Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En matière de prévision, le jugement est supérieur à l’intelligence. L’intelligence montre toutes lеs рοssibilités рοuvаnt sе рrοduirе. Lе jugеmеnt disсеrnе раrmi сеs рοssibilités сеllеs qui οnt lе рlus de chance de se réaliser.»  Gustave Le Bon

Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 15 janvier 2020 à 22h50min
Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

Le pape émérite Benoit XVI et le cardinal Robert Sarah expriment leur opposition à l’ordination des hommes mariés, dans un livre à paraître, chez Fayard, ce 15 janvier 2020.

Une position assumée par les deux pasteurs contre l’idée du sacrement de l’ordre aux hommes mariés.

En effet, l’alternative d’ordination d’hommes mariés en Amazonie pour répondre au manque de prêtres, dans cette partie de l’Eglise latine avait évoquée au cours du synode sur l’Amazonie en Octobre 2019.

Une idée qui semblait avait l’onction du saint père François et la majorité du clergé progressiste.

Resté dans l’ombre depuis un moment, le pape émérite sort de son silence avec un livre pour exprimer son opposition à cette dynamique de l’Eglise latine.

Pour défendre le célibat des prêtres, le pape émérite allemand et le cardinal guinéen remontent aux fondements historiques et bibliques du célibat sacerdotal, comme un don total à Dieu et de la longue histoire hébraïque qui fait du prêtre un « mis à part », y compris la dimension ecclésiologique qui lie le célibat au sacerdoce.

Edouard Samboé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 janvier à 15:31, par YAWOTO En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

    Je préfère voir des prêtres mariés, que de voir des prêtres coureur de jupons, ou bien vous les chassés au lieu de les protéger !

    Répondre à ce message

    • Le 16 janvier à 14:01, par Sabaabo En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

      Il s’agit de trouver et de respecter les préférences de Jésus qui a fondé l’Eglise, et non les préférences de quiconque, pas même du Pape.

      Répondre à ce message

    • Le 17 janvier à 11:25, par Messoh En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

      Je ne comprends pas pourquoi le Web Master me censure. Je n’ai rien dit de méchant ni d’injurieux. Je n’ai fait que dire la vérité. Je suis un Chrétien et je ne peux pas accepter qu’on dise des contre-vérités qui ne sont pas Biblique. Je ne peux accepter qu’on dise que : « Pour défendre le célibat des prêtres, le pape émérite allemand et le cardinal guinéen remontent aux fondements historiques et bibliques du célibat sacerdotal… ». Non, non et non ! Fondement Biblique ? De quel fondement Bibliques parlent-ils ? De quelle Bible ils parlent. Connaissent-ils réellement la Bible et lisent-ils réellement la Bible ? A ce que je sache la Bible ORDONNE je dis bien ORDONNE dans le livre de 1Timothée Chapitre 3 Verset 1 à 5 ceux-ci : « 1 Si quelqu’un aspire à la charge D’EVEQUE, il désire une œuvre excellente.
      2 Il faut donc que L’EVEQUE soit irréprochable, MARI D’UNE SEULE FEMME, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l’enseignement.
      3 Il faut qu’il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé.
      4 IL FAUT QU’IL DIRIGE BIEN SA PROPRE MAISON, ET QU’IL TIENNE SES ENFANTS DANS LA SOUMISSION ET DANS UNE PARFAITE HONNETETE ;
      5 CAR SI QUELQU’UN NE SAIT PAS DIRIGER SA PROPRE MAISON, COMMENT PRENDRA-T-IL SOIN DE L’EGLISE DE DIEU ? ».
      Voilà ce que dit la Bible sur ses serviteurs. On ne peut pas laisser la Bible et prendre des décisions aux conséquences incalculables (pédophilie, agressions sexuelle et violes des prêtres sur les femmes, dont le pape actuel vient de lever les secrets sur ces crimes, et des enfants des prêtres partout dans le monde etc…), et parler de « fondements Bibliques ». Donc, on veut justifier toutes ces abominations de pédophilie, de viols et d’agressions sexuelles des femmes sur le dos de la Bible ? Alors que la Bible dit que l’évêque doit être « MARI D’UNE SEULE FEMME » et doit « DIRIGE BIEN SA PROPRE MAISON », car « SI QUELQU’UN NE SAIT PAS DIRIGER SA PROPRE MAISON, COMMENT PRENDRA-T-IL SOIN DE L’EGLISE DE DIEU ? ». C’est quelle histoire tout cela ?
      On ne peut pas aussi se baser sur le cas de l’Apôtre Paul, car le célibat de Paul était volontaire, et lui-même voyait cela comme un don. Dans le livre de 1Corintien au Chapitre 7, verset 7, Paul lui-même dit ceci : 7 « Je voudrais que tous les hommes fussent comme moi ; mais chacun tient de Dieu un DON PARTICULIER, l’un d’une manière, l’autre d’une autre.
      8 A ceux qui ne sont pas mariés et aux veuves, je dis qu’il leur est bon de rester comme moi.
      9 MAIS S’ILS MANQUENT DE CONTINENCE, QU’ILS SE MARIENT ; CAR IL VAUT MIEUX SE MARIER QUE DE BRULER. ».
      Voici les conseils que Paul donne à l’église. Qu’on ne vienne pas justifier l’injustifiable par des soit disant « fondement de l’église ». Web Master où est le problème ???

      Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 15:35, par Lom-Lom En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

    La foi est juste une relation entre la personne humaine et son créateur qui est Dieu dont on ignore le nombre de noms que chaque peuple, groupe socio-linguistique de la Planète lui ont donnés jusque-là. Avec ou sans prêtres, l’Eglise amazonienne avancera à son rythme jusqu’à trouver ses prêtres célibataires. Si jamais, on ordonne des prêtres mariés en Amazonie, on finira par en ordonner pour chaque région du monde en commençant par l’Occident chrétien d’où est partie la foi chrétienne. Pour moi, ce sera un poison que l’on va injecter dans le sang de l’Eglise chrétienne universelle et on ira vers de nouveaux schismes ! Dans ce sens, je suis d’accord avec la position du Panzer-Kardinal et Pape émérite Benoit XVI et de Mgr Robert Sarah ! Que Dieu continue de guider son Eglise dans sa marche sur la Terre des Hommes !

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 17:18, par MonOpinion En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

    Ca sonne comme un desaveu du pape actuel (Francois). Avec 2 papes vivants, un clash est inevitable ; On pourrait dire que c’etait previsible. Si l’avis contraire sur cette question doit s’exprimer dans un livre, cela signifie que le Vatican, malgre l’impression que les secrets y sont bien gardes, n’a pas su gerer ce probleme a l’interne. Dommage. Le pape a la retraite doit laisser son successeur conduire l’eglise, avec les reformes qui s’imposent ou qui sont necessaires.

    Répondre à ce message

    • Le 16 janvier à 14:44, par Sabaabo En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

      Non, ce n’est pas un désaveu, c’est une contribution responsable à la réflexion et au débat en vue d’aider celui qui décide à le faire de façon éclairée et responsable. Le cardinal Sarah a, du reste, réaffirmé que son obéissance au Pape François est absolue. Et le pape émérite a le devoir, en tant que théologien, l’un des plus grands de notre époque, pour ne pas dire de tous les temps, de se prononcer sur la question. Signalons que le pape François n’a pas encore pris la décision. D’ailleurs, il a plusieurs fois exprimé qu’il n’a pas l’intention de changer la discipline de l’Eglise. Enfin, n’oublions pas que nous sommes dans l’ère des médias. Si ceux qui se font appeler "progressistes" ont le droit d’utiliser à outrance les médias et la communication pour faire pression sur le Vatican, agitant du même coup sûr tous les toits leurs raisons d’exiger le changement, il serait absurde de vouloir condamner ceux qu’on appelle "traditionalistes" à se contenter des couloirs du Vatican. D’ailleurs, il ne s’agit pas de secrets à garder mais de vérité, ou tout au moins de convictions à proclamer.

      Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 06:13, par Yambia En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

    Le célibat à été institué avec le temps. Le supprimer n est un problème car il ne repose sur aucune instruction divine

    Répondre à ce message

    • Le 16 janvier à 15:01, par Sabaabo En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

      Le célibat sacerdotal a été institué quand l’Eglise, dans son effort pour une meilleure intelligence de la volonté de son fondateur a compris qu’il fallait l’instituer. Encore une fois, l’Eglise cherche à savoir quelle est la volonté de son Seigneur. Le cardinal Sarah et le pape émérite, en scrutant les Écritures et la Traduction, dans la prière, se sont prononcés. Tous ceux qui, comme moi, n’ont pas de connaissances approfondies des Écritures et de la tradition de l’Eglise sont priés de s’en abstenir. On ne demande pas à tous les habitants de cette terre d’exercer un quelconque devoir de voter pour ou contre. l’Eglise n’est pas un État démocratique du 21ieme siècle, encore moins une ONG ou une société où les décisions se prennent en Assemblée Générale.

      Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 06:37, par Tony En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

    Je voudrais juste signaler que Benoit XVI a fait retirer son nom du livre. Il est vrai que ça n’enlève rien au fait que la question divise et pourrait achever l’église Catholique qui ne continue de recruter qu’en Afrique.

    Répondre à ce message

    • Le 16 janvier à 15:15, par Sabaabo En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

      Benoît XVI A VOULU faire retirer son nom. Mais pour la première édition, son nom figure bel et bien comme co-auteur. Il faut attendre la prochaine édition qui ne va pas tarder.
      Si effectivement la question divise, il ne faut pas aller jusqu’à imaginer qu’elle pourrait achever l’Eglise catholique. C’est impossible.
      Le terme "recruter" n’est pas approprié pour parler de l’adhésion à la foi catholique.
      Et puis, le fait que l’Eglise catholique "grandi" en Afrique alors qu’elle "régresse" ailleurs est un bon signe en sa faveur. Elle a été accueillie ailleurs avant d’arriver chez nous. Le jour où les africains n’en voudront pas, elle "ira’ ailleurs. Car la foi catholique ne s’impose pas. Elle est proposée. Et quand elle est accueillie, vraiment bien accueillie, elle est facteur de développement de l’homme dans tous les sens.

      Répondre à ce message

      • Le 20 janvier à 20:07, par AMKOULLEL En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

        A mon frère @ Sabaabo : il faut éviter de raconter des contre vérités sur la place publique. Tu affirme que le christianisme se "propose" et non ne s’impose.
        J’ai mal de voir un NOIR affirmé de tels propos qui sont à milles lieux de la vérité. Aujourd’hui, avec une telle ouverture à la connaissance, tu peux mal
        mentir et t’en tirer. Je te conseille de revoir l’histoire de notre rencontre avec cette foi, le christianisme. Elle est a été "proposée" à tel point que ceux
        qui l’ont refusé ont été décapités,. Des exemples sont légions partout en Afrique, du Nord au Sud et d’Est en Ouest. Pas besoin d’aller loin chercher, je te
        recommande de lire Malidoma Patrice SOME, auteur de ’Of water and the spirit", excellent témoignage vivant et contemporain de comment le grand sud-ouest du
        Burkina a été christianisé, dans brutalité, la cruauté inouie et, @ Sabaabo, mon frère, tu oses dire le christianisme se "propose" ?! C’est cruel de ta part.
        Mais bon, tu penses que c’est tout le bonheur de nous, Africains, de gonfler les rang du christianisme ? Quel dommage pour un cerveau Africain de tenir ce genre
        de propos. Pire, dire que le christianisme tire son origine d’Afrique, quelle mascarade de bas étage. Tout ça pour embrigader de pauvres et faibles esprits Noirs
        à votre foi, quelle honte. Même pas la peine de s’y attarder.
        Frère @ Sabaabo, tu laisse penser que c’est le christianisme qui a fait le développement de l’occident. Quelles sont tes preuves ? Si non dans les faits,
        l’église et le christianisme ont gouverné l’occident pendant plus de 1000 ans, du 4ème au 14eme siècle, dans la plus grande cruauté et la terreur absolues.
        C’est la période la plus sanglante et la plus sanguine de l’histoire de l’humanité. Côté developpement, après 1000 ans, l’occident était encore et toujours
        ignorante, malnutrie, et surtout analphabête. Je ne sais pas si on parle du même occident frère @ Sabaabo ! Ce qui a développé l’occident, ce sont les esprits
        brillants qui ont, avec courage, su se dresser contre la tyrannie et la fureur de l’église pour s’affranchir d’elle dans tous les sens du terme et lancer la
        marche de l’occident pour le progrès et la science : Galilé, Bernouilli, Newton, Lavoisier, Diderot, D’Alembert, Spinoza, Locke, Bayle... ces esprits brillants
        auto didactes sont les vrais artisans du progrès de l’occident. Inutile de rappeler qu’eux tous ont connu la férule de ton église, soi-disant qui propose sa foi
        et non l’impose. Le christianisme et l’islam sont les 2 faces de la pièce pour les Africains : souffrance, reniement de soi, indignité vis-à-vis de nos ancêtres.
        Ces 02 croyances sont violentes, exclusivistes, et conqurérantes. Dire que sans le christ ou sans mohamed, il n’y a pas de salut, est la plus
        grande violence qui existe. Donc stp viens pas insulter notre intelligence avec tes propos. Votre heure est comptée en Afrique, comme elle était comptée en
        Occident quand des esprits se réveillés et pris leurs destins en main en s’éloignant de l’église en ouvrant les siècles des lumières, par opposition à
        l’obscurantisme dans lequel il était plongé et maintenu par ton église.
        Amicalement votre sainteté frère @ Sabaabo.

        Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 07:28, par Paul Béré, S.J. En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

    "Des profondeurs de nos coeurs"... Un livre annoncé mais qui fait polémique, à juste titre. Il faut avoir lu le livre pour l’évaluer. Ce que les journaux en disent (et je m’en tiens aux propos rapportés dans les journaux !) appelle une grande vigilance : 1) Le célibat n’est pas une dimension ontologique du sacerdoce : autrement, le sacrement de tous les prêtres mariés dans l’Eglise catholique serait invalide ; 2) L’Eglise catholique a plusieurs traditions et rites : il y a des prêtres mariés dans l’Eglise catholique. Le rite latin n’est pas le rite par excellence, car tous les autres sont des voies qui permettent la sanctification du peuple de Dieu ; 3) L’histoire de l’Eglise montre bien que nous sommes héritiers/héritières d’un sacerdoce qui a connu plusieurs formes. Aujourd’hui, l’Evangile nous parle de la belle-mère de Pierre ! 4) Le synode sur l’Amazonie a été l’occasion de lancer un processus de discernement. Les médias ignorent peut-être que le discernement est une recherche de la volonté du Seigneur sur l’action à entreprendre. Les publications annoncées par les médias semblent vouloir faire pression sur les décideurs pour une issue déterminée. On doit donc demander la grâce de la liberté intérieure dans le processus du discernement. 5) La liberté d’expression est une grâce de notre époque. Demandons aussi la grâce du sens de la responsabilité car la parole est performative ! Elle a des effets qui, parfois, nous échappent et peuvent nuire. Au coeur de la polémique, rappelons-nous enfin que la vague passera...

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 07:36, par SAM En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

    Suis pas chrétiens mais je suis totalement d’accord avec le premier intervenant ; au lieu de faire dans l’hypocrisie, combien de fois on a signaler des scandales liés à l’adultère de certains prêtres ? et pire c’est generalement avec des femmes mariées. Des pretres qui louent des maisons pour leurs copines ; des pretres qui ont des enfants...etc

    Répondre à ce message

    • Le 16 janvier à 15:27, par Sabaabo En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

      Vous évoquez une triste réalité. Hélas.
      Mais avec un peu de bon sens, on voit que la solution ne viendra ni de l’ordination d’hommes mariés, ni même du mariage des prêtes (ce sont deux sujet très différents). La preuve est que toutes les statistiques montrent qu’il y a un pourcentage beaucoup plus élevé d’adultères, pédophilie, homosexualité et autres parmi les hommes mariés, les parents, les enseignants que chez les prêtres. C’est ça aussi une réalité dont on parle peu.

      Répondre à ce message

    • Le 17 janvier à 11:29, par vik En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

      Sam ; je ne te contredit pas mais je voudrais que tu jetasses un coup d’oeil sur l’autre face du problème :
      combien de fois on a signalé également des scandales sexuels venant de leaders d’autres religions qui ne sont pas catholiques ?
      Si tu analyse l’affaire sur les deux faces tu verra que le problème ne vient pas du célibat des prêtres, mais de notre monde qui souffre ; Donc les prêtres étant dans ce même monde en pâtissent.

      Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 11:28, par tengen-biiga En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

    N’y a t-il pas d’hommes mariés pédophiles, homosexuels ou qui ont des copines dans des villas ... ?

    Ce n’est pas en permettant à des prêtres de se marier que l’on va mettre fin à ces phénomènes. Ce sont des hommes avant d’être des prêtres.

    Mais encore une fois, ce n’est pas le sujet. Le sujet, c’est "faut-il ordonner des hommes déja mariés comme prêtres ?"

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 12:21, par Bakaridjan En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

    C’est de la pure hypocrisie ! Pédophilie, religieuses abusées , relations sexuelles avec toutes ces femmes en détresse qui viennent chercher refuge dans la prière ! Tout ça avec le silence complice et bienveillant du haut clergé ! De petits prêtres ont été lâchés, puis des évêques, des cardinaux....allons seulement tout finira par se savoir !

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 12:38, par Émile Simboro En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

    Bonjour et merci pour votre tribune. Je suis prêtre mais avant mon ordination j’ai eu l’extraordinaire chance de vivre une année de spiritualité à dimension internationale où un jour j’ai assisté à une messe a côté de la femme d’un prêtre de rite oriental qui concelebrait avec ceux de rite latin. L’Eglise est un jardin aux mille fleurs à découvrir et apprécier surtout par nous qui y sommes a peine 120 ans ! Le livre apportera certes beaucoup de lumières et cela nous invitera à nous mettre davantage à l’écoute de l’Esprit. Que le Paraclet Lui-même continue à aider le Magistere"et Mater" à trouver toutes les solutions idoines pour la "Nouvelle Évangélisation.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 13:08, par Monmot En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

    Bien fait, ça n’a pas été créé par eux, donc ça doit pas être supprimé par eux. On ne force personne à devenir prêtre, et une fois que tu entre et tu ne peut pas, on ne t’empêche pas de démissionner. Ceux qui critiquent les prêtres, sachez que se sont des hommes comme nous. Il faut prier pour eux. Quand il y aura pas de volontaires, les catéchistes vont les remplacer pour célébrer les messes, ou on ne formes que des catéchistes pour les aider si ça manque et ainsi jusqu’à il n’y aura plus de volontaire et les catéchistes vont les remplacer totalement.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 13:14, par Mechtilde Guirma En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

    Je regrette que le faso.net ait refusé mon post. En effet, je décrivais comment précisément chez nous, le célibat des prêtres fut une des valeurs en analogie des vies consacrées des personnes autrefois consacrées et qui se vouaient au Tiibo dans les royaumes des mossé et qui a permit l’implantation solide de l’Église. C’est pourquoi, sans l’expliciter, j’ai ajouté donc que chez nous les prêtres mariés n’étaient pas notre héritage. De même de façon implicite, tenant compte de l’expérience inégalée de l’Église, comment elle en est arrivée à décider le célibat des prêtres (en analogie avec le cas de Yennenga, qui a quitté cette vie consacrée du fait qu’elle aspirait à fonder un foyer). Et j’ai bien expliqué également en sous-entendu qu’il n’était pas question pour moi de critiquer qui ce soit dans l’Église (parce que c’était un débat délicat des grands). J’ai tout simplement donné des exemples qui viennent à point nommer au moment précis et critique (où à la faveur « d’un certain désordre dans l’Église »), le monde est perturbé jusqu’à la menace même du concept de la famille humaine. Les problèmes de l’Église ne datent pas d’aujourd’hui. Et les mêmes sujets ont été traités au fil des siècles dans les conciles (dont le dernier est celui de Vatican II). Mais l’Église a su toujours trouver sa voie. Le cas spécifique également de Pierre a fait école dans l’Église et c’est bien. Cependant, En effet, même de nos jours, des hommes (et même des femmes) ont quitté femme (ou mari) et des enfants pour la mission spécifique de l’Église avec leur foi dans la mission dont parle le Saint Pape Jean-Paul II : la Mission des laïcs.

    Donc ce qui nous reste à faire (en attendant de nous procurer le livre pour bien nous en pénétrer) , c’est de prier sous le patronage de la « Vierge Marie soutien des vies consacrées », pour les prêtres et les religieux. Le Saint Père François lui-même ne cesse de le demander, aux individus comme aux groupes.

    Mon père, j’aimerai tant vous rencontrer, soit au pays…(si Dieu le veut) ou en Occident. En attendant, j’aimerai bien avoir vos contacts. Je vous remercie d’avance et priez pour moi s’il vous plaît.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 14:35, par opinion En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

    Je suis chrétien et catholique, donc j’annonce les couleurs. Tout ce qu’on retient de l’Eglise catholique, avec l’aide bien appuyée des médias, ce sont ces affaires, certes très abominables, avec une pensée très pieuse pour les victimes. Il faut éviter de confiner l’autre dans ses mauvais exemples, autrement, nous-mêmes serons rattrapés par la même logique. Des noirs ceux-ci, des noirs ceux-là, des africains ceux-ci, des africains ceux-là, et l’image nous colle à la peau et nous meurtris, simplement parce que nous ne nous reconnaissons pas dans ce que certains d’entre nous, et une minorité, se permettent de faire sans qu’ils nous représentent. Ne fermons pas les yeux sur ces affaires, mais disons-nous une chose, un arbre qui tombe fait bien plus de bruit que mille autres qui poussent.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 14:40, par Sidpassata Veritas En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

    Je suis chrétien très pratiquant et je souhaite que le débat actuel se poursuive dans la sérénité, pour le bien des personnes directement concernées, pour le biens de l’Église en tant que communauté de croyants fidèles de Jésus-Christ et surtout pour le salut des hommes, but ultime de la mission de l’Église.
    C’est pour cela que je ne suis pas du tout inquiet que au sein de la haute hiérarchie de l’Église, il y ait ce souci et se débat qui montre que la recherche de la vérité et de la fidélité a Dieu est une quête permanente d’une importance capitale dans l’Église.
    C’est pour la même raison que j’estime, à mon humble avis, que les problèmes de pédophilie ou d’adultère ne sont pas des arguments suffisants pour justifier l’abandon du célibat consacré. Parce que le mariage n’est pas un remède miracle contre ces maux. Que faire plus tard, pour des prêtres mariés pédophiles ou infidèle (adultère) ? Faudrait-il alors abandonner le sacerdoce ? Est-ce que tous ceux qui n’arrivent à être fidèles à un engagement (le sacerdoce dans toutes ses exigences) seront-ils fidèles à deux engagements (le sacerdoce et le mariage dans toutes leurs exigences respectives) ?
    Dans le processus de discernement dans l’Église, il faut se poser quelque bonnes questions :
    - 1- Le célibat est-il la principale cause de manque des vocations sacerdotales ? Et par voie de conséquence, ce célibat consacré est-il le principal obstacle à la fécondité spirituelle des prêtres en exercices dans leurs mission et ministère ordinaires ?
    - 2 - L’Église a le devoir d’annoncer l’Évangile en contradiction avec l’esprit du monde. Des trois vertus évangéliques (pauvreté, obéissance et chasteté) qui font du prêtre un témoin et non un simple maître de la Parole (et non de la parole), le célibat consacré (chasteté) est le dernier de ces signes prophétiques encore capable de provoquer et interroger le monde actuel sur le sens profond de la vie. L’esprit de pauvreté et celui de l’obéissance parlent moins à à notre monde qui ne s’offusque guère de leur transgression chez les prêtres. Alors faut-il renoncer à cet instrument de la mission qu’est le célibat, signe prophétique le plus parlant du moment parmi les 3 vertus évangélique ?
    - 3 - Adhérer à l’Évangile de Jésus Christ nécessite toujours une conversion. Les africains sont bien placés pour le savoir, eux qui ont eux aussi des difficulté à se convertir à la vertu évangélique de la chasteté dans un célibat consacré ; car dans nos culture et jusqu’à nos jours encore, c’est un désastre, voire une malédiction que de mourir sans enfant. Mieux, il faut même avoir un enfant mâle pour transmettre à la postérité le nom de sa famille dans les société matriarcale. Peut-être faudra-t-il aux autorités de l’Église assez de patience pour attendre le temps de Dieu et continuer à prêcher l’Évangile avec le célibat consacré, jusqu’à ce que, dans les cultures des peuples de l’Amazonie, il y ait des personnes capables de ce convertir à la radicalité de de l’Évangile ! Alors, ne serait-ce une forme d’impatience ou de "mépris" des populations de l’Amazonie que de les croire définitivement incapables de se convertir au célibat consacré ?
    - 4 - Une des plus grande force de l’Église catholique sur terre, n’est-elle pas sa communion et son caractère universels ? Manque-t-elle aujourd’hui, plus que par le passé, des missionnaires de l’Évangile partout dans le monde, qu’ils soient orientaux, latins, célibataire ou mariés, pour aller annoncer l’Évangile partout dans le monde où besoin se fait sentir, y compris en Amazonie ? Alors qu’est-ce paralyse le plus l’Église aujourd’hui dans sa mission ; la crise des vocation ou le repli des missionnaires (congrégations, diocèses ou société de vie apostoliques) à l’intérieur de frontières géographiques, culturelles, économiques, au détriment de l’aventure missionnaires ?
    Mon avis c’est que l’Église, dans cette réflexion et se discernement, ne doit pas s’interdire d’aller très loin dans la recherche d’une plus grande fidélité, quitte à bousculer et les habitudes multiséculaires dans l’Église et l’esprit d’un monde en manque de repères et qui critique méchamment et rejette sans discernement tout ce qui lui parait hostile de prime abord. L’Église du Christ est dans le monde, mais elle n’est pas du monde : C’est Jésus qui le dit de c’est disciples. TOUT EST PERMIS, MAIS TOUT N’EST PAS PROFITABLE ! Cela aussi, c’est l’Evangile qui le dit !

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 17:57, par Droit d’expression En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

    Je voudrais, tout d’abord, remercier le Père Béré pour son intervention. Tous ceux qui ne savent pas que l’Église ordonne déjà des hommes mariés devraient la lire.
    À ceux qui profitent de cette tribune pour déverser des insanités sur l’Église devraient d’abord faire leur propre examen de conscience. Je doute qu’ils soient eux-mêmes des modèles. Les dérives de certains prêtres n’ont rien à voir avec leur célibat. Ces mêmes dérives ont cours au sein des églises protestantes dont les pasteurs sont mariés et dans les familles.
    Un discernement est en cours sur un sujet très important. La moindre des choses que les chrétiens qui veulent le bien de l’Église doivent faire est de prier pour le Pape et tous ceux qui sont engagés dans ce discernement afin qu’ils prennent des décisions inspirées de Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 11:00, par LeBig En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

    Si on permet aux prêtres de se marier autant les autoriser à exercer tout autre métier ! car qui va s’occuper de leurs familles ? L’Eglise Catholique ? Après les sœurs,les moines et les frères vont demander aussi le droit de se marier.Le célibat reste la meilleure solution.

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 15:19, par Jacques Légaré En réponse à : Eglise catholique latine : L’ordination des hommes mariés rejetée par Benoit XVI et le cardinal Sarah

    Il y a deux raisons à cette opposition au mariage des prêtres.

    1, Une épouvantable et cruelle misogynie.

    2, Le refus de partager avec les enfants de ces mariages les revenus et richesses de l’Église. En effet, en droit civil les enfants héritent de leurs parents.

    Cherchez l’avidité et la cupidité du dieu Ploutos et vous y trouverez tous les papes...

    Jacques Légaré, né 1948
    Ph.d. en philosophie politique.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Développement local : les réalisations du projet pilote d’amélioration de l’aviculture traditionnelle en évaluation
Application de l’IUTS au Burkina Faso : Quand les éléphants se battent…
Préavis de grève des syndicats : Voici la plateforme revendicative
Centre universitaire de Ziniaré : Les activités académiques et pédagogiques lancées
Bobo-Dioulasso : La police met le grappin sur des spécialistes de vols à main armée
Santé : Pr Claudine Lougué encourage les agents de santé à Fada N’Gourma et Koupèla
Bobo-Dioulasso : Une marche le 29 février prochain pour dénoncer « l’injustice » dans le lotissement du secteur 26
Cadre sectoriel « Eau, hygiène et assainissement » : Le programme 2019 réalisé à 64,3%
Burkina : Marches-meetings et grève générale à partir du 7 mars 2020 contre l’extension de l’IUTS
Bobo-Dioulasso : La Sitarail offre à des étudiants, des codes d’accès à la « plus grande bibliothèque francophone »
Mercredi des cendres : A la chapelle du Scolasticat, on a porté le Burkina dans les prières
Crise dans la gestion des marchés de Bobo-Dioulasso : « Celui qui pense que ses droits ont été violés, qu’il saisisse la justice », lance le maire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés