Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens bien élevés contredisent les autres. Les sаgеs sе сοntrеdisеnt еux-mêmеs.» Oscar Wilde

Croix-Rouge : Plus de 490 millions pour soulager les populations vulnérables de la province du Boulkiemdé

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 22 février 2020 à 15h15min
Croix-Rouge : Plus de 490 millions pour soulager les populations vulnérables de la province du Boulkiemdé

Le gouverneur de la région du Centre-Ouest, Irène Coulibaly, a présidé, jeudi 20 février 2020 à Koudougou, la cérémonie de lancement du « Projet d’amélioration du cadre de vie des populations vulnérables aux aléas naturels dans six villages de la province du Boulkiemdé ». Initié et financé à 491 967 745 francs CFA par la Croix-Rouge, le projet va toucher au quotidien 17 865 personnes.

C’est désormais prouvé. Les changements climatiques ont un impact sur la vie des populations. Ce constat est aussi une réalité au Burkina Faso. Dans la région du Centre-Ouest, dont le chef-lieu est Koudougou, six villages sont particulièrement touchés par les vents violents et les inondations qui constituent le lot des intempéries les plus récurrentes au pays des Hommes intègres.

En 2015 par exemple, à Imasgo, l’un des villages bénéficiaires, 99 maisons, 47 greniers, ont été endommagés ; quatre écoles, un centre de santé et deux églises ont été décoiffés, faisant quatre morts et six blessés. Un an plus tôt, soit en 2014, Siglé, toujours dans la même province, vivait les affres de ces intempéries. Ainsi, le 1er juin 2014, 544 personnes, dont 376 hommes et 168 femmes, ont été touchées par les vents violents et les inondations ; 512 habitats ont été décoiffés et 31 endommagés partiellement. Trois personnes y avaient alors perdu la vie.

Réconfortée par ce constat, la Croix-Rouge burkinabè, avec l’appui financier de sa partenaire, la Croix-Rouge luxembourgeoise, a alors décidé de voler au secours des populations de six villages de la province de Boulkiemdé qui vivent les réalités des changements climatiques. D’où la mise en œuvre du « Projet d’amélioration du cadre de vie des populations vulnérables aux aléas naturels dans six villages de la province du Boulkiemdé ».

Six villages sont concernés par le projet. Il s’agit de Ouera, Daniema, Bayandj-Tanguem, Dacissé, Séguédin, Sogpelsé. Ces bourgades appartiennent à quatre communes de la province du Boulkiemdé que sont Ramongo, Siglé, Poa et Imasgo. « Les axes d’intervention permettront que ces localités aient accès à un habitat plus résilient et sécurisé face aux aléas climatiques. Le projet, dans sa conception, prévoit aussi de faire en sorte que des stratégies locales de protection et d’aménagement de l’environnement individuel et communautaire soient développées et mises en œuvre. Enfin, des compétences techniques des acteurs en matière d’habitat seront renforcées afin d’appuyer les populations ciblée s », a indiqué Dénis Bakyono, président national de la Croix-Rouge burkinabè.

Le projet prévoit la construction de 120 habitats durables, la construction partielle et la réhabilitation de 480 maisons, la réalisation de 60 greniers améliorés et de 120 foyers améliorés ; des aménagements villageois : cordons pierreux et diguettes, reboisements et construction de boulis. Il sera exécuté pendant trois ans et va coûter 491 967 749 francs CFA. Ce projet présente d’énormes avantages. Les financements sont octroyés par la Croix-Rouge luxembourgeoise. « Les enjeux socio-économiques, sécuritaires et environnementaux de ce projet sont majeurs, autant pour les populations cibles que pour les sociétés nationales de la Croix-Rouge qui ont décidé de mutualiser leurs efforts pour offrir de meilleurs cadres de vie aux populations vulnérables des villages ciblés », a rajouté Dr Ligban Raymond, chef de Mission de la Croix-Rouge luxembourgeoise au Burkina Faso.

La Croix-Rouge peut donc compter sur l’appui des premiers responsables des conseils municipaux des communes concernées pour son exécution. C’est du moins ce qu’a affirmé le maire de la commune de Koudougou pour qui le projet entre en droite ligne du plan communal, dont le but final est de réduire la vulnérabilité des populations. « Pour relever ce challenge, nous sommes conscients du chemin à parcourir. Mais ce n’est qu’en agissant de concert que nous atteindrons les objectifs fondamentaux. Je voudrais pour cela afficher notre entière disponibilité à tout mettre en œuvre pour l’atteinte des objectifs visés », a-t-il indiqué.

Durant les trois prochaines années, les habitants des six villages seront dotés en habitats résilients capables de les protéger contre les aléas naturels (vents violents et inondations).

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
COVID-19 : Mieux se préparer, répondre et récupérer
Burkina Faso : La gestion des problèmes fait peur
Coronavirus : A la cité universitaire « La Chinoise », les étudiants prennent leurs précautions
Coronavirus au Burkina : Les Bobolais entre peur et insouciance
Souleymane Ouédraogo, SG du Syndicat national des taximen du Burkina (SYNTAB) : « C’est vrai qu’il y a la maladie, mais la faim risque également de tuer les gens »
Covid-19 : A Dori, la mairie redouble de vigilance
Fermeture des marchés et yaars : Les acteurs du secteur informel plaident pour des mesures d’accompagnement
Lutte contre le Covid-19 : Les OSC de la province du Poni en ordre de bataille
Lutte contre le covid-19 : Les marchés de Bobo-Dioulasso resteront fermés du 30 mars au 12 avril 2020
Pandémie du covid-19 : Le Burkina répondra t-il à l’appel de l’ONU à libérer des prisonniers
Prévention contre le covid-19 : Les autorités locales de Dori rassurées des dispositifs de prévention
Prise en charge des malades du coronavirus : La Fondation Coris Bank offre un don d’une valeur de 200 000 000 F CFA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés