Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Pédiatrie : Le paludisme reste le principal motif d’admission au centre hospitalier régional de Gaoua

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 29 mai 2020 à 17h00min
Pédiatrie : Le paludisme reste le principal motif d’admission au centre hospitalier régional de Gaoua

Parmi les causes d’admission au service de pédiatrie du Centre hospitalier régional (CHR) de Gaoua, le paludisme demeure le principal motif. A l’opposé des autres zones du Burkina ou le paludisme sévit généralement en saison pluvieuse, la région du Sud-Ouest, elle, enregistre des cas tout au long de l’année du fait de sa forte pluviométrie. Du coup elle reste une zone endémique de l’avis des spécialistes de la santé. Le paludisme constitue la première cause de morbi-mortalité au service de pédiatrie et ce sont les enfants de moins de cinq ans qui sont les plus exposés.

Selon Don Somé, major du service de pédiatrie du centre hospitalier régional de Gaoua, les données relatives au paludisme pour l’année 2019 étaient les suivantes : 2442 cas, dont 1897 cas graves dont 83 décès, 545 cas de paludisme simple avec en majorité des enfants de moins e cinq ans. 1691 cas grave chez des enfants de moins de cinq ans avec 75 décès. Pour les enfants de plus cinq ans 2600 cas de paludisme grave ont été enregistrés, et 8 décès pour les enfants de plus de 14 ans.

Pour l’année en cours (à la date du 15 mai 2020), il a été enregistré 364 cas de paludisme grave dont 327 cas chez les moins de cinq ans et 20 décès dont 18 chez les moins de cinq ans, ajoute docteur Ibrahim Ouattara, médecin pédiatre au CHR de Gaoau, pour qui, « toutes ces données corroborent cette donnée épidémiologique qui dit que cette maladie est extrêmement grave chez les enfants de moins de cinq ans ».

Dans la plupart des cas, les enfants arrivent avec un tableau clinique qui se caractérise par une anémie (yeux blancs, paumes des mains et pieds très blanches), un essoufflement, une altération de la conscience avec un coma léger ou sévère, ont relevés les deux specialistes. « Face à ces complications l’anémie (baisse du taux d’hémoglobine dans le sang) est la première cause à recherchée parce que une fois dans l’organisme le plasmodium s’attaque aux globules rouges avec pour conséquence immédiate l’anémie », précise le médecin pédiatre.

D’où son cri de cœur : « nous demandons aux populations de faire régulièrement des dons de sang pour permettre aux dépôts répartiteurs sanguins de disposer d’une bonne collecte pour que nous puissions sauver les enfants qui présentent l’anémie, signe de gravité ».[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Boubacar TARNAGDA

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Croissance des revenus agricoles : Le Projet d’appui aux filières agricoles lancé
Université Saint Thomas d’Aquin : Un centre hospitalier universitaire pour renforcer l’offre de santé et de formation
Facturation de l’ONEA : Les responsables provinciaux de la Ligue des consommateurs du Burkina se familiarisent avec le relevé bimestriel
Utilisation des drones agricoles : L’approche qui optimise et rentabilise les productions
Projet Norad sur le développement du jeune enfant : Des journalistes à la découverte des interventions sur le terrain
Réconciliation nationale : La CODER et le HCRUN unissent leur force pour l’atteinte de l’objectif
Grève générale de 48h contre l’IUTS : « Il y a vraiment l’argent dans ce pays », rappelle Zakaria Bayiré du SNAID
Grève des 8 et 9 juillet 2020 : La CGTB et les syndicats autonomes des Hauts-Bassins mobilisés pour de meilleures conditions de travail
Gaoua : Les travailleurs du Sud-Ouest mobilisés contre l’application de l’IUTS
Allégations sur les exécutions extrajudiciaires : La réponse du gouvernement burkinabè
Réhabilitation du tronçon Gourcy-Ouahigouya : « C’est beau, solide et techniquement agréable à visiter », selon le ministre Eric Bougouma
Transport des échantillons biologiques : Le ministère de la Santé et La Poste Burkina Faso signe une convention de partenariat
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés