Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas le cri mais le vol d’un canard sauvage qui dirige le troupeau pour voler et suivre.» Proverbe chinois

Solidarité : Le gouvernement du Burkina Faso reçoit 954 tonnes de riz de la part de la CEDEAO

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • lundi 27 juillet 2020 à 23h30min
Solidarité : Le gouvernement du Burkina Faso reçoit 954 tonnes de riz de la part de la CEDEAO

La CEDEAO a témoigné de la solidarité aux ménages les plus vulnérables. Ce lundi 27 juillet 2020, le représentant pays de la commission de la CEDEAO, Tiène Coulibaly, a remis au ministre de l’intégration africaine et de burkinabè de l’extérieur, Paul Robert Tiendrébéogo, des céréales et ce, en présence du ministre de l’agriculture et du représentant du ministère de la solidarité.

Aider les ménages les plus vulnérables à faire face aux multiples crises tout en préservant leurs moyens d’existence. C’est ce qui a motivé la CEDEAO a apporté son soutien à cette couche de la population burkinabè. Ce sont des dons de vivres d’une quantité totale de 954 tonnes de riz qui a été offert par la bienfaitrice. « La cérémonie qui nous réunis cet après-midi a été une occasion pour nous en tant que gouvernement du Burkina Faso de recevoir un don de plus de 900 tonnes de céréales de la part de la CEDEAO qui par ce geste a voulu traduire sa solidarité à l’égard du peuple burkinabè notamment à l’égard des populations les plus vulnérables. Outre son action personnelle, la CEDEAO a été appuyé en partie par l’Union européenne qui nous a également accompagnés à travers cette organisation sous-régionale », a signifié le ministre de l’intégration africaine et des burkinabè de l’extérieur.

Le ministre de l’intégration africaine et des burkinabè de l’extérieur a loué le geste de la CEDEAO

Ainsi, le don est constitué de 284 tonnes de riz financé par le Fonds des urgences humanitaires de la commission de la CEDEAO et 670 tonnes de riz financé par les ressources du projet d’appui au stockage de sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest pour les secours soutenu financièrement par l’Union européenne (UE) à hauteur de 56 millions d’euros. Cet acte n’a pas laissé le ministre Paul Robert Tiendrébéogo indifférent : « Je voudrais au nom du Président du Faso, du gouvernement, de mon collègue de l’agriculture, remercier sincèrement cette organisation sous-régionale qui encore une fois montre que nous n’avons pas eu tort de décider d’aller vers la CEDEAO des peuples ».

Le don en vivres

Rappelant au passage que la CEDEAO commémore cette année son 45e anniversaire sous le thème de la solidarité à l’égard des peuples, il a associé ses remerciements à l’UE qui a travers cet acte de soutien à la CEDEAO vient réaffirmer son engagement à soutenir le peuple du Burkina Faso.

Tendre vers une CEDEAO des peuples par opposition à la CEDEAO des Etats qui existe depuis 1975, tel est l’ambition des chefs d’Etats et de gouvernements des pays membres de la CEDEAO. « Lorsque le Covid-19 a créé toutes les difficultés que l’on sait, y compris sur le plan alimentaire, c’est tout à fait normal que la CEDEAO fasse ce qu’elle peut. Le geste que nous venons de faire aujourd’hui, la même chose a lieu aussi au Mali, Niger et Nigéria pour appuyer les populations rendues vulnérables sur le plan alimentaire par le Covid-19 », a laissé entendre le représentant résident de la commission de la CEDEAO, Tiène Coulibaly.

Tiène Coulibaly réitère l’engagement de la CEDEAO à accompagner le gouvernement

Il a par ailleurs abordé quelques actions menées par cette organisation dans le cadre de la riposte contre le Covid-19. Selon lui, il y a quelques jours, le ministre de la femme et lui, ont remis des chèques à des jeunes filles et femmes afin de les aider à être indépendante. Outre cela, poursuit-il, la CEDEAO a mis à la disposition des services des équipements informatiques.

Le partenariat entre le Burkina Faso et l’UE est empreint de solidarité. « Face aux différentes crises alimentaires qui ont affecté la région Afrique de l’ouest et sahel, y compris le Burkina Faso, l’UE a en concertation avec la CEDEAO, fait intervenir les stocks régional de sécurité alimentaire à travers le projet de la CEDEAO financé par l’union européenne à hauteur de 56 millions d’euros. C’est dans le cadre de cette coopération que l’UE a donné son accord pour que 2,2 millions d’euros qui étaient au titre des imprévus de ce programme soit mobilisé soit plus de 1 milliards de F CFA pour venir en aide aux pays affectés par ces crises notamment le Nigéria, le Niger dont la remise officiel des céréales s’est effectuée aujourd’hui, le Burkina Faso, le Mali », a, pour sa part, indiqué le chargé de programme sécurité alimentaire Afrique de l’Ouest, Amadou Hebie. Avant de traduire ses remerciements à la CEDEAO qui s’est attelée en coopération avec le gouvernent burkinabè à mobiliser les vivres au bénéfice des ménages vulnérables notamment aux personnes déplacées interne qui souffrent de plusieurs conséquences dont la crise alimentaire.

L’Union européenne vient en appui aux pays affectés par les crises

Pour rappel, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, les chefs d’Etats et de gouvernements membres de la CEDEAO ont adopté un plan d’action à Abuja le 21 décembre 2019. Ce plan d’action pour la première année a un cout de plus de deux milliards de dollars. La contribution des Etats africains s’élève à 1 milliard de dollars.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefas.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire-Burkina : Les experts ouvrent les travaux du neuvième Traité d’amitié et de coopération
Jean Luc Mélenchon au Burkina : Roch prend parti pour la France insoumise
Mélenchon à l’université Joseph Ki-Zerbo : « À travers son discours, on voit que c’est un vrai sankariste »
Jean-Luc Mélenchon : « Vos aînés se sont battus pour l’indépendance, certains en sont morts, leur mort n’est pas une parodie, leur lutte était réelle »
Coopération internationale : « C’est une erreur totale de se tourner le dos », convainc Jean-Luc Mélenchon
Force Barkhane : Le général Marc Conruyt dit au revoir au président du Faso
Paris veut-il faire du G5 Sahel le bouclier anti-terrorisme au seul bénéfice de la Côte d’Ivoire ?
Jean-Luc Mélenchon au Burkina : « Il existe aussi une France fraternelle, qui n’est pas impérialiste… »
Lutte contre le terrorisme : « La France devrait revoir sa politique d’intervention militaire dans les différents pays », selon Jean Luc Mélenchon
Coup d’Etat manqué en Turquie en 2016 : Des hommages rendus aux martyrs à Ouagadougou
Reconstitution des ressources de l’Association internationale de Développement : Ouverture du sommet des chefs d’Etat
L’Italie et le Sahel : « L’Afrique et la Méditerranée sont au centre de notre politique extérieure », souligne M. Luigi Di Maio, Ministre Italien des Affaires Etrangères
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés