Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Une nation n’a de caractère que lorsqu’ellе еst librе. » Madame de Staël

Hommes d’affaires franco-burkinabè : La situation sécuritaire du Burkina au menu d’un dîner

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • mardi 25 juin 2019 à 23h41min
Hommes d’affaires franco-burkinabè : La situation sécuritaire du Burkina au menu d’un dîner

Le Club des hommes d’affaires franco-burkinabè (CHAFB ) a sacrifié à son traditionnel dîner-débat le vendredi 21 juin 2019 à Ouagadougou. C’était autour du thème « Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme ». La soirée a enregistré la participation du ministre de la Sécurité, Ousséni Compaoré.

Ces rencontres-dîners se veulent un rendez-vous mensuel autour d’un thème général. Le rendez-vous de ce mois de juin 2019 a donc jeté son dévolu sur le phénomène du blanchiment d’argent, en lien avec le terrorisme. Outre la communication sur le thème (suivie d’échanges avec les participants), la soirée a permis de présenter un nouvel adhérent au Club, avant une partie B to B. Le communicateur a mis l’accent sur les obligations afin de permettre à ces hommes d’affaires de comprendre comment ils peuvent contribuer à la lutte contre le blanchissement de capitaux.

Il a également permis de noter que la criminalité transnationale est assez importante et se résume autour du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme. D’où des dispositions prises aux plans mondial, régional et sous-régional pour lutter contre ce fléau. Au Burkina, c’est la loi 016 de mai 2016 qui met en place ce dispositif de lutte. « Quand on achète un produit, il faut le faire dans le circuit légal », recommande-t-on.

Une initiative que le ministre a saluée car, pour lui, la sécurité est intimement liée au monde des affaires. C’est une question (la sécurité) qui concerne tout le monde, précise Ousséni Compaoré.

Pour le président du Club des hommes d’affaires franco-burkinabè, Arnaud Bouhier, il est important que les membres de l’organisation puissent comprendre les mécanismes pour pouvoir apporter leur contribution à la lutte. Il est évident que chaque entreprise doit avoir de bonnes conduites pour éviter de financer le terrorisme et pour accompagner les efforts du gouvernement, a-t-il poursuivi.

« Les affaires se portent bien, mais quand même, certains secteurs d’activités sont en souffrance, notamment quand on parle de commerce, de distribution des biens et services ; étant donné qu’une partie du territoire n’est plus accessible, des ventes en moins sont observées », confie Arnaud Bouhier.

Pour Oumar Yugo, président d’honneur du Club des hommes d’affaires franco-burkinabè, par ailleurs vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, des pays en développement comme le Burkina, se doivent de maîtriser et contrôler le circuit d’argent. Un dispositif nécessaire dans ce contexte de défis sécuritaires, peut-on résumer de ses propos.

Le Club observe une période de vacances allant de juillet à août 2019. Les soirées de dîners-débats reprendront à partir de septembre. Elles seront désormais délocalisées dans d’autres villes du pays, notamment à Bobo-Dioulasso.

OHL
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Session 2019 du Forum politique de haut niveau (FPHN) sur le développement durable 2019, du Conseil Economique et Social des Nations Unies(ECOSOC)
20ème conférence des agents comptables : Pour une meilleure mobilisation des ressources financières de l’Etat
Exploitation minière artisanale : 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques
3e édition du forum national de l’économie informelle : Rendez-vous du 18 au 20 juillet à Ouagadougou
20ème conférence des agents comptables : Le nouveau code des impôts en question
« Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français
Monnaie unique de la CEDEAO, zone de libre échange en Afrique : Le satisfecit de l’Alliance Arc-en- ciel de la majorité présidentielle
Commerce au Burkina : Les acteurs dénoncent une concurrence déloyale
Zone de libre échange continentale africaine : Une concrétisation d’une vision des pères fondateurs de l’UA selon le président du Faso
Caisse des dépôts et consignations : Une commission pour contrôler les opérations de l’institution
Employabilité des jeunes diplômés : La Société Générale Burkina Faso noue un partenariat avec trois écoles supérieures de formation
INFINITE : la carte hors-pair de Société Générale Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés