Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ne peut supporter ou n’a pas réponse à la critique n’a pas la maîtrise de son pouvoir» Pierre Boisjoli

Premier ministère : Le FMI aux côtés du gouvernement pour une mise en œuvre réussie du PNDES

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Photo : Premier ministère • mercredi 29 mai 2019 à 10h00min
Premier ministère : Le FMI aux côtés du  gouvernement pour une mise en œuvre réussie du PNDES

Le Premier ministre Christophe Dabiré a reçu une délégation du Fonds monétaire international (FMI), ce 28 mai 2019. Il a été question, au cours des échanges, d’explorer des pistes de solutions pour une mise en œuvre réussie du Plan national de développement économique et social (PNDES) dans un contexte de défis sécuritaires et de grogne sociale.

Les risques sécuritaires sont bien réels dans le pays. Et pour la mise en œuvre du PNDES, l’institution du Bretton Woods discute de nouvelles pistes à envisager avec le chef du gouvernement. « Il faut trouver des marges de manœuvres pour faire face aux dépenses sécuritaires, d’investissement et en matière sociale », a suggéré Dominique Desruelles, chef de la délégation du FMI.

« Notre rôle du côté du FMI est de proposer différentes options et il revient aux autorités burkinabè de choisir celles appropriées », a-t-il rappelé.

Selon les projections faites avec le FMI, le taux de croissance était de 6,1% en 2018. Et aujourd’hui, avec les perspectives, nous sommes d’accord qu’on peut être à un taux de croissance de 6%, a relaté Lassané Kaboré, ministre de l’Économie. Et cela ne pourrait avoir lieu qu’avec une amélioration de l’environnement, foi du ministre Kaboré.

430 milliards de F CFA recouvrés dès le premier trimestre de l’année 2019

Le ministère de l’Économie, des finances et du développement a vécu au rythme du mouvement d’humeur des agents, au premier de l’année 2019. Et ce sont 430 milliards de F CFA qui ont été recouvrés en dépit de cette situation. Un gap de 26 milliards reste toutefois à être comblé, a confié le ministre de l’Économie. Pour lui, un plan pour combler le gap et générer davantage de recettes est déjà approuvé par le FMI, qui accompagnera la mise en œuvre de ce projet.

Mariam Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 mai à 08:27, par Le patriote En réponse à : Premier ministère : Le FMI aux côtés du gouvernement pour une mise en œuvre réussie du PNDES

    Au secours Mme Rosine Coulibaly ! Les Kaboré nous conduisent dans le gouffre ! Le premier Ministre n’y peut rien ! C’est le FMI qu’il appelle au secours, pour dire aux mafieux des finances qu’il faut trouver des marges de manœuvre pour faire face aux dépenses sécuritaires. En d’autres termes, Mr Lassané se souci plus de la préservation des avantages des financiers que de la sécurité du pays. Au secours ! S’il vous plait Mme Coulibaly, si vous entendez ce cri de détresse, répondez moi.

    Répondre à ce message

    • Le 31 mai à 12:37, par MonOpinion En réponse à : Premier ministère : Le FMI aux côtés du gouvernement pour une mise en œuvre réussie du PNDES

      @Le Patriote : Non ce n’est pas une histoire des "Kabore” ! C’est une histoire de faire entrer le loup dans la bergerie. Le nouveau Ministre des Finances Lassane Kabore est lui-même un membre du syndicat du MINEFID puisqu’il était juste en détachement a la CEDEAO. Normal donc qu’il serve les intérêts du syndicat car ce faisant, il sert en même temps ses propres intérêts. Y a qu’à voir comment l’arrêté de redistribution du Fonds commun (rebaptise prime de motivation) a été taillé a la mesure de l’appétit vorace des syndicalistes : Ceux qui sont en activité, les retraités, leurs ayant droits, ceux qui ont des crédits bancaires adossés au Fonds Commun, ceux qui n’ont pas de crédits bancaires ... sont tous servis et à l’aveuglette ! Des milliards de l’argent public dilapidé au détriment des investissements au profit de toute la population ! Et depuis la signature de l’arrêté inique du nouveau Ministre des Finances, c’est le "silence on mange" de la coalition des syndicats du MINEFID.
      On nous parle d’erreur sur l’arrêté ! Mon œil qui est dupe ? Montrez-nous donc le nouvel arrêté corrigé ! Comment de si grosses prétendues ’coquilles’ peuvent-ils se glisser dans le texte d’un arrêté ministeriel et qu’aucune des nombreuses personnes qui interviennent dans la chaine de décision ne le sache ? De la Secrétaire qui tape le texte sur son ordinateur jusqu’au Ministre qui signe, en passant par le DG et le SG, tous ont bel et bien vu et lu le texte de l’arrêté. Ils ont tout simplement fermé les yeux dessus parce que tous veulent empocher cette manne gratuite de l’argent public !!!
      Oubliez Rosine Coulibaly ! Elle a fait ce qu’il faut. A sa place je ne reviendrais plus tenir ma réputation avec ce régime. On l’a remplacé par un du MINEFID - donc par un membre du syndicat du MINEFID. Vous vous attendiez a quoi ?
      Le FMI appelé au secours ? Ah que c’est ridicule de continuer de penser que nous pouvons continuer dans la gabegie et que les institutions internationales viendront nous développer.

      Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 12:39, par Tom Sank En réponse à : Premier ministère : Le FMI aux côtés du gouvernement pour une mise en œuvre réussie du PNDES

    "Lorsque la hyène (FMI) éprouve de la compassion pour la chèvre malade (Le Burkina) ; c’est pour mieux la dévorer à plus forte raison si elle prétend s’unir à elle pour réflichir aux agissements du berger (nos gouvernants)."

    Thomas Isidore Sankara

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 17:00, par caca En réponse à : Premier ministère : Le FMI aux côtés du gouvernement pour une mise en œuvre réussie du PNDES

    ça alors, quelqu’un qui vit au USA et travail au FMI et voyage avec de l’institution veut donner des conseils à un pauvre fonctionnaire du Burkina avec un salaire payer en Franc cfa. "Lorsque la hyène (FMI) éprouve de la compassion pour la chèvre malade (Le Burkina) ; c’est pour mieux la dévorer à plus forte raison si elle prétend s’unir à elle pour réfléchir aux agissements du berger (nos gouvernants). Merci Thom Sank pour ta métaphore parlante

    Répondre à ce message

  • Le 31 mai à 20:28, par Zia En réponse à : Premier ministère : Le FMI aux côtés du gouvernement pour une mise en œuvre réussie du PNDES

    Je commence à comprendre que tous ceux qui s’en prennent aux agents du MINIFED ont certainement échoué lamentablement au concours d’entrée à l’ENAREF. Autrement je ne comprend pas cette aversion envers les financiers.Enfin, demandez à votre Rosine combien de millions de fonds commun elle a engrangé (douanes, impôts,trésor et building) soit 4 FC par trimestre avant de cracher dans la sauce.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 10:15, par bob En réponse à : Premier ministère : Le FMI aux côtés du gouvernement pour une mise en œuvre réussie du PNDES

    Ainsi le BF est une chevre malade laquelle est offerte gracieusement une compassion venimeuse d’unr FMI aux désirs insatiables.
    On est dans le gouffre.

    Répondre à ce message

  • Le 1er juin à 16:32, par warzat En réponse à : Premier ministère : Le FMI aux côtés du gouvernement pour une mise en œuvre réussie du PNDES

    Existe-t’il dans le monde, un pays qui s’est développé en suivant les instructions du FMI, en étant un bon élève de cette institution ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Cérémonie de présentation de la Politique RSE de BRAKINA
BCEAO : La deuxième édition de la Semaine de l’inclusion financière se tient à Dakar
14es Journées de l’entreprenariat burkinabè : La Maison de l’entreprise dresse un bilan satisfaisant
Promotion du secteur privé : La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina lance « EcoMédias »
Signature de la Convention du projet « 3 Frontières » entre l’Etat du Burkina Faso et l’AFD
Stratégie nationale de finance inclusive : Le ministère de l’Economie à la recherche de sept milliards de F CFA
Accès à la commande publique : L’ARCOP prépare les chefs d’entreprise pour les marchés nationaux et régionaux
Gouvernance économique : Le CIFOEB examine l’impact de l’insécurité sur les budgets publics
Direction générale des impôts : Le manuel de procédures expliqué aux agents
Programme d’appui à la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest : L’Union européenne et la Chambre de commerce du Burkina signent une convention
Financement des plans de formation : Le FAFPA sensibilise les entreprises à Bobo-Dioulasso
Lutte contre la corruption : La douane lance une nouvelle stratégie pour « corriger certaines imperfections »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés