Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a rien de plus beau qu’une clef, tant qu’on nе sаit раs се qu’еllе οuvrе.» Maurice Maeterlinck

Appel de Manéga : Les sages annoncent une feuille de route pour contribuer à la réconciliation nationale

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 20 janvier 2020 à 22h15min
Appel de Manéga :   Les sages annoncent une feuille de route pour contribuer à la réconciliation nationale

Installé par le comité de l’Appel de Manéga en octobre dernier, le panel des anciens et personnalités pour la paix et la réconciliation au Burkina Faso (PANAPAX) était face à la presse, ce lundi 20 janvier 2020 à Ouagadougou. Objectif : annoncer la mise en place d’une feuille de route dans les jours à venir pour aider à l’aboutissement concret et pratique de la réconciliation et de la paix au Burkina.

Le panel des anciens et personnalités pour la paix et la réconciliation au Burkina Faso (PANAPAX) considère que la réconciliation et la paix sont devenues cruciales pour la survie du Burkina. Pour ces sages, il est urgent et nécessaire de rechercher et de sauvegarder la paix nationale par tous les moyens. C’est l’annonce faite par le PANAPAX lors de sa rencontre avec la presse. Pour y arriver, les sages du PANAPAX comptent mettre en place dans les jours à venir, une feuille de route qui va prendre en compte tous les aspects de la société.

En effet, ils sont convaincus que la paix est la résultante de la réconciliation des cœurs, de l’arrêt des divergences et le solde du passé douloureux. Les sages, au cours de la rencontre, ont réaffirmé leur détermination à jouer pleinement leur rôle de conciliateurs, de médiateurs et de recours traditionnel, au sens des valeurs africaines. Ils s’engagent à prendre toutes les initiatives nécessaires pouvant faciliter la paix et la réconciliation. Ils comptent ainsi mettre tout en œuvre pour l’atteinte des objectifs de paix et de réconciliation nationale.

Face à la complexité des relations entre les Burkinabè causée par les blessures, les douleurs et la réalité de certaines rancœurs, les sages en appellent aux différentes catégories de la société à faire preuve de dépassement de soi, à offrir le pardon et à se tourner vers l’avenir au travers d’un sursaut national salvateur. Pour aboutir à ce sursaut, « le ressentiment personnel est hors de propos, seule la nation compte », estime Béatrice Damiba, membre du (PANAPAX.

Certes le Burkina Faso est un pays pauvre du fait de ses ressources limitées mais le peuple burkinabè a su, depuis des siècles, faire bon usage de sa richesse immatérielle tirée des valeurs humaines et culturelles, à en croire les membres du (PANAPAX). Toutes ces valeurs ont forgé une tradition multiséculaire de dialogue, de paix, de pardon et de vérité grâce à laquelle les Burkinabè ont toujours résisté et survécu face à l’adversité, selon les sages.

C’est dans cette logique que les sages veulent apporter leur contribution pour aider à l’aboutissement concret et pratique de la réconciliation et de la paix à travers « une feuille de route » qui va prendre en compte tous les aspects de la société. Ce qui permettra aux sages de s’adresser aux acteurs à tous les niveaux. Pour Me Titinga Frédéric Pacéré, l’originalité de leur démarche est qu’elle lance un appel à tous ceux qui veulent contribuer pour la paix.

Au regard de la situation que le pays traverse, les sages ont rendu un vibrant hommage aux forces de défense et de sécurité pour leur sacrifice. Ils ont interpellé tous les acteurs à avoir le courage de se regarder en face afin de trouver la meilleure issue pour l’avenir.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 janvier à 18:43, par Razambia En réponse à : Appel de Manéga : Les sages annoncent une feuille de route pour contribuer à la réconciliation nationale

    Un combat perdu d avance.Ne vendez pas des reves parce les gens ne vont jamais regarder tous dans la meme direction pcq c est le burkina.Et paradoxe des paradoxe c est le meme Kossimbo qui insulte les gens qui est assis en face " ko" reconciliation.....foutaises....Qu il arrete dabord d insulter les gens et je vais croire a la reconciliation.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 19:02, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Appel de Manéga : Les sages annoncent une feuille de route pour contribuer à la réconciliation nationale

    1) " le ressentiment personnel est hors de propos, seule la nation compte ". Voici une des meilleures idées pour faire capoter le processus de la reconciliation nationale.
    2) J’aurais aimé avoir le temps et l’occasion de vous faire à vous PANAPAX, un exposé d’une heure sur le pardon. Quittons dans cette apprehension toujours traditionnelle du pardon. Je vous dirais ce que c’est que le pardon et les ecueils en la matière. Pour aller plus loin, je vous en refererai au concept de "justice transitionnelle".
    3) Eh oui, tenez vous bien ! Ce concept, c’est moi le Prophète Impie qui l’ai fait connaitre à l’opinion publique burkinabè, au detour de la petite crise qui avait secoué la Commission Nationale de Reconciliation, en 2015. Un homme Politique bien connue s’en est fait, plus tard, le heraut. Mais helas, le concept fut vite conspué du fait de la reputation de l’homme politique en question. Qu’a cela ne tienne, un bon processus de reconciliation nationale doit s’approprier certains principes fondamentaux en la matière,même s’il faut se delester des aspects très juridiques.
    4) En reponse à l’invitation de notre Reverend Papa, le Naaba Panentugri, je voudrais tout simplement inviter la PANAPAX a fouiller le site des Nations Unies pour les droits humains. Vous y trouverez, un exposé precis et exhaustif sur le concept de Justice Transitionnelle. Sans doute, notre premier Batonnier aurait-il dejà fait connaissance de ces concepts. Le PANAPAX doit d’abord former ses membres !
    5) En conclusion, le ressentiment personnel doit compter avant que compte la Nation.
    Dieu, un Salaud ; Freud, un Hero !

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 08:18, par Étienne En réponse à : Appel de Manéga : Les sages annoncent une feuille de route pour contribuer à la réconciliation nationale

    Que "les sages" ne se trompent point sur la conscience collective. Si votre réconciliation consiste à faire revenir les bourreaux de nos héros pour les blanchir et les installer à la table du seigneur, vous faites fausse route qui vous conduira au fond d’un gouffre profond, pour avoir voulu demeurer dans l’ivresse des sentiments au dessus d’une montagne.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 08:53, par koh En réponse à : Appel de Manéga : Les sages annoncent une feuille de route pour contribuer à la réconciliation nationale

    Dès l’installation des sages il fallait prendre ceux qui ne trainent pas des casseroles derrières eux. Parmi ces sages il y a ceux qui ne juraient que par Blaise. Maintenant ils sont des sages.
    Qu’est ce qu’un sage au BF ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 11:26, par Goulgoulé En réponse à : Appel de Manéga : Les sages annoncent une feuille de route pour contribuer à la réconciliation nationale

    Que ce soit claire dans la tête de tous ces sages, en esperant qu’il liront ce post s’il n’est pas censuré. De quelle réconciliation parlez vous ? il y a t-il eu une guerre au Burkina qui necessite une éconciliation ? Réconciliation entre qui et qui ?

    Pourquoi dans tout votre discours vous n’avez jamais utilisé le mot "JUSTICE" ?
    La Justice est -elle une abomination au Burkian ?
    Pourquoi voulez vous réconcilier ceux qui ont vilolé la justice au Burkina avec ceux qui sont restés intègres malgrés ?

    Votre réconciliation forcé sans même parler d’une once de la justice, n’est -il pas une façon de contionner l’injustice et l’impunité au Burkina ?

    Pourqoui vouloir m’’imposer votre remède alors que je ne souffre point de cette maladie ? Le Burkina Faso sort-il d’une guerre civile comme en Côte d’Ivoire ou le Rwanda pour parler de réconciliation ?
    Au Rwanda on savait qui devait se réconcilier avec qui, de même qu’en Côte d’Ivoire, mais qu’en est -il du Burkia ?

    Arrêtez ce manège de Manèga et focaliser vous sur la JUSTICE, a aussi la fonction de punir les coupables à la hauteur de leur crimes et d’apaiser les coeur. Après si la victime veut se reconcilier avec son voleur ou l’assasin de son fils c’est à lui de décider et personne ne peut l’en imposer.

    La réconciliation, c’est aussi comme le respect, elle se mérite, mais après que la justice ai fait son travail.

    Webmaster, j’ai donné mon avis s’en offenser personne, aussi dans la perspective d’une solution viable pour mon beau pays.. J’espère que ce post ne sera censuré. Merci d’avance.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 11:56, par Petit fils de MANEGA En réponse à : Appel de Manéga : Les sages annoncent une feuille de route pour contribuer à la réconciliation nationale

    L’appel de MANEGA a échoué dès sa conception. Je m’en vais vous dire pourquoi.
    L’idée de la réconciliation est bonne, malheureusement ses concepteurs sont tout sauf des hommes de paix. Un mauvais arbre peut -il produire de bons fruits ? La réponse coule de source.
    Voyez trois des concepteurs de cet appel de MANEGA (Lookman, Évariste KOSSIMBO, Mamadou Aly COMPAORE) et vous comprendrez pourquoi je fais une telle affirmation.
    Lorsque de passage au pays pour un mois de vacances, j’ai suivi sur la chaîne nationale qu’un groupe de compatriotes se sont rendus à MANEGA, la terre de mes ancêtres maternels pour un appel à la paix, j’ai applaudi à me rompre les phalanges. Je me suis dis voilà des hommes toujours intègres dans ce pays qui se cherche. Mais ma joie fut de courte durée. Dès l’annonce du titre, j’étais pressé de savoir qui sont ces valeureux Burkinabé qui ont eu une telle inspiration. A la fin du reportage, je poussai un soupir de déception ; mon cousin avec qui je suivais le compte rendu de l’élément voulut comprendre ma déception.
    - "Etaient-ce bien Lookman, Mamadou Aly COMPAORE et le fameux docteur Évariste KOSSIMBO" qui sont les concepteurs de cet appel à la réconciliation" demandai-je à mon vis-à vis, souhaitant qu’il me dise que ce sont des homonymes.
    - C’est bien eux, confirma mon cousin, avant d’ajouter c’est bien le trio qui chaque dimanche sur la chaîne BF1 insulte, traite de tous les noms d’oiseau, le MPP, le Président du Faso et tous les insurgés de 2014.
    Ai-je encore besoin de poursuivre mon raisonnement ?
    Leur "réconciliation", dans la tête ses concepteurs, je suppose, concerne les Burkinabé de toutes les convictions. Si la réconciliation de "docteur" KOSSIMBO et compagnie concerne tous les Burkinabé y compris le Président du Faso et sa famille politique, la base est faussée. Comment veut- on faire la paix avec un adversaire qu’on insulte à longueur de semaines ? Je cherche simplement à comprendre.
    Les sages devraient ouvrir les yeux.
    Pour que des citoyens comme moi croient à leur machin, c’est de commencer d’abord par demander à leurs "employeurs" de cesser les commentaires haineux dans leur émission de BF1 ; ensuite, leur demander de se mettre en retrait et enfin de tenir surtout compte du ressentiment personnel de chaque Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 14:20, par Le Roi En réponse à : Appel de Manéga : Les sages annoncent une feuille de route pour contribuer à la réconciliation nationale

    Disons le tout net : cette fourchette de personne sur la tribune est justement à la base de l’insurrection de 2014 , pour avoir contribué à l’édification et à la consolidation du règne Compaoré . en tant que membre actif du système ou en tant que complice passif.
    Le comble , c’est qu’un monsieur comme Konsimbo , incapable d’aligner une bonne phrase sans injure , soit à la table . Il en est de même du sulfureux Loukman
    Décidément cette affaire est mort-née !

    Répondre à ce message

    • Le 21 janvier à 18:24, par Amadoum Maiga En réponse à : Appel de Manéga : Les sages annoncent une feuille de route pour contribuer à la réconciliation nationale

      Cher " appel de Manega " maintenant vous etes bien servis.Les Burkinabé je crois ne sont pas contre la reconcilition mais elle ne doit pas etre une imposition.Pendant qu on y est demandez a certains de vos membres d etre des ambassadeur du pardon a travers leurs paroles.Suivez mon regard comme d autre l on dit avant moi.Ceux qui sont de bonne foi je leur dit courage , ceux qui hypocrites je les laisse avec Dieu , ceux qui en font un pretexte qu ils brulent en enfer.

      Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 16:43, par Lom-Lom En réponse à : Appel de Manéga : Les sages annoncent une feuille de route pour contribuer à la réconciliation nationale

    Ce qui m’attriste c’est que je vois des personnes respectables s’engager dans une telle aventure avec des individus comme Lookman, Aly Compaoré, et un certain Komseimbo. C’est dommage, ces personnalités courent le risquent de prendre de la bouse de vache sur leurs visages un jour ! Rien qu’à cause de ces trois messieurs, ils auront de la peine à convaincre ! On leur souhaite beaucoup de courage !

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 18:29, par Sidpassata Veritas En réponse à : Appel de Manéga : Les sages annoncent une feuille de route pour contribuer à la réconciliation nationale

    - QUI A CAUSE QUEL TORT POUR QU’IL AIT UNE CRISE QUI JUSTIFIE LA NÉCESSITE D’UNE RÉCONCILIATION ? ON VEUT RÉCONCILIER QUI ET QUI, A QUEL SUJET ET EST-CE QUE LEUR MÉSENTENTE CONCERNE LE SORT DE TOUS LES BURKINABÈ ?
    - Y-A-IL AU BURKINA FASO, QUELQU’UN QUI DEMANDE PARDON POUR LES FAUTES QU’IL A COMMISES ? QUI EST-CE QU’IL FAUT PARDONNER DE QUELLE FAUTE POUR FAIRE LA RÉCONCILIATION ?

    - MAIS SI DES GENS CONNAISSENT LES FAUTES DES GENS QUI CRÉENT DES PROBLÈMES, ALORS ILS N’ONT QU’A DEMANDER AU COUPABLE DE FAIRE PARDON ET DE NE PLUS RECOMMENCER.
    - SI UN COUPABLE VEUT SE RÉCONCILIER AVEC LES VICTIMES DE SES MAUVAISES ACTION, IL N’A QU’A DEMANDER PARDON AUX VICTIMES ET PROMETTRE DE NE PLUS RECOMMENCER, AINSI ILS POURRONS SE RÉCONCILIER .
    -  QUANT A MOI, JE SUIS COMME BEAUCOUP DE BURKINABÈ ; JE N4AI RIEN FAIT DE GRAVE A PERSONNE AU POINT QUE CELA POSE UN PROBABLE POUR LA PAIX DE TOUT LE BURKINA :
    - SI LES HOMMES POLITIQUES ONT DE LA HAINE ENTRE EUX, CE N’EST PAS LE PROBLÈME DE TOUS LES BURKINABÈ ; D’AILLEURS. LAISSEZ LES CITOYENS TRANQUILLES, ILS VONT SÉPARER LA BAGARRE DES POLITICIENS DANS LES URNES EN 2020.
    OU SE TROUVE LES PROBLÈME MÊME ?

    Répondre à ce message

    • Le 21 janvier à 19:39, par Goulgoulé En réponse à : Appel de Manéga : Les sages annoncent une feuille de route pour contribuer à la réconciliation nationale

      Merci mon frère Sidpassata Veritas, vous avez tout dit et je partage entièrement votre point de vue.

      C’est comme si on te forçait à prendre un médicament pour une maladie que tu n’a pas., au risque même de te forcer à l’ingurgiter pour te rendre encore plus malade,

      La seule grande maladie généralisée au Burkina, et qui risque de provoquer des gangraine, c’est l’injustice face aux crimes de sang et aux crimes économiques.
      Si ces sages ont un remède pour cela, tous les fils intègres du Burkina seront preneur, en dehors de cette voie, ce n’est qu’une fuite en avant.

      Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 23:23, par jeunedame seret En réponse à : Appel de Manéga : Les sages annoncent une feuille de route pour contribuer à la réconciliation nationale

    Des sages avec un parti pris. Juste pour briller dans l’histoire et se faire nourrir éternellement par des bourreaux rachetés. Messieurs les sages, si sagesse il y a , il faut en témoigner dans des démarches et interventions discrètes, justes et équitables. Sinon, c’est corruption psychologique. Et on a marre des anciens et sages d’écran.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Drame de Yirgou : « Si vous prenez une piste dans la brousse, vous préférez croiser un lion qu’un humain », révèle le maire de Barsalgho au sujet de la psychose qui prévaut dans la localité
Incendie au marché de Nioko II : Les commerçants déplorent le retard accusé par les sapeurs-pompiers
Association Kouloum-Rassande (Bien vieillir) : un centre consacré au bien-être des personnes âgées
Ministère de l’Agriculture : Le projet ProValAB octroie du matériel agricole à six coopératives de la commune de Sabou
Art oratoire : Une compétition entre associations estudiantines lancée à Ouagadougou
Croix-Rouge : Plus de 490 millions pour soulager les populations vulnérables de la province du Boulkiemdé
Ouagadougou : Le marché de Nioko II ravagé par un incendie
IUTS : Les syndicats des forces de sécurité intérieure condamne son extension aux primes et indemnités
Education : Le Conseil régional du centre offre 1200 tables-bancs à la commune de Ouagadougou
Bolloré transport & Logistics expose son savoir-faire au salon international sur le coton et le textile
Promotion de la culture biologique : Le PASAAO forme 31 animateurs endogènes
Dori : Le président du Faso inaugure la gare routière et le CHR rénové
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés