Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un homme d’esprit fait toujours quelque profit du mаl qu’οn dit dе lui.» A. Tournier

Bobo-Dioulasso : L’entreprise de production de boissons Twellium présente ses vœux aux journalistes

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 22 janvier 2020 à 11h00min
Bobo-Dioulasso : L’entreprise de production de boissons  Twellium présente ses vœux aux journalistes

L’unité de production de boissons Twellium a organisé le mardi 22 janvier 2020 une soirée de présentation de vœux aux journalistes de Bobo-Dioulasso. Les journalistes ont salué cette démarche de l’entreprise qui offre l’opportunité de nouer des partenariats fructueux.

Spécialisée dans la fabrique de boissons sucrées et énergisantes à travers les marques Planet, American Cola, et BubbleUp, Twellium est installée aux environs de Bobo-Dioulasso, précisément dans le village de Samogan sur la route de Orodara depuis deux ans.

Pour mieux se faire connaître des journalistes de Bobo-Dioulasso, mais également nouer un partenariat gagnant- gagnant l’entreprise a au cours d’une soirée de présentation de vœux échangé avec ceux-ci autour de divers points… le mardi 21 janvier 2020 à Bobo-Dioulasso.

Le chargé de communication marketing de Twellium industrie, Adama Diarra, s’est à cet effet prêté aux questions des journalistes telles que le positionnement de Twellium face à la concurrence, les rumeurs sur des crises à l’externe et au sein de l’industrie… Adama Diarra a avant tout rappelé les actions citoyennes de Twellium à travers la rénovation de l’école primaire de Samogan.

Paul Soma journaliste à Radio Oméga

Concernant la rumeur sur les réseaux sociaux faisant état de la pollution de l’environnement par Twellium diffusé par un internaute, Adama Diarra a rassuré les journalistes sur cette question qui n’était qu’une diffamation et que l’intéressé s’est excusé publiquement par la suite. Il a souligné que ces eaux usées loin d’être nocives sont traitées et utilisées pour le jardinage et l’entreprise rempliit par ailleurs ses cahiers de charge d’hygiène et environnemental.

Selon Adama Diarra, Il n’y a pas non plus de crise au sein de l’entreprise mais juste un malentendu qui a eu lieu avec un distributeur, cependant, tout est rentré dans l’ordre.

A l’issue des échanges, Adama Diarra a exprimé sa satisfaction et l’intérêt de cette soirée comme suit : « C’est la nouvelle année, il était important pour nous de créer ce cadre d’échanges dans un climat de convivialité avec la presse de Bobo qui sont des partenaires incontournables pour nous d’où l’initiative de ma direction par l’intermédiaire de mon DG de créer cette soirée qui j’espère a été conviviale pour tout le monde. On aura toujours besoin de la presse pour avancer. C’est vrai qu’il y’a eu des initiatives auparavant mais cette année nous avons décidé de le faire en début d’année pour pouvoir lancer ensemble les jalons de 2020 pour qu’ensemble on puisse atteindre les objectifs qu’on s’est fixés pour cette année. Je suis satisfait et avec les échanges je conclus que les journalistes connaissent bien Twellium et son contexte. J’ose espérer que cette collaboration va permettre à ce que nos différents consommateurs reçoivent les bons messages que nous voulons véhiculer auprès d’eux. Je remercie tous ceux qui ont répondu présent à cette invitation. A tous je leur souhaite une bonne et heureuse année 2020 et qu’elle soit une année de santé et plein succès dans les activités de tous. J’espère que cette année sera encore fructueuse en termes de collaboration comme dans les années précédentes ».
Paul Soma journaliste à radio Oméga, a à l’instar des autres journalistes également exprimé son enthousiasme sur cette initiative de Twellium.

Adama Diarra Chargé de Communication markéting à Twellium

Il a invité les autres entreprises à leur emboîter le pas pour plus de proximité avec les médias locaux : « J’ai bien accueilli comme tous les collègues cette initiative. C’est d’ailleurs ce que nous souhaitons avec toutes les entreprises. Il faut se rencontrer, échanger et initier des activités qui permettront d’améliorer notre partenariat ; ce qui permet surtout à nous médias de proximité appelés communément les medias locaux de communiquer avec ces entreprises. C’est en même temps aussi faire leur promotion mais c’est de donner l’image de cette entreprise surtout en matière de production, la qualité et tout ce qu’ils fournissent tous les jours comme efforts. En tout cas ce soir je suis fier d’avoir fait partie des médias invités à cette soirée spéciale de l’entreprise car mes attentes ont été comblées.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Application de l’IUTS sur les indemnités et primes des fonctionnaires de l’Etat : Le personnel de l’éducation du Centre-Ouest donne le ton en attendant les autres secteurs d’activités
Application de l’IUTS : Des organisations syndicales convoquent une assemblée générale le 26 février 2020
Direction générale de la Police municipale : Deux bus touchés par un incendie sur le nouveau site
Dédougou : La 15e édition du Festival international des masques et des arts se tiendra du 29 février au 7 mars 2020
Usine SECOBIO de Koudougou : Le tout premier directeur général installé
Cancers féminins : « Il faut 900 000 F CFA en moyenne pour la prise en charge d’un cancer du sein non avancé », Dr Aboubacar Bambara, oncologue médical
Gestion des marchés de Bobo-Dioulasso : Des commerçants et le maire de la commune à couteaux tirés
Droits humains : Le MBDHP s’impose un bilan critique, 31 ans après sa création
Contrôle Citoyen : Trois projets routiers à la loupe du REN-LAC
Insécurité au Burkina : Des efforts de résilience dans les régions touchées
Cité ONEA de Zagtouli : Abdoul Service rassure ses clients
Drame de Yirgou : « Si vous prenez une piste dans la brousse, vous préférez croiser un lion qu’un humain », révèle le maire de Barsalgho au sujet de la psychose qui prévaut dans la localité
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés