroniques » est à sa première session au mercredi 29 juillet 2020. Le programme développement des infrastructures de communications électroniques a été subdivisé en cinq projets, selon le Secrétaire général du MDENP, Kisito Traoré, par ailleurs président du comité de revue du programme budgétaire.

Dispositions à la cérémonie d’ouverture

Il s’agit du projet Backbone national des télécommunications (PBNT), le Programme de renforcement des infrastructures de communication en Afrique de l’ouest - projet du Burkina Faso (PRICAO-BF), le projet de mise en place d’une infrastructure Cloud au profit de l’administration, des entreprises et des citoyens (G-Cloud), le projet de renforcement et d’extension du réseau informatique national de l’administration (RESINA) et le Projet d’appui au développement des technologies de l’information et de la communication au Burkina Faso (PADTIC).

C’est la mise en œuvre, au premier semestre 2020, de l’ensemble de ces projets du Programme budgétaire « Développement des infrastructures de communications électroniques » que la session du comité de revue du programme budgétaire passe au peigne fin.

Les participants

Des réalisations plus ou moins satisfaisantes

Selon Kisito Traoré, au 30 juin 2020, la mise en œuvre de ces cinq projets affichent des performances plus ou moins satisfaisantes. Le projet Backbone National, enregistre des taux d’exécution physique et financière respectivement de 54,84% et de 77,53% ; le projet G-Cloud a enregistré un taux d’exécution physique de 72,13% et un taux d’exécution financière de 89,06% ; Le PRICAO-BF un taux d’exécution physique de 40,77% contre 10,83% de taux d’exécution financière ; le projet RESINA enregistre des taux d’exécution physique et financière respectivement de 27,60% et de 7,73% et enfin le PADTIC un taux d’exécution physique de 40,83% et un taux d’exécution financière de 26,02%.
Dans l’ensemble c’est autour de 47% de taux d’exécution physique et de 42% d’exécution financière que le programme a connu au premier semestre de l’année 2020, selon le Secrétaire général du ministère.

Kisito Traoré, SG du ministère en charge de l’économie numérique et président du comité de revue

Un taux en dessous de la moyenne qui s’explique par la situation sécuritaire que traverse le pays mais aussi par la survenue de la pandémie du covid-19. Pour ce qui est du projet RESINA, le SG explique le faible taux d’exécution et la différence considérable entre le taux d’exécution physique et celui financier, par l’absence de partenaires financiers autre que l’Etat lui-même. C’est uniquement le budget de l’Etat qui finance ce projet alors que ce dernier est tributaire parfois de régulations particulièrement en cette période de crises.

Selon Saïdou Yanogo, responsable du Programme budgétaire développement des infrastructures de communications électroniques, les enlèvements sur le terrain ont occasionné la prise de décisions qui ont conduit au ralentissement des activités. Mais malgré ce contexte difficile, les choses ont avancé, relève-il, parce que des mesures ont été prises pour sécuriser les équipes sur le terrain. Ce qui a permis de poursuivre avec certains travaux, poursuit-il.

Saïdou Yanogo, responsable du programme budgétaire Développement des infrastructures de communications électroniques

Le développement des infrastructures numériques constitue la base
Les infrastructures continuent le socle de l’économie numérique car sans elle, le service attendu par le citoyen ne pourra être satisfaisant. C’est pourquoi au sein du ministère, un budget a été mis en place pour permettre le renforcement de ces infrastructures, déclare Kisito Traoré.

Pose de famille

En rappel, courant 2019 le Ministère du développement de l’économie numérique et des postes a opéré une réorganisation de son cadre budgétaire, consacrée dans la Loi de finances 2020. Cette réforme a conduit à la suppression du programme budgétaire « Télécom/TIC » et à la répartition des projets qu’il comportait dans deux nouveaux programmes budgétaires respectivement dénommés « Développement d’infrastructures de communications électroniques » d’une part, et « Ecosystème et transformation numériques » d’autre part. Le développement des infrastructures, de nouveaux projets, la transformation numérique, l’adaptation du cadre des budgets et programmes, à l’environnement des TIC, sont entre autres les défis pour le ministère, selon son secrétaire général.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Cour des comptes : Des conseillers et vérificateurs à l’école du jugement des comptes de gestion
Bobo-Dioulasso : Les actionnaires minoritaires outillés sur leurs droits dans les partenariats en entreprise
Sociétés commerciales : L’Agence burkinabè des investissements instruit les actionnaires minoritaires sur leurs droits
Corruption dans l’administration des douanes au Burkina : Un programme anti-corruption mis en place pour inverser la tendance
Transformation du coton burkinabè : Désormais des T-shirts made in Burkina
Investir au Burkina : La protection des actionnaires minoritaires préoccupe l’Agence burkinabè des investissements
Projets et programmes communautaires : Le Burkina Faso dans le viseur des experts nationaux et de l’UEMOA
Production de miel au Burkina : Les acteurs disposent désormais d’un référentiel technico-économique
Journée africaine de la statistique : Déclaration de Lassané Kaboré, ministre de l’Economie et des Finances
Filières économiques porteuses : La bonne moisson du Réseau des producteurs de beurre de karité
Élections 2020 au Burkina : Une mission conjointe de la CEDEAO et de l’Union africaine salue le dispositif mis en place
20e Concours d’agrégation en médecine : Le Dr Aimé Sosthène Ouédraogo sacré meilleur lauréat
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés