Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Conseil des ministres : Vers le relèvement des pensions de 750 agents des collectivités territoriales

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • LEFASO.NET • mercredi 24 juin 2020 à 22h05min
Conseil des ministres : Vers le relèvement des pensions de 750 agents des collectivités territoriales

Un rapport et deux décrets ont été adoptés en conseil des ministres, ce mercredi 24 juin 2020. Le rapport porte sur le relèvement des pensions des agents des collectivités territoriales et à leurs ayants-droit. Quant aux deux décrets, l’un porte sur les conditions et modalités de réparation des préjudices subis par les personnes victimes enregistrées auprès du Haut-conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN), et l’autre concerne l’élaboration et l’exécution des contrats-plans conclus entre l’Etat et les sociétés d’Etat.

Attendu à 15h, puis à 15h30, c’est finalement à 16h et quart que le ministre de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou, est arrivé au Service d’information du gouvernement, après avoir quitté le conseil des ministres, en cours. Dans sa communication, le porte-parole du gouvernement a indiqué qu’un rapport et deux décrets ont été adoptés.

Le bout du tunnel

Au titre du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, un rapport relatif au relèvement des pensions des agents des collectivités territoriales et à leurs ayants-droit a été adopté. Selon le porte-parole du gouvernement, l’amélioration des conditions de vie des pensionnés avait été abordé par l’Association des travailleurs retraités des collectivités territoriales, le 17 octobre 2016, avec le Premier ministre d’alors, Paul Kaba Thiéba.

« Suite à cette rencontre, un groupe de travail a été mis en place et a fait des propositions qui ont été acceptées par le conseil des ministres en vue de soulager les 750 agents des collectivités territoriales concernés », a déclaré Remis Fulgance Dandjinou, qui a rappelé qu’en plus de cette solution immédiate, la question sera reversée dans le cadre de la discussion sur les retraites menée au niveau du ministère des Finances et du ministère de la Fonction publique.

Des prétentions de 55 milliards de francs CFA

Le conseil des ministres a également adopté, au titre du ministère de l’Economie et des Finances, un décret portant sur les conditions et modalités de réparation des préjudices subis par les personnes victimes enregistrées auprès du Haut-conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN). « Le montant des prétentions brutes (je ne dis pas que c’est ce que l’Etat va payer) formulées par les réclamants est de l’ordre de 55 milliards de francs. Ce décret va permettre d’appliquer à chacune des personnes qui réclament, en fonction de la nature du préjudice subit, les coûts et modalités qui permettront à l’Etat de dédommager mais également d’avoir une situation raisonnable et soutenable au niveau des finances publiques », a déclaré le porte-parole du gouvernement.

Les personnes exclues du champ d’application de la loi

Selon Remis Fulgance Dandjinou, le décret exclut un certain nombre de personnes : « Il s’agit des personnes ayant déjà reçu réparation auprès du HCRUN, des requérants dont les dossiers ont été favorablement traités par le Fonds d’indemnisation des personnes victimes des violences politiques, des requérants dont les dossiers ont été traités et indemnisés par la Commission d’indemnisation des victimes des mutineries de 2011, des victimes ayant bénéficié de décisions judiciaires condamnant l’Etat et des victimes de fait non-compris par le champ de la loi portant création, attribution, composition et fonctionnement du HCRUN ».

Pour une gestion axée sur les résultats

Le dernier décret adopté concerne un référentiel d’élaboration et d’exécution des contrats-plans conclus entre l’Etat et les sociétés d’Etat. A en croire Remis Fulgance Dandjinou, ce décret vise à corriger un certain nombre d’insuffisances dans la mise en œuvre des contrats-plans, relevées lors des différentes assemblées générales, notamment celle de 2017. Ces insuffisances concernent entre autres l’incohérence entre la programmation financière des contrats-plans et celle de l’Etat central. « L’adoption de ce décret devrait permettre d’avoir une forme encore contraignante dans la recherche d’une gestion axée sur les résultats », a laissé entendre le porte-parole du gouvernement.

Dépistage obligatoire à l’ouverture des frontières

Sur la question du Covid-19 et de la prochaine réouverture des frontières, Remis Fulgance Dandjinou a indiqué que la vigilance doit continuer, même si le Burkina Faso enregistre moins de cas positifs par rapport à ses voisins. « Si nous ne renforçons pas la surveillance, nous risquons d’avoir des surprises désagréables », a-t-il indiqué, avant de clarifier que les tests de dépistage seront obligatoires à l’ouverture des frontières, qui devra se faire de commun accord avec les pays de la CEDEAO.

Répondant aux questions sur la polémique qu’a suscité la photo du président du Faso sur l’une des ambulances lors de cérémonie de remise de 185 ambulances aux communes, le 23 juin dernier, le ministre de la Communication a laissé entendre que l’essentiel, c’est la possibilité d’améliorer les évacuations au niveau des centres de santé et de rapprocher les malades des centres de santé pour de meilleurs soins. « Les ambulances sont là. A quoi elles servent ? C’est le plus important à mon humble avis », a déclaré Remis Fulgance Dandjinou.

Herman Frédéric Bassolé

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 juin à 18:24, par Zoywendé tapsoba En réponse à : Victimes enregistrées au HCRUN : Un décret adopté pour les conditions et modalités de réparation

    Avec cette sommes espérons qu’on pensera aux ayants droits des Forces de Défense et de Sécurité tombés dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. C’est le cas d’un jeune de 25 ans père d’une fille née après sa mort intervenue en 2018. Rien absolument rien n’a été reversé à sa famille. Des documents ont été produits et envoyés à qui de droit depuis 2019 et depuis lors rien du tout.

    Répondre à ce message

    • Le 25 juin à 11:35, par WES En réponse à : Victimes enregistrées au HCRUN : Un décret adopté pour les conditions et modalités de réparation

      Si c’est vrai, C’est qu’il y a problème. Des choses pareilles doivent être vite régler et sans tralala bureaucratique. S’il y a des gens dans la chaine du dossier qui cherche à bouffer avant de le traiter, in faut les déceler et les licencier. Il faut qu’on en arrive là, car le citoyen lamda souffre à cause de ces inhumains de sangsue, qui ne veulent faire leur boulot que lorsqu’on fasse un geste. Il faut que RENLAC er Ibriga voient ça aussi. Ça tue des gens à petit feu.

      Si cette affaire des ayants droits des Forces de Défense est plutôt bloquée au niveau du gouvernement, alors3, c’est un problème qui incombe au régime ; er son dort est déjà scellé. Il est vomi à tout jamais.

      Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 13:17, par YAWOTO En réponse à : Conseil des ministres : Vers le relèvement des pensions de 750 agents des collectivités territoriales

    Dans le compte rendu du conseil, rendu par Netafrique.net il est fait cas de l’attribution de marchés pour la fourniture de riz pour les déplacés :

    Le Conseil a marqué son accord pour la conclusion des contrats avec les entreprises suivantes :

    Lot 1 : WEND BENEDO TRADING AND SERVICES (WBTS SARL), pour l’acquisition de 970 tonnes de riz en sacs de 50 kg, pour un montant de cinq cent vingt-trois millions huit cent mille (523 800 000) F CFA HTVA, avec un délai d’exécution maximum de quarante-cinq (45) jours ; SOIT 27000 FCFA LE SAC DE RIZ !!!

    Lot 2 : GENERAL TRADING SARL, pour l’acquisition de 973,5 tonnes de riz en sacs de 50 kg, pour un montant de cinq cent vingt-cinq millions six cent quatre-vingt-dix mille (525 690 000) F CFA HTVA, avec un délai d’exécution maximum de quarante-cinq (45) jours ; SOIT 27000 FCFA LE SAC DE RIZ !!!!

    Lot 3 : ETABLISSEMENTS KABORE DJIBRIL (EKD), pour l’acquisition de 800 tonnes de riz en sacs de 50 kg, pour un montant de quatre cent trente-deux millions (432 000 000) de F CFA HTVA, avec un délai d’exécution maximum de quarante-cinq (45) jours. SOIT 27000 FCFA LE SAC DE RIZ !!!

    Je me demande c’est quel genre de riz qui s’achète à 27.000 FCFA le sac de 50 kg en HTVA ? ou quelles sont les raisons qui peuvent justifier un tel prix.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 13:57, par Cheikh En réponse à : Conseil des ministres : Vers le relèvement des pensions de 750 agents des collectivités territoriales

    Décisions louables que celles du relèvement des pensions des agents des collectivités territoriales, et celle relative aux indemnisations. Cependant, il aurait été souhaitable, que toutes les pensions soient revues ensemble en une seule fois, car il y’a très longtemps que les retraités scrutent l’horizon.
    Pour ce qui concerne les indemnisations, on a beaucoup traîné le pas, car plus on retarde, plus des justiciables meurent chaque jour d’infortune, et cela, depuis près de plus d’une vingtaine d’années pour certains.

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 14:38, par Nekre En réponse à : Conseil des ministres : Vers le relèvement des pensions de 750 agents des collectivités territoriales

    Vraiment, pour emboiter le pas a WES, tant que notre societé n’arrivera pas au point ou nous sommes capables de deceler et sanctionner les sangsues, pas de developpement possible. Même si Dieu nous donne les reserves de petrole de l’Arabie Saoudite, rien n’y fera. Regardez un peu un pays comme la RD Congo : on y trouve tout le tableau de Mendeliev, les lacs, les fleuves, la forêt, les merveilles touristiques....Mais regardez a quel niveau se trouve ce pays.
    Le Burkina Faso n’est pas un pays pauvre, je refuse. Il faut seulement mettre fin au mouta mouta et trancher dans le vif, donner le bon exemple au sommet et tout ira pour nous. Imaginer aujourdhui que tu veuilles poursuivre soi même un dossier de permis de conduire, PUH, APFR...Parcours de combatant, parce que les goulots d’etranglemnts sont créés exprès pour te derouter malgré toi vers un intermediaire qui te demandera quelque chose. Tout le monde est au courant, mais fais semblant de ne pas voir. C’est terrible.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 août 2020
Explosion au Liban : Quatre Burkinabè parmi les blessés (Conseil des ministres)
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 30 juillet 2020
Burkina : La réouverture des frontières aériennes est prévue pour le 1er août 2020
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 22 juillet 2020
Découplage des élections de 2020 : « Le gouvernement attend le rapport parlementaire avant de se prononcer », réagit Rémis Fulgance Dandjinou
Examens et concours 2020 : 779 542 élèves composeront du 14 au 28 juillet
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 08 juillet 2020
Conseil des ministres : Vers le relèvement des pensions de 750 agents des collectivités territoriales
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 24 juin 2020
Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 17 juin 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés