Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 22 juillet 2019 à 22h56min
Pissila : L’infirmier  major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

Des assaillants ont assassiné l’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga, au cours d’une attaque perpétrée dans le Village de Kebna, ce dimanche 21 juillet 2019.

Selon des sources concordantes, ce 21 juillet 2019, des individus armés non identifiés ont fait irruption dans le village de Kebna, situé à cheval entre Pissila et Witoo-Koulga, à environ 14 Km de la commune de Pissila. Olivier Ouédraogo, major du CSPS de Witoo-koulga, qui était en partance pour son poste, et d’autres usagers de la route ont croisé des hommes armées sur leur chemin.

Si certains ont eu la chance de s’échapper, Olivier Ouédraogo lui est resté sous les balles assassines des assaillants. Un autre usager, touché à la tête, a été conduit d’urgence au CHR de Kaya, où il reçoit des soins appropriés et sa vie serait hors de danger.

Selon toujours les mêmes sources, les assaillants ont emporté une moto, des téléphones portables dont un téléphone du blessé. Ils ont aussi frappé les habitants notamment les femmes qui ont fui pour trouver refuge dans les villages voisins.

Quant à la victime, le corps sera transféré à Kaya pour y être inhumé.

STS

Vos commentaires

  • Le 22 juillet à 12:27, par sanou paul En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    Le DIABLE habite chez beaucoup de personnes. Vraiment je me demande à quel moment, ces esprits sortiront ???
    Je ne finis jamais de me pser cette question ? Comment quelqu’un peut etre au moment son l’enfant, l’éduquer, l’entretenir et devein radicale et emprunte un chemin du diable ???
    Qu’est ce qui vous anime, les malfrats ? De retour chez eux ces imbeciles vont causer avec leur femme et leurs enfants, vous n’avez pas honte ?
    DIEU VOUS PUNIRA.
    Il est temps pour vous de laisser vos sales besognes, il y aura qu’une mauvaise recompense pour vous.
    TOUTE LOIS D’UNE RELIGION QUI NE REND PAS SERVICE A L’HOMME OU QUI CREEE DES MEFAITS A LA COMMUNAUTE EST A DETRUIRE, CAR L’IMPRTANCE DE LA RELIGION EST DE CONTRIBUER A UNE VERITABLE PAIX

    Répondre à ce message

    • Le 22 juillet à 13:36, par BANGA’s En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

      Mon cher, si le lion ne mange pas la gazelle, cest lui qui mourra ; reste a savoir le Burkina est de quell bord. Il ya des gens qui en veulent à nos dirigeants et doivent passer par de tells actes pour les atteindre et les soumettre à leurs besoins. Aussi si tu ne le sais pas, de nos jours il est possible de reprogrammer le cerveau humain pour attribuer à la personne un autre comportement. Imagines un peu les possibilities d’une telle science. Je te laisse méditer la dessus.

      Répondre à ce message

    • Le 22 juillet à 13:46, par A qui la faute ? En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

      L’éducation est la clé. Les vrais terroristes sont ceux qui ont "mangé" le budget des plans décennaux de l’éducation, tous ceux qui ont eux en charge la direction d’un département ministériel qui ont préféré s’enrichir au détriment de la lutte pour la justice sociale. Les terroristes ont compris que c’est plus facile de recruter au Burkina, Mali, Niger qu’au Ghana, Algérie, etc. Aucun pays n’est épargné même les grandes puissances, mais reconnaissons que le pourcentage trop élévé de jeunes désoeuvrés, désespérés, non éduqués (je n’ai pas même pas dit instruits), c’est une aubaine pour les chefs terroristes qui mettent ce qu’ils veulent dans leurs têtes. Avant même d’accuser notre force militaire ou le manque d’aides étrangères, il faut qu’on se dise que chacun à sa manière peut contribuer au recul de la folie terroriste avec les gestes qui sont à sa portée. Si le recrutement de nos propres frères était difficile on ne serait même pas en guerre et nos forces seraient focalisées sur le développement.

      Répondre à ce message

    • Le 23 juillet à 11:23, par Salomon Justin Yameogo En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

      Mon frère, je comprends ta colère et je suis indigné par ces tueries au hasard. Mais sachons raison garder : 1- Je ne crois pas que des parents éduquent leurs enfants à cela : ce sont nos sociétés humaines, en manque de repères et engluées dans l’individualisme et la course effrénée à l’argent qui nous produisent ces éducations (plutôt formations) violentes. Les enfants sont élevés par la rue et les images TV/vidéos/Internet, ça ne peut pas donner du socialement correct. 2- Si nous remontons à l’origine des religions (toutes), nous verrons bien qu’elles ont d’abord et essentiellement été des outils de DOMINATION, d’asservissement et de contrôle pour un groupe sur un autre, une société humaine sur une autre. Ce qui nous rend TRES vulnérables Aujourd’hui, c’est que nous avons tendance à oublier cela. Dieu-Le-Bon Lui-même ne peut nous sauver sans que nous ne nous réveillons d’abord et que nous identifions notre Vrai Ennemi.

      Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 12:34, par #Burkinabepassereindutout En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    Vraiment il ya trop de mort dans ces attaques. Franchement redevenons seulement Burkinabè et luttons ensemble main dans la main contre ce problème qui est entrain de nous bouffer tous.

    Je suis inquiet

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 12:54, par HUG En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    Reposez en paix. Courage à sa famille biologique et professionnelle. Qu’est ce que nous avons fait pour mériter une telle catastrophe. On tue des hommes plein de vie. monsieur Ouédraogo donnait le sourire aux malades. Nous vaincrons les terroristes car DIEU n’aime pas les assassins.EN plus , il faut que le pouvoir du MPP et acolytes prennent maintenant au sérieux la question de la sécurité

    Répondre à ce message

    • Le 23 juillet à 10:55, par L’Autre Africain En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

      Mon ami, le MPP et acolytes n’ont pas le temps pour s’occuper de la sécurité du pays, ils sont préoccupés par la campagne électorale de 2020 qui est entrain de battre son plein en terre ivoirienne. Même si c’est sur des bribes du pays ils vont régner, ils sont prêts pour çà.
      Que Dieu console la famille éplorée !

      Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 12:57, par Bigbalè En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    Repose en paix, jeune homme ! Ton pays le Burkina Faso te restera reconnaissant pour les oins que tu as prodigués aux malades durant ta courte carrière ! Ces crimes ne resteront pas impunis ! La fin a sonné pour cette vermine puisque depuis fort longtemps, il n’y a plus de revendications après chaque attentat. Ces criminels savent qu’ils sont vomis par leurs propres familles biologiques et ayant échoué à opposer les communautés religieuses, ils veulent coûte que coûte empêcher les paysans de produire la nourriture et créer ainsi une situation de famine généralisée ! Mais Dieu est aux commandes ! Dans cette guerre, il y aura forcément un vainqueur et le gagnant c’est bien celui qui défend les causes justes, c’est-à-dire le Peuple Burkinabè ! Requiescat in pacé !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 13:02, par Moktar En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    C’est une attaque terroriste ou bien des coupeurs de route ? Des téléphones portables emportés... Les terroristes sont généralement bien payés par leurs commanditaires. Plusieurs groupes de bandits armés profitent de la situation. Comme ceux qui attaquent Essakane village à la tombée de la nuit.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 13:23, par Le Financier En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    Ton seul péché mon jeune frère, c’est de servir ton prochain et pour cela les ennemis de Dieu t’ont assassiné. Des malfrats, des minables voleurs de téléphone portable et de moto t’ont lâchement assassiné. Va en paix mon frère, que la terre libre du Burkina te soit un lieu de repos et que Dieu le tout puissant qui a permis que ta route croise celle de tes meurtriers t’ouvre grandement les portes du paradis. Que toute larme versée par ta mère et tous tes proches soit un flot d’acide sur le corps de tes assassins. Que Dieu console ta famille

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 14:00, par Dedegueba SANON En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    De plus en plus ça devient difficile de faire la différence entre coupeurs de routes, drogués, ex RSP ( ou mercenaires à la solde des revanchards), terroristes et soit disant djihadistes. Faisons attention dans notre résilience à ne pas voir des terroristes partout. Avant ce péril sécuritaire largement alimenté par la CARENCE de notre classe politique anciennement (et peut-être toujours) convive de satan, nous avions nos délinquants et nos bandits.
    Notre sahel est grand comment pour que nous n’y arrivons pas ? Doofu ? hé ! Doofu ? ce déracinement est vraiment difficile et les racines semblent être très profondes. Pour déraciner il faut identifier la racine principale or on dirait que cette racine est difficile à atteindre. Si c’est compliqué faisons un feu de brousse, comme à la battue....lorsque déraciner est dur,on brûle l’arbre.
    Peut-être devrons nous déjà songer à élaguer avant de déraciner ? Parce que j’en perds mon latin.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 14:16, par Manuel En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    Bonjour,
    Repose en paix vaillant combattant pour assurer la santé aux pauvres populations qui n’ont pas droit aux évacuations en Tunisie ou en France.
    Dieu console ta famille et que chaque Burkinabè comprenne que Zephirin , Ablasse encore moins Rock ne subira un tel sort.
    Nous avons facilité le boulot des terroristes en nous divisant entre ceux qui les combattent et ceux qui les protègent, mais ces derniers périront sous.le feu de nos braves FDS.
    Dieu ai ton âme, vaillant travailleur !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 14:53, par Sacksida En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    A vrai dire, toutes ces barbaries insences est la consequences de 27 ans de malgouvernance, de corruption, de laisser aller et d’injustice sociale et tout cela couronnees par des liens incestieux avec groupes terroristes dans notre pays. Un ami ouest.africain, m’avait dit il y’a de cela une quinzaine d’annees que le jour ou Blaise compaore va quitter le pouvoir nous aurions des problemes ; je comprends maintenant le sens de ses affirmations. En revanche, nous sommes peut etre mal organises sur plusieurs plans et nous devons revoir tous nos strategies de Defence et de Securite dans ce combat et surtout ne pas ceder aux chantages d’ou qu’ils viennent. Dire que ce phenomene est international, mais chez nous au Burkina Faso, Trop c’est Trop. Que Dieu aide le peuple integre Burkinabe. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 16:52, par Ed En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    Bonjour,
    Il est certain qu’il est facile de commettre des malveillances et des crimes dans un Burkina déséquilibré par le terrorisme. Ce n’est pas nouveau ; simplement on le sait davantage.
    Les querelles et les ressentiments divisent alors qu’unir les forces rassemblent pour construire le Burkina de demain.
    Ceux qui lisent et écrivent sur "le faso.net" ont de la chance ; ils peuvent participer pour aider les enfants nombreux qui ne réussissent pas à l’école. C’est déjà là qu’il faut agir.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 17:05, par EBENEZER En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    Triste évènement.
    Mes condoléances à la famille éplorée.
    Que Dieu console les cœurs de ses proches .

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 18:48, par Tienoufou En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    Depuis j’étais que tout petit on me parlait du mossi stratège, combattif et courageux, mais mossi où est ton courage ?
    Depuis mon jeune âge on m’a parlé du bwaba insoumis qui lutta contre la pénétration française, mais bwaba où est ton courage ?
    Depuis ma tendresse enfance, on me racontait lhistoire de l’archer lobi, mais lobi où est ta flèche empoisonnée ?
    Depuis mon bas âge de vaillants guerriers se sont illustrés dans mon pays, voulez- vous me dire qu’actuellement il n’ya que des couards dans ce pays ?
    Depuis.....
    Depuis.....
    Autorités politiques et religieuses sonnez le rassemblement, faites des fortifications et luttons ensemble.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 19:19, par WT En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    Paix à l’âme du disparu et prompt rétablissement aux blessés. Quant à ces sinistres individus, que le Tout Puissant nous aide à nous en débarrasser.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 19:55, par RV En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    Paix à son âme. Que dire sinon prier pour son repos et appeler à la mobilisation générale pour la victoire. Elle sera difficile mais inéluctable. Compassion à sa famille.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 20:34, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    Paix à l’âme de Mr Olivier OUEDRAOGO . Que le SEIGNEUR l’accueille dans son Royaume Céleste. Nous prions pour lui. Courage à la grande famille.

    La lâcheté des terroristes à s’en prendre aux plus faibles relève de la bêtise humaine sans mesure. Nous gagnerons nous sommes très forts. Ils ne peuvent plus attaquer nos BRAVES FDS les forces du mal ont bien compris que la peur a changé de camp.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juillet à 22:05, par SALO En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    Je ne comprends plus le plan d’attaque des terroristes car ils disent ne pas attaquer les agents de santé mais ils emportent tous leurs moyens logistiques et medicamenteux laissant ainsi les agents de santé dans la souffrance afin de soulager la population . Mais si les csps sont dépouillés de leurs moyens logistiques (ambulance, moto, médicament.....) Comment voudraient ils qu’ils puissent travailler normalement sans psychose, la peur et rendre des services de qualité.
    Je pense que l’État devra réaffecter les agents de santé des zones dangereuses car dans tous les cas les obligeant à travailler dans ces zones dangereuses c’est les exposer à des risques (mort, traumatisme sphsysique, ...) et en lieu et place affecter des militaires en santé dans ces zones là.
    Il faut que l’État se panse sérieusement sur la sécurité et laisser derrière lui des discours inutiles

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 03:54, par broo En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    PAIX A SON AME QUE LA TERRE LIBRE DU FASO QUE TU SERVI AVEC HONNEUR TE SOIT LEGERE QUE DIEU TACCUEILLE DANS SON AMOUR ET SA GLOIRE

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 06:54, par Yacoub En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    A qui la faute,ton poste en réalité remplace tout ce que vous voyez comme stratégie mise en place pour lutter contre le terrorisme qu, on voit au burkina. Si Mr le président du Faso le voulais en réalité la solution est à côté. En un seul paragraphe nous lui donnons la solution au terorisme. En tout cas moi j’ ai la solution comme vous A qui la faute mais hélas.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 10:02, par OUEDRAOGO MARGO En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    MON FRERE QUE DIEU T’ACCUEILLE DANS SON ROYAUME.POURQUOI TUE DES INNOCENTS.SEIGNEUR VEILLE SUR TON PEUPLE SOUFFRANT.ABAT SES ASSAILLANTS QUI BLESSENTS LES COEURS DE TES ENFANTS.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 10:45, par Dire En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    Il faut permettre aux gens d’avoir des armes pour se défendre.
    Pendant la révolution, certains fonctionnaires avaient des kalachnikovs avec eux. C’est parce que ces salopards savent que les populations n’ont pas d’armes qu’ils rentrent dans nos villages sans êtres inquiétés. A l’heure où on est, je penses sincèrement que l’état doit donner à chacun, les moyens de se défendre. C’est déjà les vacances scolaires, il faut rappeler dans un camp militaire, tous les fonctionnaires qui sont dans la nature, pour leur donner une formation militaire de base. A un moment donné, la défense de la patrie ne peut pas être l’affaire des militaires seulement. . SOYONS PRÊTS A MOURIR POUR NÔTRE PATRIE.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 11:28, par Leberger En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    Reposez en paix et que Dieu console votre famille. Vous avez été utile dans la vie malgré la cruauté des barbares qui vous ont force a nous quitter tôt. Pourquoi enlever méchamment une vie que vous n’avez pas donnee comme si vous mêmes vous êtes éternels.C’est de la bassesse.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juillet à 18:18, par Sacksida En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    Vous savez mon frère Burkinabé Dire, vos propositions avaient déjà été faites depuis longtemps, mais les tenant du pourvoir actuellement ne sont pas dans cette philosophie de défense et pensent que çà serait du "populisme". Or que durant la révolution d’août, cette stratégie a fait ses preuves au moins à 90 pour cent. De même, une telle stratégie de défense populaire a été efficace en Algérie pour enrayer ou en tout cas amenuiser les attaques terroristes contre les populations. On ne cessera jamais de le dire : "Les peuples conscients assument eux mêmes la défense de leur patrie". Mais, lorsqu’on arrive à s’embourgeoiser trop au point de se complaire dans une situation socio Economique très confortable, il devient pratiquement difficile sinon impossible de lutter efficacement et concrètement et dans un schéma plus progressiste. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet à 13:50, par Tienoufou En réponse à : Pissila : L’infirmier major du CSPS de Witoo-Koulga assassiné

    Bjr à tous , j’ai quelques questions à poser au gouvernement :
    - pourquoi ne pas reconduire les mêmes mesures imposées à la region de L’ Est à celles du Nord et du sahel ?
    - pourquoi ne pas armer les populations contre les terroristes ? ( à l’image de l’association des dogons au Mali)
    Les gens savent qui attaquent, pas des djahidistes seulement mais des gens d’une ethnie qui veut se venger des tueries de Yirgou

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insécurité au Burkina : Roch Kaboré a demandé l’appui de la France
Burkina : 8 civils tués dans une attaque dans le Bam
Nord du Burkina : Six civils tués à Dambatao
Attaque contre deux détachements dans le Nord du Burkina : Cinq morts et onze blessés dans les rangs des forces armées nationales (Officiel)
Burkina : Cinq éléments des forces de défense et de sécurité tombés dans l’attaque contre les détachements militaires de Bahn et Yensé
Lutte contre le terrorisme : Importante saisie d’armes par la Force conjointe du G5 Sahel
Région du Centre-Nord : Le gouverneur restreint la circulation des motocyclettes
Insécurité dans la région du Sahel : Le gouverneur instaure des mesures restrictives
Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso
Résistance populaire au terrorisme : « Nous n’allons pas armer les populations, nous n’allons pas agir contre les lois de ce pays », Ali Nana, coordonnateur
Burkina Faso : Une attaque dans l’ Oudalan fait 16 morts
Burkina Faso : Couvre-feu et restriction de la circulation dans le Loroum
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés