Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

5e Recensement général de la population et de l’habitation : L’INSD rassure les populations des Hauts-Bassins sur les mesures sécuritaires prises

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • vendredi 18 octobre 2019 à 20h00min
5e Recensement général de la population et de l’habitation : L’INSD rassure les populations des Hauts-Bassins sur les mesures sécuritaires prises

Dans le cadre de l’organisation du 5e Recensement général de la population et de l’habitation (RGPH), une équipe de l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD) a échangé, ce vendredi 18 octobre 2019 à Bobo-Dioulasso, avec les populations de la région des Hauts-Bassins. Cette rencontre a été l’occasion pour l’équipe de l’INSD de rassurer tous les Burkinabè des mesures sécuritaires prises en vue de la réussite de cette opération.

Du 16 novembre au 15 décembre 2019, le Burkina Faso effectuera son 5e Recensement général de la population et de l’habitation (RGPH). Cette opération d’envergure vise une meilleure connaissance de la population du Burkina Faso, tant sur le plan de sa structure que de sa dynamique. Sa réalisation permettra ainsi d’actualiser la base nationale de sondage en vue des enquêtes futures. Pour la réussite de cette opération, l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD) organise, dans toutes les régions du pays, une rencontre d’information et de sensibilisation sur le processus du recensement, afin d’expliquer aux populations son bien-fondé.

Issiaka Ouédraogo, directeur régional de l’INSD

L’étape de la région des Hauts-Bassins, qui s’est tenue ce vendredi 18 octobre 2019 dans la capitale économique du Burkina, a été l’occasion pour l’équipe de l’INSD de rassurer tous les Burkinabè sur les mesures sécuritaires prises en vue de la réussite de cette opération.

En effet, ce 5e recensement général de la population se déroule dans un contexte sécuritaire particulier, marqué par des attaques terroristes. Cette dégradation de la situation sécuritaire a occasionné de nombreuses pertes en vies humaines et le déplacement de milliers de populations à l’intérieur du pays. A en croire le directeur régional de l’INSD des Hauts-Bassins, par ailleurs délégué régional pour le RGPH, Issiaka Ouédraogo, des dispositions ont été prises pour que ce recensement se déroule sans encombre dans la satisfaction de tout le monde et du gouvernement.

Les participants à la rencontre d’information et de sensibilisation

« Pour les aspects sécuritaires, l’INSD est en train de travailler avec le ministère de la Sécurité et le ministère de la Défense pour voir comment coordonner les aspects opérationnels sur le terrain. Avec la situation des déplacés également, des méthodologies sont en train d’être développées notamment avec le ministère de l’Action sociale, pour essayer de recenser les déplacés qui sont dans les camps », a-t-il rassuré.

Selon lui, ce recensement est fondamental, car il permettra d’avoir une photographie de la population pour pouvoir planifier les opérations futures pour le développement du Burkina Faso. C’est pourquoi il a invité les populations de la région des Hauts-Bassins à se faire recenser et également à sensibiliser leur entourage pour que cette opération soit une réussite.

Antoine Atiou, Gouverneur de la région des Hauts-Bassins

Cette rencontre d’information et de sensibilisation a été présidée par le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou. Dans son discours d’ouverture, il a invité tous les citoyens et toute personne résident dans sa région à contribuer au succès de cette opération, en réservant un bon accueil aux agents recenseurs, en donnant toute l’information demandée et en s’impliquant également dans la sensibilisation.

Pour le gouverneur, ce cinquième recensement général de la population et de l’habitation est une opération très importante pour notre pays, en ce sens qu’il permettra aux dirigeants de disposer d’un outil statistique de souveraineté et d’aide à la décision. « Les données collectées lors du recensement déterminent également les besoins sociaux de base à satisfaire en termes de santé, d’éducation, de formation, d’alimentation, d’emploi, de logement. C’est pourquoi j’invite les populations à se faire recenser », a-t-il laissé entendre.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Recrutement de volontaires : « Si les terroristes nous poussent à prendre ces mesures, ça veut dire qu’ils ont déjà une longueur d’avance », Mamoudou Savadogo, spécialiste de l’extrémisme violent
Situation sécuritaire au Burkina Faso : « Le Président Roch Kaboré doit démissionner et va démissionner », prédit le frère Christian Boglo
Crise humanitaire au Burkina : L’Ocades Caritas veut mobiliser des ressources pour soulager les personnes vulnérables
19e concours d’agrégation du CAMES : 54 nouveaux professeurs déclarés admis
Burkina : L’activiste Naïm Touré relâché
Burkina : Le pape François demande la protection des populations vulnérables
Naïm Touré est accusé de tentatives de démoralisation des forces de défense et de sécurité
Surdité au Burkina Faso : Plus d’un million de personnes touchées
Burkina Faso : « Il faut que les Burkinabè acceptent de se pardonner », prêche Me Bénéwendé Stanislas Sankara
Sécurité et genre au Burkina Faso : Quand les pesanteurs socio-culturelles se reflètent dans la gouvernance sécuritaire
Journées de l’entreprenariat burkinabè (JEB) : La 14e édition explore les opportunités offertes par le secteur agricole
Programme budgétaire « Etat civil » : Un taux d’exécution des activités de 34,54% en 2018
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés