LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive. ” De Marc-Aurèle

TOUR DU FASO : les Etalons tiendront-ils ?

Publié le mercredi 29 octobre 2003 à 07h12min

PARTAGER :                          

La 17e édition du Tour cycliste international du Faso avalera ses 111 premiers kilomètres ce matin sur l’axe Ouaga-Kaya. Première étape d’une compétition qui va réunir 11 équipes africaines et 5 équipes françaises avec 6 coureurs chacune. Le Burkina Faso est présent avec 3 équipes. Que peut-on attendre des Etalons ?

On se rappelle cette victoire fulgurante du capitaine des Etalons, Saïdou Rouamba, à la dernière étape de la 16e édition du Tour du Faso. C’était la folle ambiance dans les rangs des nombreux fans de la petite reine et des autorités présentes. Que nous réservent ces coureurs burkinabè cette fois-ci ? Il est vrai, la préparation n’a pas suffi parce que les moyens n’ont pas suivi. Le cyclisme burkinabè vit par le courage de ses acteurs. C’est l’une des disciplines sportives qui ne bénéficient pas de l’affluence de sponsors. C’est bien très triste de voir les coureurs s’inquiéter de performance parce que non rassurés de leurs potentialités face à l’insuffisance de la préparation.

Mais, il est de coutume de voir ces jeunes Etalons surmonter ces handicaps pour aller puiser au plus profond de leur orgueil pour préserver une certaine dignité. L’espoir des Burkinabè peut se fonder sur cet esprit. Aussi, les Burkinabè pourront-ils compter sur l’expérience de certains talents à l’image de Saïdou Rouamba qui en réalité est le seul à avoir bénéficié pendant une longue durée de stage en France. Jérémie Ouédraogo reste aussi une des espérances. Grâce à Adama D. Ouangraoua, ce dernier a pu aussi aller s’entraîner en France.
Tout compte fait, quel que soit le déficit d’entraînement, la "bagarre" sera rude dans le peloton comme à l’accoutumée. Rien n’est d’office perdu ou gagné à l’avance.

Bataille pour le jaune

Après la présentation officielle des équipes qui a eu lieu hier, 28 octobre 2003, à la place de la Nation, chacun des 96 coureurs ne vise que le podium.
Le successeur du Marocain Abdelati Saadoune sera connu le 9 novembre prochain sur le coup de 11h-12h. Le maillot jaune du Crédit lyonnais est le maillot le plus convoité. Les prétendants sérieux sont le Sénégal, le Cameroun, la Hollande, la Belgique et la France. Le coup du sort pourrait pourquoi pas hisser le Burkina à un niveau inattendu.
Quel que soit ce qui adviendra, vivement que ce soit le fair-play qui triomphe. La compétition a déjà gagné en organisation et en prestige, l’effort doit être constant pour consolider tous ces acquis.

Le Tour de France sera là pour la 3e année consécutive. Jean-Claude Hérault et son staff, de concert avec Adama Diallo et la Fédération de cyclisme travaillent à ce que la vérité du DG du Tour de France, Jean-Marie Le Blanc soit : "Le Tour du Faso a conforté son statut d’épreuve phare du continent et le Tour de France, avec ses hommes et son savoir-faire, est plus que jamais attaché à sa progression".


Les équipes

Burkina :

1ère équipe : AS Fadoul
2e équipe : SIFA PEUGEOT
3e équipe : SOFITEX
Mali, Togo, Benin, Niger, Cameroun, Sénégal, Côte - D’Ivoire, Nigeria ;

Europe

Normandie (France)
Alsace (France)
GM CI 38 ISERE (France)
Marco Polo (Hollande)
Wielerteam Waasland (Belgique)

Alexandre LE GRAND ROUAMBA
Le Pays

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Nouvel entraîneur des Etalons : Six prétendants pour un trône