Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Oxfam en Afrique de l’Ouest : Les 22 hommes les plus fortunés au monde possèdent plus que l’ensemble de la population féminine d’Afrique

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • lundi 20 janvier 2020 à 17h30min
Oxfam en Afrique de l’Ouest : Les 22 hommes les plus fortunés au monde possèdent plus que l’ensemble de la population féminine d’Afrique

Publication : Le 20 janvier 2020

Un nouveau rapport d’Oxfam publié aujourd’hui, à la veille du Forum économique mondial (FEM) de Davos, en Suisse, révèle que les 2 153 milliardaires du monde se partagent plus de richesses que 4,6 milliards de personnes, qui comptent pour 60 % de la population de la planète.

Selon Amitabh Behar, directeur général d’Oxfam Inde, qui est à Davos pour y représenter la confédération Oxfam cette année : « Il est impossible de combler le fossé entre les riches et les pauvres sans adopter des politiques visant expressément à lutter contre les inégalités, et trop peu de gouvernements mettent en œuvre de telles politiques. »

Cette année, le rapport mondial d’Oxfam « Halte à l’indifférence » se concentre sur le travail de soin non rémunéré ou sous-payé et sur la manière dont cela alimente les inégalités mondiales. Il montre comment notre modèle économique sexiste exacerbe les inégalités en mettant des richesses considérables entre les mains d’une élite fortunée, aux dépens des personnes ordinaires, en particulier les femmes et les filles pauvres.

Le travail de soins non rémunéré et sous-payé, qui représente des milliards d’heures de travail essentielles telles que prendre soin des jeunes, des personnes âgées et des malades, ou encore aller chercher de l’eau et du bois de chauffe, est effectué majoritairement par les femmes et les filles dans le monde entier. Cette lourde et inégale responsabilité perpétue et exacerbe les inégalités de genre et économiques.

Les 22 hommes les plus fortunés au monde possèdent plus que l’ensemble de la population féminine d’Afrique. L’Afrique reste un des continent les plus inégalitaires, avec certaines des concentrations de richesse et de revenus les plus extrêmes au monde. Comme Oxfam en Afrique de l’Ouest l’a révélé l’année passée avec le premier rapport régional sur l’indice de l’engagement à réduire les inégalités, les inégalités en Afrique de l’Ouest ont atteint un niveau critique. Les gouvernements de la région sont pourtant moins déterminés à les réduire que ceux du reste du continent.

Faisant écho au nouveau rapport global, cet indice régional révèle notamment les gouvernements ouest-africains exacerbent les inégalités en sous-finançant les services publics, tels que la santé et l’éducation et également le secteur agricole, tout en sous-taxant les entreprises et les plus riches, et en ne luttant pas efficacement contre l’évasion et l’évitement fiscal ainsi que la corruption.

L’Afrique de l’Ouest est également l’une des régions du monde les plus touchées par l’impact du changement climatique qui est un amplificateur d’inégalités. Par exemple, le rapport global révèle que d’ici 2025, 2,4 milliards de personnes dans le monde pourraient vivre dans des zones sans accès à l’eau en raison du changement climatique. Beaucoup de femmes et de filles devront alors marcher plus loin pour trouver de l’eau.

« Les gouvernements ouest-africains doivent renforcer leur engagement en promouvant une fiscalité progressive, en augmentant les dépenses sociales, en renforçant la protection du marché du travail, en investissant dans l’agriculture et en renforçant les droits fonciers des petits agriculteurs. Nous ne pouvons pas vaincre la pauvreté et le changement climatique sans lutter contre les inégalités." a déclaré Adama Coulibaly, directeur régional d’Oxfam en Afrique de l’Ouest.

Notes aux éditeurs
Des porte-paroles se tiendront à disposition en Afrique de l’Ouest pour accorder des interviews en anglais, français et espagnol.

Le résumé visuel du premier rapport régional sur l’indice de l’engagement à réduire les inégalités (indice ERI 2019) est désormais disponible en français et en anglais.
Téléchargez « Halte à l’indifférence », une note méthodologique décrivant comment Oxfam a compilé les statistiques du rapport et de l’ensemble de données.

Les calculs d’Oxfam sont fondés sur les données les plus complètes et les plus actuelles disponibles. Les données sur la répartition des richesses dans le monde sont tirées du Global Wealth Databook 2019 du Credit Suisse Research Institute. Les données sur les personnes les plus fortunées de la société proviennent du classement des milliardaires de 2019 de Forbes. La fortune des milliardaires a baissé l’année dernière mais a augmenté depuis.

Oxfam est membre de la Fight Inequality Alliance, une coalition mondiale croissante d’organisations de la société civile et de militant-e-s. L’Alliance organisera des activités du 18 au 25 janvier dans 30 pays, dont l’Afrique du Sud, l’Inde, le Kenya, le Mexique, l’Ouganda, le Pakistan et le Royaume-Uni, afin de promouvoir des solutions aux inégalités et d’exiger des économies qui profitent à toutes et tous.

Contact presse :
Claire Le Privé – Responsable régionale communication et média – Oxfam en Afrique de l’Ouest I (+221) 78 140 47 93 claire.leprive@oxfam.org (WA : +336 23 17 49 72)

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Tony Elumelu, président du Groupe UBA, une des 100 personnalités les plus influentes du monde en 2020
Système national de la statistique : La acteurs veulent mieux évaluer les référentiels de développement
Fonds de relance économique post-Covid : Le mécanisme de financement expliqué aux acteurs économiques
Développement du secteur privé : De jeunes entrepreneurs burkinabè sollicitent conseils et soutien du chef du gouvernement
Burkina : La Banque Atlantique donne sa version des faits dans le litige avec la SONATAB
Microfinance : Le Burkina Faso lance le Fonds national de finance inclusive pour personnes à faibles revenus
BCEAO : Baisse de la rémunération bancaire des dépôts clients dans l’UEMOA au mois de juillet 2020
Banque Atlantique : Des agences fermées à Ouagadougou
Burkina Faso : Le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat dresse un bilan positif de son action de 2018 à 2020
Banque africaine de développement : Akinwumi Adesina, élu président, a prêté serment pour un second mandat
Transports : L’Union des chauffeurs routiers s’insurge contre les tracasseries et les rackets à l’intérieur du pays
Conclave national sur l’industrie et le commerce : Un cadre d’échanges pour améliorer l’écoulement des produits
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés