Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Pour se réconcilier, on n’apporte pas un couteau qui tranche mais une aiguille qui coud.» Les proverbes et dictons africains (1962)

Finale de la 1ère édition de la coupe du maire de Sindou : Le village de Konadougou s’adjuge le trophée

Accueil > Actualités > Sport • • lundi 29 juillet 2019 à 10h00min
Finale de la 1ère édition de la coupe du maire de Sindou :  Le village de Konadougou s’adjuge le trophée

La finale de la première édition de la coupe du maire de Sindou s’est jouée le 27 juillet 2019 sur le terrain municipal de la cité des pics. Le match qui a opposé l’équipe du secteur 3 à celle de Konadougou, village rattaché à la commune, a drainé un important public dont le ministre des sports Daouda Azoupiou, les députés de la région des Cascades dont l’honorable Lassina Ouattara et Ladji Coulibaly ainsi que les autorités administratives et politiques locales de la Comoé et de la Léraba. Ce match a consacré la victoire de Konadougou sur le secteur 3 par la plus petite des marques d’1 but à zéro.

« Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître », telle a été la réaction du ministre des sports Daouda Azoupiou à la fin de cette finale de la première édition de la coupe du maire. En effet, cette édition de la coupe du maire de Sindou qui a pris son envol le 25 mai 2019 a connu son épilogue le 27 juillet dernier à travers l’opposition Secteur 3 contre le village de Konadougou. Pour atteindre ce stade de la compétition, le secteur 3 s’est défait du secteur 2 et Konadougou a écarté le secteur 4.

A l’exception des villages de Tourni et N’Pogona, les 8 autres villages rattachés à la commune ainsi que les 5 secteurs de la ville de Sindou ont pris part à ce tournoi. De l’avis du comité d’organisation, les différentes rencontres se sont jouées dans un esprit de fair-play, de camaraderie et de combativité.

De quoi donner satisfaction à l’initiateur, Mamadou Ouattara, qui dans son discours a lancé : « Depuis ma prise de fonction à la tête de la commune, l’exécutif a décliné clairement son ambition de bâtir le socle de son action de développement autour de la jeunesse. C’est ainsi qu’une attention particulière a été accordée à toutes les questions touchant cette frange de la population.

Mamadou Ouattara, maire de Sindou

A chaque fois que l’occasion leur était donnée, les jeunes nous ont toujours interpellés sur l’absence de cadre d’expression de leurs talents. C’est pourquoi, et malgré la modicité des moyens, nous nous sommes résolus à organiser ce tournoi ». Pour le maire qui s’est exprimé ainsi, il s’agit à travers lui, de susciter la pratique du sport de compétition à Sindou. Du reste, dans la matinée du 27 juillet 2019, une course cycliste féminine a été organisée et a connu une grande participation des femmes et jeunes filles de la cité des pics.

Profitant de la présence du ministre des sports au terrain, le Président du conseil régional (PCR) des Cascades, N’Gollo Drissa Ouattara, par ailleurs co-parrain de l’événement, a plaidé pour qu’une attention particulière soit accordée à la région en matière d’infrastructures et d’équipements sportifs. Il a invité les forces vives de la région à se mobiliser autour de l’USCO afin qu’elle retrouve dès la saison prochaine la D1.

Avant de donner le coup d’envoi de la rencontre, le ministre a rassuré les cascadais que le sport occupe une place de choix dans le PNDES et que la région n’est pas en reste. Dans l’ensemble, les deux équipes ont gratifié le grand public d’un match plaisant, empreint de beaux gestes techniques et de belles combinaisons. Les premières actions sont à l’actif de Konadougou qui montrait ainsi qu’il n’est pas venu en simple visiteur des pics. Elle a multiplié les occasions de but que la maladresse de ses attaquants n’a pas permis de transformer.

Daouda Azoupiou Ministre des sports

Le secteur 3 de Sindou, confiné dans sa moitié du terrain procède par des contres qui n’inquiètent pas le talentueux gardien de Konadougou. A 10 mn de la fin de la première partie, les efforts de Konadougou seront récompensés car, son dossard 9, lancé sur une offensive est fauché dans la surface de réparation du secteur 3. Sans hésiter, l’arbitre central Mamadou Boro siffle un pénalty qui sera transformé par le dossard 7. C’est sur ce score que le maître du jeu, renvoie les deux équipes à la pause qui sera mise à profit pour la remise des prix de la course cycliste féminine. La première, Safiatou Ouattara qui fait honneur au maire puisqu’étant du même village que lui, a été gratifiée d’une moto de marque Rato.

Safiatou Ouattara, la 1ère en course cycliste recevant son prix, une moto

A la reprise, on assiste à un réveil du secteur 3. Galvanisé par un public sans doute acquis à sa cause, il assiège Konadougou qui est obligé de s’organiser en défense pour empêcher l’égalisation. Les multiples assauts n’ouvriront malheureusement pas le chemin des buts. En effet, dame coupe avait déjà choisi son camp, celui du village de Konadougou puisque le score restera inchangé jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre. Daouda Azoupiou, visiblement satisfait a félicité le maire de Sindou et son conseil municipal pour avoir pris cette initiative. Il a remercié tous ceux qui ont accompagné l’organisation de ce tournoi et salué le bon esprit des deux équipes qui ont joué la finale.

« Je dois dire qu’il y a des talents et je souhaite qu’à la deuxième édition, il y ait plus d’engagement, de technicité car les talents au Burkina Faso se trouvent un peu partout et en tant que ministre des sports, je ne peux que me satisfaire de la prestation des deux équipes ». Chez l’édile Mamadou Ouattara, la joie était totale. « Je suis un maire comblé en cette soirée parce qu’il a été soutenu par les plus hautes autorités de notre pays, dira-t-il avant d’ajouter.

En effet vous n’êtes pas sans savoir que le premier responsable du ministère des sports s’est déplacé sur 500 kilomètres pour venir soutenir la modeste commune de Sindou en présidant cette finale. Le ministre des affaires étrangères et son homologue des transports sont représentés à un haut niveau. De plus la population de Sindou a démontré que pour un début, on peut aller plus loin et devenir une référence pour le football. A tout ce beau monde, aux partenaires politiques, aux chefs coutumiers je dis merci ». Pour lui, cette mobilisation montre que la région est engagée dans le chemin sacré de la cohésion.

Au regard de l’engouement suscité par cette première édition, il a rassuré la population que le conseil municipal fera en sorte que chaque année, il y ait une édition de cette coupe. Pour sa première place, Konadougou repart avec le trophée, une somme de 150 000 F CFA à laquelle il convient d’ajouter des prix spéciaux, un jeu de maillots et deux ballons. Le finaliste malheureux regagne ses installations avec la somme de 100 000 CFA, des prix spéciaux, un jeu maillots et un ballon. Son trophée en main, le capitaine de l’équipe de Konadougou Ouattara Djakalia peut s’enorgueillir.

A l’entendre, la victoire de son équipe est le fruit d’un travail de longue haleine car depuis plusieurs années, lui et ses coéquipiers s’entrainent et livrent des matchs amicaux. « Nous savions à l’avance que nous pouvons remporter cette première édition. Cela est désormais chose faite et nous dédions la coupe à Mamadou Traoré, DG de la SBCI qui porte Sindou dans son cœur » a-t-il lancé tout en se disant satisfait de ce cadre d’expression de talents que le maire offre aux jeunes.

Du côté de son homologue du secteur 3 de Sindou, c’est la déception. D’autant que, dira-t-il, cette équipe de Konadougou était prenable. « Nous avons fait le tout pour le tout en deuxième partie pour revenir au score mais les dieux du football n’étaient pas nos alliés ce soir. Nous prenons rendez-vous pour la deuxième édition » a-t-il lancé.

Correspondance particulière

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés