Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • LEFASO.NET • mercredi 17 juin 2020 à 22h20min
Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

Remis Fulgance Dandjinou, ministre de la Communication et des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, a fait le point du conseil des ministres tenu ce 17 juin 2020. Ce fut l’occasion pour le ministre de se prononcer sur certains sujets d’actualité comme l’affaire Armand Béouindé et les conditions de vie et de travail des journalistes de la presse privée.

Au titre du ministère en charge des Finances, Fulgance Dandjinou a révélé que le conseil des ministres a analysé l’éventualité d’un projet de loi rectificatif, pour répondre aux contraintes du Covid-19, notamment pour l’équipement des hôpitaux. Au titre du ministère en charge de l’Administration territoriale, un avant-projet de loi portant code électoral a été examiné. Ainsi, la tenue des élections de 2020, la durée de la campagne électorale et la réduction du temps de traitement des résultats ont fait l’objet de débats au conseil des ministres. Au titre du ministère de la Fonction publique, le porte-parole du gouvernement a annoncé le maintien des concours et des recrutements au cours de l’année 2020.

En termes de communications orales, Fulgance Dandjinou est revenu sur l’accord de principe des partenaires techniques et financiers pour appuyer le G5 Sahel pour le compte du ministère des Affaires étrangères. Au titre du ministère de la Santé, le conseil des ministres s’est penché sur la gestion des cas importés de Covid-19, le dépistage massif et volontaire dans les jours à venir.

Répondant à une question d’un de nos confrères, relative à la suspension d’un journaliste d’un média privé qui a participé à la conférence de presse animée par les journalistes du privé sur leurs conditions de vie et de travail, Fulgance Dandjinou a répondu qu’il n’avait pas l’information. Toutefois, il a laissé entendre qu’ils ont demandé l’évaluation de la mise en œuvre de la convention collective.

Mais, il regrette le fait que certains médias ne respectent pas encore ladite convention. A ce sujet, il a déclaré : « C’est une vérité qui existe dans les médias du privé. Il faut avoir le courage de le dire ». Puis d’interpeler les journalistes : « A mes confrères journalistes du privé, ce n’est pas une bagarre (…). Nous avons des mécanismes de discussion au niveau de la presse. »

S’adressant aux responsables des médias, il a dit ceci : « Il faut assurer aux journalistes du privé, une rémunération qui soit à la hauteur de leur travail. J’apprends à travers les médias que dix médias sur 100 respectent la convention collective. Je félicite les médias qui respectent la convention collective. Néanmoins, je vais entrer en contact avec les confrères pour comprendre davantage. »

Parlant de l’affaire Armand Béouindé, le ministre a insisté sur l’indépendance de la justice. « Que la justice fasse son travail ! », a lancé le porte-parole du gouvernement. A en croire le ministre, « tout a été fait pour que cette justice s’assume. »

Edouard Kamboissoa Samboé
samboeedouard@gmail.com
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 17 juin à 20:09, par SANOGO En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    Pour moi, à partir du moment où c’est une maladie contagieuse, le dépistage ne saurait être volontaire car le porteur de la maladie met également en danger la vie d’autrui. Il faut procéder à un dépistage systématique de tous les burkinabè résidant sur le territoire national pour kon en finisse avec cette maladie

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 20:19, par triste En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    C’est ce que nous voulons avec Monsieur le Maire. Nous demandons à la justice de faire une bonne frappe chirurgicale après le cas de Bouda ! Ni plus, ni moins.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 20:30, par HUG En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    Ah Mon pays. Que la justice fasse son travail...vous avez revoque les ttavailleurs des finances en conseil de ministres comme quoi ils ont commis une faute lourde sans passer par la justice n est ce pas. je me rappelle Que le pouvoir du CDp avait limoge en conseil de ministre avpouecrsuite judiciaire le maire de koudougou actuel directeur de cabinet du president de Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 00:06, par Yobi En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    Et avec cette pourriture, ils veulent à nouveau se présenter aux élections prochaines, de novembre 2020. C’est quoi le projet !?

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 01:22, par Sidnooma En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    Mon pays va mal. Autres temps, autres mœurs. Comme quoi la morale est morte de sa belle mort depuis belles lurettes. Quel soit le montant de revenu qu’on octroierait à certains fonctionnaires, ils seront toujours corrompus.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 06:16, par Aida Tamboura En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    Si vous voulez que la justice fasse son travail, ne lui mettez pas d’entrave. Laissez au moins une dignite a ce corps afin que le pays soit dans la paix.

    Sachez que nous n’avons plus confiance en cette justice

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 07:13, par sanou brahima En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    En tout cas la justice est en train de faire son travail à huis clos avec l’acteur principal (rire) !!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 07:48, par Sonni ALIBER MAIGA En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    La corruption des fonctionnaires aux Burkina Faso est PANDÉMIQUE, ils tous plongés dans la marre de la corruption,,un petit pays avec autant de problèmes,,ce pays n’ira nul part,,

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 08:01, par Made En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    C’est maintenant que chacun s’aura qu’il n’existe pas une seule personne dans la haute sphère de l’État qui n’attend pas sa chance pour voler. Le maire a eu la malchance d’être démasquer, c’est tout.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 08:04, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    - Messieurs les juges honnêtes et sincères, capables de vous mirer le matin, ceci est un défi ! Alors mettez-vous en action car jamais et plus jamais vous n’aurez une telle occasion en or pour ramener l’intégrité dans le pays. Faites maintenant concrètement votre travail et mettez aux arrêts tous ceux qui ont fauté. Messieurs les juges honnêtes et sincères, en avant pour une opération mains propres au Burkina Faso ! Assumez-vous pour démentir Dandjinou car comme il le dit, ce sont vous qui refusez de vous assumer !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 18 juin à 11:13, par Lucas En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

      Vous êtes bien naïf, je dirais. Tout ceci c’est de la poudre aux yeux. Perso, j’ai appris de sources très sûres et directement impliquée que le Président himself a tente de s’en mêler pour étouffer l’affaire, a cause du gabarit des mis en cause. On lui aurait conseillé de se tenir à caro et de ne pas y intervenir directement. Ultimement, cette affaire va finir dans un cul-de-sac, bel et bien étouffée. Cette sortie, c’’est juste pour amuser la galerie et donner l’impression qu’on lutte contre la corruption. Quand le Maire se promène toujours hors des murs de la prison, on peut bien en douter que la justice est laissée libre de faire son travail, autant que voudrait nous le faire avaler Mr. Le Porte-Parole. “Que la justice fasse son travail”, ou ? Dans la sphère politique africaine ? Formule creuse !

      Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 08:15, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    "Que la justice fasse son travail"(disons cela tout haut) hum !
    et surtout qu elle conjugue son allure au mode "ralenti avec pauses",en usant d un filet a mailles variables fait de fils par endroit très élastiques pour distraire la galerie en faisant semblant de saisir d abord le gros poisson qui devra impérativement s y échapper l instant d après(chutt !pas si fort !) !hum !"selon que vous serez puissant ou misérable,les jugements de cour vous rendront blanc ou noir"

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 08:37, par Made En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    C’est maintenant que chacun s’aura qu’il n’existe pas une seule personne dans la haute sphère de l’État qui n’attend pas sa chance pour voler. Le maire a eu la malchance d’être démasquer, c’est tout.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 09:33, par Candide de SOALA En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    souhaitons seulement que le(s) magistrat(s) ne soi(en)t pas le(s) seul(s) a etre poursuivi(s) si l’argent a effectivement été payé et que c’est à l’encaissement qu’il y a eu problème !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 10:30, par SOURA En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    Mr SANOGO, je me demande bien comment ce dépistage systématique se fera ? La population ne croit même plus à l’existence de cette maladie, la reprise des mauvaises habitudes en disent beaucoup.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 10:39, par Fasobié En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    C’est triste pour notre pays. Où est notre intégrité. On pensait finir avec cette magouille là.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 10:43, par Vérité indiscutable En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    L’Affaire du Maire est très interessante. Comme Dieu aime ce pays là oh, il a fait que des erreurs permettent au peuple de comprendre ce qu’il y a aujourd’hui dans le pays.
    1. Des ministres se construisent des maisons, détournent l’argent du peuple, traquent les journalistes qui investiguent sur leurs réalisations et pis encore font classer les dossiers sans suite. On comprend très bien que des gens aient fêté leurs milliards il y a 15 ans et sont toujours aux affaires ; et y a rien ! (Ah oui). Terrible mon pays. Tous les directeurs et ceux qui ont des grandes responsabilités tombent mains et pieds liés dans la corruption comme si c’était elle qui était devenue le mode de gouverner. C’est ultra triste vraiment.
    2. Des magistrats dans tous ces coups bas, c’est l’abomination de la désolation. Si celui qui doit juger est lui-même la personne qui pousse au délit, et qui estime même que le judiciaire doit être contrôlé par l’exécutif, alors on est très enfoncé dans la MERDE.
    3. MAIS il y a de l’ESPOIR. Parce qu’il y a de bons Magistrats (ceux là qui font peur à tout le monde : du paysan au président). Ils sont notre fierté et ici je ne peux que leur tirer mon chapeau. J’aurai aimé être parent d’un magistrat que les gens craignent pour son INTEGRITE. C’est notre chance. S’il est vrai que le pourri sent partout chez nous ; on voit qu’il y a des Magistrats Honnêtes et Conscients. Nous devons notre salut à ceux-là. Chers Magistrats Intègres, continuez ainsi. Le Jour où vous perdrez votre Indépendance, notre pays coulera inexorablement. Nous comptons sur vous.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 10:45, par Le sage En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    Monsieur HUG.Ne confondez pas les choses.Si le maire est un fonctionnaire de l’état il peut être révoqué de la fonction publique si on confirme une faute lourde de sa part vis-à vis de l’administration pluplique ;je pense que l’état a ce pouvoir là. Ici c’est son titre d’élu local dont il est question.La fonction publique ne recrute pas de maire.Donc il faut laisser la justice faire son travail.Les internautes juriste peuvent réagir pour nous éclairer d’avantage pour qu’on évite de comparer des situations différentes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 11:04, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Nous ne tolérerons jamais l’impunité que ça soit l’ancien régime chassé en plein midi ou le régime actuel. Des têtes couronnées (président, ministres, maires, directeurs...) pensent que le BURKINA est leur propriété privée où ils peuvent commettre toutes les betises(tuer, piller ...) du monde manifestement nous n’allons jamais nous taire. Tous de crimes de sang ou économiques répondront singulièrement à des procès équitables devant les juges dans un souci de transparence et de bonne gouvernance. Nous ne sommes pas là pour faire plaisir aux criminels ou aux pilleurs chevronnés de la Nation. Nous refusons catégoriquement de soutenir ou d’accompagner de façon tacite ou claire les criminels ou les voleurs de la République dans leurs projets funestes ou dans leurs entreprises criminelles. Je ne suis pas de la catégorie qui suit les incriminés (fautifs) pour leur argent car ma foi religieuse et mon éducation ne m’autorisent pas. Aucun BURKINABÉ n’est au dessus des autres BURKINABÉS en matière de justice. Que les juges s’en chargent très minutieusement du dossier des véhicules(Affaire Béouindé) et que la vérité s’éclate au grand jour. Je n’ai pas de bord politique systématiquement je rejette tous les partis politiques au BURKINA qui, à mon humble entendement, sont purement et profondément faux. Mon combat est et demeure logiquement contre l’impunité ou la mal gouvernance. Tous les GRANDS MARTYRS froidement tués le 30 et 31 Octobre 2014 et le 15 Septembre 2015 ne doivent pas être une lutte vaine par ricochet une porte ouverte aux crimes de sang et économiques. Ces BRAVES MARTYRS ont payé au cher prix du sang pour que nous ayons un BURKINA MEILLEUR, EQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE. Que la loi s’applique rigoureusement à tout BURKINABÉ(Saint Blaise, Saint François le pape de la division et de la modification de l’A37, Saint Gilbert la machine à exécuter, "ange" Djibril l’homme sans péché, Saint Armand, Saint Roch, Saint Simon ou Saint Achille de TAPSOBA...). Nous restons intraitables contre l’impunité ou la mal gouvernance. Nous invitons à nos chers juges de s’investir tout naturellement de tous les dossiers de crimes de sang ou économiques du régime vomi en 2014 et du régime actuel pour en faire des procès équitables afin de solder tous les passifs ou les actifs dans un souci de gouvernance vertueuse. Merci aux juges pour une première victoire le déferrement du juge Sawadogo à maco. Cependant nous demeurons très attentifs pour le déroulement du procès.

    Ensemble, nous construirons un BURKINA PAISIBLE, ÉQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE.

    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE

    Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tant. Amen
    Paix et Succès à tous les BURKINABÉ. Amen

    ACHILLE DE TAPSOBA (pur produit de THOM SANK et de Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 11:13, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Nous ne tolérerons jamais l’impunité que ça soit l’ancien régime chassé en plein midi ou le régime actuel. Des têtes couronnées (président, ministres, maires, directeurs...) pensent que le BURKINA est leur propriété privée où ils peuvent commettre toutes les betises(tuer, piller ...) du monde manifestement nous n’allons jamais nous taire. Tous de crimes de sang ou économiques répondront singulièrement à des procès équitables devant les juges dans un souci de transparence et de bonne gouvernance. Nous ne sommes pas là pour faire plaisir aux criminels ou aux pilleurs chevronnés de la Nation. Nous refusons catégoriquement de soutenir ou d’accompagner de façon tacite ou claire les criminels ou les voleurs de la République dans leurs projets funestes ou dans leurs entreprises criminelles. Je ne suis pas de la catégorie qui suit les incriminés (fautifs) pour leur argent car ma foi religieuse et mon éducation ne m’autorisent pas. Aucun BURKINABÉ n’est au dessus des autres BURKINABÉS en matière de justice. Que les juges s’en chargent très minutieusement du dossier des véhicules(Affaire Béouindé) et que la vérité s’éclate au grand jour. Je n’ai pas de bord politique systématiquement je rejette tous les partis politiques au BURKINA qui, à mon humble entendement, sont purement et profondément faux. Mon combat est et demeure logiquement contre l’impunité ou la mal gouvernance. Tous les GRANDS MARTYRS froidement tués le 30 et 31 Octobre 2014 et le 15 Septembre 2015 ne doivent pas être une lutte vaine par ricochet une porte ouverte aux crimes de sang et économiques. Ces BRAVES MARTYRS ont payé au cher prix du sang pour que nous ayons un BURKINA MEILLEUR, EQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE. Que la loi s’applique rigoureusement à tout BURKINABÉ(Saint Blaise, Saint François le pape de la division et de la modification de l’A37, Saint Gilbert la machine à exécuter, "ange" Djibril l’homme sans péché, Saint Armand, Saint Roch, Saint Simon ou Saint Achille de TAPSOBA...). Nous restons intraitables contre l’impunité ou la mal gouvernance. Nous invitons à nos chers juges de s’investir tout naturellement de tous les dossiers de crimes de sang ou économiques du régime vomi en 2014 et du régime actuel pour en faire des procès équitables afin de solder tous les passifs ou les actifs dans un souci de gouvernance vertueuse. Merci aux juges pour une première victoire le déferrement du juge Sawadogo à maco. Cependant nous demeurons très attentifs pour le déroulement du procès.

    Ensemble, nous construirons un BURKINA PAISIBLE, ÉQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE.

    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE

    Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tant. Amen
    Paix et Succès à tous les BURKINABÉ. Amen

    ACHILLE DE TAPSOBA (pur produit de THOM SANK et de Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 11:54, par Sacksida En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    A vrai dire, la gestion communale de Ouagadougou est dramatique ; et l’on se demande comment l’on peut laisser le reglement des problemes basiques tels que les Desenclavements des quartiers, les Arrondissements tres criminogenes, les questions de l’insalubrite et bien d’autres pour s’acheter des voitures ; parce qu’on aurait des deals ou prebendes
    . Evidemment, si la gouvernance centrale n’imprime pas la gestion rigoureuse, l’integrite et l’abnegation au services des citoyens, il va s’en dire que cela va decendre et impacter les collectivites locales. Mais, que les uns et les autres ne se meprennent pas car le Peuple Integre du Burkina Faso vaincra.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 13:33, par KAFANDO En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    LE NOMME SACSIDA
    En réponse à ton post je sais pas quel boulot tu fais mais tu vol pas haut, il ne suffit pas de parler et dire n’importe quoi...tes arguments sont trop ternes et sans tête ni queue....pourquoi tu fais pas de proposition concrète à ton maire d’arrondissement.......il a ts les moyens pour au moins s’exprimer en conseil municipale....donc arrête de Jazzer......

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 13:53, par leparti En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    On va voler Pian,
    Les gens ont volé pendant 27 ans sans soucis, à notre tour de manger un peu vous faites beaucoup de bruits. Quand vous allez arriver aux commandes ça sera la même chose. Pourquoi vous voulez que nous on reparte pauvres ? Le président même sait qu’il ne peut pas nous empêcher ; sinon, avec quels moyens nous allons battre campagne pour lui ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 juin à 16:26, par Justice Woo Justice En réponse à : Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement

    Chers dirigeants, comprenez enfin que tout obéit à la loi de la nature ; les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets et cela, les déclarations d’intention n’y peuvent rien. Ne pouvez-vous pas enfin comprendre que le coktail corruption – népotisme - absence de justice (qui vont toujours ensemble) aboutit immanquablement à l’incivisme, la désintégration de l’Etat et au chaos sécuritaire ? Est-il aussi compliqué que cela de comprendre que l’impunité est une invite claire à perpétuer ou à imiter la faute ?
    Sincèrement, j’apprécie RMCK pour ses qualités humaines à l’échelle de famille. Mais cela ne suffit pas pour mener à bon port tout un pays de plusieurs millions d’habitants et où les attentes en matière de gouvernance sont très fortes. La rigueur de la justice, même avec ses amis, parents et électeurs est nécessaire pour conduire le navire "Pays" à bon port....! On n’y peut rien, c’est comme ça !!!
    C’est également aux acteurs de la justice de comprendre qu’ils assument une grande responsabilité dans la stabilité et le devenir de notre pays.
    Installons une bonne pratique de la justice et on s’apercevra que les maux et menaces tels que le népotisme, régionalisme, ethnicisme, repli identitaire et religieux, velléités de revendications régionales etc disparaîtront d’eux-mêmes ou seront réduits à une proportion bénigne

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 06 août 2020
Explosion au Liban : Quatre Burkinabè parmi les blessés (Conseil des ministres)
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 30 juillet 2020
Burkina : La réouverture des frontières aériennes est prévue pour le 1er août 2020
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 22 juillet 2020
Découplage des élections de 2020 : « Le gouvernement attend le rapport parlementaire avant de se prononcer », réagit Rémis Fulgance Dandjinou
Examens et concours 2020 : 779 542 élèves composeront du 14 au 28 juillet
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 08 juillet 2020
Conseil des ministres : Vers le relèvement des pensions de 750 agents des collectivités territoriales
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 24 juin 2020
Affaire Armand Béouindé : « Que la justice fasse son travail ! », lance le porte-parole du gouvernement
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 17 juin 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés