Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a des temps où l’on ne peut plus soulever un brin d’herbе sаns еn fаirе sοrtir un sеrреnt.» Marceline Desbordes-Valmore

Transparence budgétaire au niveau de l’Etat : Un premier rapport made in Burkina produit par le CIFOEB

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • samedi 28 décembre 2019 à 18h07min
Transparence budgétaire au niveau de l’Etat : Un premier rapport made in Burkina produit par le CIFOEB

Le Centre d’information, de formation et d’études sur le budget (CIFOEB) a tenu, ce vendredi 27 décembre 2019 à Ouagadougou, dans ses locaux, un atelier d’échanges avec les médias et les représentants de la société civile. Objectif, présenter son rapport annuel sur la transparence budgétaire dans la gestion financière 2018 de l’Etat.

Afin de participer à la transparence budgétaire au Burkina Faso, le Centre d’information, de formation et d’études sur le budget (CIFOEB) a réalisé son premier rapport sur le sujet, dans le cadre de ses missions de promotion de la bonne gouvernance économique et financière. C’est un rapport d’une soixantaine de pages portant sur la gestion financière 2018 de l’Etat rédigé selon la définition de la transparence budgétaire du CIFOEB et qui va au-au-delà d’une simple publication de l’information budgétaire, a souligné le chargé de programme.

Selon ses dires, ce rapport est produit uniquement pour le Burkina mais il s’appuie sur les normes internationales. Et pour ce premier rapport, plusieurs paramètres de transparence budgétaire ont été appréciés, a indiqué le directeur exécutif du CIFOEB, Youssouf Ouattara.

Youssouf Ouatttara, directeur exécutif du CIFOEB

« Il s’agit de la disponibilité de l’information budgétaire, son niveau de compréhension des citoyens, la fiabilité des données budgétaires, la participation citoyenne, le contrôle externe et interne ainsi que de la gouvernance financière en matière de gestion des finances publiques », a-t-il expliqué, précisant que tous ces paramètres n’ont pas eu les mêmes importances. C’est pourquoi, dit-il, des notes ont été attribuées à chaque paramètre en fonction de son poids et de son importance. Et l’application de ces notes a permis d’avoir une note agrégée de 48,21 sur 100, une note en deçà de la moyenne.

Ce qui a donc conduit les réalisateurs de ce rapport à faire plusieurs recommandations afin d’améliorer la transparence budgétaire au Burkina Faso. Il s’agit notamment de la publication à temps de l’ensemble des documents identifiés, la traduction en plusieurs langues nationales du budget citoyen, l’amélioration du recouvrement des ressources propres de façon efficiente, l’opérationnalisation du conseil d’orientation au sein de l’ASCE-LC, etc.

Journalistes et acteurs de la société civile découvrent les premiers le rapport de transparence budgétaire du CIFOEB

Et le souhait du directeur exécutif du CIFOEB, c’est que ce premier rapport puisse être utilisé comme un instrument d’alerte et de référence en matière de transparence budgétaire au Burkina Faso. Outre cela, Youssouf Ouattara a souhaité qu’il puisse servir à mesurer le progrès et permettre d’évaluer annuellement la transparence budgétaire dans notre pays.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rapport Cour des comptes 2018:Toujours des irrégularités dans l’exécution des marchés publics
Impôt unique sur les traitements et salaires : L’Economiste du Faso lance le débat sur la justice fiscale au Burkina Faso
Aide publique au développement : « Les autres pays du monde nous aident parce qu’ils ont des intérêts à défendre », estime l’économiste Taladidia Thiombiano
DOPPEL MUNICH s’invite au Burkina Faso
Burkina : Près de 5 milliards de F CFA pour améliorer la compétitivité des entreprises
Loi de finances 2020 : Les chefs d’entreprises de Bobo sensibilisés sur les innovations et modifications fiscales
Oxfam en Afrique de l’Ouest : Les 22 hommes les plus fortunés au monde possèdent plus que l’ensemble de la population féminine d’Afrique
Burkina Faso : " Il faut que les opérateurs de téléphonie améliorent la qualité du service et réduisent les coûts de la prestation", Dasmané Traoré de la Ligue des consommateurs
Dipgoldinvestment : La plateforme qui a englouti l’argent d’investisseurs burkinabè
Jeunes commerçants et entrepreneurs du Burkina : « Nous devons apporter notre pierre à l’édification du pays »
Extension de l’IUTS aux fonctionnaires : Les syndicats des enseignants-chercheurs et des médecins disent niet
Loi de finances gestion 2020 : La Maison de l’entreprise instruit le monde des affaires à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés